Mercredi, 22 Janvier

Dernière mise à jour22/01/2020 02:34:51 PM GMT

Vous êtes ici Articles Périphériques

Périphériques

Casque audio mobile IB-Hph2 by ICY BOX, la discothèque dans tes oreilles !

Envoyer Imprimer

Nous allons découvrir aujourd’hui un casque audio destiné au monde des nomades. C’est en effet ce que nous propose ICY BOX avec son Hph2, un casque audio « urbain » qui envoie des grosses basses bien puissantes dans les oreilles. 

IB-Hph2 by ICY BOX (14)

De nos jours, l’objet à posséder quand on veut être dans « la vibe », c’est le casque audio mobile.

Arctic S113BT, petite mais...

Envoyer Imprimer

Arctic une entité connue datant de 2001, par le passé elle se nommait Arctic Cooling jusqu'en 2010, un nom très explicite indiquant une orientation refroidissement. Puis vient une période de diversification avec un changement de logo et de nom mais surtout une certaine ouverture vers d'autres horizons, les périphériques.

De l'audio, avec toute une gamme basée sur des écouteurs, des casques, des enceintes, mais aussi et surtout de la mobilité avec des batteries, des chargeurs, des cordons et une enceinte Bluetooth, la S113BT, qui est aujourd'hui l'objet de notre test.

S113BT (2)

Razer Naga Hex League Of Legend

Envoyer Imprimer

Doit-on encore présenter Razer ? cette société qui innonde le monde du périphérique de jeu haut de gamme (avec un prix encore plus haut de gamme). Il y a derrière cette marque une communauté importante que Razer affectionne tout particulièrement, preuve en est la nouvelle Naga 2014 avec une forme retravaillé après les retours de la communauté et surtout, une version pour gaucher.

  

IMG_26481

Func MS-3, tous les doigts sur la souris !

Envoyer Imprimer

Le fabricant de tapis Func qui a fait les beaux jours des années 2000 revient en cette année 2013 avec une souris, un changement de stratégie qui peut s’avérer payante pour le fabricant à la notoriété importante pour les gamers des années 2000. Après tout, à force de faire des tapis on connait le fonctionnement des souris, le raccourci était facile. Un peu comme les fabricants de souris qui se mettent à faire des tapis de souris.

IMG_2629

Après la maîtrise de la qualité de surface, il était logique pour la société de proposer une souris. C’est chose faite avec la MS-3, une souris exclusivement dessinée pour les droitiers, elle se distingue des autres souris par une forme plus ronde qui permet de poser tous les doigts sur la souris. Après s'être lancé dans le périphérique gaming, il manquait bien évidemment deux compères que sont le clavier et le casque, il n'a pas fallu longtemps pour voir la société proposer un clavier mécanique (KB-460) et un casque stéréo à microphone détachable (HS-260).

Func mise sur le blanc et l’orange pour se démarquer de ses concurrents et ca fonctionne plutôt bien sur l’emballage puisque peu de constructeurs osent le blanc, et pourtant la souris MS-3 est complètement noire…

Cet emballage cache donc une souris aux allures rondouillettes, car la MS-3 est presque plus large que longue. En effet, cette souris a deux encoches sur la droite pour accueillir l’annulaire et l’auriculaire. De même, le pouce n’est pas oublié puisqu’un support vient se placer juste en dessous de celui-ci. Ces deux ajouts font que la largeur est assez importante sur cette souris. D’ailleurs, en parlant mensurations, la MS-3 mesure 126,92 x 100, 69 x 42,38mm pour une masse de 127 grammes. Pas de réglages de poids au programme de cette MS-3.

IMG_2631

Cette souris dispose de 10 boutons dont 4 disponibles sous le pouce. On retrouve les habituels boutons qui servent aux fonctions "précédents", "suivant" et le changement de DPI mais on a le droit aussi à un bouton Sniper, un bouton sur le support recevant le pouce (Il sera activé par l’articulation de ce dernier) et un dernier situé à l’extrémité du clic droit.IMG_2630

Le rétro-éclairage permet un choix varié dans les couleurs (16,8 millions de couleurs) mais seulement 3 pourront être enregistrés puisque cette souris ne peut recevoir que 3 profils. Il y a aussi une autre limitation par le chiffre 3 c’est le changement de DPI, 3 paliers sont disponibles quand les autres marques grimpent à 5 paliers. Trois petites diodes serviront à identifier quel palier est selectionné, ils se situent sur l'arète gauche de la souris et sont plutôt discret. Ces derniers ne peuvent d'ailleurs pas changer de couleurs, ils resteront illuminés de rouge, c'est dommage c'était presque un sans faute sur cette partie de la souris.IMG_2632

La prise en main est très orienté palm grip, cette souris ne plaira pas à tout le monde, d’ailleurs, elle ne fait pas l’unanimité à la rédaction. On est vite perturbé quand le petit doigt ne touche plus le tapis de souris quand même! Il faut s’habituer c’est évident, mais une fois apprivoisée, la MS-3 se révèle être une alliée précieuse, on redoutait que sa largeur entâche la glisse mais ce n’est pas le cas, les gros patins aux extrémités de la souris font correctement leur travail. Après plusieurs jours passés avec cette souris entre les doigts, force est de constater que le revêtement soft-touch garde un peu les traces, mais moins que ce que l'ont aurait pu penser.IMG_2636

On pourra reprocher que le bouton sniper soit placé un peu loin ce qui force à avancer la main sur la souris et avoir les doigts qui dépassent quasiment des clics gauche et droit. Ce qui n’est pas des plus pratique, surtout pour manipuler la molette. Et justement en parlant d’elle, la molette de la MS-3 est un peu trop molle, les crans ne sont pas assez définis, mais la rotation est plus dure ce qui ratrappe un peu niveau précision.IMG_2621

Func nous a fait parvenir aussi un tapis Surface 1030 de taille XL, il est livré comme la souris dans un emballage blanc comme neige, frappé en son centre du nom de la marque et du type de tapis inclus.

C'est un tapis de souris qui a la particularité d’être double face, d'un côté le Surface 1030 et rigide et légèrement granuleux pour la rapidité et de l'autre autre côté une surface souple et lisse pour la précision. Dans les deux cas, c'est un polycarbonate qui est utilisé. Le tapis repose dans un support doté de nombreux patins en caoutchouc pour accrocher au mieux à la surface.

IMG_2624

Il n’y a pas à dire, c’est un concept original qui est très bien pensé et surtout très bien utilisé par Func. Avec ce principe, l'adhérence est exemplaire puisque peu importe le revêtement c'est le support du tapis qui fait le travail. On pourrait croire qu'il est de ce fait plus épais qu'un tapis "normal" mais ce n'est pas le cas (ou alors ça se joue à 1 ou 2mm près)IMG_2626

Ce tapis existe en deux tailles L et XL. Le Surface 1030 L mesure 330 x 260mm quand le 1030 XL atteint 360 x 280mm. Son tarif : 39,95€. On peut effectivement dire que c’est cher pour un tapis, mais il ne faut pas perdre de vue qu’il y a deux types de revêtements, avec un support anti-adhésif détachable, on appréciera aussi la facilité de nettoyage du Surface XL. Il faut aussi avouer que la qualité qui fait l’apanage de la marque aide à faire passer la pilule.IMG_2629

Le site du constructeur fut malheureusement injoignable pendant plusieurs jours et donc impossible de récupérer la dernière version du logiciel de paramètrage. Heureusement pour nous, Func a eu la bonne idée d'avoir intégré un exemplaire du logiciel dans le bundle de la souris. Ca devient rare chez les différents constructeurs, aussi rare qu'un site internet d'un constructeur soit inaccessible, mais quand ça arrive on est content d'avoir une version CD dans la boîte.

Le logiciel est simple et épurée, dans une robe blanche qui change radicalement de ce que l'on peut voir d'habitude.Basic_Settings

Sur le premier onglet baptisé « Basic Settings Â» on pourra modifier la distance de décrochage du capteur (la fameuse Lift-off distance pour les bilingues !), les 4 réglages de DPI (3 niveaux + le bouton Sniper), les axes x et y peuvent être réglés séparément. C’est aussi dans cet onglet que l’on choisira la fréquence de rafraîchissement du capteur selon quatre réglages : 125, 250, 500 et 1000Hz. Il y a ici aussi les réglages de vitesse du double clic, du défilement ou encore de la sensibilité du pointeur.Bouton_Assignement

Le deuxième onglet définira les différentes fonctions attribuées aux boutons, comme le changement de DPI, les fonctions multimédias, des commandes Windows (copier/coller par exemple), des macros, une touche clavier ou bien la désactivation pure et simple de la touche.Color_Settings

L’avant dernier onglet concerne le rétro-éclairage. La MS-3 possède deux zones rétro-éclairées, il s’agit de la molette et du bouton Sniper. Outre la possibilité d’allumer ou éteindre le rétro-éclairage, une fonction pulsation permet de faire varier la luminosité selon une rampe et un temps non modifiable. La palette de couleurs est de 16,8 millions de couleurs, on peut également jouer sur la saturation et la puissance du rétro-éclairage pour arriver au résultat souhaité. Pour les réglages de la partie rétro-éclairage c'est très complet.Macros

Le dernier onglet abordé ici concerne l’outil de création de macros. Ce dernier est plutôt simpliste, il suffit de cliquer sur le bouton enregistrer et de taper sur les touches voulues. Un appui sur Stop et Save pour la sauvegarder. Pas de réglage sur le délai ici.

 IMG_2634

Arrivé à la fin de ce test, que peut-on retenir de la MS-3 de Func ? Pour un premier coup d’essai de Func dans le périphérique, c’est une bonne surprise, la qualité est au rendez vous, le capteur de 5670DPI ne pose pas de problème particulier, les réglages sont nombreux …

On pourra par contre regretter le nombre de paliers DPI limité à 3 quand la concurrence en utilise généralement 5. Il y a également le problème de dureté du clic sur le support du pouce, exit donc les fonctions qui demandent rapidité et/ou précision Pourtant ce bouton est une idée plus que bienvenue. De même, le bouton Sniper même s’il est pratique et bien conçu (la course d’activation est un peu plus longue que les autres boutons à proximité, cela permet d’éviter quelques erreurs) est un peu trop éloigné à notre goût. Pour les grandes pattes ou les utilisateurs scrupuleusement Palm-grip ce ne sera pas un problème.

label_recommande.jpg - 7.24 Kb

Le rétroéclairage reste discret et ne fait pas dans l'excès comme certains fabricant ou il faut de la lumière partout. Ce qui fait que cette souris reste sobre tout en ayant ce qu'il faut ou il faut.

La garantie de la MS-3 est limitée à 2 ans ou 3 ans si la souris est enregistrée sur le site. Pour finir ce test comme il se doit, il est temps de parler argent ! Car il faut en parler, la MS-3 a un positionnement tarifaire bien placé avec un tarif avoisinant les 70€ (Func étant très peu distribué en France, seulement quelques boutiques l'ont en stock). On se retrouve donc avec une souris qui entre dans l'arène face à des concurrentes comme la M65 de Corsair, La Cyborg R.A.T.5, la G500s de Logitech ou la Kone Pure Color de Roccat. On attend avec impatience une seconde souris de la part de ce constructeur qui a brillament réussi cette épreuve.

alt

alt
fleche Qualité/Finition
fleche Logiciel épuré et efficace
fleche Sobre
fleche Souris trop orientée, bouton Sniper et celui à proximité du clic droit ne sont pas forcément accessibles selon la prise en main
fleche Clic sur le support du pouce trop rigide

 

Casque Logitech G430, souris G500s et clavier G510s

Envoyer Imprimer

Logitech-logoLogitech a effectué un refresh de sa gamme avec au final (trop ?) peu de nouveautés, mais les périphériques Logitech bénéficient d'une image positive avec de très bonnes performances et un SAV en or. Finalement, opérer une révision mineure en réhaussant les périphériques au niveau de la concurrence est-il suffisant pour une marque telle que Logitech ?

Corsair M95, de la bonne souris pour MMORPG

Envoyer Imprimer

Cette semaine nous avons joué avec l’une des dernières souris sorties des labos de Corsair, la M95. Le constructeur dispose d’une gamme de périphériques gaming qui commence à prendre de l’ampleur avec des souris, des claviers mais aussi des casques qui font désormais la renommée de la marque.IMG_12331

La M95 est disponible en blanc brillant ou en noir mat. C’est cette dernière version que nous avons reçu à la rédaction.

Casque gaming A50 by ASTRO GAMING, du sans fil pour pro gamer!

Envoyer Imprimer

Nous voici de retour avec du lourd, du grand et du performant… Après le A40 qui avait attiré toute notre attention, c’est au tour du A50, tout droit venu de chez Astro Gaming, de nous montrer que la firme américaine sait imposer son style en matière de casque gaming.

Astro A50 (1)

Pour rappel, Astro Gaming est une marque américaine de périphériques pour jeux vidéo surtout spécialisée dans les casques pour gamer.

Casque gaming ECHELON by ASUS, un nouveau frère d’arme.

Envoyer Imprimer

Nous voici de retour avec un casque gaming au look militaire grâce à des motifs très typés camouflage optique : Voici le ASUS ECHELON CAMO EDITION. 

Asus Echelon (1)

Pour rappel, Asus est une marque Chinoise basée à Taïwan qui produit du matériel informatique tel que des cartes mères, des cartes graphiques, des PDA et des ordinateurs portables ainsi que des téléphones portable, des tablettes et encore pas mal de choses…

Roccat Isku FX, Kone XTD et Hiro, la Deutsche Qualität

Envoyer Imprimer

ROCCAT_Logo_2

C'est un bien beau colis que l’on a reçu de chez Roccat, il comprend un duo de périphériques qui est composé du clavier Roccat Isku FX, de la souris Roccat Kone XTD avec un bonus, le tapis de souris Roccat Hiro.

La rédaction est donc équipée pour s'adonner à de longues (trop longues ?) heures de jeu !

Casque gaming A40 by Astro gaming, c’est qui le boss maintenant

Envoyer Imprimer

Attention, amis gamer, aujourd’hui nous allons nous attaquer à du lourd, à du très lourd même, je vous  présente le casque gaming A40 de chez Astro Gaming. 

Astro A40 (2)

Astro Gaming est une marque américaine de périphériques pour jeux vidéo surtout spécialisé dans les casques pour gamer.

Récepteur Bluetooth GAIN by A.M.P, du sans fil pour les oreilles.

Envoyer Imprimer

Suite à notre test concernant le SP1, produit phare de la marque A.M.P., nous vous proposons aujourd’hui de découvrir un second accessoire de la nouvelle filiale d’Antec spécialisée dans les accessoires mobiles: le GAIN.

Antec GAIN (6)

Petit rappel pour ceux qui ne connaissent pas encore A.M.P (Antec mobile products).
A.M.P. est une nouvelle branche de la marque ANTEC.

Casque gaming F.R.E.Q.5 by MAD CATZ, des basses à outrance!

Envoyer Imprimer

59Hardware teste aujourd’hui pour vous, un casque gaming tout droit venu de chez MAD CATZ : le F.R.E.Q.5.

Casque gaming F.R.E.Q.5 by MAD CATZ (12)

MAD CATZ est une société qui produit des périphériques informatiques, divisée en plusieurs filiales. Allant des casques audio/gaming (TRITTON) aux périphériques de simulation de vol (SAITEK) en passant par les accessoires de gamer (CYBORG), MAD CATZ propose des produits divers et variés de qualité supérieure.

Souris Mad Catz R.A.T.7, souris Tranformers de l'extrème

Envoyer Imprimer

Mad Catz, c'est avant tout trois marques très connues de périphériques avec TRITTON, Saitek (rachetée en Novembre 2007) et Cyborg. Ces trois marques ont leur marché respectif. TRITTON s'occupe de la partie audio, Saitek, les périphériques de simulation et enfin Cyborg (ou directement MAD Catz) vendent des périphériques de jeux-vidéo.

IMG_1731

Les trois marques ont cependant un point en commun, l'innovation.

Ozone Blade, force bleu ou force rouge

Envoyer Imprimer

Ozone fait son petit bout de chemin dans le domaine des périphériques gamer, le tant attendu deuxième clavier de la firme débarque enfin pour venir renforcer la gamme de clavier détenu par le seul Strike, clavier mécanique très prisé par les joueurs. Le second clavier de la firme prend le nom de Blade.
ozone-blade

Bluetooth speakers SP1 by A.M.P

Envoyer Imprimer

A.M.P (Antec mobile products) est une nouvelle branche de la célèbre marque ANTEC. Les spécialistes des boitiers et des alimentations pour PC veulent se diversifier en sortant leur propre marque d’accessoire mobile.

Conscient de l’effervescence du marché actuel des appareils mobiles tels que les Smartphones ou les tablettes numériques, Antec a donc décidé de participer à ce phénomène de mode qui sévit depuis quelques années maintenant.

AMP_Sp1_3

Zowie Celeritas, plus rapide que son ombre

Envoyer Imprimer

Assez peu connue en France, Zowie dispose pourtant d'un savoir faire basé sur l'avis des joueurs professionnel. De sorte que les références mondiales qui ont choisi Zowie rapportent un certain nombre des clients à la marque. Fondée en 2008, la société a parcouru son petit bout de chemin dans le matériel dédié à la compétition de jeux-vidéo.

Zowie_logo

Best of Headset 2012.

Envoyer Imprimer

Papa Noël fut généreux cette année ? Il vous a laissé une belle enveloppe sous le sapin ? Et vous hésitez encore pour choisir votre tout nouveau casque ? Pas de panique, papa 59H est là pour vous aider.

01prez

2012 fut une bonne année en ce qui concerne nos petites oreilles.
Parmi tous nos joujoux testés cette année, certains se sont démarqués avec un atout majeur que les autres n’avaient pas ! Un système 5.1, des réglages plus poussés ou encore une connexion sans fils pour plus de liberté.

Casque gaming RAGE ST by OZONE.

Envoyer Imprimer

Cela faisait un moment qu’on n’avait pas testé un headset gaming venant de chez OZONE GAMING GEAR. Nous revoilà donc avec le RAGE !

Comme pour le ONDA, il est proposé en 2 versions : le RAGE 7HX, une version « high tech Â» qui embarque un système  7.1 et le RAGE  ST, une version un peu plus light disons.
Ce dernier est décliné en 5 colories. Vous pourrez le trouver en blanc, en noir, en rouge, en bleu et aussi en jaune, tandis que le 7HX lui n’est présenté qu’en version noire.
Chez 59H, nous avons reçu la version ST en noir. On aurait préféré une couleur un peu plus fun qui change un peu, mais malheureusement nous nous sommes retrouvés avec la classique version noire.

Ozone rage ST (11)

Vu sur le net au prix de 30€ environ, ce casque gaming rentre directement en entrée de gamme et se retrouve donc en concurrence avec son grand frère le ATTACK.

Ozone rage ST (2)

Le casque est emballé dans une belle boite en carton épais (un peu comme toutes les boîtes de casque gaming) au couleur de la marque, à savoir rouge et noir. Elle est parsemée de logos OZONE, de taches de sang, de slogans qui envoient grave (« it’s all about evolution !!!), de RAGE ST et d’O3.

Rage st coloris

Sur l’avant et le coté droit, nous avons un aperçu du casque qui nous laisse entrapercevoir ses courbes et ses matériaux. Sur le coté gauche se trouve quelques commentaires croustillants sur la bête, en gros plein de belles choses qui vantent les mérites de notre nouveau joujou ! Et enfin au dos de la box, nous trouverons le descriptif en anglais et les caractéristiques du casque, du micro et de la télécommande en 10 langues (et oui, rien que ça).

Ozone rage ST (1)

Ouvrons notre package pour voir ce qui s’y cache à l’intérieur.
Une fois ouvert, nous avons notre casque, un micro indépendant et une notice rapide traduite en 10 langues.

Le casque à un poids très correct et se trouve être assez léger dans la main.
Rapidement, on peut remarquer que le RAGE est un casque simple et sobre. Je trouve qu’il se rapproche beaucoup du Attack par son design et par ses matériaux.

Ozone rage ST (9)

Les ptits gars d’Ozone nous livrent là un casque aux lignes épurées. Malgré les petites encoches sur les cotés des oreillettes, aucune autre tentative de « customisation Â» n’a été prévue. Ce sobre casque est très pauvre en couleurs et ne possède comme seul contraste un noir brillant sur un noir matte. Rassurez-vous, vous aurez quand même droit à une très faible touche de rouge sur le tissu qui se trouve à l’intérieur des oreillettes !
A première vue, le casque semble être de bonne qualité. Les fixations ont l’air correctes et l’assemblage est assez propre et bien solide.
Niveau graphisme, des logos O3 sont posés en grand sur les deux faces du casque. On retrouve aussi un gros OZONE en brillant sur le dessus de l’arceau qui contraste avec le mat du cuir.

Ozone rage ST (6)Ozone rage ST (7)

Le RAGE ST est équipé d’une télécommande qui est directement fixée au câble du casque. Je dois dire que cette dernière a une forme assez originale et possède un design qui sort de commun. Elle possède un bouton qui permet d’allumer/d’éteindre le micro ainsi qu’une manivelle permettant de régler le volume du casque. Aucune pince crocodile n’a été prévue pour l’accrocher aux vêtements, ça sera donc une télécommande qui flottera dans le vide.
Personnellement, je ne suis pas fan des télécommandes directement accrochées sur le câble du casque, mais bon à voir c’est comme ça pour tout… soit!
Aucun réglage sonore n’a été prévu sur la télécommande, ni par logiciel. C’est dommage, c’est toujours bien de pouvoir personnaliser le son comme on le désir.

Ozone rage ST (3)Ozone rage ST (4)

Le microphone est à fixer directement sur l’oreillette gauche grâce à une prise Jack 3,5’. J’aime bien ce principe de micro à brancher que l’on peut enlever lorsque l’on ne s’en sert pas. De plus, je trouve qu’il a une forme sympa mais je regrette un peu qu’il n’y ait pas de petite loupiote qui s’allume pour indiquer qu’il est en marche.
Le câble pour sa part est totalement flexible ce qui permet de le plier dans tous les sens sans l’abimer.
Lors d’un jeu en réseaux ou d’une communication par Skype, le micro aura grand intérêt et remplira très bien sa tache. Attention à ne pas le positionner trop prêt de la bouche pour ainsi éviter les saturations (comme pour la plupart des micros !).

Une fois le RAGE posé sur le crâne, on s’aperçoit vite qu’il est stable et assez confortable.
Il vous sera possible de le régler en hauteur au niveau de l’arceau pour s’adapter plus facilement à la morphologie de votre tête.
Grâce à son poids très raisonnable, il se fait vite oublier, de plus les coussinets sont assez agréables à porter.

Pour les matériaux, rien d’exceptionnel, que du classique mais le tout reste quand même efficace. Le gros des oreillettes est en plastique mat assez sympa au touché. L’arceau quant à lui est composé de cuir. Reste la mousse des oreillettes, qui est en tissu, comme la plupart des headset de gamer.
Les câbles et les prises Jack 3,5’ semblent aussi relativement solides et de bonne qualité. Après il reste à voir avec le temps et l’usure…

À la première utilisation je l’ai branché sur mon lecteur audio, et rapidement je me suis rendu compte que ça ne sera pas avec le RAGE qu’il sera possible de s’exploser les tympans! Le niveau maximum du volume est un peu limité. Cela reste tout de même raisonnable mais au moins on ne pourra pas dire qu’il sera dangereux pour vos petites n’oreilles si vous vous amusez à le pousser un peu…

Ozone rage ST (8)

Spécifications :
Le casque :
- Fréquence : 20Hz – 20KHz
- Impédance: 232 Ohms
- Sensibilité: 85dB
- Longueur de câble: 2m50
- Prises Jack : 3,5 mm
- Poids : 300 grammes

Ozone rage ST (5)

Le microphone :
- Impédance: 2,2 Ohms
- Sensibilité du micro: -38 dB
- Mode de captation: Omnidirectionnel
- Branchement avec prises Jack : 3,5 mm
- Poids : 8 grammes

- Prix : 29€90

Et maintenant passons aux choses sérieuses et voyons se que vaut le Ozone RAGE ST.

- En mode « Gamer »
Testé en premier sur MAX PAYNE 3, un jeu mythique remis au goût du jour où un ancien flic devient garde du corps en chemise hawaïenne et doit protéger une riche famille. Bien entendu, tout par en vrille et c’est le carnage général.
Une fois le casque enfilé, on est plongé dans le jeu et notre environnement se fait oublier, nous sommes coupez de notre entourage. Au bout de quelques minutes, le RAGE se fait oublier et nous sommes entièrement dans notre partie.
Au commencement j’ai eu l’impression que le son était légèrement étouffé. Paradoxalement, à certain moment les bruits de l’environnement résonnaient alors qu’il n’y avait pas lieu d’être. Je trouve qu’il y a un manque de basse ce qui engendre des scènes (et il y en a beaucoup) un peu plates. Le tout manque de puissance et d’impact. Les fusillades rendent moins bien et les explosions sont moins impressionnantes.
Le jeu de la stéréo est pas mal, ce n’est pas un gros atout pour ce jeu, mais ça pourrait l’être pour d’autre comme un Call Of Duty ou encore un Hitman, où le repérage d’ennemis par le son est important.
Le son dans l’ensemble est bien équilibré et les aigus fonctionnent plutôt bien.

Ozone rage ST (13)

Ensuite je suis passé au tout nouveau FORZA HORIZON, un jeu de voiture où les courses se disputent dans un environnement plus ou moins ouvert.
Comme à son habitude le RAGE nous retransmet le son, sans vraiment le mettre à son avantage ! Dans l’ensemble j’ai trouvé ça un peu brouillon. De plus je trouve qu’il est difficile d’obtenir un bon volume, j’ai du le brancher directement sur le home cinéma car le son était insuffisant sur la télé.
Les aigus sont toujours bons mais il y a un manque de puissance et de générosité au niveau des basses, c’est dommage parce que c’est pas mal important dans les jeux. Faut que ça pête, que les moteurs rugissent ! Sinon on retourne jouer à la Gameboy.

Et enfin pour finir, rien de plus normal que de tester le RAGE sur RAGE ! Ce FPS bien sympathique où il faut transmettre de l’amour à coup de gros calibre.
Et encore une fois, même constat : l’ambiance générale est bien, l’immersion se fait assez rapidement mais ça manque de punch ! Le RAGE fait le radin au niveau des basses. Après bien sur, tout ceci n’est qu’une question de gout ! Mais personnellement quand je joue à des jeux, j’aime quand ça explose dans les oreilles, c’est important, ça donne plus d’impact à l’action.
Pour ce qui est du détail et de la précision du son, tout va bien, il n’y a rien à redire ! La stéréo fait son boulot sans problème et malgré ce petit manque de basse, on se fait plaisir et c’est ça l’important.

Ozone rage ST (10)

- En mode « Musique »
Vu que le casque n’est pas trop imposant niveau proportion, il vous sera facilement possible de l’emporter à l’extérieur comme un casque mobile ! De plus grâce à ses couleurs discrètes, il passera presque inaperçu.

A la première écoute, on peut dire que la qualité du son est raisonnable et qu’il est largement suffisant pour écouter occasionnellement de la musique. Après si vous voulez un peu pousser l’expérience, on se rend compte que le son est peu plat et qu’il manque faiblement de richesse.
La musique n’est pas spécialement mise en valeur mais la retranscription est correcte. Plus de profondeur accompagnée d’un léger supplément de basse seraient les bienvenues et je pense qu’il manque aussi un peu de minutie dans le détail des sonorités.
Je trouve que pour le live, il s’en sort plutôt bien et nous procure de bonnes sensations. Par contre pour des sons rock et agressif comme des saturations de guitare ou cymbales, le résultat est un peu brouillon et manque de précision. Pour des sonorités électroniques, l’ensemble est bien mais il est loin d’être exceptionnel ! Les basses sont un peu plates en contraste avec les aigus qui sont très correct.

On peut dire qu’au niveau musical, le RAGE manque généralement de profondeur, de puissance et de détail mais qu’il est largement à la hauteur pour un prix si compétitive !

Ozone rage ST (12)

- En mode « Film»
Lors d’une séance vidéo, je dois dire que le RAGE s’en sort plutôt bien! Il nous plonge assez rapidement dans notre programme et nous fait vite oublier que nous avons un casque audio sur la tête.

L’atmosphère est bien retranscrite et nous met dans l’ambiance comme il se doit.
Le rendu général est bon, ça pas de doute. La stéréo est très convaincante et le souci du détail est satisfaisant. Les aigus sont toujours au top mais les basses manque d’impact ce qui nous laisse sur notre faim pendant les grosses scènes ou explosions, cascades et autres fusillades se mélangent.
La profondeur du son est assez limitée mais rappelons tout de même que nous parlons la d’un casque d’entrée de gamme à 30€ qui n’est pas prévu à la base pour des programmes cinématographiques!

Dans l’ensemble pour la vidéo je trouve qu’il s’en sort bien, avec quelques petits défauts bien sur, mais il suffira largement pour se mater un petit film est se faire plaisir.

Le RAGE ST a des arguments et saura satisfaire un certain public.

Hardcore gamer, passez votre chemin ! Le RAGE ST est un headset destiné à des joueurs occasionnels, pour ceux qui aiment se faire une petite partie de temps en temps.  Par la même occasion, il leur sera très utile pour visionner un film, écouter de la musique ou même pour faire de la visio par Skype.

Ozone rage ST (14)

Je pense que pour ce casque, ce qui est important c’est son prix ! En effet pour 30€ (environ) vous avez de solides matériaux, de bonnes finitions, un style classique (mais efficace), le tout accompagné d’un son qui en comblera beaucoup. Eh oui, telle est la recette d’OZONE GAMING GEAR pour séduire un public de jeunes joueurs, qui plus est, un peu fauché ! (bah oui c’est la crise pour tout le monde, même pour les geeks !).

Avec son prix très abordable, Ozone nous livre un casque de gamer aux performances très correctes. Directement en concurrence avec les autres casques gaming d’entrée de gamme, le RAGE ST a toutes ses chances car il offre un très bon rapport qualité/prix.

Si vous recherchez un casque de gamer « multifonction Â» et que vous n’avez pas un gros budget (normal, ça coûte les fêtes de fin d’année !),  LE RAGE en version ST pourrait être la bonne solution pour vous !

fleche Son prix
fleche Le micro détachable
fleche Les différents coloris
fleche Le manque de réglages sonores
fleche Le manque de basses

Razer Ouroboros : La crème des souris Razer

Envoyer Imprimer

 En ce début d’année, on commence sur les chapeaux de roues à la rédac’, Razer nous a fait parvenir sa dernière souris en guise d'échantillon de test : La Ouroboros (qui est soit dit en passant la plus onéreuse).

Cette souris représente une sorte de mélange entre les Cyborg R.A.T de Mad Catz et de la Taipan de Razer. Elle reprend le design customisable des souris R.A.T mais ceci dans le pur style Razer avec une finition, une qualité irréprochable et le double capteur 4G propre à la marque. Toutes ces spécifications ont un prix, et à 130€ le mulot, il y a de quoi être intrigué par ce qu’elle a à offrir. En exclusivité Française, voici le premier test de la Razer Ouroboros. Annoncée depuis plusieurs mois, on en parlait par exemple ici, elle n’est finalement disponible que depuis peu sur le territoire Français.

IMG_1611

 

IMG_1600 IMG_1603

Pour l’emballage, Razer a mis le paquet. Une belle malette rigide assurera la protection de l’ensemble. A l’intérieur, deux gros blocs de mousse dont un taillé pour faire rentrer les différentes pièces du bundle. En plus de la souris, il y a deux paires de grip pour les cotés gauche et droit. Aimantés, ils se mettent et enlèvent très facilement. Il y a aussi un dock qui sert à première vue à poser et recharger la souris mais il servira aussi à effectuer la liaison sans fil. Un câble USB/miniUSB servant à brancher soit la souris en direct, soit brancher le dock. Et enfin, une clé USB "presse" contenant les différents visuels de la souris ainsi que de la documentation.

IMG_1605

Bon il faut être franc, cet emballage n'est réservé qu'à la presse. Après enquète, le client lambda aura droit à quelque chose de plus classieux avec une grosse boîte vitrée, avec la souris posée au centre sur un piedestal la rendant aussi belle qu'un bijou dans les vitrines du bijoutier.

Sur le dock, un bouton est présent pour faire la synchronisation entre le dongle et la souris. Il faudra effectuer une manipulation spéciale pour les faire travailler de concert. La manipulation est décrite dans le guide de démarrage fourni dans clé USB. il faut appuyer sur le bouton du dock, puis sur les quatre boutons "Suivant" et "Précédent" présent sur les deux côtés de la souris. La souris est synchronisée quand les voyants de la souris restent fixe.IMG_1607

Les deux différents grip donnent chacun un look bien tranché à la Ouroboros, autant le premier kit donne un look aggressif mais bien style, autant le second kit fait dans la démesure, on dirait presque que la souris va s'envoler.

Razer_Ouroboros_modif_inclinaison

Côté réglages matériels de la souris, il y a sous cette dernière une petite molette. Cette molette assure le mouvement de la partie qui épouse la paume de la main. Pratique pour adapter au mieux la souris à sa prise en main.

Razer_Ouroboros_modif_longueur

La deuxième partie réglable est située juste à côté de la molette précédemment citée. Elle permet de régler la longueur de la partie arrière de la souris. Pour les mains plus grande, c’est un plus indéniable. En retirant la partie extensible, on débouche sur l’accès de la batterie. Cette dernière prend la forme d’une pile rechargeable. Elle est donnée pour 2300mAh, une valeur qui donne de quoi voir venir. Razar annonce 12h de fonctionnement en jeu sans devoir recharger la souris. C'est à peu près ce qu'on a pu observer. Il est possible d'économiser un peu plus en désactivant le rétro éclairage. Pour la recharge, 4h suffiront à atteindre les 90% d'autonomie (en partant d'une batterie vide), pour avoir les 100% il faudra attendre 8h au total.

Caractéristiques Techniques
- Poids :  147 grammes
- Couleur :  Noire
- Rétro-éclairé :  Oui (Vert)
- Capteur :  Double capteur 4G Optique + Laser
- Résolution maximale 8200 DPI
- Dimensions :  122 à 137 x 71 x 42mm
- Longueur du câble : 2,1m, USB plaqué or
- Compatibilité :  Windows XP 32bits/Windows Vista/Windows 6
Mac OS X (10.6-10.7)
- Prix : 130 €
IMG_1624 IMG_1622 

 

L’utilisation du logiciel Razer Synapse 2.0 est encore une fois de mise. Pour rappel, ce dernier centralise la presque totalité des périphériques de la marque sous un seul logiciel par soucis de simplicité et de clarté. Utilisant le Cloud pour sauvegarder vos profils et réglages, il faudra par conséquent créer un compte afin d’enregistrer ou de restaurer vos réglages.

Razer_ouroboros_Synapse_2.0_souris_personnaliser Razer_ouroboros_Synapse_2.0_Souris_personaliser_2

La première partie concerne le paramétrage des boutons. Diverses fonctions peuvent être attribuées aux boutons. La particularité de la Ouroboros et de disposer d'une fonction Sniper(abaissement de la sensibilité quand on appui sur le bouton et retour à la sensibilité précédente au relâchement du bouton). Ce dernier s'active en appuyant sur le grip lui même (à gauche comme droite, la souris étant ambidextre). Il peut être desactivé via deux boutons sous la souris. La liste de fonctions disponibles est complète: copier/coller, double clic, changement de sensiblité, macros, touche clavier, changement de profil ou encore le lancement d'une application.

Razer_ouroboros_Synapse_2.0_Souris_performance

Le deuxième onglet laisse libre court à vos envies sur la sensibilité du capteur (ou des capteurs dans notre cas). Il est possible de faire grimper la sensibilité à 8200DPI, de quoi faire parcourir la totalité de l’écran au curseur en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Chose intéressante, la Razer Ouroboros peut faire la distinction entre la sensibilité horizontale et verticale, Avec pour chaque palier enregistré, deux sensibilités différentes.Razer_ouroboros_Synapse_2.0_Souris_eclairage

Le troisième onglet s’occupe des réglages lumineux de la souris. Comme la souris peut être utilisée en mode filaire ou sans-fil, Razer a inclut deux réglages différents pour ainsi économiser de la batterie dès que l’on tire le câble USB de la Ouroboros. 3 puissances peuvent être sélectionnées ainsi qu’un mode arrêt.Razer_ouroboros_Synapse_2.0_Souris_calibrage

L'onglet "Calibrage" permet de calibrer automatiquement la souris sur un tapis de la marque ou alors d'effectuer un calibrage manuel sur un tapis d'une autre marque. Cet onglet sert aussi à paramétrer la distance de lift-off (portée de soulèvement de la souris)

Razer_ouroboros_Synapse_2.0_Souris_alimentation

Le dernier onglet concerne l'alimentation de la souris. Une option d'économie permettra de sauvegarder un peu de batterie. A noter qu'il est possible d'éteindre la souris en appuyant simultanément sur les deux boutons de changement de DPI pendant 5s et pour la rallumer, même opération mais pendant 3s. On peut également programmer un certain seuil pour avertir de la batterie faible entre 0 et 25%. 

L’utilitaire de macros est toujours de la partie, celui-ci est complet, il permet entre autre d’enregistrer diverses touches et de régler soit même le décalage de temps entre chaque touches.

 

IMG_1635

Le logiciel Synapse 2.0 est toujours un pur bonheur à utiliser, en plus d’être archi-complet, il est vraiment intuitif et convivial. Un point fort d’autant plus important qu’il regroupe presque tous les périphériques du fabricant, de sorte qu'un équipement complet chez Razer fonctionne via un seul et même logiciel.

label_c2c.jpg - 9.16 KbLa souris en elle-même est agréable à utiliser, le fait qu’on puisse régles la longueur et l'inclinaison pour l’adapter au mieux à sa main est vraiment plaisant. Le deuxième kit de grip livrés dans le bundle permet de donner une sacré dégaine à la souris, on croirait voir un vaisseau furtif. La glisse est incroyablement fluide, mais le poids pourra devenir génant pour certaines personnes. Néanmoins après adaptation, on a du mal a revenir sur un autre souris, une G500 paraît "molle" après avoir essayer la Ouroboros.

 Mais à 130€, n’y a-t-il pas moyen de trouver une souris aussi performante ? A la rédaction, on se souvient très bien que Gigabyte a dernièrement mis le paquet avec sa Krypton en proposant un emballage très soigné, un bundle complet mais aussi une souris performante avec un look bien tranché. Le tout pour un tarif de 70€. La classe Razer n’a peut être pas de prix mais pour les autres, ceux qui font un peu plus attention à leur porte-monnaie mais qui souhaitent une souris dans le même genre, il vaudrait mieux se tourner vers Mad Catz et sa Cyborg R.A.T 9 sans fil qui se trouve dans les alentours dès 100€. Ou mieux encore, si le fil ne vous gène pas, la R.A.T 7 est proposée à 80€.

alt alt

fleche Design !!
fleche Logiciel Synapse 2.0 clair et complet
fleche Réglages physiques de la souris

fleche L'élite Razer a un prix : 130€
fleche Léger décrochage du capteur à chaque changement de DPI. (sauf en mode filaire)

Gigabyte M7 Thor

Envoyer Imprimer

 Gigabyte n'est plus le fabricant de carte mère que nous connaissions. Il s'est adroitement développé pour devenir un touche à tout, après les cartes graphiques, les boîtiers, le constructeur s'est lancé sur les périphériques Gamer, et on peut le dire sans mentir que ca lui réussit plutôt bien.

IMG_11575

Page 7 sur 11