Mardi, 18 Février

Dernière mise à jour18/02/2020 11:36:54 AM GMT

Vous êtes ici Articles PC de bureau, multimédias ZOTAC ZBOX nano AQ01 Plus, Gigabyte BRIX BXi3-4010 - Le combat de nains

ZOTAC ZBOX nano AQ01 Plus, Gigabyte BRIX BXi3-4010 - Le combat de nains

Envoyer Imprimer

 

Parmi les nombreuses questions que l'on se pose sur ce genre de machines est leur propension à encaisser des tâches un peu lourdes, du type jeu ou bureautique avancée.

Dans les jeux :

Côté Zotac AQ01contre toute attente, et avec les derniers Catalyst 13.11 compatibles avec l'AU Kabini, pas mal de jeux plus ou moins récents, mais de qualité, sont jouables sans être désagréables. Attention, nous restons éloignés des standards de gaming avec les machines desktop à GPU dédié, mais on est tout de même bien loin des idées communes voulant que toute envie de jeu est à proscrire. Oubliez toutefois des titres comme Battlefield 3, ou Tomb Raider : ça reste modeste, mais on a tout de même de bonnes surprises.

Des titres comme Bioshock Infinite (en 720p, détails bas), RAGE (en 720 et même 1080p, détails bas), Left 4 Dead 2 et CS:GO (en 720 et 1080p sans AA settings entre faible et moyen), Max Payne 3 (en 720p Moyen, sans filtrages) ou Diablo III sont jouables à des niveaux de détails compris entre bas et moyen à condition de ne pas activer d'anti-aliasing et de faire quelques concessions sur certains effets et niveaux de textures.

Dans une enveloppe thermique de 15W, c'est loin d'être ridicule et cela peut contenter des joueurs occasionnels ou jeunes.

brix vs Zbox plus (2)brix vs Zbox plus (3)

Côté Brix, les drivers fournis pour le iGPU sur le site de Gigabyte sont à proscrire d'emblée. Non pas pour des raisons de stabilité, mais tout simplement de bugs de rendu, en particulier sous Unreal Engine, et d'une qualité du rendu vraiment très juste parfois.

Les pilotes 15.36.0.64.3353 viennent à la rescousse de notre Haswell, qui se trouve désormais bien épaulé avec quelques gains ci et là sur certains jeux, et surtout, un rendu enfin à la hauteur.

Dans une situation de jeu, le Brix lance la cavalerie de la ventilation, sans grand barrouffe et avec efficacité. La machine reste tiède et le form-factor ne semble pas poser de problème pour la dissipation. Faut-il s'attendre à plus de performances qu'avec une solution AMD, grâce à la partie CPU plus musclée sur le i3 ? Non, absolument pas.Brix (12)

Si côté benchmarks, on peut constater un (faible) gain, dans une situation de jeu, vous n'en tirerez pas beaucoup plus qu'un Kabini. La liste des jeux ne varie pas, les détails non plus pour tout dire. Il reste que cela peut contenter de temps à autre vos besoins ludiques, ou assurer le fonctionnement des Sims par exemple sans aucune difficulté notable. La raison ?

Tout simplement, l'i3 doit laisser la place aux unités du iGPU qui ont tendance à faire grimper le TDP. C'est donc la partie CPU qui se trouve enfermée dans une fréquence réduite pour laisser celle du GPU décoller. L'avantage CPU du i3 se réduit de fait à peau de chagrin par rapport à un A4, et on peut même parler d'une égalité de traitement côté ludique pour les deux solutions.

Sur nos trois diffuseurs, un moniteur Iiyama FullHD, une TV FullHD et un vidéprojecteur DLP HD Ready, le rendu n'est pas équivalent. Sur le moniteur FullHD, il y a un évident manque de finesse globale du rendu en 720p.

Toutefois, la qualité globale est pour le moins bonne avec le traitement d'une TV dans cette résolution, et excellente avec la résolution native du vidéoprojecteur. Si votre TV ou moniteur plafonne en 720p, vous pourriez être surpris agréablement par le service rendu. Du reste, si les pilotes permettaient de faire de l'upscaling, ou qu'une puce dédiée le fasse, ce serait une bonne solution pour compenser le manque de puissance brute disponible.

 

En bureautique :

Nous évaluons au travers de PC Mark 8, avec le support d'OpenCL, la propension de nos deux nains à constituer des machines polyvalentes pour la bureautique et quelques traitements de l'image et du son. Afin de n'oublier personne, les drivers OpenCL pour CPU Intel sont installés afin d'assurer le support CPU et GPU de l'accélération, de la même manière que via les drivers unifiés côté AMD. 

Le i3 a clairement un avantage CPU par rapport au A4 (indice PC Mark 8 de 3493 pour le i3, pour 2346 points pour le A1) dans une enveloppe thermique comparable, mais on est en droit de s'étonner de la "non-claque" que prend le CPU basse conso d'AMD face à une déclinaison ULV lorsqu'il est question d'usages mettant à contribution CPU+GPU de concert.

Ce que le Kabini ne peut pas donner en CPU, il le compense en GPU souvent en évitant d'avoir, comme le i3 à faire du throttle sur la fréquence CPU lorsque l'iGPU monte en charge.

S'il est globalement moins puissant dans des charges lourdes pour le CPU, il le compense par une prestation globale équilibrée.

Pour faire simple, tant que vous êtes dans une configuration où la charge CPU est prioritaire, le i3 fonctionnera à plein régime mais doit composer avec sa collocation parfois chaleureuse en réduisant sa fréquence.

L'écart minime dans les usages ludiques s'explique ainsi aisément sans pour autant transparaître clairement dans les benchmarks synthétiques. OpenCL n'a pas de terrain réel pour s'exprimer avec le peu d'unités de traitement sur le iGPU. L'arbitrage tombe donc favorablement côté CPU pour la soution i3 dans cette configuration de benchmark. 

Autre élément à relativiser, avec d'un côté un disque mécanique, et de l'autre un SSD tout mSATA qu'il est, vous comprenez aisément que l'écart de performances n'est pas si élevé que cela. Avec un SSD 2,5" en lieu et place d'un disque mécanique, les deux machines seraient difficilement différenciables pour naviguer, travailler et lire des médias.

brix vs Zbox plus (4)



Share