Mardi, 18 Février

Dernière mise à jour18/02/2020 11:36:54 AM GMT

Vous êtes ici Articles PC de bureau, multimédias ZOTAC ZBOX nano AQ01 Plus, Gigabyte BRIX BXi3-4010 - Le combat de nains

ZOTAC ZBOX nano AQ01 Plus, Gigabyte BRIX BXi3-4010 - Le combat de nains

Envoyer Imprimer

 

La configuration AMD de ce Zotac AQ01 pose la question de la polyvalence face au mastodonte Intel avec ses Core ix en déclinaisons ULV présentes dans les NUC.

Dans une configuration Home-Cinema, on peut légitimement se poser la question du support des pilotes AMD côté fonctions d'accélération vidéo. Les APU de série E ont longtemps trainé une réputation exécrable du fait d'un support assez mauvais des fonctions de décompression vidéo sous Linux, fixé en grande partie sur OpenELEC. La question du support correct de DXVA sous Windows brûle tout autant les lèvres, avec une solution qui, pour le moment, reste peu déployée sur des machines de ce form-factor.

Sous Windows, aucun problème avec l'AQ01, avec XBMC, une fois le DXVA activé, la machine avale tout sans bugs et sans trop avoir à évacuer la production calorifique de l'APU dans cet usage.

Zbox plus (2)

Sous MPC-HC avec LAV, pas de problème majeur non plus. Nos films de référence (les Blu-Ray de Terminator 2 (VC1), The Shining (VC1) et The Dark Knight Rises (MKV High Profile fait maison) passent sans encombre sous Windows, et sous OpenELEC à partir de la release générique x64 3.2.4.

Côté films 3D, les MKV en SBS et TAB (half et full) passent sans souci, ainsi que les ISO de Blu Ray 3D (Tintin pour l'occasion), avec les pics de débit liés au Frame Packing, mais bien sûr uniquement sous Windows pour ce dernier cas de figure.

Le Brix comme le Nano ont tous deux plafonnés avec une fréquence de 120hz sur le projecteur DLP. Ca ne pose pas de souci dans l'absolu, sauf si vous désirez profiter du 24p/144hz pour le triple shutter en 3D (comme en salles de cinéma), et ainsi profiter si votre diffuseur le permet, d'une qualité irréprochable avec des lunettes actives. On ne jettera pas la pierre ici, la plupart des solutions PC se gauffrent à ce même exercice, nVidia compris.

Brix (4)

Le Brix est une machine qui n'a pas sacrifié sur l'autel de la compacité l'existence d'une sortie audio optique. Néanmoins, contrairement à Zotac qui a pris la peine de fournir le petit adaptateur salvateur pour loger son câble Toslink sur le connecteur multi-jacks, Gigabyte a un peu râdiné pour mettre à disposition dans son bundle ce petit bout de plastique, qui se trouve en vente en ligne (mais pas de référence sur le site de Gigabyte...) autour de 4€. C'est un brin agaçant d'avoir à se préoccuper de celà.

Côté fonctionnalités, les sorties HDMI et Mini DisplayPort font le job, et peuvent toutes deux êtres converties en sorties DVI ou VGA avec l'adaptateur ad-hoc nécessaire.


Le i3 Haswell  Ã©quipant le Brix est doté d'un iGPU dont les fonctions de décodage vidéo matériel n'ont pas varié depuis la génération précédente. A défaut de disposer d'un Blu-Ray encodé en VC1 entrelacé, afin d'évaluer un souci récurrent souvent évoqué quant aux bugs d'affichage liés au décodage matériel des GPU Intel Ivy Bridge et Haswell, nous avons testé un échantillon de séquence encodée en 1080i60.

En DXVA, la solution Intel a effectivement du mal pour procéder au désentralacement sur un média en VC1 avec un festival de macroblocks pendant le décodage.

Du reste, peu de Blu-Ray sont encodés de cette manière, ce qui amenuise ce problème temporaire lié uniquement aux contenus entrelacés. Pour un décodage d'un DVD NTSC en revanche, pas de problème de désentrelacement.

Pour le reste, comme pour le Nano AQ01, les médias de test passent impeccablement sur nos diffuseurs.



Share