Mercredi, 22 Janvier

Dernière mise à jour21/01/2020 11:43:48 AM GMT

Vous êtes ici Articles Mobilité, PC Portable et tablettes Dell XPS 13 Edition 2015

Dell XPS 13 Edition 2015

Envoyer Imprimer

Sur le marché des PC portables, il y a plusieurs catégories : l’Ultrabook (marque d’Intel avec un cahier des charges strict), le PC de gamer, la machine polyvalente (mais parfois pas franchement bonne dans tous les domaines), ou encore le PC pas cher que l’on destine uniquement à de la bureautique et de la navigation sur Internet. Dans quelle catégorie pouvons nous classer le tout dernier Dell XPS 13, grand cru 2015 ? Cherchons les indices…

DSC 3172

La concurrence fait rage dans les étales de nos magasins informatiques. Les tonnes de PC portables, tous plus aguicheurs les uns que les autres, les fabricants s’essaient à l’improvisation sur de nouvelles fonctions ou tour de force pour convaincre le chaland. Nous nous concentrons ici sur le tout dernier de chez Dell, le XPS 13 Edition 2015. Qu’a-t-il pour lui ? Déjà, d’emblée, l’écran, taillé à la serpe, avec un châssis de 4 mm (oui, à vue d’oeil, on donne les bonnes mesures), il donne l’impression de se dispenser de cadre. Par rapport aux autres machines de 13,3”, celle de Dell donne tout de suite le ton.

DSC 3173

D’ailleurs, malgré notre oeil de lynx, nous aurions d’abord juré que l’on était face à une machine de 11”. Avec ses dimensions concentrées au maximum pour tenir la dalle brillante, et tactile, Dell a coupé net dans le bezel et offre alors à son client un grand écran dans une petite machine. La firme appelle cela : InfinityEdge. 30 cm sur 20 cm et 1,5 cm au plus épais (9 mm au plus fin à l’avant), ce XPS 13 nouvelle édition est tout simplement sexy. D’abord, la coque aluminium sur le dessus, du classique, mais qui offre une certaine rigidité. Ensuite, en opposition, autour du clavier, une fibre de carbone moulée donne du cachet à la machine, que ce soit au toucher ou à la vue, le Dell XPS 13 est attirant.

DSC 3174

Du bon matériel...

Avec des matières comme celle-ci, il se trouve que la masse reste assez contenue, avec 1,27 kg sur la balance. Masse réduite, dimensions réduites, est-ce que Dell nous a aussi réduit la taille de la batterie pour faire tenir tout ce beau monde dans ce châssis ? Et bien, en partie, oui. L’intérieur est composé au deux tiers de la batterie avec une mention de 52 Wh. Le dernier tiers est réservé à la carte mère que nous décomposerons ci-après.

L’autonomie n’est alors pas aussi folle que ce que les ordinateurs à la pomme peuvent donner. Pourtant, Dell tient la corde avec un bon six heures d’autonomie en mode bureautique. Dans ce mode, nous discutions sur Google Hangout, nous avions plusieurs pages web ouvertes et de la navigation active, des documents divers et variés, sans oublier un peu de YouTube ou un lecteur de musique. Le processeur Intel Core i7-5500U dispose de deux coeurs physiques et quatre coeurs logiques à une fréquence de 2,4 GHz et jusqu’à 3 GHz sur un seul coeur en mode Turbo.

DSC 3175Quant au circuit graphique intégré, Intel pourvoit 24 unités de calcul graphiques aussi connues sous le nom de GT2 ou Intel HD Graphics 5500. Sur la balance entre les performances et l’autonomie, ce petit iGP s’en sort pas trop mal. Nous pouvons bien sûr en demander plus, mais nous sommes ici sur un petit 11” avec un écran de 13” qui n’est à la base pas prévu pour de l’activité vidéo-ludique intense. En définition native, nous ne pouvons tout simplement pas jouer aux derniers jeux du moment. En revanche, en réduisant la définition du jeu en 720p et en gardant du détail sur les graphismes, la GT2 s’en sort déjà un peu mieux. BioShock ou encore Tomb Raider sont jouables dans de bonnes conditions sans avoir une purée de pixels à l’écran.

La lecture de vidéos Full HD descend un peu l’autonomie, mais cela reste tout de même acceptable pour passer le temps dans les transports comme le train ou l’avion. Nous obtenons environ cinq heures de lecture en boucle d’une vidéo (Qui a une technique pour arrêter de faire chanter notre collègue “Délivrée ! Libérée !” ?). Le Dell XPS 13 est donc correct niveau batterie et permettra de se divertir lors de moments un peu ennuyeux.

… et un bon confort d’utilisation.

Si l’on vous parle des performances, nous nous devions aussi de vous parler du confort. Un autre indice que l’on doit découvrir pour le placer dans la bonne catégorie. Et côté confort, Dell utilise la même recette qui fait mouche sur sa gamme XPS. Le clavier, tout d’abord, a un retour souple mais pas mou. Le son produit par le mécanisme en ciseaux est doux. Nous avons pu taper pendant des heures dessus. En revanche, nous avons observé quelques rémanences de lettres. Mettons cela sur le compte de la machine de prêt qui passe de testeur en testeur et qui finit par se fatiguer.

En outre, le trackpad, avec un toucher de velours, souffre aussi de quelques problèmes de détection. Lorsque nous posons plusieurs doigts dessus pour défiler les pages web ou celles d’un document un peu long, par moment, le capteur ne détecte pas nos deux doigts. Les mises à jour étant gérées par le logiciel idoine signé Dell, nous avons fait un tour dedans pour contrôler que nous n’avions pas des corrections de bugs de ce côté. Malgré nos divers tentatives de réinstallation, nous avons toujours eu ce problème. Le palliatif est alors un peu étrange : une main posée sur le trackpad pour le pointeur et une seconde en maintien de l’écran pour faire le défilement des pages avec le pouce sur la dalle tactile quand cela est nécessaire.

DSC 3177Pour environ 1600€, nous avons une machine assez véloce, notamment avec notre processeur décrit juste au-dessus. Mais nous avons aussi d’autres composants sur notre tiers de carte mère. On commence par la partie stockage, avec son SSD au format M.2 pour 256 Go. Un peu moins, puisque nous avons Windows 8.1 64 bits et les quelques logiciels maisons installés dessus. Au final, il reste un peu plus d’une centaine de Go pour l’utilisateur. Ensuite, nous avons du WiFi 802.11ac double canal et le Bluetooth 4.0. La RAM est quand à elle soudée sur la carte mère. Donc, au moment de l’achat, il convient de bien choisir. Avec notre ticket d’entrée, notre Dell XPS 13 est doté de 8 Go de RAM en DDR3L. Hormis le bloc de refroidissement, il n’y a pas grand chose de plus.

Justement, côté ventilation, les 15W de TDP du processeur sont expulsés silencieusement dans la majorité des cas. En revanche, lors de traitements lourds comme de la retouche photo ou lors de sessions de jeux, le ventilateur devient audible. Dans une salle de réunion ou dans un open space, le bruit est relativement confiné et n’est plus perçu par le collègue d’en face. Nous pourrions avoir quelques griefs à faire sur ce Dell, mais nous ne tirerons clairement pas sur la ventilation qui s’en sort pas trop mal pour les dimensions ramassées de ce PC portable.

DSC 3183Les dimensions de départ restent toujours sujet à imposer des contraintes techniques. Difficile alors pour Dell de pourvoir sa machine de hauts parleurs de qualité dans un espace aussi réduit. Le son est un peu nasillard et manque clairement de basses. La sortie jack est propre et ne souffre pas de grésillement. Toujours sur la partie confort, la dalle tactile répond bien. Le défilement des pages avec notre main posée juste à côté est un vrai plaisir lors de sessions de consultations de pages web. La détection des points est bonne, tout autant que le temps de réaction. Rien à redire de ce côté.

DSC 3176DSC 3179

La webcam 720p est de fait en bas à gauche de l'écran... Atypique, mais nécessaire !

Une bonne recette pour un prix juste ?

C’est l’heure du classement ! A votre avis, dans quel catégorie pouvons nous ranger ce Dell XPS 13 ? Il répond globalement aux critères d’Intel pour le mettre dans les Ultrabooks. Ca tombe plutôt bien puisqu’il en est un. Mais au-delà de sa classification Intel, est-ce que nous pouvons en dire autre chose ? Le Dell XPS 13 affiche des performances honorables pour de la bureautique avancée tout en ayant une autonomie capable de tenir une bonne grosse demi journée pour les plus actifs d’entre nous. Pour un commercial en déplacement, il tiendra sans faille la journée de travail, temps dans la voiture compris.

Il est donc mobile, tant par ses dimensions que par sa masse dans le fond du sac. Mais il est aussi un peu joueur, si tant est que l’on puisse faire des concessions sur la définition du jeu. Le Dell XPS 13 est mobile, joueur, Ultrabook, polyvalent donc. Mais pas dans le sens péjoratif du terme puisqu’il tient la charge sur ses différentes activités qu’on peut lui confier. Sauf peut-être pour la partie jeu, que certains préféreront sans conteste et viseront alors une machine plus orientée gamer comme l’Aorus ou encore l’Asus G Series. Il ne faut pas oublier que le Dell se tient dans un châssis de 11”. Ce qui fait de lui l’Ultrabook ultime pour qui veut à la fois du répondant, de la mobilité et de quoi tenir une journée de travail en déplacement.

alt alt

fleche Un look classique mais séduisant
fleche Son écran de 13,3" dans son châssis de 11"

fleche On aurait aimé un peu plus d'autonomie...

Share