Jeudi, 27 Février

Dernière mise à jour27/02/2020 09:58:39 AM GMT

Vous êtes ici Articles Evénements, lives et interviews Interview : les dissipateurs SilverStone

Interview : les dissipateurs SilverStone

Envoyer Imprimer
Interview dissipateur Silverstone
 Articles > Dissipateurs -
{navigation}

Introduction

Les locaux

Vous entrez chez Silverstone...


Quel est l’historique de l’entreprise ?

Silverstone a été crée en 2003 par un groupe d’ingénieurs qui avaient jusque là travaillé à l’élaboration de châssis en aluminium pour d’autres constructeurs. Grâce à cela, nous avons pu mettre rapidement sur le marché de nouveaux produits. A l’époque nous avons constaté qu’il restait encore beaucoup de travail à faire dans le domaine des boîtiers HTPC (ndlr : Home Theater Personal Computer : Ordinateur home cinéma) et qu’il nous fallait dessiner nos propres dissipateurs. Les performances de refroidissement de certains boitiers possédant une architecture particulière, nécessitent l’emploi d’un dissipateur dessiné spécifiquement afin d’en obtenir le meilleur. C’est ainsi que nous avons mis sur le marché notre premier dissipateur de processeur semi passif, le "Nitrogon NT01". Il pouvait être employé aussi bien au sein de boitiers traditionnels, que dans notre TJ06, boitier HTPC d’organisation originale, avec dans les deux casun bon r apport performance/bruit. Depuis lors nous avons créé d’autres dissipateurs de processeurs spécialisés, dessinés spécifiquement pour nos chassis. Par exemple, le NT03 pour le LC11, le NT06 pour le SG01, le NT07 pour le LC19, et le ML02 qui est destiné aux boitiers extra-plats.


Je pense que notre équipe d’ingénieur à vraiment fait du très bon travail dans cette optique de specialisation des dissipateurs à nos boitiers. D’ailleurs, les bonnes performances du NT01 avec notre boitiers étaient aussi de mise avec des boitiers HTPC d’autres marques. D'ailleurs, lorsque nous avons commercialisé une seconde version, le NT01-E, nous n’avons pas touché à son design ! Idem pour le NT06-E. Nous procédont de cette même spécialisation avec les ventilateurs que nous mettons sur le marché.

Quelles sont les productions de l’entreprise ?

Boitiers pour PC et autres matériels électroniques.

Alimentations.

Boitiers de disques durs.

Accessoires pour PC (ventilateurs, systémes de refroidissement, rhéobus, etc.).


Produisez vous vous-même vos ventirads ?

Nous avons des partenariats avec des usines de fabrication pour nos dissipateurs et nos ventilateurs.



Avez-vous votre propre R&D ou partez vous à la chasse aux bons produits auprès des petits constructeurs tiers ?

Nous faisons un peu des deux.


Etes vous présents sur le marcé OEM ? Est-ce votre marché principal ? Sur quels marchés êtes vous présents ?


Malgré notre forte image de marque au sein du marché, nous sommes présent sur la marché OEM, mais dans une moindre mesure. Nous vendons nos produits dans le monde entier.

{mospagebreak}
 Articles > Dissipateurs -
{navigation}

Caloducs et ailettes


Il est actuellement impossible de parler de radiateur sans parler de caloducs. Il semble que le seul axe de développement actuel soit la surenchère, que ce soit en terme de taille du radiateur ou du nombre de caloducs. Avez-vous actuellement d’autres axes de développement ?

Comme vous vous en doutez après avoir lu la description de notre division « dissipateurs Â», notre approche est différente de celles des autres constructeurs qui sont uniquement concentrés sur la structure et les matériaux utilisés. Nous pensons qu’un des meilleurs moyen d’améliorer les performances d’un dissipateur, est de le dessiner de manière à utiliser au mieux les performances de refroidissement du boitier dans lequel est il est installé (ndlr : le rédacteur vient de pousser un soupir de soulagement, enfin il se sent moin seul…). Par ailleurs nous pensons qu’actuellement le refroidissement par air est très bien développé, certains produits surpassant les solutions refroidissement liquide.



Il nous semble que les caloducs font quasi tous le même diamêtre, et sont tous de constitution identique. D’ailleurs, aucune firme ne joue sur ce paramêtre pour mettre en avant un produit. Jouez vous sur le diamètre des caloducs ? Existe-t-il un diamêtre standard qui offre les meilleures performances ? Leur constitution est-elle systématiquement la même ?

Nos tests nous ont prouvé que le diamètre de caloduc optimal pour un dissipateur de processeur est de 6 mm. Les caloducs de diamètre inférieur sont capables de transporter plus rapidement la chaleur, cependant ils sont moins efficace lorsqu’il s’agit de la transférer aux ailettes (dans le cadre d’un dissipateur de processeur). Les caloducs constitués de cuivre et doté d’un revêtement interne en poudre métallique frittée sont préférés, car ils permettent un fonctionnement dans toutes les orientations, sans perte de performances.


Nitrogon NT01

Le Nitrogon NT01, premier dissipateur de la marque.

S’il est vrai qu’ils possèdent un bon niveau de performances, on peut reprocher aux dissipateurs à caloducs exposés de truster les meilleures places sur les bancs de tests théoriques, alors qu’en pratique ils ne sont pas toujours aussi bons que cela. Par ailleurs il semblerait qu’en cas de trop forte pression du système de rétention, leur base se déforme. Qu’en pensez vous et que pensez de ces dissipateurs à caloducs exposés ?  

Nous nous posons les mêmes questions car les dissipateurs à caloducs exposés sont en général très lourds. Maintenir un bon contact entre le processeur et le dissipateur est primordial, de fait nous ne pensons pas que le gain de performance offert par ce contact direct vaille le risque de déformation de la base. Il est peut être possible de régler ce problème, alors nous verront s’il y a lieu d’intégrer cette technologie.


{mospagebreak} 

 Articles > Dissipateurs -
{navigation}

Pâte thermique et base


Les tests montrent, qu’à dissipateur égal une pâte thermique peut faire gagner plusieurs degrés. Généralement les articles publiés intègrent cette donnée et donc les comparaisons sont valables. Néanmoins, le consommateur final installera généralement le radiateur avec la pâte que vous lui fournirez, il pourra donc obtenir des performances différentes de celles attendues. Quel soin apportez vous à la pâte thermique que vous livrez ? Est-il possible d’imaginer un partenariat avec un des leader du marché, comme Artic Silver par exemple ?

Nous choisissons des pâtes thermiques de meilleure qualité que celle que vous trouverez dans les bundle habituels. Pour chacun des tests que nous faisons passer à nos dissipateurs, nous utilisons la même pâte thermique, celle que nous incluons dans le bundle. De cette manière, nous sommes certains que les utilisateurs obtiendront les même performances que nous. Nous savons qu’il existe de meilleures pâtes thermiques sur la marché et qui d’ailleurs se vendent bien. Pour ceux qui font particulièrement attention aux performances de la pâte thermique qu’ils utilisent, ajouter une pâte d’une grande marque dans le bundle ne leur plaira certainement pas vu qu’ils auront déjà leur marque préférée.

Nitrogon NT07

Le NT07, ventirad "extra-plat" destinés aux HTPC.


Une autre manière d’envisager le problème des pâtes thermique est de limiter leur impact en offrant une finition miroir de la base du ventirad. En dehors de quelques waterblock quasi "fait à la main", nous n’avons jamais retrouvé une telle finition. Est-ce envisageable ? Existe-t-il une limitation à une telle réalisation ?

La finition miroir est très esthétique mais elle n’est pas synonyme de planéité (ndt : il existe effectivement deux notions distinctes concernant la base des dissipateurs : la planéité et la rugosité). Une base incurvée peut tout à fait bénéficier d’une finition miroir. Nous préférons nous concentrer sur la planéité de la base. S’il est possible d’offrir une finition miroir de série, nous ne pensons pas que cela soit nécessaire étant donné qu’il est possible de combler les défauts de rugosité avec une pate thermique, ce qui n’est pas le cas d’un défaut de planéité… 



{mospagebreak}
 Articles > Dissipateurs -
{navigation}

Système de rétention, poids et matériaux


La simplicité et la fiabilité du système de rétention sont selon nous primordiales. Surtout lorsque l’on voit des radiateurs pesant quasi 1 kg, ou tellement encombrant qu’ils cachent 1/3 de la carte mère. Est-il, selon vous, nécessaire de faire un compromis ? Et dans ce cas que privilégiez vous ?

Etant aussi constructeur de boîtier, nous essayons de produire des dissipateurs et des chassis compatibles; pas uniquement au sein de nos gammes, mais aussi avec les chassis d’autres marques. Nous préférons donc généralement diminuer le poids et la taille d’un dissipateur autant que possible en les dessinant afin qu’ils bénéficient au mieux du flux d’air du boitier. Si nous devions choisir, nous choisirions plutôt d’augmenter la taille à la place du poids.

Nitrogon NT06

Le NT06 qui, comme ses confrères imposants et dotés de caloducs
utilise une contre-plaque de fixation.

Nous venons de le dire, le poids des ventirads est clairement devenu un problème, les forces de cisaillement exercées sur les socket de rétention sont importantes. Existe-t-il une limite de poids communément admise ? Vous limitez vous à un certain poids ?

Bien que non officiel, je ne pense pas me tromper en avancant une limite de 1,2kg pour nos dissipateurs.



En dehors de l’aluminium, du cuivre, et du placage nickel, aucun autre matériau n’a été utilisé pour construire un ventirad à notre connaissance. Existe-t-il d’autres matériaux potentiellement intéressants ?

Non, nous n’avons pas utilisé d’autres matériaux pour nos dissipateurs. Depuis quelques années Il existe de nombreux travaux de recherche intéressants utilisant les nanoparticules de carbone pour le transfert de chaleur, mais je pense que plusieurs années de développement sont encore nécessaires avant de voir cette technologie appliquée industriellement



{mospagebreak} 

 Articles > Dissipateurs -
{navigation}

Les ventilateurs

Les ventilateurs sont une autre variable importante pouvant influencer les performances d’un radiateur. Quels sont vos principaux critères de choix d’un ventilateur ? Le silence ? Les performances ?

Nous préférons laisser le choix à l’utilisateur, car nous ne savons jamais ce qu’il voudra exactement comme rapport performance/bruit. C’est pourquoi durant les premières années de commercialisation de nos dissipateurs nous incluions des ventilateurs à vitesse réglable, et plus récemment nous avons commercialisé des modèles dépourvus de ventilateur. Il n’y a que pour les dissipateurs "extra-plats", qui nécessitent l’utilisation d’un ventilateur spécifique, que nous continuons à fournir le ventilateur en préférant le silence de fonctionnement. 


SUSCOOL

Le fameux SUSCOOL en version 120mm.


Avec la démocratisation du PWM et du monitoring par le biais des cartes mères, les variateurs de tension paraissent obsolètes. La gestion PWM d’un ventilateur n’est en définitive qu’un moyen différent de le faire ralentir. Néanmoins, le mode de variation reste totalement dépendant de la carte mère, seule la plage de variation est liée au ventilateur. Qu’en pensez vous ?

La gestion PWM est une fonctionnalité pratique, nous pensons pourtant qu’il existe de meilleures solutions. Plus exactement nous préférons construire des ventilateurs dotés d’un contrôle thermique de la vitesse de rotation intégré, celà permet un ajustement basé sur la température environnante. C’est pourquoi nous utilisons notre propre série de ventilateurs "SUSCOOL" qui permettent des ajustements plus fins de la vitesse du ventilateur que le PWM. Il n’y a rien de plus embêtant qu’un ventilateur qui ne cesse d’augmenter et de ralentir sa vitesse lorsque la température monte ou descend !



Grâce à une taille démesurée, nombre de radiateurs se prétendent passif. Selon nous c’est un argument purement marketing, au sens ou ces radiateurs nécessitent tout de même un flux d’air : celui du boîtier. Le but recherché est le silence, et donc s’il faut une ventilation de boitier puissante, et donc bruyante, pour refroidir passivement le processeur, ou est l’intérêt ?

Je suis d’accord avec vous, si un grand dissipateur passif n’est pas installé dans un boitier qui lui convient, il ne fonctionnera pas correctement. C’est la raison pour laquelle Silverstone ne prétends pas produire des dissipateurs purement passifs. Nous publions et incluons avec nos produits des informations expliquant comment nos dissipateurs peuvent travailler avec nos chassis, de manière à obtenir un refroidissement semi-passif.


{mospagebreak}

 Articles > Dissipateurs -
{navigation}

Questions diverses

Que pensez vous du Watercooling ?

Nous pensons que c’est un très bon moyen d’associer hautes performances et bruit minimum. Néanmoins nous ne vendons plus de kit de ce type, et il existe des solutions de refroidissement par air qui peuvent parfois répondre aux mêmes exigences, ce que nous soutenons par l’intermédiaire de l’architecture de nos boîtiers.
Par ailleurs, vous l’avez surement remarqué, nombre de nos boitiers « grande-tour Â» spécialement dessinés pour les passionnés (tel la série des Temjin), possèdent de nombreuses possibilités d’installation de kit de refroidissement par eau. Nous sommes d’ailleurs particulièrement fier de notre TJ07, sorti en 2005, qui reste un des boitiers préférés des passionnés du « Watercooling Â».


Que peut-on attendre comme nouveautés pour cette année ?

Nous allons sortir une nouvelle version de notre dissipateur « extra-plat Â», le NT07, en ajoutant une compatibilité avec le socket LGA775. Avec la sortie des nouveaux processeurs Intel nous ajouterons des kits de montage compatible afin de supporter les sockets LGA1366 et LGA1156.
Notre dernier boitier, le Fortress FT01, qui a été introduit en septembre dernier, fut le premier à utiliser des ventilateurs de 180mm. Vous pouvez donc vous attendre à voir cette taille de ventilateur disponible à la vente, avec des versions DEL et avec ajustement de la vitesse de rotation. Il semble aussi très probable que cette taille de ventilateur soit incluse dans d’autres produits.

Est-ce possible d’imaginer un partenariat avec Intel ou AMD (sous forme de label), ou ces derniers se contentent-ils de leurs dissipateurs fournis en bundle ?

Nous travaillons en collaboration étroite avec Intel et AMD, mais pour les dissipateurs de leur Bundle ils ont déjà des partenariats de long terme avec d’autres sociétés. Nous n’avons pas pour but de les remplacer dans un avenir proche.
Par ailleurs, je pense que le marché a déjà accepté le fait qu’un dissipateur n’a pas besoin de l’aval d’AMD ou d’Intel pour être (bien) vendu. De fait je ne m’attends pas à voir apparaître de tels labels sur nos produits. 


Merci à Silversone de nous avoir consacré le temps de l'interview.
Share