SSD Sandisk Extreme Pro

Imprimer

sandisk-extreme-ssd-review1Accompagnant d’autres produits lors du Computex 2014 de Taïpei, Sandisk dévoile son dernier né, le Sandisk Extreme Pro 480 Go.

Les performances présentes dans les graphiques n'ont rien de surprenant puisqu'il ne s'agit une fois encore que des performances dîtes maximales. Peut-être serait-il temps de les mettre en avant?

La hausse des plus faibles débits ? Un peu à la norme de certaines cartes SD. Toutefois, on observe que Sandisk n'oublie pas les usagers laptops qui ne bénéficient pas d'un double emplacement 2.5" puisqu'une version 960 Go en 7 mm est d'ores et déjà disponible.

0


Dès l’ouverture de l’emballage aux couleurs traditionnelles du constructeur (rouge & noir), on découvre le produit accompagné d’un adaptateur le rendant compatible avec des emplacements de 9.5 mm ainsi que d’un feuillet d’installation.

AB

Pour un format traditionnel de 2,5 Pouces à l’interface Sata III, le Sandisk Extreme Pro s’enveloppe d’un châssis aluminium et plastique d’une épaisseur de 7,0 mm.

Fourni sans visserie et sans adaptateur 3.5 Pouces le nouveau-né ne pèse dans son ensemble que 59 grammes et ne consomme que 3.5 W en activité !!.

L'utilitaire nommé " Dashboard " est relativement complet puisqu'intégrant un outil d'observation des performances ( MB/s ou IOPS ) orienté benchmark, d'une fonction permettant de lancer une optimisation manuelle de la fonction TRIM ( permettant d'indiquer au contrôleur quels blocs sont libres ou non ), la possibilité d'effacer son ssd correctement ... à l'aide d'une clé usb bootable ... que l'utilitaire créera.

On retrouve également une fonction de diagnostic S.M.A.R.T ( simple ou avancé ) qui pour rappel est utile à la détection de défaillances responsable d'une dégradation du disque.

Enfin, de quoi désactiver le cache en écriture du disque ( ce que Windows permet déjà ) mais aussi l'annonce de futures applications liées comme l'anti-virus, un outil de clonage et de restauration, érigées par des tiers. 

CD

Le produit est suivi d’une garantie de 10 ans et s’affiche d’une endurance supérieure à 80 TB soit environ 22 Go d'écriture par jour. L’utilitaire « Dashboard Â» est à récupérer dans sa dernière version sur le site constructeur.

A l’intérieur, nous retrouvons 8 puces mémoires MLC de haute densité gravées en 19 nm de 64 Go signé Sandisk (05445-0540 064G) liées aux 8 canaux du contrôleur Marvell 88SS9187 dans sa révision BLD2 (remplaçant la BJP2).

Cette fois-ci, 1 Go de cache signé Micron (3NE11 D9QNS) accompagne le tout au lieu des 512 Mo du prédécesseur Extreme II. Le tout généreusement recouvert de pads thermiques liant la partie métallique du châssis. 

EF

Avec 8 puces de 64 Go et pour capacité finale 480 Go, nous avons donc 32 Go dédié à l’overprovisionning qui pour rappel permet le remplacement des cellules usées par celles en réserve.

Compatible TRIM & Smart, le Sandisk Extreme Pro ne supporte pas le cryptage AES pourtant standard de l’Opal 2.0. Equipé de la technologie nCache qui vise à utiliser une partie de la mémoire MLC (Multi Level Cell) comme de la SLC (Single Layer Cell), le traitement des petits fichiers est selon la documentation technique accéléré de par la nature même de la SLC.


07

Les mesures ont étés effectuées sur l’interface Sata III issue du chipset Intel Z77 équipant la carte mère Asus Sabertooth Z77 (RST 13.1.0.1058)
– I7 3770K @4.2Ghz
– 16 Go DDR3 1600Mhz C9
– Windows 8.1 x64
–
Sandisk Extreme Pro 480Go utilisant le firmware X21000RL
Taille du ssd formaté 447.13Go

Les logiciels de tests sont utilisés dans les conditions suivantes :

La fonction ERASE de l’utilitaire dédié est utilisée entre chaque logiciel de test.

Crystal Disk Mark 3.0.3b (x64) : Afin d’obtenir une idée précise des performances en lecture et écriture brute du SSD, nous effectuons 9 passes sur des échantillons de 4000, 500 et 50 MB remplis de manière aléatoire. Les moyennes de ces passes sont représentées sur le graphique.

AS-SSD v1.7.4739.38088 : Les résultats affichés correspondent à la moyenne de 3 tests de copie : ISO, Jeu & Soft. Ce test nous rapproche des situations réelles d’utilisations.

Anvil’s Storage Pro 1.1.0 : Ce test nous permet de vérifier la tenue des performances avec différents types de données. Des échantillons de 32 Go compressibles à 0/46/100% sont utilisés afin de stresser le contrôleur.

PCMark 8 Professionnel : Afin de vérifier l’endurance, nous sélectionnons le test de stockage étendu qui se révèle extrêmement exigeant : Disponible uniquement en ligne de commande, plusieurs To d’écriture/lecture, presque 24h de test consécutif, surchauffe matérielle, protocole de test draconien.

Le test de stockage étendu de PCMark 8 nous permet d’observer la tenue des performances lors d’usages de plus en plus intensifs ainsi que le retour des performances

lorsqu’on laisse du temps au garbage collector et aux autres technologies constructeurs similaires pour s’établir.


Nous retirons peu à peu des graphiques les modèles les plus anciens au profit de plus récents afin de maintenir une certaine lisibilité/cohérence.

Nous conservons malgré tout le dernier exemplaire de chacun des SSD  mis à notre disposition par les constructeurs en laissant également dans notre liste le produit qu’il remplace.

87

En lecture, l’Extreme Pro surpasse son prédécesseur ( Extreme II 240 Go ) en tout point et décroche presque la première place de notre comparatif juste derrière le Vertex 460 ( 240 Go ).

Sans surprise, en écriture le dernier né de chez Sandisk surpasse à nouveau son prédécesseur, qu’en est-il à travers d’autres benchmarks ?


9

AS-SSD nous montre aujourd’hui qu’il y’a bel et bien un effort de fait ! Certes, nous comparons ici une version 240 Go avec une 480 Go et certains pourraient s’alerter d’un tel comparatif mais qu’ils n’aillent pas plus loin !

Habituellement, si une différence de performance doit distinguer deux disques de capacités différentes, elle ne tient généralement que jusqu’aux versions inférieures à 240/256 Go puisque souffrant d’une limitation des canaux reliant le contrôleur aux puces mémoires. Actuellement environ 2 fois plus cher que celui qu’il remplace, il y’a encore de quoi se surprendre puisque les performances doublent également si ce n’est plus lorsque l’on est usager de programmes type DAO/PAO.


1011

Les graphiques nous indiquent ici que le Sandisk manque un peu de souffle lorsqu’il s’agit de lire simultanément plusieurs fichiers (queue depth) de petite taille partiellement ou intégralement compressibles.

Une chute de presque 20% qui pourrait s’expliquer de par la jeunesse du firmware maison et de par la charge de travail possible que nécessite une donnée compressible. La technologie nCache ne tient donc ici pas vraiment ses promesses.


Capture

*Dégradation Steady Recovery

 Il est important de percevoir PCMark 8 comme le benchmark qui sera en mesure d'écarter les produits à éviter en cas de lourds usages.

Même si notre comparatif est tout juste naissant, on ne constate aucune chute critique de performance, en usage très intensif, nos SSD conservent un niveau de performance élevé.

Sandisk nous fournit donc aujourd'hui, un produit annoncé haut de gamme mais pas que puisque nos multiples tests ne cessent de confirmer ce qui est mis en avant par le fabricant.


Sandisk renouvelle avec réussite le fleuron de sa production de SSD et n'hésite pas à rassurer le client à l'aide d'une garantie de 10 ans. Nous restons curieux du gain qu'aurait pu apporter une hausse de la quantité de cache.

Cependant puisqu'elle ne pourra avoir lieue avant la sortie d'un nouveau produit, nous comptons donc sur le prochain firmware pour rehausser les très légères faiblesses de ce Sandisk.

Actuellement disponible pour 147, 285 et 490 euros dans des capacités respectives de 240,480 et 960 Go, le Sandisk Extreme Pro se révèle être un produit au rapport performance prix très pertinent de 0.59 Euro/Go.

Nous attendons avec impatience la mise en application de technologie innovante telle que la LBA Scrambler ( réduction du garbage collector, de l'usure des la mémoire NAND mais aussi de la consommation électrique ! )

En attendant la sortie de nouveaux produits échappant à la bride de l'interface Sata III, il y a le Sandisk Extreme Pro qui arrive certes un peu tard mais ne manque clairement pas d'arguments pour alerter la concurrence.

Nous remercions Sandisk pour le prêt de son matériel nous permettant de mettre à jour notre comparatif SSD 2014.

label_recommande

alt alt

fleche Hautes performances globales
fleche Rapport performance/prix
fleche Garantie 10 ans !

fleche Bundle ?
fleche Arrivée tardive sur le marché ?

Share