Alimentation FSP Raider II 750

Imprimer

C'est une nouvelle alimentation moyen de gamme qui nous arrive de chez FSP, selon le fabricant elle affiche l'essentiel et même plus à un prix étudié.

FSP Raider II 750 9

Cette FSP Raider II 750 Watts affiche un label 80 Plus Argent, cela signifie que son rendement est supérieur à 88 %.
Le DC to DC fait son apparition, ce procédé permet de générer les 3,3 et 5 Volts à partir du rail 12 Volts, cela permet un courant plus stable et des ajustements plus rapides, enfin tous les condensateurs sont japonais.
Elle est proposée sous deux niveaux de puissances pour l'instant 650 et 750 Watts, c'est cette dernière que nous allons tester.

FSP Raider II 750 1FSP Raider II 750

On ne présente plus FSP, présent dans le domaine des alimentations de nos chers PC qu'ils soient fixes ou portables depuis 1993, il développe plusieurs gammes de produit selon la destination, l'OEM qui se destine aux intégrateurs de machines complètes et à d'autres marques de composants sous leurs labels et une gamme dite retail, étiquetée FSP.

specsFSP Raider II 750 1

La présentation de cette Raider 2 n'évolue guère par rapport à la Raider S, pour être franc elles sont identiques, même finition gris foncée légèrement granuleuse et même grille de ventilateur. Les dimensions sont en tous point identiques avec un petit 140 mm de profondeur ce qui permet un montage dans de petits boîtiers.

FSP Raider II 750 1FSP Raider II 750

Pas de modularité pour cette Raider II, les cordons sont fixes et plats sauf le 24 broches qui a une section ronde gainée.

connecteursFSP Raider II 750 5

La connectique est complète, nous apprécions les connecteurs SATA et Molex sur le même cordon.

Les protections internes sont :
OVP (protection contre les surtensions),
OCP (protection contre les surintensités),
OTP (protection contre la surchauffe),
SCP (protection contre les courts-circuits).

Le ventilateur est référencé ADDA AD1212HS-A71GL, il s'agit d'un Sleeve (guidage par paliers) de 120 mm donné pour une vitesse de rotation de 2200 tr/min et un débit de 80,5 CFM, les nuisances sonores sont annoncées à 39,1 dB(A).


 Le protocole de test

Tout d'abord la plateforme de test :

fleche Processeur : Intel Core i7 980 X @ 4000 MHz,
fleche Ventirad : Corsair H115i,
fleche Carte mère : Gigabyte GA-X58A,
fleche Cartes graphiques : ASUS GTX 680 et Msi GTX 680 sous SLI,
fleche Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000 ,
fleche SSD Plextor PX-128M5Pro.

Les relevés se feront après 30 minutes de mise en chauffe via OCCT en position "Power Supply" et une période de repos de 15 minutes, trois environnements représentant une utilisation standard seront alors lancés :
fleche Le premier au repos sous Windows,
fleche Le deuxième sous OCCT en position "Linpack", c'est un logiciel de stress orienté processeur,
fleche Le troisième OCCT en position "Power Supply",
fleche Un retour sous Windows,
fleche Enfin arrêt de la machine (sauf les tensions).

L'intégralité des mesures sera effectuées trois fois de suite, une moyenne sera réalisée.

Les relevés

Pour les tensions nous nous attacherons au trois valeurs représentatives, le 3.3, le 5 et le 12 volts, cette dernière tension fera l'objet de deux mesures, une sur le connecteur ATX/EPS dédié au processeur, mais aussi sur un connecteur Pci-E de la carte graphique.
Les autres tensions seront relevées sur le connecteur 24 broches de la carte mère et seront présentées sous forme de synthèse..

Le rendement

 Nous nous pencherons ensuite sur le rendement en mesurant la puissance réelle. C’est la partie dédié au 80 Plus, dans le cas d’un bloc labélisé Or cela sous-entend un rendement de 87, 90 et 87 % à 20, 50 et 100 % de charge.
La meilleure valeur se situe à 50 %, l’idéal est donc d’évoluer dans cette zone le plus possible, cela sous-entend une machine qui consomme de 300 à 400 Watts en aval (environ 333 à 444 Watts en amont*) pour un bloc donné pour 700 Watts.
Pour la position repos, la bonne valeur serait une consommation en aval de 140 Watts (155 Watts environ en amont*).
*Puissance consommée à la prise sur la base d’un rendement de 90 %.

Un rappel sur le label 80 Plus, il est basé sur le rendement et comme son nom le laisse présager il labellise les alimentations ayant un rendement de plus de 80 % à 20, 50 et 100 % de charge.

label 80 PlusLa température

Une sonde est placée à 20 cm du bloc nous donnera la température ambiante, une seconde sonde sera positionnée sur le dissipateur le plus chaud à l'intérieur du bloc.
Nous analyserons le delta, (température intérieure moins température externe), sachant que les différents composants préfèrent une certaine stabilité à ce niveau. Cela nous permettra de mieux appréhender la stratégie de refroidissement du fabricant.

Le sonore

Trois relevés suivant les trois premiers environnements du test, le sonomètre sera positionné à 5 cm du bloc puis à un mètre.


Les tensions

Nous débuterons nos tests par les tensions, elles sont au nombre de trois, 3,3 V, 5 V et 12 V, si les deux premières sont beaucoup moins sollicitées qu'auparavant le 12 V est resté essentiel. Pour cette tension nous avons résumé les relevés des 12 V processeur et carte graphique sur le même graphique, en dessous les synthèses, pour les autres tensions, nous avons représenté les résultats sous forme de synthèse uniquement.
Les limites des prescriptions ATX sont représentées sur l'axe chiffré, à savoir +/-5 % de la valeur nominale.

12 Volts

12 Vsynt 12 V cpusynth 12 V cg

Une alimentation très stable, 0.04 à  0,06 Volts pour le processeur et 0.02 à 0.08 Volts pour les cartes graphiques, très bon résultats sachant que le Test 2 est très intense surtout au niveau des cartes graphiques.

3,3 et 5 Volts sur connecteur ATX 24 broches

synt 33 Vsynth 5 V

Très largement dans les tolérances ATX, rien à redire.


Rendement, nuisances sonores et températures

Penchons nous sur le rendement de notre bloc via la puissance consommée, les graphiques reprennent l'intégralité des relevés pendant les cinq modes qui constituent notre test, en dessous les synthèses pour les deux modes.

Puissance consommée

wattssynth watts

Pour une 750 Watts la consommation est conforme à sa catégorie.

Températures

temp2Le ventilateur est alimenté en 4,4 à 4,5 Volts au repos et en Test 1, il croît en cours de Test 2 pour atteindre les 6,42 Volts, sa vitesse de rotation reste mesurée, nous notons que la hausse de la tension d'alimentation est assez tardive, c'est un bon point car cela implique une certaine discrétion en usage  courant.

Nuisances sonores

dba1Sous moyennes et faibles charges elle se montre très discrète, par contre sous charges élevées elle est légèrement audible.


FSP propose avec cette Raider II 750 Watts une bonne alimentation, elle est stable est plus  discrète que la Raider première du nom que nous avions testé il y a quelques années qui pouvait se monter bruyante sous fortes sollicitations.

FSP Raider II 750 8Le design et le bundle sont simplissimes et la finition correcte, pas de fioritures FSP va à l'essentiel avec ce bloc, nous apprécions les petits 140 mm de profondeur malgré la puissance élevée de ce bloc, c'est un gage de facilité d'intégration dans les petits boîtiers.

L'intégralité de la connectique est filaire, nous aurions bien sur souhaité la modularité des cordons mais à moins de 100 euros il faut faire certaines concessions, pour des blocs modulaires comptez 15 à 20 euros de plus à puissance et catégorie énergétique identique.

fleche Stabilité,
fleche Faible profondeur,
fleche Prix et garantie.
fleche Légèrement audible sous fortes charges.
Share