Alimentation be quiet! Pure Power 10 CM 600

Imprimer

Be quiet! renouvelle son entrée de gamme en matière d'alimentations PC une nouvelle fois, nous passons des Pure Power 9 au Pure Power 10.

be quiet Pure Power 10 2

Elles sont déclinées sous deux versions et sous plusieurs niveaux de puissances, 400, 500, 600 et 700 Watts, ce sont des alimentations semi-modulaires comprendre par là que les cordons carte mère sont fixes, les autres câbles sont amovibles.
La seconde déclinaison repose sur des cordons fixes, elle est proposée en 300, 350, 400, 500, 600 et 700 Watts.

be quiet Pure Power 10 1be quiet Pure Power 10 6

C'est la version 600 Watts que nous allons tester, extérieurement elle n'est pas différente de la génération précédente, la finition est identique tout comme la dotation en cordons et les spécifications principales.

SPecsbe quiet Pure Power 10 5
La connectique
Tout d'abord, les cordons modulaires sont plats tandis que les fixes adoptent un section circulaire, les connecteurs présent sur le bloc sont au format 12 broches pour les PCI-e. Les câbles dédiés aux périphériques sont mixtes MOLEX/SATA.
Les be quiet Pure Power 10 embarquent deux rails en 12 Volts, le 12 V1 de 32 A de la 600 W prend en charge le 20/24 broches, un des deux cordons PCI-e 1 et les périphériques. Le 12 V2 de 28 A alimente le second PCI-e, le 2 ; il prend en charge également le cordon P4 + 4 fixe destiné à la carte mère.

connecteursbe quiet Pure Power 10 8
Le refroidissement repose sur un ventilateur de 120 mm, c'est le même que sur la version 9 mais il est annoncé plus discret du fait du meilleur rendement de cette version 10. Il est toujours thermo régulé, sa vitesse s'ajuste à la chaleur interne à dissiper.

be quiet Pure Power 10 9be quiet Pure Power 10 6
A l'intérieur par contre des changements, la fourniture des 3,3 et 5 Volts passe en DC to DC pour plus de stabilité, il y a désormais deux capteurs pour la température l'un se destine à la régulation du ventilateur et l'autre à l'OTP, la protection contre la surchauffe.
Les autres protections internes sont les suivantes :
UVP (protection contre les surtensions),
OVP (protection de survoltage),
SCP (protection de court-circuit),
OCP (protection contre les surintensités),
OPP (protection contre les surcharges).


La plateforme de test :
fleche Processeur : Intel Core i7 970, @ 4000 MHz.
fleche Ventirad : Noctua NH-D14
fleche Carte mère : Gigabyte  GA-X58A-OC
fleche Carte graphique : PNY GTX 660 Ti
fleche Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000

Les relevés se feront après 30 minutes de mise en chauffe via OCCT en position "Power Supply" et une période de repos de 15 minutes, trois environnements représentant une utilisation standard seront alors lancés :
fleche Le premier au repos sous Windows,
fleche Le deuxième sous OCCT en position "Linpack", c'est un logiciel de stress orienté processeur,
fleche Le troisième OCCT en position "Power Supply",
fleche Un retour sous Windows,
fleche Enfin arrêt de la machine (sauf les tensions).

L'intégralité des mesures sera effectuées trois fois de suite, une moyenne sera réalisée.

Les relevés.
Pour les tensions nous nous attacherons au trois valeurs représentatives, le 3.3, le 5 et le 12 volts, cette dernière tension fera l'objet de deux mesures, une sur le connecteur ATX/EPS dédié au processeur, mais aussi sur un connecteur Pci-E de la carte graphique, les autres tensions seront relevées sur le connecteur 24 broches de la carte mère.

Le rendement.
 Nous nous pencherons ensuite sur le rendement en mesurant la puissance réelle.

C’est la partie dédié au 80 Plus, dans le cas d’un bloc labélisé Or cela sous-entend un rendement de 87, 90 et 87 % à 20, 50 et 100 % de charge.
La meilleure valeur se situe à 50 %, l’idéal est donc d’évoluer dans cette zone le plus possible, cela sous-entend une machine qui consomme de 300 à 400 Watts en aval (environ 333 à 444 Watts en amont*) pour un bloc donné pour 700 Watts.
Pour la position repos, la bonne valeur serait une consommation en aval de 140 Watts (155 Watts environ en amont*) car n’oublions pas que sous les 20 % de charge, seule la labélisation Titanium encadre ce taux de charge.
*Puissance consommée à la prise sur la base d’un rendement de 90 %.

Un rappel sur le label 80 Plus, il est basé sur le rendement et comme son nom le laisse présager il labellise les alimentations ayant un rendement de plus de 80 % à 20, 50 et 100 % de charge. D'autres classifications sont apparues, beaucoup plus exigeantes, valeur sous 115 Volts, alimentations standards :

Label /Charge du bloc
10 %
20 %
50 %
100 %
80 Plus
-
80 %
80 %
80 %
80 Plus Bronze
-
82 %
85 %
82 %
80 Plus Argent
-
85 %
88 %
85 %
80 Plus Or
-
87 %
90 %
87 %
80 Plus Platinum
-
90 %
92 %
89 %
80 PLus Titanium
90 %
92 %
94 %
90 %

Sous 230 Volts, alimentations redondantes pour serveurs :

Label /Charge du bloc
10 %
20 %
50 %
100 %
80 Plus Bronze
-
81 %
85 %
81 %
80 Plus Argent
-
85 %
89 %
85 %
80 Plus Or
-
88 %
92 %
88 %
80 Plus Platinum
-
90 %
94 %
91 %
80 Plus Titanium
90 %
94 %
96 %
91 %

La température.
Une sonde placée à 15 cm du bloc nous donnera la température ambiante, une seconde sonde sera positionnée sur le dissipateur le plus chaud à l'intérieur du bloc.
Nous analyserons le delta, (température intérieure moins température externe), sachant que les différents composants préfèrent une certaine stabilité à ce niveau. Cela nous permettra de mieux appréhender la stratégie de refroidissement du fabricant, démarrage tardif du ventilateur ou anticipé.

Les nuisances sonores.
Trois relevés suivant les phases du test, le sonomètre sera positionné à 5 cm du bloc puis à un mètre. Les nuisances sont générées à partir du ventilateur, elles sont croissantes puisqu'il est thermo régulé sa vitesse est donc indexé sur la charge du bloc.


Nous débuterons nos tests par les tensions, elles sont au nombre de trois, 3,3 Volts, 5 Volts et 12 Volts, les deux premières sont beaucoup moins sollicitées qu'auparavant mais le 12 V reste essentiel, pour cette tension nous avons résumé les relevés des 12 V processeur et carte graphique sur le même graphique, en dessous les synthèses.

Pour les autres tensions, nous avons représenté les résultats sous forme de synthèse uniquement.

Les limites des prescriptions ATX sont représentées sur l'axe chiffré, à savoir +/-5 % de la valeur nominale.

12 volts.

relevé tensions

 synt 12 cmsynt 12 cg

 Les chûtes de tension sont limitées, 0,04 Volts Repos/Test 2 pour le processeur et 0,02 Volts repos/ Test 1, ce bloc affiche une bonne stabilité.

3,3 et 5 Volts sur connecteur ATX 24 broches.

synth 33synth 5

Les tensions sont largement conformes aux prescriptions ATX.


Penchons nous sur le rendement de notre bloc via la puissance consommée.
Les graphiques reprennent l'intégralité des relevés pendant les cinq modes qui constituent notre test, en dessous les synthèses pour les deux modes.

Puissance consommée.

relevé wattssynt conso

Dans l'ensemble les consommations relevées sont inférieures à celles mesurées sur la Pure Power 9.

Températures

Nous allons maintenant nous intéresser à la température interne de l'alimentation et donc à son système de refroidissement.
Les graphiques reprennent les relevés des températures internes diminués de la température ambiante, ils sont donc exprimés en deltas, en bleu ici, en rouge les tensions relevées aux bornes du ventilateur.

temp tens fan

La température interne croît rapidement, nous avons mesuré 35 °C (20° C ambiant) c'est assez élevé, le ventilateur n'augmente pourtant pas son régime de rotation, sa tension d'alimentation est de 3,53 Volts.

Nuisances sonores

Les nuisances sonores seront basés sur la vitesse maximum du ventilateur par phases du test.

db

 Avec une tension de 3,53 Volts au niveau du ventilateur il est bien evidemment très discret, inaudible à un métre.


Cette nouvelle série d'alimentation est très proche de la version précédente, les Pure Power 9. Extérieurement il n'y a pas grand chose qui permet de les différencier, elles adoptent la même présentation avec les mêmes caractéristiques techniques au niveau des rails et des puissances délivrées, son design est toujours aussi simple tout comme celui des L8 et des 9 d'ailleurs.

 be quiet Pure Power 10 3

A l'intérieur par contre quelques changements ont été apportés, nous noterons le DC to DC qui apporte une meilleure stabilité aux 3,3 et 5 Volts. La discrétion est totale même en charge, c'était un des atouts des L8 et des 9 il est également présent sur ces Pure Power 10.
Le niveau de tarification des versions modulaires est de 72, 89, 99 et 115 euros pour les 400, 500, 600 et 700 Watts. Les versions filaires affichent un niveau de tarification plus réduit, de 50 à 105 euros selon le niveau de puissance, soit 10 euros de moins que les modulaires, le prix est assez élevé mais la qualité est bien présente.

fleche  Stabilité,
fleche  Discrétion,
fleche  Consommation.
 
Share