Alimentation Dark Power Pro 11 750

Imprimer

Nous nous attaquons à une alimentation haut de gamme en provenance de be quiet!, la Dark Power Pro 11 750 Watts. Nous avons testé précédemment la version 1200 Watts qui nous avait séduit, c'est à la version 750 Watts que nous allons nous intéresser aujourd'hui.

Dpp 11 750 2

Trois alimentations viennent compléter la gamme existante déjà déclinée en 850, 1000 et 1200 Watts, les Dark Power Pro 11 550, 650 et 750 Watts font leur apparition, elles reprennent toutes les caractéristiques de leurs ainées.

Dpp 11 750 2

specifications

En premier lieu le design, nous retrouvons donc la carrosserie noire satinée, grille du ventilateur originale, elle est constituée de tiges métalliques ancrées dans une plaque en plastique qui couvre totalement le panneau. L'ouverture vers le ventilateur est toujours en forme de corolle, elle a été optimisée pour limiter les nuisances sonores et améliorer le flux.

Dpp 11 750 7Dpp 11 750 81

Sur le devant et sur l'arrière du bloc nous notons la présence de bande en matière souple pour limiter la transmission de vibrations au boîtier. Le panneau recevant les connecteurs est particulièrement bien fini, on notera le soufflet autour du 20/24 broches fixe incorporé dans une plaque couvrant toute la surface.

Le bundle est complet, deux jeux de vis sont livrés l'un cruciforme et l'autre "à main", il y a également des colliers repositionnables à base de Velcro mais aussi des colliers Rilsan. L'emballage est soigné.

La connectique

connecteurs
En plus du 20/24 broches ATX fixe nous dénombrons deux connecteurs pour le processeur, il y en a quatre pour les cartes graphiques ce qui nous donne 6 connecteurs 6 + 2 broches et un en 6 broches, confortable... Cinq sont consacrés aux périphériques, MOLEX et SATA sous l'appellation "Drives".

Dpp 11 750 6Dpp 11 750 7

Quatre connecteurs nommés "Fan" sont présents, ils permettent le branchements de quatre ventilateurs de boîtier pour leur régulation, bien que les cordons comportent un connecteur standard 3 broches et un MOLEX on ne peut brancher qu'un ventilateur par ligne.

Le dernier est repéré "OCK", c'est à cet endroit qu'il faut positionner le cordon équipé d'un inverseur permettant le passage de multi-rail (par default) à mono-rail du bloc, un connecteur de pontage est livré il permet de demeurer sur le mode mono-rail de façon plus définitive.

Dpp 11 750 2

A gauche le cordon OCK et son pontage, au dessus les cordon ventilateurs boîtier, à droite les accessoires.

Le label énergétique est un 80 Plus Platinum, il atteste d'un rendement mini de 90, 92 et 89 % à 20, 50 et 100 % de charge, c'est un des labels les plus élevés dans cette catégorie.

Comme ses grandes sœurs la version 750 Watts embarque des circuits de conversion Full Bridge, LLC, DC to DC et SR, ils permettent une gestion très poussée des tensions de sortie au niveau stabilité et qualité

.Dpp 11 750 7Dpp 11 750 7

Elle possède également l'agrément ErP 2014, c'est une directive européenne visant à réduire la consommation en veille à moins de 5 % pour peu que la carte mère soit compatible.

Revenons sur le connecteur "OCK", il permet donc de basculer du mode multi-rail à mono-rail. Ce dernier mode est plus indiqué en cas de gros consommateurs et/ou de besoins en stabilité, gaming avancé ou overclocking.

Le refroidissement est assuré par un ventilateur SilentWings 3, il équipe toute la gamme Dark Power Pro 11. C'est un 135 mm qui est donné pour une vitesse maxi de 1800 tr/min et 27,9 dB(A) de nuisance sonore à cette vitesse, le débit est de l'ordre de 84,60 CFM.
Le guidage du rotor est assuré par la technologie FDB (Fluid Dynamic Bearing), il consiste en la création d'un film de lubrifiant dans le palier. Cela assure une rotation discrète et une longévité accrue, la forme des pales est également étudiée pour limiter les bruits aérodynamiques et optimiser le flux. Le moteur possède 6 pôles, cela permet au ventilateur des démarrages à basses vitesses, 250 tours/min dans notre cas.  

Les sécurités internes à l'alimentation sont les suivantes :
OCP (protection contre les surintensités),
OVP (protection contre les surtensions),
UVP (protection contre les sous-tensions),
OPP (protection contre les surcharges),
OTP (protection contre la surchauffe),
SCP (protection contre les courts-circuits).


 Tout d'abord la plateforme de test :

fleche Processeur : Intel Core i7 980 X @ 4226 MHz,
fleche Ventirad : Noctua NH-D14,
fleche Carte mère : Gigabyte GA-X58A,
fleche Cartes graphiques : ASUS GTX 680 et Msi GTX 680 sous SLI,
fleche Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000 ,
fleche SSD Plextor PX-128M5Pro.

Les relevés se feront après 30 minutes de mise en chauffe via OCCT en position "Power Supply" et une période de repos de 15 minutes, cinq environnements représentant une utilisation standard seront alors lancés :
fleche Le premier au repos sous Windows,
fleche Le deuxième sous IntelBurnTest, c'est un logiciel de charge orienté processeur,
fleche Le troisième nous ajoutons FurMark au test précédent, c'est un logiciel de stress pour processeur graphique,
fleche Un retour sous Windows,
fleche Enfin arrêt de la machine.

L'intégralité des mesures sera effectuées trois fois de suite, une moyenne sera réalisée.

Les relevés

Pour les tensions nous nous attacherons au trois valeurs représentatives, le 3.3, le 5 et le 12 volts, cette dernière tension fera l'objet de deux mesures, une sur le connecteur ATX/EPS dédié au processeur, mais aussi sur un connecteur Pci-E de la carte graphique.
Les autres tensions seront relevées sur le connecteur 24 broches de la carte mère et seront présentées sous forme de synthèse..

Le rendement

 Nous nous pencherons ensuite sur le rendement en mesurant la puissance réelle. C’est la partie dédié au 80 Plus, dans le cas d’un bloc labélisé Or cela sous-entend un rendement de 87, 90 et 87 % à 20, 50 et 100 % de charge. 
La meilleure valeur se situe à 50 %, l’idéal est donc d’évoluer dans cette zone le plus possible, cela sous-entend une machine qui consomme de 300 à 400 Watts en aval (environ 333 à 444 Watts en amont*) pour un bloc donné pour 700 Watts. 
Pour la position repos, la bonne valeur serait une consommation en aval de 140 Watts (155 Watts environ en amont*).
*Puissance consommée à la prise sur la base d’un rendement de 90 %.

Un rappel sur le label 80 Plus, il est basé sur le rendement et comme son nom le laisse présager il labellise les alimentations ayant un rendement de plus de 80 % à 20, 50 et 100 % de charge. D'autres classifications sont apparues, beaucoup plus exigeantes, valeur sous 115 Volts, alimentations standards :

Label /Charge du bloc
10 %
20 %
50 %
100 %
80 Plus
-
80 %
80 %
80 %
80 Plus Bronze
-
82 %
85 %
82 %
80 Plus Argent
-
85 %
88 %
85 %
80 Plus Or
-
87 %
90 %
87 %
80 Plus Platinum
-
90 %
92 %
89 %
80 PLus Titanium
90 %
92 %
94 %
90 %

 

Sous 230 Volts (la tension européenne) , alimentations standards, redondantes pour serveurs :

Label /Charge du bloc
10 %
20 %
50 %
100 %
80 Plus Bronze
-
81 %
85 %
81 %
80 Plus Argent
-
85 %
89 %
85 %
80 Plus Or
-
88 %
92 %
88 %
80 Plus Platinum
-
90 %
94 %
91 %
80 Plus Titanium
90 %
94 %
96 %
91 %


La température

Une sonde est placée à 20 cm du bloc nous donnera la température ambiante, une seconde sonde sera positionnée sur le dissipateur le plus chaud à l'intérieur du bloc. 
Nous analyserons le delta, (température intérieure moins température externe), sachant que les différents composants préfèrent une certaine stabilité à ce niveau. Cela nous permettra de mieux appréhender la stratégie de refroidissement du fabricant.

Le sonore

Trois relevés suivant les trois premiers environnements du test, le sonomètre sera positionné à 5 cm du bloc puis à un mètre.


Nous débuterons nos tests par les tensions, elles sont au nombre de trois, 3,3 Volts, 5 Volts et 12 Volts, si les deux premières sont beaucoup moins sollicitées qu'auparavant le 12 V est resté essentiel. Pour cette tension nous avons résumé les relevés des 12 V processeur et carte graphique sur le même graphique, en dessous les synthèses.

Pour les autres tensions, nous avons représenté les résultats sous forme de synthèse uniquement.

Les limites des prescriptions ATX sont représentées sur l'axe chiffré, à savoir +/-5 % de la valeur nominale.

Cette Dark Power Pro 11 750 bénéficiant de deux positions, mono et multi-rail, les mesures 12 V se feront sous ces deux modes.

12 volts multi-rail (position par default).

 Relevé du 12 Volts multi rail

 Dpp 11 750 7Dpp 11 750 7

Au niveau du processeur c'est exemplaire, 0,01 V, négligeable...
La carte graphique accuse une baise de tension plus élevée avec 0,05 V.

 12 volts mono-rail.

 Relevé du 12 Volts multi rail
Synthèse du 12 Volts processeur monoSynthèse du 12 Volts carte graphique mono

 Comme sur la version 1200, la différence entre mono et multi-rail est infime ou nulle, pourtant nous avons sollicité la version 750 Watts de façon plus intense proportionnellement parlant.

 3,3 et 5 Volts sur connecteur ATX 24 broches, position multi-rail.

 Synthèse du 33 VoltsSynthèse du 33 Volts

Les varaitions de tensions sont largement conformes aux prescriptions ATX.


Penchons nous sur le rendement de notre bloc via la puissance consommée

Les graphiques reprennent l'intégralité des relevés pendant les cinq modes qui constituent notre test, en dessous les synthèses pour les deux modes.

Puissance consommée.

 Relevé des puissances consommées

Synthèse des puissances consommées en multiSynthèse des puissances consommées en mono

Par rapport aux deux modes de fonctionnement de l'alimentation le mode mono-rail se montre plus gourmand dans l'intégralité des phases du test, l'écart se creuse en utilisation intensive. La consommation moyenne est conforme à sa catégorie et son niveau de puissance.

 Nuisances sonores.

Les nuisances sonores seront mesurées sur la vitesse maximum du ventilateur par phases du test.

 db


Cette Dark Power Pro 11 750 W est à l'échelle de ses ainées, tout bonnement excellente...
Elle se montre stable, notre plateforme de test est pourtant assez lourde pour cette catégorie de puissance (600 à 900 Watts).

Dpp 11 750 5

Le silence est à l'ordre du jour, be quiet! à opté pour une refroidissement actif là ou ses confrères pratique de plus en plus le semi-actif, le ventilateur ne démarre qu'à partir d'une certaine charge de l'alimentation.
Nos oreilles ne se sont nullement troublées par ce détail, le ventilateur étant très silencieux. En chambre sourde la différence via un sonomètre est mesurable, mais dans un environnement dit "courant" il est impossible de faire la différence.  

Comme toute la gamme Dark Power Pro 11, cette version 750 Watts présente la possibilité de changer de mode de fonctionnement (mono/ multi-rail) via un simple interrupteur. Bien que nos tests n'ont pas mis en évidence totalement l'efficacité de cette fonction nous restons persuadés qu'avec certaines configurations un gain est encore possible en matière de stabilité.

Parlons du prix, elle est affichée à 199 euros environ avec une garantie de 5 ans dont un an sur site, en la comparant avec des modèles de même puissance et de même label, elle se positionne bien, son niveau tarifaire est correcte par rapport à des Corsair ou des Seasonic par exemple.

recommande parBudget

flechePerformances globales,
flecheDiscrétion,
flecheClé overclocking,
flecheGestion des ventilateurs du boîtier,
flecheGarantie de 5 ans dont un an sur site.

Share