Corsair RM750i

Imprimer

C'est une nouveauté en provenance de Corsair que nous vous proposons aujourd'hui, la RM750i. Elle est une des composantes de la nouvelle série dénommée RMi, elles sont positionnées sur un marché haut de gamme. 

Corsair RM750i 3

Corsair annonce un label 80 Plus Gold, des condensateurs japonais, un mode de refroidissement semi-fanless et une gestion via le logiciel Corsair link.

Quatre modèles sont présents dans cette nouvelle série, 650, 750, 850 et 1000 Watts. 


Corsair RM750i (1)

 

specifications

 

 Un design très proche des blocs de la série RM dont elle reprend finalement la base, l'appellation "i" indique dans les nouvelles gammes l'adoption du logiciel Corsair link, la RM avait déjà intégré cette gestion logicielle, Corsair a profité de l'occasion pour procéder à certaines améliorations.

Cette alimentation mesure 180 mm de profondeur pour un poids de 3,16 Kg, nous retrouvons le design des RM, des angles adoucis par un biseau très agréable à l'œil. Le coffret est de couleur noire, de larges autocollants noir et gris sont apposés sur les flancs. Le bundle est à la hauteur

Corsair RM750i (4)Corsair RM750i (2)

Le ventilateur de 135 mm reçoit une grille de protection également de couleur noire, les tiges de cette grille se prolongent sur le panneau support par emboutissage.  

Un seul panneau possède des aérations, c'est celui qui reçoit l'alimentation secteur et le bouton marche-arrêt.

Corsair RM750iCorsair RM750i

Un papier apposé près du connecteur d'alimentation prévient l'utilisateur qu'en cas de faibles charges, le ventilateur ne tourne pas.
Le panneau avant abrite les connecteurs classiques, nous notons qu'un est consacré au Corsair Link, il se connecte sur un emplacement USB de la carte mère. Un bouton poussoir estampillé Fan Test permet de tester le ventilateur.

La connectique

L'intégralité des cordons est modulaire, ils sont plats à l'exception du 24 broches ATX qui adopte un profil circulaire.

connecteurs

La dotation est correcte par rapport à son niveau de puissance.

Les points communs  sont à la base nombreux avec la série RM, même label 80 Plus Gold, modularité des cordons, gestion du refroidissement semi-fanless et topologie LLC et le DC to DC pour les 3,3 et 5 Volts.

Les améliorations sont des condensateurs japonais pour plus de stabilité sous hautes températures, un guidage de ventilateur fluid dynamic bearing pour plus de discrétion et de longévité, voila qui permet à cette RMi de délivrer sa puissance maxi à 50 °C au lieu de 40 °C de la version RM.

zero tm

La technologie nommée Zéro t/m permet un fonctionnement sans ventilateur jusqu'à 40 % de charge, de 40 à 60 % nous passons en mode Low noise et au delà nous avons affaire à une thermorégulation classique.

corsair mono multiCette Corsair RM750i offre deux modes de fonctionnement, mono-rail et multi-rail pour le 12 Volts, le passage de l'un à l'autre s'effectue via le logiciel Corsair link, en mode mono-rail l'intensité maximale de sortie est de 70,8 Ampères.

Elle adopte les protections internes suivantes :

OVP (protection contre les surtensions),
OCP (protection contre les surintensités),
UVP (protection contre les sous-tensions),
SCP (protection contre les courts-circuits),
OCP (protection contre les surintensités),
OTP (protection contre la surchauffe),
OPP (protection contre les surcharges).

Corsair Link

corsair link 1corsair link 2

C'est un logiciel qui permet de piloter et de contrôler l'alimentation sous Windows, nous l'avons déjà abordé à plusieurs reprises.
Il permet de visualiser le rendement, la puissance consommé en global mais aussi tensions par tensions.
Il permet également de changer le mode de fonctionnement de l'alimentation, mono-rail ou multi-rail.


 Tout d'abord la plateforme de test :

fleche Processeur : Intel Core i7 980 X @ 4226 MHz,
fleche Ventirad : Noctua NH-D14,
fleche Carte mère : Gigabyte GA-X58A,
fleche Cartes graphiques : ASUS GTX 680 et Msi GTX 680 sous SLI,
fleche Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000 ,
fleche SSD Plextor PX-128M5Pro.

Les relevés se feront après 30 minutes de mise en chauffe via OCCT en position "Power Supply" et une période de repos de 15 minutes, cinq environnements représentant une utilisation standard seront alors lancés :
fleche Le premier au repos sous Windows,
fleche Le deuxième sous IntelBurnTest, c'est un logiciel de charge orienté processeur,
fleche Le troisième nous ajoutons FurMark au test précédent, c'est un logiciel de stress pour processeur graphique,
fleche Un retour sous Windows,
fleche Enfin arrêt de la machine.

L'intégralité des mesures sera effectuées trois fois de suite, une moyenne sera réalisée.

Les relevés

Pour les tensions nous nous attacherons au trois valeurs représentatives, le 3.3, le 5 et le 12 volts, cette dernière tension fera l'objet de deux mesures, une sur le connecteur ATX/EPS dédié au processeur, mais aussi sur un connecteur Pci-E de la carte graphique.
Les autres tensions seront relevées sur le connecteur 24 broches de la carte mère et seront présentées sous forme de synthèse..

Le rendement

 Nous nous pencherons ensuite sur le rendement en mesurant la puissance réelle. C’est la partie dédié au 80 Plus, dans le cas d’un bloc labélisé Or cela sous-entend un rendement de 87, 90 et 87 % à 20, 50 et 100 % de charge. 
La meilleure valeur se situe à 50 %, l’idéal est donc d’évoluer dans cette zone le plus possible, cela sous-entend une machine qui consomme de 300 à 400 Watts en aval (environ 333 à 444 Watts en amont*) pour un bloc donné pour 700 Watts. 
Pour la position repos, la bonne valeur serait une consommation en aval de 140 Watts (155 Watts environ en amont*).
*Puissance consommée à la prise sur la base d’un rendement de 90 %.

Un rappel sur le label 80 Plus, il est basé sur le rendement et comme son nom le laisse présager il labellise les alimentations ayant un rendement de plus de 80 % à 20, 50 et 100 % de charge. D'autres classifications sont apparues, beaucoup plus exigeantes, valeur sous 115 Volts, alimentations standards :

Label /Charge du bloc
10 %
20 %
50 %
100 %
80 Plus
-
80 %
80 %
80 %
80 Plus Bronze
-
82 %
85 %
82 %
80 Plus Argent
-
85 %
88 %
85 %
80 Plus Or
-
87 %
90 %
87 %
80 Plus Platinum
-
90 %
92 %
89 %
80 PLus Titanium
90 %
92 %
94 %
90 %

Sous 230 Volts (la tension européenne) , alimentations standards, redondantes pour serveurs :

Label /Charge du bloc
10 %
20 %
50 %
100 %
80 Plus Bronze
-
81 %
85 %
81 %
80 Plus Argent
-
85 %
89 %
85 %
80 Plus Or
-
88 %
92 %
88 %
80 Plus Platinum
-
90 %
94 %
91 %
80 Plus Titanium
90 %
94 %
96 %
91 %


La température

Une sonde est placée à 20 cm du bloc nous donnera la température ambiante, une seconde sonde sera positionnée sur le dissipateur le plus chaud à l'intérieur du bloc. 
Nous analyserons le delta, (température intérieure moins température externe), sachant que les différents composants préfèrent une certaine stabilité à ce niveau. Cela nous permettra de mieux appréhender la stratégie de refroidissement du fabricant.

Le sonore

Trois relevés suivant les trois premiers environnements du test, le sonomètre sera positionné à 5 cm du bloc puis à un mètre.


Nous débuterons nos tests par les tensions, elles sont au nombre de trois, 3,3 V, 5 V et 12 V, si les deux premières sont beaucoup moins sollicitées qu'auparavant le 12 V est resté essentiel. Pour cette tension nous avons résumé les relevés des 12 V processeur et carte graphique sur le même graphique, en dessous les synthèses.

Pour les autres tensions, nous avons représenté les résultats sous forme de synthèse uniquement.

Les limites des prescriptions ATX sont représentées sur l'axe chiffré, à savoir +/-5 % de la valeur nominale.

Cette Corsair RM750i  bénéficiant de deux positions, mono et multi-rail, les mesures se feront sous ces deux modes.

12 volts multi-rail (position par default).

12v multi

 s12 multi cpus12 multi gpu

Les chutes de tensions au niveau du processeur sont négligeables, 0.01 Volts repos/test 1 et néant repos/test 2.
Pour les cartes graphiques, les chutes de tensions sont plus élevées FurMark est très gourmand à ce niveau. Nous avons relevé 0.02 et 0.10 Volts.

 12 volts mono-rail.

12v mono

s12 mono cpus12 mono gpu

 En mode mono-rail les chutes de tensions processeur sont de 0.02 V au maximum, c'est également négligeable, pour les cartes graphiques, 0,02 et 0,10 V.

Difficile de départager le mode le plus stable tant les résultats sont proches voire identiques.

 3,3 et 5 Volts sur connecteur ATX 24 broches, position multi-rail.

s3s5

Les varaitions de tensions sont largement conformes aux prescriptions ATX.


 Penchons nous sur le rendement de notre bloc via la puissance consommée

Les graphiques reprennent l'intégralité des relevés pendant les cinq modes qui constituent notre test, en dessous les synthèses pour les deux modes.

Puissance consommée.

watts

swatt multiswatt mono

La consommation en mode mono-rail est légèrement inférieure au multi-rail, 3 à 4 Watts.
Par rapport à notre plateforme de test le niveau de consommation est conforme à sa labellisation 80 Plus Gold.

La température.

Les relevés sont identiques sous les deux modes, nous ne présenterons donc qu'un seul graphique.

temp1

Le ventilateur par rapport à notre plateforme de test ne se déclenche qu'en test 2, sur le graphique nous discernons bien la baisse de la température engendrée. Sur le reste du test 2 elle demeure assez constante.

Nuisances sonores.

Les nuisances sonores seront mesurées sur la vitesse maximum du ventilateur par phases du test.

watts

Avec un fonctionnement sans ventilateur au repos et en test 1, les résultats sont logiques. Le ventilateur se déclenche dés le début du test 2, sa vitesse oscille entre 800 et 890 tr/min durant le test, il est inaudible.

 


Une fois de plus Corsair propose une excellente alimentation, elles se veut performante dans la stabilité des tensions et d'une discrétion exemplaire, la consommation est conforme à sa catégorie, les blocs labélisés 80 Plus Gold.
La finition et la qualité des matériaux utilisés sont de très bons niveaux, tout comme le bundle complet.

Corsair RM750i
Le concept du refroidissement est très appréciable avec ses périodes d'arrêt du ventilateur, il se montre performant et discret.
Le logiciel Corsair Link livré permet un ajustement assez précis des paramètres de l'alimentation, mode de fonctionnement, ajustage de la vitesse du ventilateur et bien sur le monitoring du bloc.

Niveau tarification, à priori elle se situe aux environs des 135 euros avec une garantie de 7 ans, elle se situe dans la tranche haute des alimentations de sa catégorie, cela nous parait totalement justifié

recommande parBudget

flecheStabilité des tensions,
flecheDiscrétion,
flecheQualité de fabrication, présentation,
flecheLogiciel Corsair Link en français,
flecheGarantie de 7 ans.

Share