Dimanche, 22 Septembre

Dernière mise à jour20/09/2019 04:33:49 PM GMT

Vous êtes ici Articles Alimentations

Alimentations

Comparatif alimentations de moins de 600 Watts

Envoyer Imprimer

L'alimentation, un des composants souvent négligés, souvent décriés ou mal compris dans ses niveaux de puissance et pourtant tellement d'éléments  dépendent d'elle, tout d'abord une certaine stabilité du PC, ensuite la notion de rendement et ses satellites, consommation électrique et donc coût de revient mais aussi préservation de l'environnement, la discrétion et le prix d'achat sont également de la partie, complexe tout ça...59hardware

Enermax Platimax 1000 W Super overclock edition

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}
Introduction

Les alimentations ont fait de gros progrès ces dernières années nous le constatons à chaque Test, meilleur rendement, meilleur stabilité et silence de fonctionnement.
Une toute nouvelle norme 80 Plus est née il y a peu, Platinum, elle encadre le rendement d'une alimentation est donc sa consommation, ce même rendement doit être de 90, 92 et 89 % à 20, 50 et 100 % de charge, il s'agit du label le plus élevé du moment pour les alimentations classiques.

59hardware

Progressivement ce type de bloc fait son apparition dans les gammes des fabricants, Enermax ne déroge pas à la règle en proposant la gamme Platimax.
Elle constitue le nouvel haut de gamme de la marque et affiche le label tant désiré, son nom en dérive d'ailleurs, découvrons un de ses blocs ensemble, la version 1000 Watts.
{mospagebreak}
{menu Présentation}
Présentation

j12ee5cas59xo1yacz7w.jpg
Platimax est forte de six modèles, 600, 750, 850, 1000, 1200 et 1500 Watts, comme vous le constatez elles couvre un énorme segment, quasiment d'un bout à l'autre au niveau de la puissance. Si les aliùmentations de cette gamme adoptent toutes comme dénominateur le label 80 Plus Platinum, l'une d'elle se démarque assurément de ses voisines, la version 1000 Watts.
Elle reçoit la dénomination de "Super overclock edition", sous ce qualificatif très ambitieux se cache un aménagement interne très particulier dédié aux "power-user" et autres overclockeurs ayant des besoins très précis, nous y reviendrons.
Les spécifications techniques
Le conditionnement
arrow 1000 Watts, 1100 W en pointe. arrow Le bloc et les cordons
arrow Agrément : Label 80 Plus Platinum. arrow Sacoche pour les cordons
arrow Rend max annoncé de 92.94 %. arrow Colliers
arrow Charge maximale +3.3 volts : 20A.
arrow Charge maximale +5 volts : 20 A.
arrow Charge maximale +12 : 83A
arrow Charge maximale -12 volts : 0.5 A.
arrow Charge maximale +5VSB : 3 A.
arrow Type semi- modulaire. Conditions :
arrow Ventilateur : 140 mm Prix moyen constaté : 250.00 euros
arrow Dimensions : 150 x 86 x 175 mm. Garantie de 5 ans.

4wsy3jmzva6bmnh39pdf.jpg
La Platimax adopte un design très proche de son ainée la Maxrevo que nous avons Testé il y a quelques mois. La même finition granitée gris foncé sur la carrosserie et le même décor embouti sur les flancs, elle adopte également le marquage latérale.

Le panneau arrière reçoit le connecteur d'alimentation sécurisé par le CordGuard, ce système vise à limiter les débranchements intempestifs du cordon secteur par arrachement.

jwt45y1r71u6t3mg42fh.jpg vg53w4jxuha1bs0g6a8g.jpg

Le dessus accueil le ventilateur de refroidissement, c'est un 140 mm protégé par une grille de couleur bronze avec le logo Enermax au centre. Cette protection est entourée par une plaquette de la même couleur. Dans l'ensemble les couleurs utilisées sont de bon ton, nous sommes loin des dorures de la Maxrevo.

Niveau dimensions elle ne mesure (que!) 175 mm de profondeur pour un poids de 2.5 Kg, soit 20 mm de moins que la Maxrevo, nous pouvons la qualifier de compact vue son niveau de puissance.

Le panneau avant est dédié aux connecteurs de sortie, c'est un bloc semi-modulaire, les principaux cordons sont fixes, à savoir ceux destinés à la carte mère et à une carte graphique. Quatre connecteurs de couleur rouge prennent en charge les trois cartes graphiques supplémentaires et cinq connecteurs de couleur noire alimentent les périphériques.

cmmjw9i5rc2onq8t2sdb.jpg

Les connecteurs

sqx31hhxo1ee7eixlje7.png
88qxa5nkqtenvr456oct.jpgComme nous pouvons le constater la connectique est très complète, 6 Pci-E, 12 SATA et 4 MOLEX. On regrettera les cordons Pci-E un peu courts pour un grand boîtier.  
La diversité de cette connectique permet l'alimentation de serveurs suivant la norme EPS12V v2.92, v2.8.
{mospagebreak}
{menu Particularités, intérieur}
Particularités, intérieur

Particularités

ropt24ez145mxueohdu0.jpgLes Platimax embarque un lot de spécificités propre à la marque.
arrow Le HeatGuard est implanté, il permet au ventilateur de tourner 30 à 60 secondes suivant l’arrêt de l’alimentation.  Cela permet une évacuation de la chaleur résiduelle du bloc.
arrow SaveGuard reprend les protections internes du moment OCP, OVP, AC UVP, DC UVP, OPP, OTP, SCP & SIP.
arrow DXXI est un standard propre à Enermax, il indique que tous les connecteurs PCI-E sont de type 6 + 2 broches.
arrow SpeedGuard est le contrôleur de vitesse du ventilateur, il permet une variation de la vitesse du ventilateur de 900 à 2000 Tr/min par le biais d’un réglage très précis, d’où moins de bruit.
arrow CordGuard, maintien le connecteur d’alimentation dans son logement sur le bloc. Cela permet d’éviter les débranchements accidentels.
arrow Safe Guard, Les dispositifs de protections internes, OCP, OVP, DC UVP, OPP, OTP, SCP et SIP.

lwsvpgw5s7bic8oqgt62.jpg
Ce bloc inclus également l'ERP Lot 6, ce label implique une consommation à l'arrêt de moins de 1 Watt, le consommateur visé n'est autre que le +5 VSB.

Techniquement nous avons affaire à un bloc mono-rail, c'est assez rare chez ce fabricant plutôt orienté vers le multi-rail. Le principal intérêt de cette technologie est d'assurer une stabilité du 12 Volts très importante, c'est indispensable dans le cadre d'un overclocking poussé , y compris sous froid extrême. Cela permet de n'avoir pas vraiment de limites de puissance pour le 12 volts, les consommateurs de cette tension se partageant un rail de 83 Ampères soit 996 Watts utiles pour notre Platimax 1000 par exemple.
Les autres modèle de cette gamme sont des multi-rails, ils en embarquent deux de 25 Ampères pour la 500 Watts et jusqu'à six de 30 Ampères sur la version 1500 Watts.

Sous le capot

tn60ctrsk9y1z5y03817.jpg vbgw6odb1d9farv2m9c3.jpg

Un intérieur très propre et des dissipateurs de faibles dimensions, c'est notre première impression. En examinant plus en avant les entrailles de cette alimentation, nous apercevons le transformateur principale dédié à la fourniture du 12 Volts au centre, le petit à proximité se charge du +5 VSB à l'arrêt du bloc.

Côté gauche les deux cartes filles fournissant le 3.3 et le 5 Volts à partie du 12 Volts redressé, il s'agit du fameux DC to DC.
Tous les condensateurs présents sont en provenance de Chemicon et sont garantis à 105 °C.

d2288zehld2i6apf1q5g.jpg 66b42fvtr7h8s9l1l80p.jpg

Le ventilateur en charge de la dissipation est référencé Enermax EA142512M-0A, il intervient sur l'intégralité de la gamme Platimax mais aussi sur d'autres produits de ce fabricant, il est donné pour 1500 T/min.

klyg1odt98dgeazp644u.jpg 80huq0u9f0ntyo0mec57.jpg

{mospagebreak}
{menu Protocole de Test}
Protocole de Test

Plateforme sous froid extrème :

fleche Processeur : Intel Core i73960X @ 5540 MHz /1.65 Volts.
fleche Refroidissement : Azote liquide
fleche Carte mère : Rampage IV Extreme
fleche Carte graphique : Asus GeForce GTX580 Matrix Platinum @ 1350 MHz GPU / 1.5 Volts-1250 MHZ RAM / 1.65 Volts
fleche Mémoire : G.Skill RipjawZ 4x4GB @ 2400 10-12-12-24 / 1,65v
fleche Stockage : SSD Corsair F40
fleche Ecran Iiyama Prolite B2409HDS

Protocole froid extrême

Difficile de "Clocker" et d'effectuer des relevés dans le même temps, le protocole sous froid extrême est donc simplifié.

Les relevés ont été effectués au repos sur le connecteur CPU et sur le Pci-E, au repos et ensuite sous  3DMark Vantage.

Dans le même temps la consommation sera relevé en charge.

rumor01zf17ywnqegp57.jpg

Plateforme classique

fleche Processeur : Intel Core i7 970, @ 4000 MHz.
fleche Refroidissement : Noctua NH-D14
fleche Carte mère : Gigabyte  GA-EX58-UD5
fleche Carte graphique : Asus et Gainward GeForce GTX 295 sou SLI
fleche Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000
fleche Ecran Iiyama Prolite B2409HD

Protocole classique

Les relevés se feront après 30 minutes de mise en chauffe via OCCT en position "Power Supplie" et une période de repos de 15 minutes, trois environnements représentant une utilisation standard seront alors lancés :
fleche Le premier au repos sous Windows pendant 1 mm et 40 secondes soit 100 mesures.
fleche Le deuxième sous IntelBurnTest pour le Test 1, c'est un logiciel de stress orienté processeur, 300 mesures soit 5 minutes.
fleche Le troisième rajoute FurMark au Test précédent, c'est un logiciel très agressif orienté vers la carte graphique, il présente l'énorme avantage de pouvoir exploiter le mono GPU mais aussi le multi GPU dans le cas de CrossFire ou de SLI. Ce Test se déroule pendant 8 minutes et 20 secondes soit 500 mesures.

L'intégralité des mesures sera effectuées trois fois de suite, une moyenne sera réalisée.

Les relevés

Pour les tensions nous nous attacherons au trois valeurs représentatives, le 3.3, le 5 et le 12 volts, cette dernière tension fera l'objet de deux mesures, une sur le connecteur ATX/EPS dédié au processeur, mais aussi sur un connecteur Pci-E de la carte graphique. Les autres tensions seront relevées sur le connecteur 24 broches de la carte mère.

Le rendement

 Nous nous pencherons ensuite sur le rendement en mesurant la puissance réelle. C’est la partie dédié au 80 Plus, dans le cas d’un bloc labélisé Or cela sous-entend un rendement de 90, 92 et 89 % à 20, 50 et 100 % de charge.
La meilleure valeur se situe à 50 %, l’idéal est donc d’évoluer dans cette zone le plus possible, cela sous-entend une machine qui consomme de 300 à 400 Watts en aval (environ 333 à 444 Watts en amont*) pour un bloc donné pour 700 Watts.
Pour la position repos, la bonne valeur serait une consommation en aval de 140 Watts (155 Watts environ en amont*) car n’oublions pas que sous les 20 % de charge, rien n’est encadré par le label 80 Plus.
*Puissance consommée à la prise sur la base d’un rendement de 90 %.

Un rappel sur le label 80 Plus, il est basé sur le rendement et comme son nom le laisse présager il labellise les alimentations ayant un rendement de plus de 80 % à 20, 50 et 100 % de charge. D'autres classifications sont apparues, beaucoup plus exigeantes, valeur sous 115 Volts, alimentations standards :

Label /Charge du bloc
20%
50%
100%
80 Plus
80%
80%
80%
80 Plus Bronze
82%
85%
82%
80 Plus Argent
85%
88%
85%
80 Plus Or
87%
90%
87%
80 Plus Platinum
90%
92%
89%

Sous 230 Volts, alimentations redondantes pour serveurs :

Label /Charge du bloc
10%
20%
50%
100%
80 Plus Bronze
-
81%
85%
81%
80 Plus Argent
-
85%
89%
85%
80 Plus Or
-
88%
92%
88%
80 Plus Platinum
-
90%
94%
91%
80 Plus Titanium
90%
94%
96%
91%

Nous en profiterons pour relever le PFC. Le correcteur de facteur de puissance est une obligation en Europe, sa valeur pour les alimentations labélisées doit être supérieure à 0.9. Plus le PFC est petit, plus l’alimentation génère de perturbations (déphasage et harmonique) et elle consomme « moins bien ». L’idéal est donc 1 bien sur pour éliminer la puissance réactive, mais aussi les effets des harmoniques.

La température

C'est une nouvelle notion que nous introduisons, un sonde placée à 15 cm du bloc nous donnera la température ambiante, une seconde sonde sera positionnée sur le dissipateur le plus chaud à l'intérieur du bloc.
Nous analyserons le delta, (température intérieure moins température externe), sachant que les différents composants préfèrent une certaine stabilité à ce niveau. Cela nous permettra de mieux appréhender la stratégie de refroidissement du fabricant, démarrage tardif du ventilateur ou anticipé.

Le sonore

Trois relevés suivant les trois environnements du Test, le sonomètre sera positionné à 5 cm du bloc puis à un mètre. Les nuisances sont générées à partir du ventilateur, elles sont croissantes puisqu'il est thermo régulé et est donc indexé sur la charge du bloc.
{mospagebreak}
{menu Résultat des tests de tensions}
Résultat des tests de tensions

La plateforme de Test :
fleche Processeur : Intel Core i7 970, @ 4000 MHz.
fleche Ventirad : Noctua NH-D14
fleche Carte mère : Gigabyte  GA-EX58-UD5
fleche Carte graphique : Asus et Gainward GeForce GTX 295,
fleche Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000
fleche Ecran Iiyama Prolite B2409HDS

Les logiciels utilisés seront :
arrow IntelBurnTest pour le Test 1
arrow Furmark multi GPU en plus pour le Test 2

12 Volts

evh5wddvj0sxwsz79h44.png

eza4xpiz8ysahvtqpop2.png

Le delta, différence entre la tension moyenne au repos et celles obtenues sous le Test 1 et 2, nous permet d'évaluer la stabilité de la tension. Avec un delta de 0.03 et 0.04 Volts respectivement spour le premier et le second, elle fait preuve d'une stabilité exemplaire, c'est une des qualité première des alimentations de type mono-rail.

5 Volts

q0av0818d6xdf960tl3h.png

p6q8rmqzaaq1kt3btmsd.png

0.02 Volts, un delta négligeable.

3.3 Volts

m5i7zydsq9oib80ofc7j.png

 

4u2sttqvkgmuexfr9o03.png

Idem 5 Volts, 0.02 Volts

{mospagebreak}
{menu Rendement, nuisances sonores}
Rendement, nuisances sonores et tempèratures

La plateforme de Test :
fleche Processeur : Intel Core i7 970, @ 4000 MHz.
fleche Ventirad : Noctua NH-D14
fleche Carte mère : Gigabyte  GA-EX58-UD5
fleche Carte graphique : Asus et Gainward GeForce GTX 295,
fleche Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000
fleche Ecran Iiyama Prolite B2409HDS

Les logiciels utilisés seront :
arrow IntelBurnTest pour le Test 1
arrow Furmark multi GPU en plus pour le Test 2

Puissance consommée

2lgji1tka4m0jea70lop.png

eiatow14fy2gj5hvhut1.png

Une consommation dans la moyenne pour ce type de configuration.

Facteur de puissance

cdjwkspuz9s0bgc59bk2.png

 

r2jl2rfy50kic0i1i1zl.png

Jamais inférieur à 0.91, le label 80 Plus Platinum impose un facteur de puissance supérieur à 0.90.  

Nuisances sonores

Ce block se destine à l'overclocking, c'est un domaine où traditionnellement les nuisances sonores contenues ne sont pas essentielles. Pourtant nous avons constaté une grande discrétion, même sous une charge très élevée. Un bon point donc pour cette Platimax 1000 W Super overclock edition, son excellent rendement lui permet un démarrage plus tardif avec même un refroidissement "trop important" en fin de Tests 2.

Températures

8dbx2ajueof1cbsmm9wm.png

Très constante, le  ventilateur est très rapide en Test 2, d'où la baisse de température relevée en fin de ce test. Visiblement, il atteint sa vitesse maximale en début de Test 2 avec une certaine inertie.
{mospagebreak}
{menu L'avis de p€p|n0r@ng, overclocking sous froid extrême }
L'avis de p€p|n0r@ng, overclocking sous froid extrême

La plateforme sous froid extrème :
fleche Processeur : Intel Core i73960X @ 5540 MHz /1.65 Volts.
fleche Refroidissement : Azote liquide
fleche Carte mère : Rampage IV Extreme
fleche Carte graphique : Asus GeForce GTX580 Matrix Platinum @ 1350 MHz GPU / 1.5 Volts-1250 MHZ RAM / 1.65 Volts
fleche Mémoire : G.Skill RipjawZ 4x4GB @ 2400 10-12-12-24 / 1,65v
fleche Stockage : SSD Corsair F40
fleche Ecran Iiyama Prolite B2409HDS

3h8hxr41h0gao8xnd3og.jpg

0wfh67to084rin0d2kon.jpgL’alimentation Enermax Platimax « Super OC Edition » porte bien son nom. En effet, elle n’a eu aucun mal à supporter les assauts de ma plateforme de bench fortement overclockée et refroidie à l’azote liquide. Sous 3DMark Vantage (soit un des bench 3D les plus gourmands à ce jour), j’ai relevé de très faibles écarts de tensions sur les +12v CPU et +12v PCI-Express, ce qui confirme donc le statut d’alimentation «80+ Platinum » de cette Enermax Platimax.

Même notre Core i7 3960X à 5540Mhz (les meilleurs 3960x/3930K benchent entre 5,5Ghz et 5,8Ghz sous Ln2), avec ses 6 cœurs et 12 Threads activés, ainsi que notre carte graphique Asus GTX580 Matrix overclockée quand à elle à 1350Mhz pour le GPU et 1250Mhz pour la RAM, n’auront pas su faire plier le genou à cette alimentation Platimax « Super OC Edition ». La consommation de cette alimentation en charge se situe entre 676 et 736 Watts lors de nos séances d'overclocking.
eosbkifk1epzpn4mxz9g.png

Quelques soit les conditions, la fréquence ou le bench, cette alimentation a répondu présente à mes sollicitations, et ne m’a jamais fait défaut. C’est donc sans aucune réserve que je recommande fortement cette alimentation à tous les overclockeurs extrêmes, ainsi qu’à tous les utilisateurs disposants de grosses configurations gourmandes en watts, et désireux de disposer d’une stabilité à toute épreuve !
{mospagebreak}
{menu Comparaison}
Comparaison

Le dernier Test en date dans la catégorie des plus de 1000 Watts remonte à la MaxRevo 1350 Watts, une alimentation 80 Plus Or de chez Enermax également.
Le rendement est assez proche, hormis la puissance maxi consommée sous le Test 2 mais qui correspond à une valeur en pointe, la moyenne des relevés est donc quasi similaire. Quelques Watts les séparent seulement.

tffae1g88yc1p6gu0eqq.png
Au niveau des tensions, les relevés sont très différents avec une stabilité accrue pour la Plastimax, 0.03/0.04 Volts pour 0.06/0.13 Volts pour la MaxRevo. Encore une fois, c'est un des atouts principaux des blocs mono-rails.
u0nf4xelprgbwuiulpxf.png
{mospagebreak}
{menu Conclusion}
Conclusion

947uoww2qtjnna0bgqkp.jpgUne fois n'est pas coutume, commençons par le design. Il est très sage et moins clinquant que la MaxRevo, c'est en partie la déco du ventilateur qui fait la différence, elle abandonne les marquages et décors or au profit de couleurs plus discrètes et plus classieuses.
Le bundle est de bonne composition avec toutefois des cordons Pci-E peut être un peu courts pour qui cherche un câble management soigné, avec un passage des cordons derrière le support de la carte mère.

Les performances sont bien au rendez-vous, une excellente stabilité la caractérise avec des deltas quasiment négligeables, c'est ce que recherche en priorité les overclockeurs. La consommation est mesurée ce qui ne gâche rien, la discrétion est également présente avec un niveau sonore mesuré.

 Le prix moyen à l'heure de la publication de ce test est d'environ 230 à 250 euros soit le prix d'une plus de 1000 Watts avec certification Or et d'une Platinum comme la Seasonic P1000 plus coûteuse de 20 euros environ. Le prix semble donc adapté à son créneau, surtout vis à vis de sa spécificité d'overclocking.
A la vue de ses performances, nous vous la recommandons.

arrow Stabilité
arrow Consommation
arrow Nuisances sonores contenues
arrow Qualité générale

Cordons Pci-E un peu courts

Alimentation Enermax Maxrevo 1350

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}
Introduction

59hardware

Enermax n’avait pour l’instant que trois modèles d’alimentations de plus d’1 Kw, les Révolution 1020, 1050 et 1250 Watts avec leur label 80 Plus Argent. Et bien désormais, à l’instar d’autres grandes marques, Enermax possède des blocs de plus de 1000 Watts labélisés 80 Plus Or, la série Maxrevo. Cela lui permet de rattraper des marques telles qu’Antec, Cooler master, Corsair et autres OCZ ou Thermaltake déjà présents sur ce créneau très très spécifique.
 
Un tel niveau de puissance pour faire quoi ? Notre plateforme de test consomme en mode intensif plus de 1000 Watts. Pour le possesseur  d’une configuration de ce type il faut en passer par ce genre  d’alimentation, pas vraiment le choix finalement si on souhaite bénéficier d’une petite sécurité, à savoir quelques centaines de Watts supplémentaires.

{mospagebreak}
{menu Présentation}

Présentation 

Maxrevo constitue le nouveau haut de gamme Enermax, cette série a été lancée courant de l’été dernier. Trois modèles la composent, l’EMR1200EWT, l’EMR1350EWT et l’EMR1500EGT, elles affichent respectivement 1200 Watts (1400 Watts en pointe), 1350 (1620 Watts en pointe) et 1500 Watts pour 1650 Watts en pointe, la 1200 Watts n’est pas importée en France.
Toutes trois sont des multi-rails, elles en embarquent six de 30 ampères, la nuance entre les trois blocs se situe au niveau de la puissance combinée. Ainsi la 1200 Watts affiche 100A, la 1350 W 112A et la 1500 W 125 A.
Elles sont totalement modulaires, enfin elles sont labélisées 80 Plus Gold, nous avons à disposition le modèle 1350 Watts.

uy4rhsyqnyljsip85u03.jpg
Les spécifications techniques
Le conditionnement
arrow 1350 Watts PFC Actif. arrow Le bloc et les cordons.
arrow Agrément : Label 80 Plus Or. arrow Un ventilateur T.B Vegas Duo
Lumineux avec variateur.
arrow Sac de transport.
arrow Rend max annoncé de 91.62 %.
arrow Charge maximale +3.3 volts : 25 A.
arrow Charge maximale +5 volts : 25 A.
arrow Charge maximale +12 V1 à V6 : 30 A, 112 A maxi en combiné..
arrow Charge maximale -12 volts : 0.5 A.
arrow Charge maximale +5VSB : 4 A.
arrow Protections : OCP, OVP, AC UVP, DC UVP, OPP, OTP, SCP & SIP
arrow Type modulaire totalement. Conditions :
arrow Ventilateur : 139 mm. Prix moyen constaté : 299.00 euro
arrow Dimensions : 150 x 86 x 190 mm. Garantie de 5 ans.

Attardons nous sur le conditionnement, une fois n’est pas coutume. Il se présente sous la forme d’un coffret avec des tiroirs, celui du haut embarque les cordons, les deux en dessous le bloc d’un côté et les accessoires de l’autre. A ce niveau signalons la présence d’un ventilateur livré avec l’alimentation, il s’agit d’un Enermax Vegas Duo, idéal pour compléter le refroidissement d’un boîtier.

61agwm7cwq76xsk1gfg6.jpg lp2ng1503h0tkw99u5j2.jpg

C’est un bloc qui mesure 190 mm de profondeur pour un poids de 2.3 Kg.  La carrosserie est de couleur noire légèrement granuleuse, les flancs possèdent un décor embouti avec le nom de la série au dessus. Le dessous est totalement occulté, il reçoit la plaquette des spécifications.

ysgtz2jt940cnsnyfrqq.jpgv14yc13xwq2uret08s8b.jpg

Du côté opposé, le panneau recevant le ventilateur, il est protégé par une grille de couleur noire. Une décoration de couleur or entoure le ventilateur de 140 mm.
Le panneau recevant le connecteur d’alimentation présente une structure perforée pour l’aération. Sous le connecteur l’emplacement vient se loger le CordGuard, c’est un élément permettant de bloquer le connecteur d’alimentation secteur dans son logement et d’éviter les débranchements intempestifs.

s49kqy1c41vruxgglw8r.jpg 2exnut0i987ddr5uf0z9.jpg

Terminons par le panneau des connecteurs de sortie, tous les cordons sont modulaires, y compris le cordon 20/24 broches ATX et le cordon EPS ou ATX 4 ou 8 broches. Pas vraiment de repères avec les connecteurs mais il règne une certaine logique, les plus gros de couleur noire sont destinés aux cordons de la carte mère, les plus petits vont aux périphériques, SATA et MOLEX. Reste les rouges qui se destinent aux cartes graphiques, pour ces derniers il faut se rapprocher de la notice pour en connaitre l’affectation au niveau des rails, pour ceux que cela intéresse.
 
Implantation des rails :
fleche 12V1 : 20/24 Broches carte mère.
fleche 12V2 : 4/8 Broches EPS/ATX.
fleche 12V3 : 4 Connecteurs PCI-E
fleche 12V4 : 2 connecteurs PCI-E et 3 lignes périphériques
fleche 12V5 : 4 connecteurs PCI-E
fleche 12V6 : 2 connecteurs PCI-E et 3 lignes périphériques

Les connecteurs :

tk2pqz3sfp97vd4qdtwt.jpg
La connectique est bien évidemment très complète, les cordons PCI-E sont au nombre de quatre avec 2 connecteurs en 6+2 broches sur chaque ligne, cela fait un total de 8 connecteurs, il y a de quoi voir venir.
Pour son haut de gamme Enermax fait appel au multi-rail, il est fidèle à ses habitudes, l’intégralité de la gamme Maxrevo est logé à la même enseigne, six de 30 ampères en 12 volts..

Les alimentations Maxrevo embarquent certaines spécificités comme par exemple le tout nouveau Erp Lot6 qui impose une consommation inférieure à un Watts en veille, le +5Vsb est visé mais encore faut-il avoir la carte mère adaptée.
fleche Le HeatGuard est implanté, il permet au ventilateur de tourner 30 à 60 secondes suivant l’arrêt de l’alimentation.  Cela permet une évacuation de la chaleur résiduelle du bloc.
fleche SaveGuard reprend les protections internes du moment OCP, OVP, AC UVP, DC UVP, OPP, OTP, SCP & SIP.
fleche DXXI est un standard propre à Enermax, il indique que tous les connecteurs PCI-E sont de type 6 + 2 broches.
fleche SpeedGuard est le contrôleur de vitesse du ventilateur, il permet une variation de la vitesse du ventilateur de 900 à 2000 Tr/min par le biais d’un réglage très précis, d’où moins de bruit.
fleche CordGuard, maintien le connecteur d’alimentation dans son logement sur le bloc. Cela permet d’éviter les débranchements accidentels.
fleche Safe Guard, Les dispositifs de protections internes, contre les sur et sous-tensions, les sur et sous-intensité, les cours circuits…

qkz25q7gjfm0s89gl8kw.jpg
A l’intérieur, de l'espace !
Une implantation inhabituelle, classiquement les sorties se positionnent sur le côté du PCB, l’entrée à l’opposé. Pour la Maxrevo, les sorties sont positionnées à l’arrière vers les connecteurs de sortie et l’alimentation également sur le côté opposé. Du fait de cette proximité, Enermax n’utilise pas de cordons pour relier le PCB principal et celui supportant les connecteurs de sortie mais des barrettes en cuivre, le fabricant nomme cela Copper Bridge Array Transmission.
5altf457qyqy6joqx5al.jpg lcri1qaanbsah2icz7ej.jpg

Cela se traduit par moins de pertes électriques mais aussi l’absence quasi totale de cordons reliant les deux circuits d’où une très grande propreté du montage ainsi qu’une meilleure dissipation thermique. C’est une des premières fois que nous découvrons un intérieur aussi dégagé, coup de chapeau.

Le ventilateur est un 139 mm référencé Enermax ED142512S-DA, il est annoncé avec une vitesse de rotation de 900 à 2000 Tr/min. Le rotor est monté sur roulement à bille, gage de longévité accrue.
{mospagebreak}
{menu Protocole de test}

Protocole de test

yvuauevwmlcnbs2ch32g.jpgPlateforme de test

arrow Processeur : Intel Core i7 970, @ 4000 MHz.
arrow Ventirad : Noctua NH-D14
arrow Carte mère : Gigabyte  GA-EX58-UD5
arrow Carte graphique : Asus et Gainward GeForce GTX 295,
arrow Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000

Les logiciels utilisés seront :
arrow IntelBurnTest pour le test 1
arrow Furmark multi GPU en plus pour le test 2

 d5rug2kkhuyqsqfh9ar3.jpg
Les tests seront effectués à trois reprises une moyenne sera calculée, au préalable une mise en chauffe sera réalisée pendant 30 minutes environ.

Nos mesures porteront sur les tensions délivrées par l’alimentation, le 3.3, 5 et 12 volts. Elles seront relevées au repos, en charge suivant le test 1 puis le test 2. Cela nous donnera une idée précise de leurs comportements face à une charge différente.

Nous nous pencherons ensuite sur le rendement en mesurant la puissance réelle. C’est la partie dédié au 80 Plus, dans le cas d’un bloc labélisé Or cela sous-entend un rendement de 87, 90 et 87 % à 20, 50 et 100 % de charge.
La meilleure valeur se situe à 50 %, l’idéal est donc d’évoluer dans cette zone le plus possible. Cela sous-entend une machine qui consomme de 300 à 400 Watts en aval (environ 333 à 444 Watts en amont*) pour un bloc donné pour 700 Watts.
Pour la position repos, la bonne valeur serait une consommation en aval de 140 Watts (155 Watts environ en amont*) car n’oublions pas que sous les 20 % de charge, rien n’est encadré par le label 80 Plus.
*puissance consommée à la prise sur la base d’un rendement de 90 %

Un rappel sur le label 80 Plus, il est basé sur le rendement et comme son nom le laisse présager il labellise les alimentations ayant un rendement de plus de 80 % à 20, 50 et 100 % de charge. D'autres classifications sont apparues, beaucoup plus exigeantes :

Label /Charge du bloc
20%
50%
100%
80 Plus
80%
80%
80%
80 Plus Bronze
82%
85%
82%
80 Plus Argent
85%
88%
85%
80 Plus Or
87%
90%
87%
80 Plus Platinum
90%
92%
89%

{mospagebreak}
{menu Résultats des tests des tensions}

Résultats des tests des tensions

Plateforme de test :
arrow Processeur : Intel Core i7 970, @ 4000 MHz.
arrow Ventirad : Noctua NH-D14
arrow Carte mère : Gigabyte  GA-EX58-UD5
arrow Carte graphique : Asus et Gainward GeForce GTX 295 en SLI, 4 x GT200.
arrow Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000

Les logiciels utilisés seront :
arrow IntelBurnTest pour le test 1
arrow Furmark multi GPU en plus pour le test 2

12 Volts sur connecteur EPS 8 broches, rail 12V2

Maxrevo1350 12 volts CM

nnkquigpjh6kmkcfcvze.jpg

Un delta de 0.05 Volts pour le 1e test et de 0.13 Volts pour le second.  La tension moyenne s’élève à 12.15 Volts et 12.08 Volts. Bien sur ce 12 Volts est largement dans les tolérances  ATX

12 Volts sur connecteur PCI-E, carte graphique sur rail 12V3 et 12V5

67njcdjmqds7b3f5rv6l.jpg

3p238s85z2xis4wt884u.jpg

Le delta est un peu plus important, 0.04 pour le 1e test et 0.22 pour le second. Une tension moyenne à 12.14 et 12.03 Volts. C’est une ligne très sollicité avec notre plateforme de test, mais les tensions sont stables et ici aussi largement dans les prescriptions ATX.

5 Volts sur connecteur 24 broches

y6316vkmgpjhwg56yu83.jpg

hbh4i63jyda58m0hqxz5.jpg

Rien à redire avec cette tension, les deltas sont quasi inexistants.

3.3 Volts sur connecteur 24 broches

ulx8slgg7hyun32egpiy.jpg


Une tension nominale entre 3.40 et 3.42 Volts et des deltas de 0.02 et 0.03, négligeable.

{mospagebreak}
{menu Rendement, nuisances sonores}

Rendement, nuisances sonores

Puissance consommée :
Elle se mesure directement sur la prise de courant, elle est le reflet du rendement du bloc, elle est représentée ici en puissance réelle, soit P=U x I x Cos φ.

m0l8ajnzlajs56t3tk23.jpg

9vlxbyhefvuk54dm77ig.jpg

Les tests sonores :
Le nouveau protocole est en cours de concrétisation, donc pas de relevées au sonomètre. Par contre, à l’oreille et à force d’habitude nous pouvons tirer certaines conclusions. Tout d’abord, au repos les blocs sont inaudibles, il en va de même pour le test 1.
Pour le test 2, l’augmentation de la vitesse de rotation est très progressive pour se stabiliser au bout de 20 minutes. A ce niveau la Maxrevo 1350 est audible, mais comme nous le répétons souvent,  ce type d’alimentation ne se destine pas à un HTPC ou à un PC Bureautique, l’ensemble est donc acceptable.

{mospagebreak}
{menu Conclusion}

Conclusion

Débutons notre conclusion avec un comparatif de notre Maxrevo 1350 et de certains blocs d’une puissance équivalente testés précédemment. Nous comparerons la stabilité du rail dédié au processeur et la puissance consommée.

n2u6subggs711suhxkmt.jpg
mf9oop1405rh0vi1ru5k.jpg

Un delta légèrement plus important que les autres blocs, par contre une consommation plus réduite.
Les chutes de tensions relevées sont faibles, sous certaines tensions elles sont même inexistantes. Le rendement est très bon comparé aux précédents tests effectués avec des blocs de plus de 1000 Watts.

La connectique comme précité et complète avec huit connecteurs PCI-E en 6 +2 broches mais aussi en SATA et MOLEX, un bon point pour le cordon mixte embarquant les deux formats.
Le bundle est plus que correct, un autre bon point pour la fourniture gracieuse d’un ventilateur Vegas Duo, une petite attention très sympathique.

Niveau sonore, elle est audible en test 2 pour nous, mais vue le niveau de puissance sollicité, c’est logique. De plus il y a de fortes chances que le matériel connecté produise plus de bruit que le bloc en lui-même à ce niveau de consommation.

 Annoncé à 320 euros par Enermax, elle affiche 299 euros sur certains sites de E-Commerce avec une garantie de cinq ans. A ce prix, elle se positionne à 30 euros de plus qu’une Corsair AX 1200 et à 40 d’une Cooler master Silent Pro 1200 Watts, toutes deux modulaires et labélisées 80 Plus Or. La Maxrevo affiche 150 Watts de plus et bénéficie d’une qualité de construction et une finition certaine, le prix nous parait en partie justifié par rapport à son créneau très particulier.
C’est un bloc taillé pour la performance, nous risquons fort de le retrouver sur certaines tables de benchs avec pour complice du LN2, rien n’est moins sur.

arrowPerformances
arrowConnectique complète
arrowQualité, finition
arrowBundle complet, ventilateur livré
Niveau de bruit un peu élevé

Alimentation Aurum Gold 700, le Gold à prix cassé ?

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}

Introduction.

Lepa G700-MA

Les alimentations haut-rendement sont moins couteuses, surtout depuis la venue d’une nouvelle génération de blocs proposés à des prix sans concurrence dans leur catégorie. Plusieurs possibilités s’offrent aux fabricants pour parvenir à conquerir ce marché.
La reprise d’un bloc déjà en circulation depuis un moment, comme la LEPA G700-MA (Enermax Modu 87) testé il y a peu, simplification de la présentation et du bundle s’en suivent. Le but étant d’abaisser le prix de vente sans trop réduire la marge.
La création d’un PCB spécifique mais simplifié, pour obtenir le précieux label 80 Plus, mais sans plus…

Dans quel schéma s’inscrit le bloc FSP Aurum Gold 700 ? Question intéressante, inutile de faire durer le suspense, il adopte un PCB totalement nouveau mais quelles sont les répercutions sur le niveau de performances, découvrons tout cela ensemble.

{mospagebreak}
{menu Protocole de test}

Protocole de test.

yvuauevwmlcnbs2ch32g.jpgPlateforme de test

arrow Processeur : Intel Core i7 970, @ 4000 MHz.
arrow Ventirad : Noctua NH-D14
arrow Carte mère : Gigabyte  GA-EX58-UD5
arrow Carte graphique : Asus GeForce GTX 295
arrow Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000

Les logiciels utilisés seront :
arrow IntelBurnTest pour le test 1
arrow Furmark multi GPU en plus pour le test 2

 d5rug2kkhuyqsqfh9ar3.jpg
Les tests seront effectués à trois reprises une moyenne sera calculée, au préalable une mise en chauffe sera réalisée pendant 30 minutes environ.

Nos mesures porteront sur les tensions délivrées par l’alimentation, le 3.3, 5 et 12 volts. Elles seront relevées au repos, en charge suivant le test 1 puis le test 2. Cela nous donnera une idée précise de leurs comportements face à une charge différente.

Nous nous pencherons ensuite sur le rendement en mesurant la puissance réelle. C’est la partie dédié au 80 Plus, dans le cas d’un bloc labélisé Or cela sous-entend un rendement de 87, 90 et 87 % à 20, 50 et 100 % de charge.
La meilleure valeur se situe à 50 %, l’idéal est donc d’évoluer dans cette zone le plus possible. Cela sous-entend une machine qui consomme de 300 à 400 Watts en aval (environ 333 à 444 Watts en amont*) pour un bloc donné pour 700 Watts.
Pour la position repos, la bonne valeur serait une consommation en aval de 140 Watts (155 Watts environ en amont*) car n’oublions pas que sous les 20 % de charge, rien n’est encadré par le label 80 Plus.
*puissance consommée à la prise sur la base d’un rendement de 90 %

Un rappel sur le label 80 Plus, il est basé sur le rendement et comme son nom le laisse présager il labellise les alimentations ayant un rendement de plus de 80 % à 20, 50 et 100 % de charge. D'autres classifications sont apparues, beaucoup plus exigeantes :

Label /Charge du bloc
20%
50%
100%
80 Plus
80%
80%
80%
80 Plus Bronze
82%
85%
82%
80 Plus Argent
85%
88%
85%
80 Plus Or
87%
90%
87%
80 Plus Platinum
90%
92%
89%

Nous en profiterons pour relever le PFC. Le correcteur de facteur de puissance est une obligation en Europe, sa valeur pour les alimentations labélisées doit être supérieure à 0.9. Plus le PFC est petit, plus l’alimentation génère de perturbations (déphasage et harmonique) et elle consomme « moins bien ». L’idéal est donc 1 bien sur pour éliminer la puissance réactive, mais aussi les effets des harmoniques.

Mesures sonores

Le sonomètre est positionné à 15 cm du bloc, suivant un angle de 30°, la valeur la plus importante sera relevée. Une nouvelle mesure sera effectuée à 1 mètre.
{mospagebreak}
{menu Présentation}

Présentation.

fsp-aurum-gold-700-001.jpg 

La gamme Aurum comporte quatre modèles, 400, 500, 600 et 700 Watts, ce sont des blocs multi-rails. Cela va de deux en 12 volts de 18 A pour les 400 et 500 Watts jusqu’à quatre en 18 A pour la version 600 et 700 Watts. La différence se fait via la puissance maximale combinée, 540 Watts pour la 600, 432 pour la 500, 384 watts pour la 400 Watts et enfin 672 Watts pour le bloc qui nous intéresse, la version 700 Watts.

Les spécifications techniques
Le conditionnement
arrow 700 Watts PFC Actif. arrow Le bloc et les cordons, colliers
arrow Agrément : Label 80 Plus Or. , SLI et CrossFire.
arrow Rend max annoncé de 91.10 %.  
arrow Charge maximale +3.3 volts : 28 A.
arrow Charge maximale +5 volts : 28 A.
arrow Charge maximale +12 V1 à V4: 18 A, 56A maxi en combiné..
arrow Charge maximale -12 volts : 0.5 A.
arrow Charge maximale +5VSB : 3.5 A.
arrow Protections : OVP / UVP / OCP / OPP / SCP.
arrow Type filaire. Conditions :
arrow Ventilateur : 120 mm. Prix moyen constaté : 119.90 euro
arrow Dimensions : 150 x 86 x 140 mm. Garantie de 5 ans.

Une présentation un peu inhabituelle pour cette nouvelle série en provenance de FSP. C’est un bloc assez court, 140 mm, il s’adaptera sans problème dans les petits boîtiers. La carrosserie est noire granité, pratique pour limiter les rayures. Le ventilateur de 120 mm est logé derrière une grille de couleur noire et de forme hexagonale, le logo FSP Group est implanté au centre. Un décor plastique couleur or entoure la grille, il est en deux parties. Outre ses fonctions de décor, il dissimule les vis de fixation du ventilateur.

fsp-aurum-gold-700-010.jpgfsp-aurum-gold-700-012.jpg

Les flancs sont emboutis, des nervures assurent la continuité avec le décor du panneau embarquant le ventilateur, le logo FSP trône en milieu de panneau.

fsp-aurum-gold-700-004.jpgfsp-aurum-gold-700-018.jpg

Le panneau arrière se charge de l’évacuation du flux, les ouvertures présentent une structure particulière nommée Arrow Flow. Elles sont en forme de flèches et permettraient une meilleure évacuation de l’air chaud. Des aérations sont également implantées autour du ventilateur et sur les panneaux latéraux. La face avant regroupe la sortie des cordons avec un petit décor plastique autour, dans la partie supérieure, quelques "Arrow Flow" participent à la ventilation du bloc.

fsp-aurum-gold-700-006.jpgfsp-aurum-gold-700-007.jpg

Un design un peu particulier mais après tout pourquoi pas, certains le trouveront un peu cheap avec ces pièces en plastique rapportées.

Les connecteurs :

connecteurs.png

Rien à redire sur la connectique carte mère, le connecteur 24 broches est en fait un 20 + 4, les connecteurs ATX et EPS sont positionnés sur le même cordon 2 x 4 pour l’ATX et 1 x 8 pour l’EPS. A noter une longueur de cordons peut être un peu courte pour un montage dans un grand boîtier.
Même principe pour le Pci-E, 2 x 6 + 2 sur le même cordon, deux cordons sont livrés, la dotation est donc très correcte tout comme la longueur.
Au niveau des périphériques, nous avons quatre SATA sur un seul cordon et deux et un sur les câbles mixtes, un total de sept donc.
Le PATA n’est présent que sur les cordons mixtes à hauteur de deux par câble, quatre en tout mais aussi un connecteur FDD.

fsp-aurum-gold-700-018.jpgfsp-aurum-gold-700-020.jpg

{mospagebreak}
{menu Présentation, suite}

Présentation, suite.

fsp-aurum-gold-700-016.jpgPenchons nous sur les caractéristiques de ce bloc, comme d’habitude chez FSP le multi-rail est présent. Ils sont au nombre de quatre de 18 A.
Elle est labélisé 80 Plus or, elle a donc un rendement supérieur à 87, 90 et 87 % à 20, 50 et 100 % de charge. Les relevés précis sont de 90.23, 91.10 et 88.10 % avec un FP de 0.98, 1 et 1
La majeure partie des protections du moment sont implantées :
arrow OCP : Protection contre les surintensités
arrow OVP : Protection contre les surtensions
arrow UVP : Protection contre les sous-tensions.
arrow SCP : Protection contre les courts-circuits.
arrow OPP : Protection contre les surcharges.

L’attribution des rails se décomposent ainsi :
arrow 12V1 CPU
arrow 12V2 Pci-E 1
arrow 12V3 Carte mére, Molex et Sata
arrow 12V4 Pci-E2

fsp-aurum-gold-700-025.jpg

L'intérieur :

Un PCB très aéré avec de petits dissipateurs, selon le fabricant ce circuit imprimé représente le fruit de trois ans de travail en RD. Plusieurs circuits sont intégrés directement sur le PCB, nous notons d’ailleurs qu’ils sont étiquetés FSP. Une seule carte fille est implantée pour un complément de sécurité, elle assure une partie des protections de l’alimentation.

fsp-aurum-gold-700-029.jpgfsp-aurum-gold-700-031.jpg

Le condensateur côté circuit primaire est un Rubycon de 450 Volts 390µF garantie à 105°C.

Le ventilateur est un Protechnic MGA120012HF-A25, pas beaucoup d’informations sur celui-ci, par contre il n’est pas PWM.

fsp-aurum-gold-700-035.jpgfsp-aurum-gold-700-037.jpg

{mospagebreak}
{menu Résultats des tests, tensions}

Plateforme de test :
arrow Processeur : Intel Core i7 970, @ 4000 MHz
arrow Ventirad : Noctua NH-D14
arrow Carte mère : Gigabyte GA-EX58-UD5
arrow Carte graphique : Asus GeForce GTX 295
arrow Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000

Examinons tout d’abord la tenue des tensions.
12 Volts sur connecteur ATX ou EPS 8 broches (12V1) :

12cm.png

Un test mettant en valeur la stabilité de la ligne 1.
Chutes de tensions minimes sur le test 1, le delta sur les tensions moyenne est quasi nul, il fait pourtant appel au processeur d’une façon intensive, un bon point.
Sur le test 2, le delta sur les tensions moyennes indique 0.17, un résultat un peu élevé car le rajout du test supplémentaire n’implique théoriquement que la carte graphique. C’est donc un appel au rail 2 qui se traduit par une répercussion sur le rail 1.
Les tensions relevées :

12cms.png

12 Volts sur connecteur Pci-E, carte graphique (12V2) :

12cg.png

Ce test concerne le rail 2, le dédié au Pci-e 1 que nous avons utilisé pour le test. Un delta de 0.36 a été relevé, il est assez élevé.
Les tensions relevées :

12cgs.png

5 Volts sur connecteur 24 broches :

5_volts.png

Rien à redire sur cette tension, les deltas sont de 0.01 sur le test 1 et de 0.02 sur le test 2, très correct rien à redire.
Les tensions relevées :

5vs.png

3.3 Volts sur connecteur 24 broches :


3.3_volts_s.png

Même cas de figure que 5 volts, des deltas mineurs, 0.01 et 0.06 respectivement sur les tests 1 et 2.
Les tensions relevées :

3.3_volts_s_copy.png

{mospagebreak}
{menu Résultats des tests, rendement et nuisances sonores}

Résultat des tests, rendement et nuisances sonores.

Plateforme de test :
arrow Processeur : Intel Core i7 970, @ 4000 MHz
arrow Ventirad : Noctua NH-D14
arrow Carte mère : Gigabyte GA-EX58-UD5
arrow Carte graphique : Asus GeForce GTX 295
arrow Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000

Passons à la puissance consommée et au facteur de puissance, les valeurs seront mesurées sur nos trois tests.

Puissance consommée :

watts.png

Par rapport à ce que nous avons déjà mesuré dans cette catégorie, l’Aurum Gold 700 se positionne très correctement.
Les consommations relevées :

watts_synthese.png 

Facteur de puissance :

fp_synthese.png

Le facteur de puissance est supérieur à 0.94 dans tous les cas jusqu’à atteindre 0.99 et 1.
Les valeurs relevées :

fps.png

Nuisances sonores :

Ici aussi, un relevé sous chaque tests.

2etiakcs660avxb8cdh6.png

Au repos ainsi que pour le 1e test, la discrétion est de mise. Par contre pour le 2e test il en va tout autrement, elle est clairement audible.
{mospagebreak}
{menu Comparatif}

Comparatif.

Pour les tensions nous avons calculé le delta entre ces dernières au repos et les relevés minimaux lors des trois tests. Nous nous en tiendrons à quatre tableaux assez représentatifs, pour plus de détails il vous suffit de vous référer aux pages concernés.

Nous comparerons notre Aurum Gold 700 à la LEPA G700-MA testé récemment.


yrw13mfi5xr7f6wfuzc4.png

Pour le 1e test, la FSP fait sensiblement mieux que la LEPA, pour le 2e le delta est assez important.

156puxgxdky71te0h6pb.png

Un delta de 0 sur le 1e test  mais de 0.36 pour le second. La LEPA une fois de plus limite les chûtes de tensions.

ivgw0lam89jz4lo3zah8.png

Des écarts assez faibles avec un petit avantage pour la LEPA. Sous un usage plus intensif, la FSP prend le dessus.

1jsl3lauyxza73zy6pg6.png

Notre FSP se révèle plus bruyante notamment en charges élevées.

{mospagebreak}
{menu Conclusion}

Conclusion.

C’est le deuxième bloc très haut rendement que nous examinons dans cette gamme de puissance. Il est donc en provenance de FSP qui fait ainsi un retour remarqué après pas mal de temps sans réelles nouveautés.
fsp-aurum-gold-700-014.jpgLa présentation est simple mais de bon ton, tous critères esthétiques mis à part. Pas de modularité des cordons à l’horizon, il faudra attendre les nouveaux modèles qui sont en approche. Le bundle comporte le minimum, visiblement l’essentiel est à l’intérieur enfin souhaitons le.

Sur un point de vue performances, les chûtes de tensions observées sont assez importantes en charges élevées, sur notre test le plus lourd. Sur celui correspondant à une utilisation moyenne, il est plutôt bien placé.
FSP-Aurum-Gold-700-039.jpgLa consommation se montre conforme à ce qu’on est en droit d’attendre d’un bloc labélisé 80 Plus Gold dans cette catégorie. Le niveau des nuisances acoustiques est très correct au niveau d’une utilisation moyenne, en charges élevées elle se montre assez bruyante.
 

label EcoSon niveau de prix est excellent, il affiche 119 euros à la rédaction de ce test avec une garantie de cinq ans à l’appui. Inutile de vous dire qu’à ce prix il n’existe rien de moins cher sur le marché des alimentations labélisées or. Il n’y a que sous le label bronze où certaines marques proposent des blocs d’une puissance équivalente à un prix très proche.

C’est le bloc haut rendement le moins couteux dans sa catégorie que nous ayons testé pour l’instant. Il est donc logique que certaines concessions aient été faites, nous pensons aux tensions et au niveau sonore. Nous ne critiquerons pas non plus le choix du filaire plutôt que du modulaire, à ce niveau de prix ce serait mesquin, non?

arrow Rendement
arrow Connectique complète
arrow Garantie de 5 ans
arrow Prix de vente
arrow Chutes de tension en charges
arrow Niveau sonore un peu élevé

Lepa G700-MA

Envoyer Imprimer
{menu Introduction}

Introduction.

Lepa G700-MA

Un nouveau venu dans le monde de l’alimentation, LEPA. Cette marque est distribuée dans l’hexagone par Enerpoint qui n’est autre que la filiale française d’Enermax. Nous nous retrouvons donc sur un terrain plutôt connu.
Le marché est en pleine évolution dans le domaine du haut rendement, la sortie récente du label 80 Plus Platinum va tirer les performances vers le haut et forcément les prix des labels du dessous vers le bas. Une bonne chose pour les acheteurs, c’est certain.

Mais détaillons cette nouvelle marque et qui se veut précurseur dans le domaine.
La gamme se compose de trois blocs, 500, 700 et 900 Watts. Seules les versions 700 et 900 Watts seront importées en France, elles sont labélisées 80 Plus Gold et offre un rapport qualité prix très intéressant.
C’est la version G700-MA que nous allons tester.
{mospagebreak}
{menu Protocole de test}

Protocole de test.

yvuauevwmlcnbs2ch32g.jpgPlateforme de test

arrow Processeur : Intel Core i7 970, @ 4000 MHz.
arrow Ventirad : Noctua NH-D14
arrow Carte mère : Gigabyte  GA-EX58-UD5
arrow Carte graphique : Asus GeForce GTX 295
arrow Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000

Les logiciels utilisés seront :
arrow IntelBurnTest pour le test 1
arrow Furmark multi GPU en plus pour le test 2

 d5rug2kkhuyqsqfh9ar3.jpg
Les tests seront effectués à trois reprises une moyenne sera calculée, au préalable une mise en chauffe sera réalisée pendant 30 minutes environ.

Nos mesures porteront sur les tensions délivrées par l’alimentation, le 3.3, 5 et 12 volts. Elles seront relevées au repos, en charge suivant le test 1 puis le test 2. Cela nous donnera une idée précise de leurs comportements face à une charge différente.

Nous nous pencherons ensuite sur le rendement en mesurant la puissance réelle. C’est la partie dédié au 80 Plus, dans le cas d’un bloc labélisé Or cela sous-entend un rendement de 87, 90 et 87 % à 20, 50 et 100 % de charge.
La meilleure valeur se situe à 50 %, l’idéal est donc d’évoluer dans cette zone le plus possible. Cela sous-entend une machine qui consomme de 300 à 400 Watts en aval (environ 333 à 444 Watts en amont*) pour un bloc donné pour 700 Watts.
Pour la position repos, la bonne valeur serait une consommation en aval de 140 Watts (155 Watts environ en amont*) car n’oublions pas que sous les 20 % de charge, rien n’est encadré par le label 80 Plus.
*puissance consommée à la prise sur la base d’un rendement de 90 %

Un rappel sur le label 80 Plus, il est basé sur le rendement et comme son nom le laisse présager il labellise les alimentations ayant un rendement de plus de 80 % à 20, 50 et 100 % de charge. D'autres classifications sont apparues, beaucoup plus exigeantes :

Label /Charge du bloc
20%
50%
100%
80 Plus
80%
80%
80%
80 Plus Bronze
82%
85%
82%
80 Plus Argent
85%
88%
85%
80 Plus Or
87%
90%
87%
80 Plus Platinum
90%
92%
89%

Nous en profiterons pour relever le PFC. Le correcteur de facteur de puissance est une obligation en Europe, sa valeur pour les alimentations labélisées doit être supérieure à 0.9. Plus le PFC est petit, plus l’alimentation génère de perturbations (déphasage et harmonique) et elle consomme « moins bien ». L’idéal est donc 1 bien sur pour éliminer la puissance réactive, mais aussi les effets des harmoniques.
{mospagebreak}
{menu Présentation}

Présentation.


La gamme est pour l’instant restreinte, elle se limite en France à deux modèles.  Les produits présents couvrent la plage de puiissance des alimentations parmi les plus vendues. Leurs caractéristiques sont intéressantes, le modulaire est au programme tout comme un label 80 Plus Or.

Les spécifications techniques
Le conditionnement
arrow 700 Watts PFC Actif. arrow Le bloc et les cordons.
arrow Agrément : Label 80 Plus Or.  
arrow Rend max annoncé de 91.57 %.  
arrow Charge maximale +3.3 volts : 24 A.
arrow Charge maximale +5 volts : 24A.
arrow Charge maximale +12 V1 à V3: 25A, 58A maxi en combiné..
arrow Charge maximale -12 volts : 0.5 A.
arrow Charge maximale +5VSB : 3 A.
arrow Protections : OVP / UVP / OCP / OPP / SCP.
arrow Type modulaire. Conditions :
arrow Ventilateur : 140mm. Prix moyen constaté : 139.00 euro
arrow Dimensions : 150 x 86 x 160 mm. Garantie de 3 ans.

Un design qui nous rappelle quelque chose, nous y reviendrons. Une finition noir mat un peu granuleuse pour un bloc d’assez faible profondeur, 160 mm. Un ventilateur de 139 mm se charge de la dissipation, les pales sont de couleur or brillant, une grille noir mat le protège.

Lepa G700-MA Lepa G700-MA

Seul le panneau arrière est ouvert par le biais d’une structure nid d’abeille. De larges autocollants sont posés sur les panneaux latéraux reprenant la marque et la référence de l’alimentation. La plaquette des spécifications se trouve sur le panneau opposé au ventilateur.
L’ensemble est de bonne facture avec un bon degré de finition.

Le panneau arrière embarque les connecteurs modulaires mais aussi les cordons fixes. Ils sont au nombre de deux, le cordons 24 broches pour la carte mère et  l’EPS 8 broches, l’ATX 4 + 4 broches est sur le même câble dédoublé. Pour les cordons modulaires, nous découvrons deux connecteurs de couleur rouge, ils se destinent au Pci-E. Ils sont également dédoublés et comportent deux 6 + 2 broches, ce qui fait quatre connecteurs pour cartes graphiques en 6 + 2, confortable.

Lepa G700-MA Lepa G700-MA

Les périphériques sont bien lotis, nous avons donc quatre SATA sur un seul cordon plus deux fois deux sur les mixtes SATA/PATA. Pour le PATA, un cordon lui est dédié, quatre connecteurs sont présents plus un FDD. Les cordons mixtes en abritent également deux fois deux. Une connectique assez complète en fonction de la puissance du bloc, vous trouverez les longueurs dans le tableau ci-dessous.

Lepa G700-MA


Les cordons sont de bonne longueur, 600 mm pour la carte mère cela permet un montage dans des boîtiers de bonnes dimensions. Même choses pour les Pci-E qui affichent 550 mm.
Un bon point, des cordons mixtes SATA/PATA

Lepa G700-MA C’est donc un bloc multi-rail, il en embarque trois sous 12 volts en 25 Ampères avec une puissance maximum combinée de 58 Ampères soit 696 Watts. Les +3.3 et +5 Volts affichent 24 Ampères chacun avec un maximum de 120 Watts en combiné, le – 12 Volts et le + 5Vsb sont annoncés à 0.5 et 3 Ampères. Le total de tout cela est de 700 Watts, rien que du très classique en définitive, pas de surprise.
La majeure partie des protections du moment sont implantées :
arrow OCP : Protection contre les surintensités
arrow OVP : Protection contre les surtensions
arrow UVP : Protection contre les sous-tensions.
arrow SCP : Protection contre les courts-circuits.
arrow OPP : Protection contre les surcharges.

Lepa G700-MA Lepa G700-MA
Ouvrons la boite pour examiner les entrailles de ce bloc Lepa.
vLepa G700-MA

Inutile de faire durer le suspense, l’intérieur confirme notre première impression, il s’agit bien d’un bloc Enermax. Pour le modèle et bien c’est la Modu 87, que nous avons testé il y a sept mois, ni plus ni moins. C’est plutôt un bon choix qu’il convient de confirmer avec notre nouveau protocole de test.
Nous retrouvons donc une partie du filtrage solidaire du connecteur d’alimentation. A proximité, montés verticalement sur le PCB les deux cartes DC to DC, 5 et 3.3 Volts.

Lepa G700-MA Lepa G700-MA

La petite plaquette montée en périphérie correspond aux protections embarquées par le bloc.
Le refroidissement repose sur un ventilateur de 140 mm référence Enermax EA142512W-OAB, il est donné pour un régime de rotation de 330 à 900 Tr/min. Il équipe bon nombre d’alimentation Enermax comme les Modu et les Pro.
L’ensemble est de bonne facture, très propre.

Lepa G700-MA Lepa G700-MA

Répartition des rails :
arrow 12 V1 : Carte mère (ATX 24 broches) et processeur (ATX 2 x 4 broches et EPS  8 broches)
arrow 12 V2 : Un connecteur modulaire Pci-E
arrow 12 V3 : Le second connecteur modulaire, les SATA et PATA
Les alimentations Pci-E sont séparées de celles du processeur, c’est l’essentiel. Celle nous donne une puissance de 300 Watts sur le 12 V2 et sur le 12 V3.

{mospagebreak}
{menu Résultats des tests, tensions}

Résultats des tests des tensions.

Plateforme de test :
arrow Processeur : Intel Core i7 970, @ 4000 MHz
arrow Ventirad : Noctua NH-D14
arrow Carte mère : Gigabyte GA-EX58-UD5
arrow Carte graphique : Asus GeForce GTX 295
arrow Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000

Protocole disponible ici

Examinons tout d’abord la tenue des tensions.
12 Volts sur connecteur ATX ou EPS 8 broches (12V1) :

Lepa G700-MA

Nous enregistrons un delta de 0.07 et 0.09 respectivement sur le test 1 et le test 2. C’est extrêmement réduit.
Les tensions relevées :

Lepa G700-MA

12 Volts sur connecteur Pci-E, carte graphique (12V2) :

Lepa G700-MA

Les deltas sont de 0.07 et 0.11, bas pour le test 1 et un peu plus élevé pour le test 2.
Les tensions relevées :

Lepa G700-MA

5 Volts sur connecteur 24 broches :

Lepa G700-MA

Nous avons relevé des deltas négligeables, 0.02 et 0.03.
Les tensions relevées :

Lepa G700-MA

3.3 Volts sur connecteur 24 broches :

Lepa G700-MA

Pas grand-chose à dire sur ce relevé, les deltas sont de 0.01 et 0.03.
Les tensions relevées :

Lepa G700-MA

{mospagebreak}
{menu Résultats des tests, rendement}

Résultats des tests de rendement.

Plateforme de test :
arrow Processeur : Intel Core i7 970, @ 4000 MHz
arrow Ventirad : Noctua NH-D14
arrow Carte mère : Gigabyte GA-EX58-UD5
arrow Carte graphique : Asus GeForce GTX 295
arrow Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000

Protocole disponible ici

Passons à la puissance consommée et au facteur de puissance, les valeurs seront mesurées sur nos trois tests.

Puissance consommée :

Lepa G700-MA

Les consommations les plus importantes relevées sont de 186 Watts au repos, 311 pour le test 1 et 628 pour le test 2.
Les consommations relevées :

Lepa G700-MA


Facteur de puissance :

Lepa G700-MA  

Il se doit d’être au minimum de 0.90, pas de souci pour notre Lepa il atteint même 1.
Les valeurs relevées :

Lepa G700-MA  


Nuisances sonores :

nl7l3ks1ir38fh95tlaj.png

Une discrétion exemplaire, nous avons pourtant changé de sonomètre pour un modèle plus précis, malgré tout ce type de mesure risque d'être de plus en plus difficile à réaliser.
{mospagebreak}
{menu Conclusion}
Conclusion

16wzmpajswkebtr8ftjs.jpgPas vraiment de surprise avec cette Lepa G700-MA vue sa provenance, il s’agit de l’Enermax Modu 87 renommée.
Au niveau de ses performances, elles sont au rendez-vous conformément au bloc de base. La discrétion est de mise, mais comme précité c’est un élément qui devient difficile à quantifier pour nous avec les blocs récents, tant mieux… La stabilité est de mise car bien que notre protocole soit nouveau, nous nous sommes livrés à certains tests préliminaires avec d’autres alimentations. Les chutes de tensions sont cohérentes pour un bloc de cette puissance, la consommation au même niveau.

Le contenu est identique mais pas le contenant, plus de simplicité au niveau du bloc et un bundle très épuré, économie oblige. L’alimentation Lepa G700-MA est proposé à 139 euros là ou la Modu 87 affiche encore un prix moyen de 170 à 180 euros. L’économie est donc substantielle et permet à Enermax de revenir avec un produit ayant fait ses preuves à un niveau de prix plutôt bien placé. A noter que d’autres blocs vont rejoindre Lepa, il serait question de deux alimentations, 400 et 600 Watts, la 500 est déjà présente.

781jmghio8w9curf1t5z.jpga8b7v9601ueqn1qagwlc.jpg

Il faut dire que la bataille fait rage entre les différents fabricants, à tel point que nous voyons apparaitre des blocs labélisés or à des prix jamais atteints pour l’instant. Pour cela plusieurs méthodes s’offrent aux fabricants, le lancement d’une nouvelle marque est la première. Le tout dans l’espoir que cela ce passe avec une certaine discrétion pour ne pas faire trop d’ombre à la marque déjà produite.
9z37v6lco0jt9fmhumt1.jpgLa seconde pourrait être une nouvelle gamme présentée au grand jour, mais dans ce cas tout dépend du degré d’implantation sur le marché du fabricant, certains ont moins à perdre que d’autres.

Quoiqu’il en soit Enermax a choisi la seconde formule avec la gamme NAXN qui situe ses produits en entrée de gamme avec des labels 80 Plus et 80 Plus bronze. A suivre...

Nous décernons notre label performance à cette Lepa G700-MA

arrow Economie, stabilité.
arrow Refroidissement
arrow Discrétion.
arrow Connectiques Complètes.

LC-Power LC1000 V2.3 Legion X2, une Gold éco

Envoyer Imprimer
{menu Introduction}

Introduction

La gamme alimentation de LC-Power est large et profonde, pas moins de six séries qui représentent 25 modèles. Nous pourrions rajouter un bloc au format-micro-ATX de 380 Watts et deux chargeurs pour notebooks de 90 et 120 Watts.

Les produits commercialisés ont bien évolué depuis notre dernière visite qui remonte certes à un bon moment. Outre les alimentations, un All In One a fait son apparition, neuf boîtiers lui emboîtent le pas dont un HTPC, ajoutons à cela des lecteurs multimédias et des boîtiers externes dont un en USB 3.0. Quelques ventirads processeurs et des accessoires tels que claviers, souris, ventilateur et ensemble audio complètent le tableau.

59hardware

Revenons aux alimentations, le point fort de LC-Power, comme précité les gammes sont nombreuses, représentatives des tendances du moment. Des séries dédiées au silence, d’autres à l’économie d’énergie et enfin à l’économie tout court… Au sein de tout cela se dégage Metatron, le haut de gamme LC Power, c’est la série étiquetée power user et gamer, six blocs sont présents de 400 à 1200 Watts. Le label 80 Plus est sur certains, d’autres n’en bénéficient pas par contre un modèle est labélisé 80 Plus Gold, le bloc LC1000 V2.3 Legion X2.

{mospagebreak}
{menu Protocole de test}

Protocole de test

Nous reprendrons notre plate-forme utilisée précédemment, elle sera dédiée au bloc de plus de 1000 Watts :

arrow Processeur : Intel Core i7 970, @ 4000 MHz.
arrow Ventirad : Noctua NH-D14
arrow Carte mère : Gigabyte  GA-EX58-UD5
arrow Carte graphique : SLI GeForce GTX 295, Asus et Gainward
arrow Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000

Les logiciels utilisés seront :
arrow IntelBurnTest pour le premier test
arrow Furmark multi GPU en plus pour le second test.

Les mesures seront effectuées au repos puis suivant les deux tests, les abscisses des graphiques représentent chaque relevé effectué sur la période

Un rappel sur le label 80 Plus, il est basé sur le rendement et comme son nom le laisse présager il labellise les alimentations ayant un rendement de plus de 80 % à 20, 50 et 100 % de charge. D'autres classifications sont apparues, beaucoup plus exigeantes :

Label /Charge du bloc
20%
50%
100%
80 Plus
80%
80%
80%
80 Plus Bronze
82%
85%
82%
80 Plus Argent
85%
88%
85%
80 Plus Or
87%
90%
87%
80 Plus Platinum
90%
92%
89%

{mospagebreak}
{menu LC1000 V2.3 Legion X2, présentation}

a0siy13d93rls3tje6nk.jpg

Le bloc LC1000 V2.3 Legion X2 est apparu en début de l'été 2010, il correspond au haut de gamme de LC Power, il est proposé à 155 euros. Au dessus de cette alimentation nous trouvons la LC 1200 Monolith X proposée à 229 euros et en dessous la LC 8850 (850 Watts), l'Arkangel à 124 euros.
C’est le premier bloc de la marque à arborer un label 80 Plus or. La marque n’est pas très adepte de ces labels, nous n’avons dénombré que deux 80 Plus Bronze et cinq en 80 Plus standard sur toutes les gammes.

Les spécifications techniques
Le conditionnement
arrow 1000 Watts PFC Actif. arrow Le bloc et les cordons.
arrow Agrément : Label 80 Plus Or.  
arrow Rend max annoncé de 90.69 %.  
arrow Charge maximale +3.3 volts : 24 A.
arrow Charge maximale +5 volts : 30 A.
arrow Charge maximale +12 V1 à V4: 36 A, 83 A maxi en combiné..
arrow Charge maximale -12 volts : 0.5 A.
arrow Charge maximale +5VSB : 3 A.
arrow Protections : OVP / UVP / OCP / OPP / SCP.
arrow Type modulaire. Conditions :
arrow Ventilateur : 135 mm. arrow Prix moyen constaté : 155.00 euro
arrow Dimensions : 150 x 86 x 165 mm. arrow Garantie de 3 ans.
x7hhhm76evww4gjwd7g6.jpgtwu89zmw6x7b4vyk5vde.jpg

Le bloc arbore une carrosserie noire brillante et présente une profondeur correcte pour sa catégorie, 165 mm. Le ventilateur de 135 mm est protégé par une grille de couleur noire.
Quelques ouvertures sont présentes sur les panneaux latéraux pour permettre l’évacuation d’une partie du flux, mais dans le boîtier.

Dans l’ensemble le bloc montre une finition simpliste avec un revêtement du même type.

akvmsx4ayev5wftoi7o4.jpgq2d5yu9jmxh2zm111g2p.jpg

Le panneau arrière est totalement occulté, pas la moindre aération par contre il supporte les connecteurs de sortie. Ils sont au nombre de six, deux en Pci-E et quatre pour les périphériques. Pour les cordons fixes, le strict minimum est là:
arrow Un câble 20/24 broches carte mère
arrow Un câble 2 x 4 et 1 x 8 broches pour le processeur
arrow Un câble Pci-E, 6 + 2 et 6 broches
A noter l’absence de cordon fixe SATA ou PATA
Pour les cordons modulaires nous dénombrons :
arrow 2 câbles Pci-e en 6 + 2 et 6 broches
arrow 3 câbles SATA
arrow 1 en PATA avec 1 x FDD.

9rl4qnwhv2b9rjesbspf.png

A noter la petite faiblesse en cordon PATA un seul cordon avec quatre connecteurs plus un FDD, voilà qui peut faire juste.
Le cordon 20/24 de la carte mère risque de s’avérer court dans le cas d’une intégration dans un grand boîtier. Une taille de 550 à 600 mm serait idéale, même chose pour les cordons Pci-E qui risquent d’être également justes en longueur dans certains cas. Nous pensons à un montage dans des boîtiers munis de passage de câbles  pour un meilleur agencement.

dvpcsg7rx300dgigashw.jpgy8s2h72gglqh3ck28ght.jpg

C’est un bloc multi-rails, il en possède quatre de 36 Ampères avec un maximum combiné de 83 Ampères soit 996 Watts, LC-Power précise que la puissance disponible en pointe est de 1100 Watts soit 91.6 Ampères. A utiliser sur un temps très court c’est évident, ce genre de valeur est à manier avec précaution.

Les sécurités sont toutes là, leur rôle est de couper l’alimentation en cas de problème :
arrow OCP : Protection contre les surintensités
arrow OVP : Protection contre les surtensions
arrow UVP : Protection contre les sous-tensions.
arrow SCP : Protection contre les courts-circuits.
arrow OPP : Protection contre les surcharges.
Il ne manque que l’OTP qui protège le bloc en cas de température trop élevée

nkefo6ohxqnmeflq930z.jpgoh7q5l6yw14i20t11e67.jpg

A l’intérieur, c’est très encombré…
La ventilation repose sur un Young Lin référence DFB132512H. Il est donné pour 1850 tr/min maximum, un débit de 91.16 CFM et 36.20 dB(A) en nuisance sonore.
Le PCB est très compact, à tel point qu’il est difficile de reconnaître les différents éléments. Les deux modules DC to DC sont implantés prés du connecteur d’alimentation, une protection métallique limite le rayonnement.

dtwng1ii36448hla955r.jpgldlb6s6jip82a488e3vf.jpg

Un seul condensateur sur le circuit d’entrée, il est d’une capacité de 560µF 450Volts, la marque est inconnue. Le PFC prend place sur une carte fille, a priori située vers le filtrage, difficile d’en dire plus tant elle est inaccessible. 

obmrirl2rz2o6exj3ecy.jpg26x0wq8s2dy5g5zbi7ul.jpg

{mospagebreak}
{menu Résultats des tests}
Résultats des tests

Débutons pas les tensions, nous mesurerons les trois principales le 3.3, le 5 et le 12 volts. Pour cette dernière nous la relèverons sur le connecteur EPS 8 broches et sur l’alimentation Pci-E des cartes graphiques.

qo0u6qqgkhhexoogq9g5.png

Au repos nous avons relevé 12.15 volts, suivi de 12.11 lors du test IntelBurnTest et 12.07 volts est la tension la plus faible relevée pour notre test regroupant les deux Benchs. Ce qui nous fait un delta de 0.04 et 0.08 volts

1xabge8h5iz73ivg6v4k.png

Au niveau des cartes graphiques, au repos la tension est à 12.15 volts, comme sur les relevés précédents. Par contre la suite est différente, 12.12 Volts et surtout 11.85 volts ont été mesurés.
Les deltas sont donc de 0.03 et 0.3, le premier est assez faible montrant le faible impact d’IntelBurnTest sur les cartes graphiques, c’était attendu. Le second par contre est assez élevé, il faut admettre que notre partie graphique est assez conséquente.

41uccgqhfsgmin6zszss.png

Le 5 Volts a été relevé à 5.04 au repos, ensuite 5.03 et 4.98 pour finir. Pour rappel la limite basse préconisée par Intel dans ces préconisations ATX est de 4.75 Volts.

q46c7m8gptuzt61nmed7.png

Au niveau du 3.3 Volts, 3.38, 3.37 et 3.33 ont été relevés, nous sommes très largement dans les tolérances.

v3xi1qxis6swp997gls0.png

La puissance consommée maximale, un des tests les plus révélateurs du rendement de l’alimentation.
Au repos, 243 Watts, 392 pour le second test et enfin 1036 Watts pour le dernier.

8026yir583tyulpt2qvy.png 

Le facteur de puissance se situe à 0.968 au repos et 0.971 pour le premier test. Il passe à 0.99 lors des tests plus sévères.

 

0pe63qn7d81uhlmjrwlb.png

Au repos et a un mètre elle est inaudible mais en charge elle se manifeste plutôt bruyamment.
{mospagebreak}
{menu Conclusion}
Conclusion

h2ws3ave5v5qcnod7j4r.jpgUn bloc bien singulier, il offre le strict minimum mais avec un niveau de prix imbattable vue sa catégorie. Le LC1000 V2.3 Legion X2 est labélisé 80 Plus Or, son niveau de prix par rapport à la puissance offerte est très bien placé.
 
Pour cela certaines concessions ont été faites, la première touche la finition qui est plus proche d’une alimentation de premier prix que de ce que nous avons l’habitude de rencontrer dans le « Gold ». L'intérieur dénote également une certaine légèreté avec un ordonnancement assez confus.
La consommation électrique est plus que correcte, nous avons relevé 1036 Watts en consommation maximale contre 1038 et 1045 pour les blocs Antec testés précédemment bien que le protocole soit légèrement différent.

imwg20muykelr076pygg.jpgLa stabilité des tensions est dans une bonne moyenne, peut-être un 12 Volts un peu bas sur les Pci-E mais conforme aux recommandations d’Intel.
Au niveau des nuisances sonores et donc du ventilateur ce bloc marque le pas, pas de PWM présent pourtant c’est une solution idéale car bien plus réactive que le thermo-régulé. Pour rappel dans ce dernier cas, la variation s’exécute au niveau de la tension d’alimentation du ventilateur.
 
Au repos ou en utilisation non intensive, elle se montre discrète, ceci dit dès que la charge est en hausse les nuisances le sont également jusqu’à devenir plus qu’audibles.

Attardons-nous sur le prix de la LC1000 V2.3 Legion X2, il est à l’heure de notre test de 155 euros environ, dans la même zone de tarif qu’une Seasonic X660 ou qu’une Corsair AX 750 par exemple. Mais notre bloc délivre 1000 Watts pour 600 à 800 Watts pour le même prix, son orientation prix ne fait guère de doute. LC Power souhaite donc attaquer le marché des alimentations de hauts rendements par le bas, le minimum est présent sur ce bloc, il se permet même de présenter des cordons modulaires.

arrow Consommation
arrow Modularité des cordons
arrow Prix
Niveau sonore un peu élevé.

Alimentations Antec HPC 1200 Vs. TQP 1200

Envoyer Imprimer
{menu Introduction}

Introduction

Pour entamer cette nouvelle série de test, nous allons nous pencher sur le tout dernier bloc de chez Antec, le High Current Pro ou HCP dans sa version 1200 Watts. Nous l’opposerons au bloc True Power Quattro ou TPQ dans la même puissance. Intéressant de noter l’évolution de cette catégorie d’alimentation qui constitue le haut de gamme de ce fabricant.

59hardware

Nous avons quelque peu trainé la jambe pour ce type de test, nous ne sommes pas très amateurs de Kw. Mais enfin les produits sont bien présents sur le marché depuis déjà un moment, il fallait bien que nous nous y intéressions. De plus nos stocks débordent, ça motive également…
Ces blocs se destinent à un usage très intensif, le mot est faible. Quelles utilisations peuvent bien nécessiter ce type d’alimentation ? Les amateurs de SLI ou CrossFire très intense, les overclockers intéressés par le LN2 ou bien encore des consommateurs en mal de sécurité et de stabilité ?
D’un autre côté, les fabricants communiquent beaucoup sur ce type de produits, cela représente une belle vitrine. A notre niveau, il est plus facile actuellement de se procurer des samples de blocs de grosses puissances que des alimentations de puissance moindre, ceci explique peut être cela.
{mospagebreak}
{menu Protocole de test}

Le problème à notre niveau est de recréer l’environnement.
um6a0l6etbmb602jsf0r.jpgEn effet, quelle va être notre plateforme de test? Hors de question de sombrer du côté obscur de la force avec de l’overclocking extrême, d’ailleurs pas sur du tout que la consommation soit plus importante. Nous devons donc tenter de faire dans le simple, si j’ose dire…

Tranche de vie d’un testeur…
L’affaire ne fut pas aussi facile, notre carte mère de référence ayant connu des problèmes de stabilité, il faut admettre qu’elle fut soumise à rudes épreuves au fur et à mesure de nos tests. Un grand merci à Aurélien de Gigabyte qui nous en a fourni une à l’identique dans un délai des plus brefs.

Au niveau des cartes graphiques, nous avions tout d’abord retenu des Radeon HD 4870 X2, elles sont réputées pour leur consommation électrique très importante.
Lors des essais, nous sommes aperçus qu’une de nos 4870 X2 était elle aussi déficiente. Un GPU n’était plus reconnu, nous passerons sur le connecteur du ventilateur bourré de faux contacts et les connecteurs Pci-E logés à la même enseigne. Il nous a donc fallu reconstituer notre banc de test. Nous nous sommes procurés de nouvelles HD 4870 X2, en CrossFire la consommation de la plateforme n’excédait pas 800 Watts en moyenne. Ce qui est déjà important en soit, mais pas suffisant pour tester des blocs d’une telle puissance. Nous les réserverons pour d’autres comparatifs.
Nous nous sommes alors tournés vers la GTX 295 et après certains essais, nous sommes parvenus à trouver le bon compromis.

2dtgex6k71guwl7c2e9m.pngPourquoi ce choix ? Il est un peu historique car ce sont des cartes dont l’appétit électrique est reconnu.  Pour ce faire, nous vous proposons un tableau issu d’un confrère qui est un habitué des tests de carte graphique, PCWorld. Ces donnés vous permettrons de situer ces cartes par rapport aux modèles plus récents.
Pour le processeur, nous tablerons sur un Core i7 970, nous lâchons honteusement notre i7 920 qui, certes a pris de l’âge, mais qui possédait un avantage incontestable à nos yeux, nous le connaissions par cœur.

arrow Processeur : Intel Core i7 970, @ 4000 MHz.
arrow Ventirad : Noctua NH-D14
arrow Carte mère : Gigabyte  GA-EX58-UD5
arrow Carte graphique : SLI GeForce GTX 295, Asus et Gainward
arrow Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000

e3v78jz1jek4ubu3uhax.jpg

Le décor est planté, passons au scenario.
Tout à fond, cela sera notre leitmotiv, pas de multiples configurations, nous allons donner dans le dur.
Le processeur, après pas mal de tests et de BSOD, est parvenu à 4000 MHz en Aircooling par rapport aux 3.3 GHz de sa fréquence d’origine. La plateforme a été testée pendant quatre heures sous OCCT, autant dire qu'elle est stable.

Nous utiliserons IntelBurnTestT pour nos tests mais aussi et surtout Furmark multi GPU dans sa dernière version, la 1.8.2 pour les cartes graphiques en même temps.
{mospagebreak}
{menu Antec HCP 1200, présentation}

Antec HCP 1200

u2mqap07tlcgmh6nqxpe.jpg

Présentation

C’est donc un représentant de la toute nouvelle gamme d’alimentation en provenance d’Antec que nous allons tester aujourd’hui. Il s’agit de la série HCP,  trois versions sont proposées en 750, 850 et 1200 Watts.

Les spécifications techniques
Le conditionnement
arrow 1200 Watts PFC Actif. arrow Le bloc et les cordons.
arrow Agrément : Label 80 Plus Or. arrow Notice traduite, colliers.
arrow Rend max annoncé de 90.31 %.  
arrow Charge maximale +3.3 volts : 25 A.
arrow Charge maximale +5 volts : 25 A.
arrow Charge maximale +12 V1 à V8: 30 A.
arrow Charge maximale -12 volts : 0.5 A.
arrow Charge maximale +5VSB : 4 A.
arrow Protections : OVP / UVP / OCP / OPP / OTP / SCP.
arrow Type modulaire. Conditions :
arrow Ventilateur : 80 mm. Prix moyen constaté : 320.00 euro
arrow Dimensions : 150 x 86 x 180 mm. Garantie de 5 ans.

ct1jmp3fp9rvx14bqmva.jpg b52lyzk4l0z60irs9y8o.jpg

La présentation est très classique, le bloc est de couleur noir, rehaussé par de larges autocollants reprenant son appellation commerciale. Le panneau arrière présente un aspect très inhabituel à la vue du niveau de puissance revendiqué par cette alimentation. En effet, un simple ventilateur de 80 mm monté en extraction est visible.
Sur le côté opposé, les connecteur et cordons de sortie, la dotation en câbles fixes est particulièrement fournie. Nous notons outre le 20/24 deux EPS en 1 x 8 et 2 x 4, deux cordons Pci-E en 6 et 6 + 2, deux câbles pour les périphériques sont également implantés, trois PATA et trois SATA. Pour les modulaires, trois connecteurs sont dédiés aux éventuels périphériques également mais aussi deux réservés au Pci-E en supplément.

ieto9rgsnlchhbycwwia.jpgdhhzzra0zho8gij5p4iw.jpg

Cette alimentation affiche 1200 Watts avec un maximum de 1188 Watts (99 A), pour tous les rails 12 Volts en combinés.
C’est un bloc doté d’un label 80 Plus Or, il garantit un minimum de 87, 90 et 87 % de rendement à 20, 50 et 100 % de charge. Antec annonce pour sa part un rendement maxi de plus de 92 %.
La HCP 1200 embarque les innovations du moment, le DC to DC est implanté. C’est une technologie visant à produire du 5 et du 3.3 Volts à partir du 12 Volts et non pas du 12 et du 5 volts et du 3.3 qui dérive du 5 Volts. Cela apporte une qualité de courant et une stabilité bien meilleure.

Les connecteurs :

Ils sont tres nombreux et de bonnes longueurs, ils sont plaqués or.

Passons à l’affectation rails/cordons :

12 V1 : Le connecteur 24 broches de la carte mère.
12 V2 : le cordon ATX ou EPS en 4 + 4 broches.
12 V3 : Le cordon EPS en 8 broches.
12 V4 : Les périphériques (SATA et PATA)
12 V 5,6,7,8 : les cartes graphiques, un câble par rail.
Soit en gros un rail par usage, à l’exception des SATA et PATA, voila qui est plus que confortable. Les cartes graphiques en sont les premières bénéficiaires, en effet leurs connecteurs Pci-E sont conçus pour une intensité maximale de 19 A, là ou le bloc peut en délivrer 30.
A noter également les cordons CPU ATX et EPS avec chacun leur propre rail.

{mospagebreak}
{menu Antec HCP 1200, Intérieur et conclusion}

Intérieur

s3b4l2ux1qtjzzd6gmoz.jpg

La carrosserie est composée de deux parties, le dessus, les deux côtés et l’avant constituent la première, le dessous et l’arrière la seconde.
L’ensemble est très aéré, pas de composants entassés les uns sur les autres, Antec reprend les deux PCB inaugurés sur la Signature et repris sur la CP 850.
L’un embarque le circuit primaire et une partie de son filtrage, il est situé dans la partie recevant le ventilateur. Trois refroidisseurs sont présents, les deux petits prennent en charge le refroidissement du redressement, le plus grand une partie de la régulation.

fujek4ej9bd42rz6fr0d.jpgsr4u38ru52c6lhumwq9g.jpg

A proximité, une des sécurités du bloc, elle est calée sur  16 A sous 250 Volts. Deux condensateurs sont présents pour le filtrage, des Rubycon 450 Volts 390 µF.
Le second PCB est dédié au circuit secondaire, mais embarque aussi le PFC. Le transformateur est au centre du PCB, un petit circuit imprimé sur le côté prend en charge ce PFC mais aussi la fonction PWM du ventilateur.
Le DC to DC est également présent et se situe en partie sur la plaquette support des connecteurs modulaires pour ces derniers. L’ensemble est très réduit, pourtant les VRM sont bien présents, belle synthèse. Celui des Seasonic est bien plus encombrant, par contre ce sont des blocs totalement modulaires. Le toron des cordons fixes est bien canalisé et forcément assez réduit, voila qui laisse de la place au refroidissement.

u2nir67tndi969j667yx.jpgdlxseg3gtd5hf5i12qol.jpg

C’est la  surprise de ce bloc, un simple 80 mm de marque Sanyo Denkei, dissipe les calories là où généralement ce sont des 130 ou 140 mm qui occupent cette fonction. Les Sanyo Denkei sont réputés, de surcroit le PWM est présent, voila qui va assurer une vitesse totalement mesurée et un ventilateur plus réactif.

h2by2dss2a1bol1z9acx.jpgohq5q6p1am2skml3asiy.jpg

L’architecture des PCB est adaptée au refroidissement, les refroidisseurs des éléments les plus demandeurs sont positionnés au centre du bloc. Le flux généré par le ventilateur créé une sorte de tunnel, c’est de l’efficacité en plus. Là ou certains constructeurs intègrent des ventilateurs de grandes tailles sans grande optimisation au niveau du refroidissement, Antec adapte ses PCB. Coup de chapeau, mais nous vérifierons le niveau sonore. Ce bloc est en provenance de Delta Electronics, un fabricant spécialisé dans la fourniture d’alimentations qui visiblement prend une certaine importance chez Antec. Le haut de gamme est  concerné.  

Conclusion

Antec HCP 1200
Configuration SLI GTX 295

Repos
Intensif
Tensions ( V)
12 V
12.16
12.14
5 V
5.05
5.03
3.3 V
3.35
3.32
Delta 12 V

0.02
Watts
Consommation
En veille
0.35
Au repos
242
En cours de test
796
Total (hors veille)
1038

 Les performances sont bien au rendez-vous, tout d’abord les chutes de tensions sont très mesurées avec un delta de 0.02 Volts. Au niveau de la consommation électrique, elle est à l’avenant, elle précède de peu la TPQ 1200 qui pourtant est réputé pour sa consommation mesurée.
Les nuisances sonores sont contenues bien que la HCP 1200 ne soit pas inaudible.
La finition est de bon niveau, les cordons modulaires sont de bonne longueur et bien pensé, tout au plus aurions nous souhaité un cordon mixte PATA et SATA. Cela aurait limité les cordons fixes et leur encombrement.
La profondeur du bloc est assez réduite, 180 mm voila qui permet une intégration dans des boîtiers peut profonds
Le prix est élevé, dans cette catégorie de puissance et de caractéristiques le tarif moyen est de 260 euros environ, soit 60 euros de plus. Gageons que ce prix va baisser dans les mois à venir.

Label performance pour cette High Current Pro 1200.

fleche Rendement.
fleche Stabilité.
fleche Modularité des cordons.
fleche Profondeur.
fleche Prix un peu élevé.

{mospagebreak}
{menu Antec TQP 1200, présentation}

Antec TQP 1200

nl628x06jpzx38pdur8k.jpg

Présentation

C’est un bloc issu de la gamme Quattro qui comporte trois modèles, 850, 1000 et 1200 Watts. Les alimentations de l’extrême de chez Antec, très prisées par les amateurs de performances. Notre  1200 en version OC, une série très limitée, est utilisée régulièrement dans les compétitions d’overclocking LN2, la base est la même.

Les spécifications techniques
Le conditionnement
arrow 1200 Watts PFC Actif. arrow Le bloc et les cordons.
arrow Agrément : Label 80 Plus Argent. arrowNotice traduite, colliers.
arrow Rend max annoncé de 88.44 %.  
arrow Charge maximale +3.3 volts : 25 A.
arrow Charge maximale +5 volts : 30 A.
arrow Charge maximale +12 V1 à V8: 38 A.
arrow Charge maximale -12 volts : 0.5 A.
arrow Charge maximale +5VSB : 6 A.
arrow Protections : OVP / UVP / OCP / OPP / OTP / SCP.
arrow Type modulaire. Conditions :
arrow Ventilateur : 80 mm. Prix moyen constaté : 200.00 euro
arrow Dimensions : 150 x 86 x 200 mm. Garantie de 5 ans.

r3ofaqi6f0n2eo6jyit8.jpgqt7kacje6usowwzmc9os.jpg

Cette gamme n’est franchement pas une nouveauté, elle est même amenée à disparaitre sans doute, mais un parallèle est intéressant. En effet, bon nombre de lecteurs nous ont demandés si de temps à autre nous ne pourrions pas inclure certains blocs un peu plus anciens dans nos tests et comparatifs. Cela nous permet de quantifier les évolutions et de les apprécier dans leur juste mesure.

ql817f8tm40u9uvctvxi.jpggyqk4l0bbjzwjh18hur9.jpg

C’est un bloc très profond, 20 cm. Attention donc à la compatibilité de votre boîtier. Une présentation classique, une robe noir avec un signe distinctif composé de deux bandes rouge sur le dessus et le dessous. Pour les versions 1000 et 850, elles sont respectivement blanche et jaune.
L’arrière du bloc est occupé par la grille du ventilateur et le connecteur alimentation de type C19, mieux vaut ne pas égarer le cordon joint car il est très couteux en pièce détachée. Sa particularité ? Il est garanti pour 16 A, au niveau de nos cordons classiques la limite est généralement de 10 A. Nous n’avons pas encore saisi l’utilité d’un tel connecteur, 3520 Watts en lieu et place de 2200, c’est bien plus que la consommation réelle du bloc dans les deux cas. Ci-contre un tableau résumant les différents connecteurs sur le marché, à gauche la dénomination du cordon femelle, à droite le male.
Pas de bouton marche arrêt, c’est une de ses singularités, par contre un voyant lumineux est présent, il indique l’état du bloc. Les couleurs sont conformes à nos bonnes vieux feux tricolores, rouge pour arrêt et vert pour fonctionnement normal. C’est un indicateur, il faut le prendre comme tel, il n'est certes pas très bien placé car il faut retourner le boîtier pour contrôle mais bon...

681afo92kl1nqaj141xj.jpgja0zuwagxwjnl0arafhm.jpg

Au niveau des aérations le panneau arrière est le mieux achalandé, environ 90% de sa surface présente une structure nid d’abeille, pour les autres panneaux un petit côté droit et un plus grand sur le dessous. Voila qui représente une aération réduite par rapport à ce que nous rencontrons d’habitude surtout avec un 80 mm en extraction.
Au niveau des cordons les essentiels sont fixes, le 20/24 broches de la carte mère et les 2 x 4 ATX et le 8 broches EPS. Une ligne PATA et FDD fait partie du lot comme le cordon dédié au SATA, à quand au moins une ligne mixte des deux ?
Une particularité, les cordons carte mère et cartes graphiques sont munis d’un système nommé PowerCache. Cela consiste en un condensateur positionné au plus prés du connecteur de sortie, il  compense le temps de réaction de l’alimentation en cas de pointe de consommation sur ces câbles. Le PowerCache se traduit par une excroissance sur les cordons concernés.

siuscczree74783hq4me.jpg

C’est un bloc labélisé 80 Plus Argent, son rendement est donc de 85 % au minimum. Elle possède un agrément CrossFire, notamment pour notre duo de GTX 295.
Le SLI est représenté également pour du triple SLI en GTX 480 par exemple, ou deux GTX 295.
Le DC to DC fait partie intégrante de cette TruePower Quattro Pro 1200, pour rappel il s’agit d’une technologie permettant de délivrer du 5 et 3.3 Volts à partir du 12 volts.
Six rails de 38 Ampères sont présents pour une puissance maxi combinée de 1200 Watts.

Les connecteurs :

Ils sont en nombre largement suffisant, de plus ils sont plaqués or pour limiter les pertes énergétiques. Par contre les PowerCaches présents sur certains cordons peuvent gêner la cable management.

L’affectation rails/cordons :
12 V1 : Le connecteur 24 broches de la carte mère et les périphériques (SATA et PATA).
12 V2 : le cordon ATX en 4 + 4 et EPS en huit broches.
12 V3, 4, 5, 6 : les cartes graphiques, un câble par rail en 6 et 6 + 2 broches.

{mospagebreak}
{menu Antec TQP 1200, Intérieur et conclusion}

Un intérieur bien rempli

z63c6zvtykvturrnjy4m.jpg

Un seul PCB, nous comprenons mieux la profondeur du bloc, l’ensemble est très encombré. Difficile de retrouver les principaux éléments, nous nous contenterons de commenter ce que nous voyons.

4vtb02cvcu1jkt5w7dls.jpg2xgderrtja8f9j3iabfx.jpg

Un dissipateur très long, un plus petit et un ventilateur de 80 mm en bout. Nous avons plutôt l’habitude de rencontrer du 130 ou 140 mm vue le niveau de puissance. C’est un ADDA AD0812XB-A7BGL, il est donné pour 1600 à 3700 Tr/min avec une compatibilité PWM et 17.8 à 37.8 dB(A) en nuisances sonores.

tsyi79lw14wla2g1vgfk.jpgq7lfgd1scg6ni5gw1hrj.jpg

Deux cartes filles montées verticalement côté circuit secondaire, c’est le DC to DC, elles travaillent conjointement, un dissipateur est présent au dos de ces cartes pour la dissipation des VRM.
Juste à côté, le monitoring du bloc toujours sur une carte fille, c’est ce circuit qui gère les protections, surcharges, court-circuits…
Les condensateurs sont d’origine Chemicon, réputés. Le transformateur est relégué vers le panneau de sortie, celui dédié au  5VSB en plein centre du PCB.

xwliqvrxap2pavrzhnt8.jpgstgfmvs6hqn4rou7eu9r.jpg

 

Conclusion

Antec HCP 1200
Configuration SLI GTX 295

Repos
Intensif
Tensions ( V)
12 V
12.16
12.14
5 V
5.05
5.03
3.3 V
3.35
3.32
Delta 12 V

0.02
Watts
Consommation
En veille
0.35
Au repos
242
En cours de test
796
Total (hors veille)
1038

 C’est un bloc qui date de 2007, il a donc déjà plus de trois ans mais possède encore des performances très intéressantes.
Consommation, stabilité sont encore tout a fait d’actualité, il faut dire que ce bloc était déjà bien en avance techniquement lors de son lancement, il a donc plutôt bien vieilli.  
Revers de la médaille, son encombrement a quasiment tous les niveaux est assez importants, 200 mm de profondeur par exemple. En quelques années, les composants électroniques ont bien évolués, ce bloc est encombré en interne, à tel point que le PowerCache est logé sur les cordons en eux même. Cela peut compliquer un peu la gestion des cordons au sein du boîtier, de plus il y a beaucoup de cordons fixes, un cordon mixte SATA/PATA serait le bienvenue.

Le niveau sonore est un peu élevé c’est la rançon d’un coffret bien rempli!

Reste que pour le prix c’est une très bonne affaire, il est encore possible de la trouver à moins de 200 euros, un prix en deçà du prix du marché.

fleche Bon rendement.
fleche Stabilité.
fleche Modularité des cordons
fleche Prix.
fleche Trop de cordons fixes.
fleche Un peu bruyante.
fleche Profondeur

{mospagebreak}
{menu Résultats des tests}

Résultats des tests :

12 Volts mini relevés :
Les premiers résultats sont constitués par les tensions 12 volts minimales relevées lors des tests au repos et en intensif. Cela nous permet également de quantifier les chutes de tensions.

Puissance consommée :
Elle se mesure directement sur la prise de courant, elle est le reflet du rendement du bloc. La 1ère valeur à gauche des barres vertes correspond à la consommation en veille. En vert la valeur au repos, la valeur au centre des barres au surcroît de consommation pendant le test et à droite la consommation maximale relevée. Elle est représentée ici en puissance réelle, soit P=U x I x Cos φ.

Les tests sonores :
Le nouveau protocole est en cours de concrétisation, donc pas de relevées au sonomètre. Par contre, à l’oreille et à force d’habitude nous pouvons tirer certaines conclusions. Tout d’abord, au repos les blocs sont inaudibles.
Les montés en charge sont dans le cas de notre plateforme très progressive, 90% du pique de consommation se produit dans le quart d’heure suivant le lancement, les 10 % suivants sont imputables à la montée en température des composants des alimentations. Les fonctions PWM des ventilateurs jouent ici parfaitement leur rôle avec une montée très progressive. C’est une plaie pour nous testeurs, mais c’est un enchantement pour les oreilles.
La TPQ 1200 se montre un peu bruyante après stabilisation relative du ventilateur et au bout d’une heure environ.
La HCP 1200  est plus discrète, mais dans l’ensemble et vue la destination de ces alimentations, elles ne se destinent pas à un HTPC ou à un PC Bureautique, l’ensemble est acceptable.
{mospagebreak}
{menu Conclusion}

Conclusion

fvzjm69tyeui59lub880.jpgDeux alimentations de même puissance, mais de générations différentes. 1200 Watts représente une puissance bien supérieure aux besoins classiques, en témoigne la difficulté à monter une plateforme quasiment dédiée à cela.
Les deux blocs sont performants, nos mesures de stabilité accordent une courte avance à la toute nouvelle HCP 1200 mais de peu.

hoi2yds2hozjykaisnzf.jpgLa consommation est sans nul doute le point le plus surprenant. En effet, l’écart est assez faible entre la HCP 1200 et la TPQ 1200, nous découvrons notre delta de 6 Watts au repos transformé en 7 Watts en charge maxi. L’explication vient du fait d’une courbe de rendement très différente entre les deux blocs. La HCP 1200 présente une courbe relativement plane, en tout état de cause très différente de la TPQ 1200 plus typée avec une pointe dans ce même graphique. Il n’y a que quelques watts d’écart en fonction de la charge que nous avons appliqué.

 Au niveau des nuisances sonores, comme précité elles sont correctes pour la destination de ces blocs.
Un des changements s’opère au niveau de l’encombrement, 180 mm de profondeur pour la HCP contre 200 mm pour la TQP., un gain évident en compatibilité avec certains boîtiers.

 

La dotation en cordons est quasi similaire, tout comme le bundle et la garantie, rien à redire sur l’ensemble, c’est parfait.

 Reste le prix, 200 euros pour la TPQ 1200 contre 320 pour la HCP 1200, peut être un peu couteux pour un gain très relatif.

Nous décernons notre label performances à L’Antec High Current Pro et recommandé par 59hardware à la True Power Quattro.

 

Comparatif : Alimentation de moins de 500W

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}

c5femftbxp4d54djjx2u.jpgIntroduction

C’est un nouveau comparatif d’alimentations que nous vous proposons, il couvre le niveau de puissance des moins de 500 Watts. Longtemps délaissées au niveau des dernières innovations technologiques, elles commencent à peine à en profiter, il est temps… Mais c’est sans doute le segment qui représente les plus gros volumes de vente, il est donc très fortement concurrentiel, ce qui fait que nous sommes susceptibles de rencontrer le pire comme le meilleur.
Seront présentes dans ce groupe des alimentations de marque, mais aussi des no-name dès l’instant que leur niveau de puissance est inférieur à 500 Watts, voilà qui nous permettra de sans doute mieux anticiper un achat d’un bloc de ce niveau de puissance.

59hardwareLes alimentations de notre notre comparatif  :
fleche Enermax Eco 80+ 400 Watts, 55.00 euros.
fleche SilverPower 400W, 48.00 euros.
fleche NesteQ ASM Xzero 500W, 104.99 euros.

Mise à jour :
fleche Corsair 400CX 45.00 euros.
fleche Be quiet Straightpower 400, 66.00 euros.
fleche Seasonic Xserie 400 Fanless, 143.00 euros. 

Spécifications des alimentations testées

59hardware

{mospagebreak}
{menu Protocole de test}

Protocole de test 

SLI

Labels :

SLI et Crossfire : Ce sont des agréments remis par les fabricants de cartes graphiques, indiquant ainsi que les blocs labellisés sont aptes à alimenter une machine équipée d’un duo de cartes graphiques.

Pour nVidia, il y a 16 niveaux de SLI, selon la nature des cartes à alimenter :

fleche 3 x GeForce 8800 Ultra/GTX 2 x GeForce GTX 285
2 x GeForce 8800 GTX 2 x GeForce GTX 295
2 x GeForce 8800 Ultra SLI 7900 GTX/ 7800 GTX
2 x GeForce 9800 GTX SLI 8800 GTS/ GT/ 7950GX2
2 x GeForce 9800 GX2 3 x GeForce 9800 GTX
2 x GeForce GTX 260 3 x GeForce GTX 260
2 x GeForce GTX 275 3 x GeForce GTX 280
2 x GeForce GTX 280 3 x GeForce GTX 285
2 x GeForce GTX 285 3 x GeForce GTX 470
arrow 2 x GeForce GTX 295 3 x GeForce GTX 480
arrow 2 x GeForce GTX 460 3 x GeForce GTX 480
arrow 2 x GeForce GTX 470  
arrow 2 x GeForce GTX 480  

Plus d’informations : Alimentations certifiées nVidia

CrossFire

Pour ATI, c’est le même principe avec également plusieurs niveaux de certification .

Plus d’informations : Alimentations certifiées ATI

A noter que qui peut le plus peut le moins, il est évident qu’une alimentation ayant un agrément pour un Crossfire de X1900 l’a également pour un duo de X1800 ou X1300.

WEE

WEEE et RoHS, ces 2 directives régissent la composition même des produits et leur traitement post-utilisation.

Pour la 1ère, en français DEEE (Déchets d’équipements électroniques), le recyclage et l’élimination des équipements électroniques, obligation de reprise et de traitement des déchets, mais de façon spécifique.
Pas de mélange avec les rebuts ménagers. Reconnaissables à une petite poubelle barrée.

RoHS

La seconde limite l’utilisation de certaines substances dangereuses pour la santé et l’environnement telles que le plomb, le mercure, le cadmium… Il faut noter qu’il s’agit de directives donc, au niveau européen, une obligation d’application mais en tenant compte des différentes législations…


80 Plus

80 Plus, Un label spécifique aux alimentations : 80 Plus. Il est basé sur le rendement et, comme son nom le laisse présager, il labellise les alimentations ayant un rendement de plus de 80 % à 20, 50 et 100 % de charge.

D'autres classifications sont apparues, beaucoup plus exigeantes :

Label /Charge du bloc
20%
50%
100%
80 Plus
80%
80%
80%
80 Plus Bronze
82%
85%
82%
80 Plus Argent
85%
88%
85%
80 Plus Or
87%
90%
87%
80 Plus Platinum
90%
92%
89%

Bien d’autres normes existent, CECP (Basé sur le rendement énergétique), PC Green (fabrication, utilisation et recyclage)…

Glossaire :

CFM, Cubic Feet/Minute : Volume d'air déplacé par le ventilateur. En francais, m³/h, mètres cubes par heure, 1 CFM = 1.699 m³/h.

Protocole :

MaxInPower Premium II
Antec Signature

Plateforme de test:

arrow Processeur : Intel Core i7 920, @ 3500 MHz..
arrow Carte mère : Gigabyte  GA-EX58-UD5.
arrow Carte graphique : CrossFire ou solo de MSI 3870X2, et GeForce 9600 GT.
arrow Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000.
arrow Disque dur : Maxtor DiamondMax 22 STM3500320AS 500 Go Sata.

Logiciels utilisés :
arrow Système d’exploitation : Windows 7
arrow OCCT

Avant chaque série de mesures, et dans les 2 configurations, une période de 1 heure sera consacrée à la mise en température de l'alimentation par le biais du test OCCT. A l'issue de cette période, et pour les mesures, ce même test est relancé. Chaque test sera exécuté 3 fois, une moyenne sera établie.

Trois  séries d’alimentations, 3 plates-formes.
La première, les moins de 500 Watts, bénéficie d’une plate-forme assez légère. Le Cpu est cadencé à 3500 MHz, point question de Crossfire de HD 3870X2, le test se fera avec une carte en solo, mais…
Tout est question de connecteurs Pci-E et dans cette gamme de puissance, ils ne sont guère nombreux, cela va du simple connecteur 6 broches au couple  Pci-E 6 et 6+2 broches en passant par le 2 x 6 broches, il faut donc trouver des cartes graphiques compatibles avec tous les blocs.

Dans notre cas présent, une GeForce 9600 GT et une ATI Radeon HD 3870X2 à 850/900 MHz et surcadencée à 878/955MHz

Mesures électriques
Nous porterons notre attention sur le 12 volts, les valeurs 5 et 3.3 volts ne fluctuant quasiment pas quelque soit le modèle testé… Un voltmètre sera branché sur une ligne 12 volts, la valeur mini sera relevée au repos, juste après la période de mise en température et en utilisation intensive. Parallèlement, un Wattmètre est positionné sur l'alimentation du bloc, la valeur de consommation maxi sera prise en compte.

Mesures sonores

Le sonomètre positionné à 15 cm du bloc, impossible de dégager des nuances significatives. Nous le placerons donc à 5 cm sur le côté de celle-ci, suivant un angle de 30°, la valeur la plus importante sera relevée. Une nouvelle mesure sera effectuée à 1 mètre.

Spécifications des alimentations testées

59hardware

{mospagebreak}
{menu Enermax Eco 80+ 400 Watts}

Enermax Eco 80+ 400 Watts

2r56pv897net6csjjz6x.jpg

Une marque que nous retrouvons assez souvent dans nos tests, les alimentations étant l’activité principale d’Enermax. Le bloc du jour appartient à la série Eco 80+, c’est la toute dernière série de blocs lancée par la marque en début d’année. Incontestablement elle surfe sur l’écologie, avec  le leitmotiv « love our earth » de couleur verte. L’accent est donc mis sur l’éco, un rendement sanctionné par un label 80 Plus, un niveau sonore incroyablement bas, 9 dB(A)  et un niveau de puissance raisonnable 350, 400, 500 et 620 W pour la gamme. Serait-ce le bloc idéal ? Pour l’instant nous lui accorderons le bénéfice du doute, mais sur le papier cela paraît intéressant.

ibs6nou20ya1hrkmhwmc.jpg
du9merlh4ipx2hvvdisp.jpg 0eiif62kstdranarsc4m.jpg

Présentation :
Carrosserie gris foncé et grille dorée, elle reprend les canons de la marque. La face arrière est perforée façon nid d’abeille, en somme une présentation des plus classiques pour ce petit  bloc. Je dis petit car il ne mesure que 140 mm de profondeur, ce qui en fait un bloc idéal pour les petits boîtiers.

frqf7wwd8b1uq2o5c6c5.jpg h28zxx6fvcg4ya9iq83v.jpg

Il comporte 2 rails en 12 volts de 22 A pour cette version 400 W, 17 pour le 350, 24 pour le 500 W et 30 pour le 620 Watts, à noter que le modèle 620 Watts possède également 2 rails.
Les puissances de sortie du 3.3 et +5 volts cumulés font état de 120 Watts maxi, là où habituellement les 130 Watts sont atteints. L’intérêt principal est de pouvoir fournir 384 Watts maxi en continu sur le 12 volts au lieu des 350 à 360 watts couramment rencontrés sur des modèles de puissance similaire. Pour rappel, le 3.3 Volts est dédié au chipset, la mémoire, le 5 volts plutôt aux périphériques, DVD et disque dur.

90088jz0h1t3r37ec81c.jpg c0jpzb0nakcc2796iica.jpg

L’ECO 80 Plus 400 W ou EES400AWT est labellisée 80 Plus ce qui atteste d’un rendement supérieur à 80% à 20, 50 et 100% de charge. Elle intègre les protections d’usage, OCP, OVP, UVP AC, UVP DC, OPP, OTP, SCP & SIP. Elles correspondent à l’anti-surcharge, surtension, court-circuit…
L’airGuard est intégré, c’est un concept propre à  Enermax qui se traduit par une réduction des turbulences à l'entrée du ventilateur. Le SpeedGuard s’occupe du ventilateur de 120 mm Advanced Fuzzy Logic pour un refroidissement optimal avec un minimum de nuisance sonore.

Les connecteurs :

A noter un cable mixte Molex et Sata, deux de chaque sont présents sur la même ligne. Cela fait en tout, 4 x Molex et 4 x Sata. La dotation en connecteur Pci-E est exceptionnelle, 1 x 6 broches et 1 x 6 + 2 broches, un nombre de connecteurs assez inhabituel par rapport au niveau de puissance du bloc. L'intégralité des cordons est gainée.

L’intérieur est habituel pour cette marque et reprend la disposition habituelle. Le circuit d’entrée d’un côté et de sortie de l’autre, au centre le transformateur principale, à côté celui du – 5VSB. L’ensemble est propre, les cordons de sortie sont soigneusement liés. Le PCB rappelle largement celui des Pro 82+ et Modu 82+ de la marque.

hx5dzkwyn79i6cokd2ny.jpg rp8mv6e3iyd57e9y6mtm.jpg

Intéressons-nous au ventilateur, Enermax insiste beaucoup dessus. Il se nomme Magma et présente certaines singularités, tout d’abord son guidage qui se nomme Twister, sa durée de vie serait le double d’un double roulement à billes classiques. Sa tenue dans une ambiance très chaude a été testée, il semblerait que le Magma fonctionnerait à 85°C.
Les pales de ce ventilateur sont incurvées à 2 endroits, cela se nomme Batwing Blades, cela induit un flux très concentré.
Son autre particularité est d’offrir un niveau sonore très bas puisqu’il est annoncé à 9 dB(A) selon Enermax.

uzmniycewgaormx8a31x.jpg specoe44wuxnzon1khtx.jpg

Conclusion :

WEE

Ses performances sont très bonnes, une bonne stabilité est au rendez-vous. Notre test Conf3, le plus dur, s’est déroulé sans souci. La consommation demeure mesurée, les nuisances sonores sont particulièrement réduites. Au plus fort des tests, nous n’avons pas noté d’augmentation du niveau de bruit à l’oreille, c’est le sonomètre qui l’a relevé. Le ventilateur Magma n’est sans doute pas étranger à un tel résultat.
La finition est très bonne, tout à fait conforme au standard de la marque. Les connecteurs sont en nombre, surtout les Pci-E qui en 6 et 6+2 broches, voilà qui permet de voir venir…
Le prix est correct, il est assorti d’une garantie de 3 ans, rassurant sur ces petits blocs.
Nous lui décernons notre label Performance, il se justifie par son niveau de performances électriques et d’équipement.

arrow Stabilité.
arrow Consommation.
arrow Discrétion.
arrow Connecteurs complets.
arrow Garantie de 3 ans.
Certains cordons un peu courts.

{mospagebreak}
{menu Silver Power SP-SS400}

Silver Power SP-SS400

0r6byxbq4ri0qwo0p231.jpg

Un nouveau venu, oui et non, la marque est nouvelle mais la société à l’origine ne l’est pas vraiment puisqu’il s’agit de MaxPoint. Cette entité est présente dans l’hexagone par le biais de Nanopoint. Quand on sait que Nanopoint est distributeur Tagan, Seasonic et Etasis, on imagine assez facilement que la mise sur le marché d’un bloc est grandement facilitée.
Les blocs Silver Power auraient été conçus par Tagan pour investir un marché différent avec une gamme de prix qui l’est également. La gamme Silver Power s’est un peu simplifiée depuis notre dernier examen.
Elle se compose de 6 produits :
Les Green Power, de 400, 500 et 650 Watts, une 600 et 850 Watts éclairées et une seconde 400 Watts.
C’est la SP-SS400, la version 400 watts que nous testons ce jour, elle appartient à la gamme Green Power. Elle affiche elle aussi ses prétentions, une consommation mesurée.

y0yx705mzxkujumj7pwv.jpg 8cmc8ucldpiiy1fni327.jpg
k5ebggxbff0zs1lzj441.jpg
zo132v2ef6lnxfhpsoys.jpg y4k33eagxqqm7z2b8jg9.jpg

Présentation :
Une présentation très classique, carrosserie gris foncé et grille de ventilateur chromée.
Le bloc intègre 2 rails 12 volts de  17 A,( 360 W maxi) pour cette version 400 W, 2 rails 12 volts de  17 A,( 360 W maxi)  pour la 500 Watts. La version 650 Watts est très différente 4 rails 12 volts de 18 A, (624 W maxi).  Notre SP-SS400 est donc dans la moyenne de ce que l’on rencontre habituellement à ce niveau de puissance.

hl76rv226jp9bkz1lbem.jpg p3m6petm9t7ykx7etzix.jpg

Le bloc est de petite dimension, sa profondeur est de 140 mm, de quoi faciliter son intégration dans un boîtier de dimension modeste.

Les connecteurs :

Passons aux cordons, ils sont de bonne longueur, aussi bien ceux de la carte mère que les Pci-E. Avec 550 et 600 mm, ils autorisent un montage dans un boîtier de grand format.
L’intégralité des cordons est gainée, et cela jusqu’à l’intérieur du bloc.
Le nombre de connecteurs est dans la norme vue la puissance développée, le 2ème connecteur Pci-E 6 broches est un plus.

61ags93mtkivcs8gcrll.jpg jne9nhxlpdyj7sfq981f.jpg

L’intérieur ne laisse aucun doute sur la provenance du bloc, c’est du Seasonic. La disposition des principaux éléments est traditionnelle, l’entrée d’un côté et les sorties de l’autre. Au centre les transformateurs, le PCB est très court, ce qui se traduit par un ensemble très aéré. L’ensemble fait preuve d’une bonne propreté, pas de fils volants à signaler.

8wg72ccn17h819blomhx.jpg 9fwj9jnekpomgozt7k0d.jpg


Le refroidissement est confié au très courant ADDA AD1212MB-A71GL que nous retrouvons bien sûr chez Seasonic mais chez d’autres fabricants également. Il est donné pour 2050 tr/min, un indice CFM de 83 et 38 dB(A) en nuisances sonores, il se régule via la tension et n’est donc pas compatible PWM.

n4ajvc2dzaitty6kqcys.jpg e11hmxof5svyhiwtphfq.jpg

Conclusion :


Un bon petit bloc qui affiche des performances très intéressantes, c’est une base Seasonic, nous n’en attendions pas moins. La consommation est mesurée, la stabilité plutôt bonne, 0.19 et 0.22 V en Conf 1 et 2.
Les nuisances sonores sont correctes, sans plus, l’essentiel étant qu’à un mètre elle se montre discrète.
La finition est classique mais un ton en dessous de l’Enermax, cela s’explique par le fait que c’est une série d’alimentation qui se veut simple, inutile de créer un 2ème Seasonic et de s’auto-concurrencer.
Par contre, ce qui est appréciable n’est autre que la longueur des cordons, 550 mm pour la carte mère et 600 mm pour les Pci-E. Voilà qui risque de faciliter la gestion des cordons dans une implantation dans un grand boîtier.

Les connecteurs sont en nombre largement suffisant, dommage de ne pas avoir livré un 6 + 2 au lieu d’un 6 broches pour la carte graphique. Son niveau de prix nous paraît correct, il faut tenir compte du fait qu’il ne s’agit pas d’un bloc " no name".

arrow Stabilité.
arrow Discrétion.
arrow Connecteurs complets.
Niveau sonore un peu élevé.

{mospagebreak}
{menu NesteQ ASM Xzero 500W}

NesteQ ASM Xzero 500W

59hardware

NesteQ est une société assez récente implantée Outre-Rhin. Ses productions sont pour l’instant axées vers des boîtiers mini ITX des accessoires disques durs, des rhéobus et des alimentations. C’est cette dernière gamme qui nous intéresse aujourd’hui.
Deux séries sont présentes
X-Strike déclinée sous 6 versions,  400W, 500W, 600W, 750W, 850W et 1000W. Il s’agit de la gamme standard.
ASM Xzero, 400W, 500W, 600W, 700W et 1000W. La série haute performance, au menu cordons modulaires et surtout 0 dB(A) sont annoncés en nuisances sonores. De quoi nous surprendre et nous intriguer…

59hardware 59hardware

Nous avons reçu l’ASM Xzero en 500 W, elle intègre donc notre comparatif  0 à 500 Watts. Un bloc atypique, terriblement séduisant sur le papier affichant sans vergogne un 0 dB(A), très intriguant.

59hardware

Présentation :
Une alimentation qui ne passe pas inaperçue, une carrosserie noir satiné, quelques touches dorées, comme la grille du ventilateur. Une des faces du bloc revêt un autocollant reprenant l’appellation Xzero.  Sur la face opposée, un autocollant indique que le bloc peut être monté sous 2 orientations.
C’est un bloc de type semi-modulaire, seuls les cordons carte mère sont natifs à savoir le 20/24 broches, l’EPS 8 broches et sa déclinaison P4 en 4 broches.

59hardware 59hardware

La face avant du bloc laisse apparaître les différents connecteurs, c’est avec joie et surprise que nous découvrons 4 connecteurs repérés Pci-E, rien que ça ! Pour un bloc donné pour 500 Watts, c’est une sacrée surprise.
La face arrière recèle également certaines originalités, nous passons outre le connecteur d’alimentation et son bouton marche/arrêt pour nous consacrer à ce qu’il y a au-dessus ou au-dessous selon le sens du montage.
Pour ce dernier, NesteQ a prévu 2 types d’installation, l’une classique, ventilateur en dessous et l’autre un peu moins, ventilateur au-dessus. Détaillons cette installation, elle se nomme Stack Effect Cooling Solution et ASM Mode, elle va de mise avec le mode passif de ce bloc. Encore faut-il avoir un boîtier qui possède sur son sommet un dispositif d’extraction pour créer un flux suffisant.
L’ASM Mode consiste en un arrêt pur et simple du ventilateur d’origine, pour cela direction le panneau arrière.
Il est plutôt bien fourni, tout d’abord le gros bouton doré, à proximité des voyants indiquant la bonne santé des 4 tensions principales, + 3.3, +12, + 5VSB et +5 volts par la présence de diode de couleur verte. Quand une de ces tensions passe au rouge, c’est qu’il y a un problème.

59hardware 59hardware


La commande principale est constituée par le bouton central, il permet sur simple pression de passer d’un mode à un autre.
En mode manuel, la rotation du bouton contrôle la vitesse du ventilateur avec 65°C au cœur du bloc en limite  maxi pour passer en mode automatique du ventilateur, en sécurité.
En mode passif, le ventilateur est à l’arrêt mais bien sur les 65°C de sécurité sont encore présents et enclenchent le ventilateur automatiquement.
Très sympathique tout cela, mais comme pour toutes les fonctions de ce type liées aux alimentations, elles sont bien souvent implantées sur le bloc en lui-même. Ce qui complique l’accès aux réglages ou la consultation des alarmes l’alimentation montée dans un boîtier.

59hardware

La seconde particularité est le +12V Power Plus, ce concept boosterait les lignes EPS  8 broches, P4 4 broches et surtout Pci-E. Pour notre modèle 30 A sont disponibles pour chacun, pour information cela monte à 40 à 48 A sur le modèle 700 watts. Une fonction pouvant être intéressante même si il est hors de question de l’utiliser simultanément sur toutes les lignes concernées. Pour rappel la puissance maxi combinée est de 35 A sur le + 12 volts. En tout état de cause, c’est une valeur figée et pas extensible ou alors sur une durée très très courte.

Les connecteurs :

Les connecteurs sont en nombre, 6 Sata et 6 Molex mais aussi 2 Pci-E en 6+2 broches, la longueur des cordons est largement suffisante pour une intégration soignée.  A noter une sortie monitoring du ventilateur du bloc, elle se branche sur la carte mère et permet de suivre sa vitesse de rotation.
Deux cordons ventilateurs sont également fournis, ils comportent tous deux  3 connecteurs ventilateurs 3 broches. L’un les alimente en 12 volts, l’autre en 5 volts, une façon de temporiser l’ardeur de certains ventilateurs de boîtier très bruyants.
Pour terminer avec la connectique, revenons sur cette particularité de pouvoir mêler Sata et Molex sur un seul cordon, en bref monter son cordon comme on le souhaite. Il y a même la possibilité d’utiliser des rallonges de 440 mm si le cordon est trop court. Des bouchons sont prévus pour isoler les connecteurs terminaux non utilisés.

59hardware 59hardware

Passons à l’examen de l’intérieur du bloc, nous allons sans doute découvrir comment le mode 0 dB(A) fonctionne sur le refroidissement.
Tout s’éclaire dès le démontage du capot, en fait les sommets des dissipateurs sont occupés par des caloducs qui aboutissent à de petits radiateurs situés derrière la façade arrière. Le flux généré par le ventilateur ne refroidit donc pas directement les dissipateurs mais ses radiateurs.

59hardware 59hardware

Le mode 0 dB(A) peut donc se concevoir, pour peut qu’il y est un léger flux circulant dans le bloc, ingénieux.  Les radiateurs nous paraissent de petites dimensions mais le fabricant les a conçus comme cela, ils doivent donc être de taille jugée suffisante. Le ventilateur est un désormais classique ADDA AD1212MS-A73GL, il est donné pour 2050 tr/min et 80 CFM pour 38.5 dB(A), il n’est pas compatible PWM, enfin il équipe bon nombre d’alimentations sur le marché.

59hardware 59hardware

Le PCB est agencé de façon classique avec l’entrée d’un côté et les sorties de l’autre, au centre le transformateur principal et son pendant en  5VSB. Ils sont encadrés par les dissipateurs des transistors de découpage et du pont redresseur.
Derrière le bouton figure le PCB qui supporte la régulation du ventilateur, la sonde thermique est également présente. Côté cordons de sortie, belle pagaille, certains câbles sont bien trop tendus, comme ceux alimentant le PCB de la régulation du ventilateur par exemple, aucun collier à l’intérieur du bloc pour canaliser le toron, le seul présent c’est nous qui l’avons mis…

Conclusion :

WEE

Un bloc doté d’un équipement hors norme vis-à-vis de sa puissance, il est semi-fanless et embarque des cordons modulaires et certains combinables, les Molex et les Sata.
Le semi-fanless est appréciable car dans notre cas, le ventilateur ne s’enclenche qu’à partir d’une charge assez importante, ce qui sous entend que dans le cadre d’une utilisation modérée, bureautique, internet, la Xzero 500W est passive et donc inaudible. Mais tout dépend bien sûr de la ventilation du boîtier et de la position du bloc car en tout état de cause, le ventilateur s’enclenche à partir d’une température interne du bloc de 65 °C. Si le boîtier est bien ventilé cette température peut être atteinte plus tardivement, mais c’est le lot de tout système de refroidissement passif ou semi-passif, c’est au boîtier d’évacuer la chaleur.

En utilisation intensive, avec le ventilateur donc, le niveau sonore est très contenu, en tout état de cause bien inférieur à notre limite de nuisance.
Avant de passer aux résultats de nos tests, précisons que 100 watts, voir plus, séparent ce bloc de certaines alimentations présentent dans ce comparatif. A ce niveau de puissance, c’est considérable bien sûr, il faut en tenir compte dans l’interprétation des résultats.
La stabilité des tensions est au rendez-vous avec de très bons deltas notamment en conf1.
La consommation est également mesurée voire très mesurée mais attention, pour rappel le ventilateur est coupé au repos, voilà qui permet de gagner quelques Watts.

Le sujet qui fâche, le prix ! Elle est annoncée à 105 euros, pour un bon bloc 100% passif il faut compter 140 euros environ, son prix peut paraître logique  pour une alimentation semi-passive. Mais rappelons que ce type d’alimentation demeure encore  marginal et peine à décoller, de plus les blocs classiques ont gagné en efficacité et en discrétion.  

arrow Stabilité.
arrow Consommation.
arrow Discrétion.
arrow Concept de refroidissement
arrow Cordons modulaires et combinables.
Prix très élevé.

{mospagebreak}
{menu Be quiet Straightpower 400 E7}

Be quiet Straightpower 400 E7

8lyb4sf74a3gn6lc6uug.jpg

Un constructeur atypique qui a fait de bons choix techniques, au bon moment. Les tendances du marché sont bien suivies, une évolution de la quasi intégralité de la gamme alimentation vers le haut rendement est programmée avant la fin d’année. Le mois de novembre va être chaud chez Be quiet.
La gamme Straightpower E7 se décompose pour l’instant en six modèles de 400 à 700 Watts, elles sont labélisées 80 Plus Bronze. A partir de 450 Watts elles possèdent l’agrément SLI et CrossFireX. Des variantes sont présentes, la gamme E7 CM (pour cordons modulaires), 480, 580 et 680 Watts avec les mêmes labels et agréments que la série E7.

dmjspbt8x092s6iierg4.jpg 6xmwz0f3xzeuwc8eqca8.jpg
Les spécifications techniques
Le conditionnement
arrow 400 Watts PFC Actif arrow Le bloc
arrow Agrément : Label 80 Plus Bronze arrow Un cordon d'alimentation
arrow Rend max annoncé de 86.05 % arrow Notice traduite
arrow Charge maximale +3.3 volts : 24 A
arrow Charge maximale +5 volts : 20 A
arrow Charge maximale +12 Volts 1 : 18 A
arrow Charge maximale +12 Volts 2 : 18 A
arrow Charge maximale +12 Volts 3 : 18 A
arrow Charge maximale -12 volts : 0.3 A
arrow Charge maximale +5VSB : 3 A
arrow Protections : OVP / UVP / OCP / OPP / OTP / SCP
arrow Type Filaire. Conditions :
arrow Ventilateur de 120 mm Prix moyen constaté : 66.00 euro
arrow Dimensions : 150 x 86 x 160 mm. Garantie de 3 ans, 1 an sur site

Présentation :

Notre Straightpower 400 E7 arbore la même finition que la 680 E7 CM. Couleur gris foncé pour la carrosserie, le panneau du ventilateur est en plastique dans le même ton. Il est recouvert de petites tiges métalliques jouant le rôle de protection vis-à-vis du ventilateur.

0ltz0xac9yz2yc42jozw.jpg vv57frpv06j3p5dx4plt.jpg

La face arrière arbore une finition classique avec une structure en nid d’abeille, le panneau avant présente une aération haute.
Le logo Be quiet est embouti sur le panneau droit du bloc, le gauche est occupé par les spécifications du bloc.
Rien à redire sur la finition extérieure, elle est de bonne qualité.

11xbz7pdfzyjx7h2nt6p.jpg 81dlvrpt0nzmaw2s6f0o.jpg

C’est un bloc multi-rail, il en embarque trois de 18 A soit 30 A en combiné, c’est un ampérage courant pour les alimentations de cette puissance. Il possède toutes les sécurités du moment, OCP, UVP, OVP…
Au niveau du rendement, c’est un label 80 Plus Bronze qui lui a été décerné, cela sous-entend un rendement minimum de 82, 85 et 82% à 20, 50 et 100% de charge.

Les connecteurs :

Une dotation dans le ton, quatre SATA et quatre MOLEX,  pratique l’alternance de SATA et MOLEX sur le même cordon. Cela peut favoriser un câble-management correct dans un boîtier. Nous aurions souhaité le cordon EPS quatre et huit broches un peu plus long, pour les grands boîtiers.
Le connecteur Pci-E est constitué d’un 6 + 2 broches, un seul c’est un peu dommage…

L’intérieur :

is7opf0gy7b0gbc6g6ab.jpg duasygnr4r0n5a3a68ez.jpg

Le ventilateur est un Silent Wing issu de la gamme de Be quiet, il est référencé Be quiet BQT T12025-LF. Il est donné pour 1500 Tr/min maximum, un débit de 85.8 m3h et 28.9 dB(A) en nuisance sonore. Il est Thermo-régulé mais pas PWM.
L’intérieur est propre, le PCB est personnalisé pour Be quiet et pour la gamme BQT. L’implantation des composants est classique, les transformateurs au milieu et l’entrée en  courant secteur d’un côté et les sorties de l’autre. Les refroidisseurs sont de tailles moyennes pour ce niveau de puissance.

96j38t8ygcair3wrco16.jpg 5o3bdpq4xyded8nhy1ck.jpg

A noter la présence de potentiomètres sur le PCB, ils servent à ajuster les tensions de sortie, à manier avec une précaution extrême.

Conclusion :

 Un bloc doté de bonnes performances, la chute de tension en 12 volts est raisonnable. Au niveau de la consommation elle est très mesurée, son label 80 Plus Bronze en est une belle preuve.
La discrétion est de mise mais à un niveau assez inattendu, elle est inaudible.  La qualité du ventilateur n’y est pas étrangère ,de plus il ne tourne ne pas beaucoup plus vite en charge qu’au repos. Voila qui confirme l’excellent rendement de cette alimentation.

La finition est de très bon ton, par contre comme bon nombre de ses collègues, la dotation en cordons Pci-E  est assez faible. Avec un seul Pci-E 6+2 là ou deux Pci-E en 6 broches seraient bien plus intéressants.
Par rapport à ses prestations le prix nous semble correct, de plus la garantie d’un an sur site est un plus indéniable.

Label Performance pour cette alimentation.
arrowConsommation très mesurée.
arrow Discrétion.
arrow Fintion.
arrow Garantie d’un an sur site.
Connectique Pci-E faible.

{mospagebreak}
{menu Corsair 400CX }

Corsair 400CX

w655zqz0tx6ml6nkkk7f.jpg

La référence dans sa catégorie, en tête des ventes chez bon nombre de E-commerce, Corsair s’est forgé une certaine réputation en quelques années seulement dans ce domaine. La recette ? Une stratégie commerciale bien affutée, un marketing à l’avenant et une provenance des alimentations plutôt de bon aloi, Seasonic.
Corsair possède 23 alimentations réparties sur six gammes de produits. Dix sont modulaires dont les HX et les toutes nouvelles AX le solde est constitué de blocs filaires. Comme la série VX et la VX450 que nous avions testé il y a quelques temps.

La série CX correspond à l’entrée de gamme de chez Corsair, elle est composée de quatre modèles, 400, 430, 500 et 600 Watts. Nous avons reçu deux blocs de chez Corsair dont cette 400CX, nous l’anticipons assez bien reste à confirmer.

1j84tvclo3f8a6qjkuw0.jpg p13cal4rb1lrbewafe7z.jpg
Les spécifications techniques
Le conditionnement
arrow 400 Watts PFC Actif. arrow Le bloc.
arrow Agrément : Label 80 Plus. arrow Un cordon d'alimentation.
arrow Rend max annoncé de 83.54 %. arrow Notice traduite, colliers.
arrow Charge maximale +3.3 volts : 20 A.
arrow Charge maximale +5 volts : 20 A.
arrow Charge maximale +12 Volts 1 : 30 A.
arrow Charge maximale -12 volts : 0.8 A.
arrow Charge maximale +5VSB : 2.5 A.
arrow Protections : OVP / UVP / OCP / OPP / OTP / SCP.
arrow Type Filaire. Conditions :
arrow Ventilateur de 120 mm. Prix moyen constaté : 45.00 euro
arrow Dimensions : 150 x 86 x 140 mm. Garantie de 3 ans.

 

Présentation :

La grande simplicité, un alimentation noire sans fioritures, tout juste le logo Corsair embouti sur les flancs du bloc. Une grille noire protège le ventilateur, les spécifications prennent place sur le dessus de l’alimentation. Il affiche des dimensions modestes au niveau de la profondeur, 140 mm pratique pour les mini-boîtiers.
Le panneau arrière est occupé par le connecteur d’alimentation et l’interrupteur marche-arrêt. Une étiquette précise la puissance du bloc.

qig66vficy9s1nt7vgnc.jpg rqb2eh5lxlly94qejp1v.jpg

Rien à dire de plus, la simplicité à l’état pur, mais n’est ce pas le but de ce bloc ?
C’est un des seuls blocs mono-rails de notre comparatif, rares sont les alimentations de ce type dans cette gamme de puissance. Un rail donc de 30 A, qui correspond assez bien à la Silver Power qui propose deux rails de 17 A pour 30 maxi en combiné

Les connecteurs :

Ils sont nombreux vue sa catégorie, six MOLEX et SATA mais aussi deux FDD, les Pci-E n’ont qu’un représentant en 6+2 broches. Nous aurions souhaité deux en 6 broches pour une meilleure compatibilité, sachant qu’au niveau puissance disponible, un Pci-E 8 broches = deux Pci-e 6 broches.
La longueur des cordons, notamment ceux de la carte mère, est idéale pour une implantation dans un moyen-tour et pourquoi pas dans certains grand-tours.

L’intérieur :

apilz2lyoao2szhjthjz.jpg 8tg14hq20fymls20wn5i.jpg

Un PCB avec un design connu, déjà vu sur Corsair VX450W, Silver Power SP-SS400 et Arctic Cooling Fusion 550RF, entre autres. L’implantation des composants est classique, le circuit primaire à droite avec son module PFC, au centre les deux transformateurs pour les 12 et 5 Volts et le 5 Vsb. Le circuit secondaire pour finir, avec ses départs de cordons et ses condensateurs et selfs de filtrage. L’ensemble est propre, rien à redire.

gpowwpz2i83m1g023hb9.jpg o8nndekx1hm804ociipb.jpg

Le refroidissement est assuré par l’éternel ventilateur Adda AD1212HS-A71GL. Il est donné pour 2200 tours/min, un CFM de 80.5 et 39.1dB(A) en niveau de nuisances sonores, il est thermo régulé.

Conclusion :

 Un bloc étonnant à plus d’un titre, surtout qu’il s’agit d’un des moins couteux de notre comparatif. La chute de tension est assez moyenne, par contre au niveau de la consommation, il rivalise avec certains autres modèles plus couteux. Les nuisances sonores demeurent largement sous la limite acceptable.
Au niveau des connecteurs, ils sont nombreux et leurs longueurs peuvent permettre une intégration facilitée.
C’est une alimentation de marque, nous retrouvons donc une garantie de trois ans très sécurisante vue son niveau de prix.

Label recommandé par 59hardware pour cette petite Corsair 400CX.

arrow Consommation mesurée.
arrow Longueur des cordons.
arrow Nombre de connecteurs.
Chute de tension moyenne.
Un seul Pci-E.

{mospagebreak}
{menu Seasonic Xserie 400 Fanless}

Seasonic Xserie 400 Fanless

f09qvpi57w2mhxwilinm.jpg
C’est la petite de la gamme Xserie, finalement c’est un peu la vitrine technologique de Seasonic. Le savoir faire de la marque est déployé dans cette ligne de produit. Cinq blocs la composent, 400 et 460 Watts fanless, sans ventilateur donc, et 500, 600, 760 , 850, 100 et 1200 Watts semi-fanless. Pour ces dernières le procédé consiste en un arrêt du ventilateur sous un certain taux d’utilisation du bloc, une démarche intéressante nous l’avons expérimenté lors d’un test

C’est un bloc 400 Watts fanless, pas de surprise cela fait quelques années que d’autres constructeurs tel que Fortron, une marque réputée, ainsi que ses dérivés commerciaux proposent un produit de ce type.
Les alimentations plus anciennes comme la FSP Zen 400, que nous avons testé il y a quelques années déjà est désormais labélisée 80 Plus Bronze. La Seasonic Xserie 400 possède un label également mais un 80 Plus Or.
Rares sont les constructeurs commercialisant ce type de bloc car très couteux à la fabrication et d’autant plus à la revente. Ils bénéficient d’un excellent rendement, forcément il n’y a pas de ventilateur donc les composants sont de premier choix et présentent un échauffement limité.
C’est donc avec un plaisir extrême que nous allons nous pencher sur ce bloc qui représente sur le papier un certain aboutissement

wltd6km87lnc8gckczkp.jpg 15duvxuuq814n8z0n47x.jpg
Les spécifications techniques
Le conditionnement
arrow 400 Watts PFC Actif. arrow Le bloc et les cordons.
arrow Agrément : Label 80 Plus Or. arrow Sac et sacoche..
arrow Rend max annoncé de 91.69 %. arrow Notice traduite, colliers.
arrow Charge maximale +3.3 volts : 20 A.
arrow Charge maximale +5 volts : 20 A.
arrow Charge maximale +12 Volts : 33 A.
arrow Charge maximale -12 volts : 0.5 A.
arrow Charge maximale +5VSB : 2.5 A.
arrow Protections : OVP / UVP / OCP / OPP / OTP / SCP.
arrow Type modulaire. Conditions :
arrow Pas de ventilateur. Prix moyen constaté : 143.00 euro
arrow Dimensions : 150 x 86 x 160 mm. Garantie de 5 ans.

Présentation :

C’est un bloc très atypique que nous découvrons, il est ouvert quasiment sur toute les faces dissipation oblige. Il n’y a que le dessous du bloc qui soit totalement occulté, là ou est posé le PCB.
Elle doit être montée impérativement avec le panneau perforé au dessus, Ce dernier est nervuré, les perforations sont légèrement en retrait par rapport à la surface. Les côtés possèdent également une structure nid d’abeille mais uniquement dans le bas du panneau pour permettre à l’air ambiant de pénétrer dans le bloc.

owenw3kgktlxg6szdgy4.jpg s5wsi2wa1gqirpqnwsgs.jpg


Le panneau supportant les connecteurs de sortie abrite également une ouverture mais sur la droite. Tous les cordons sont modulaires, y compris ceux de la carte mère et de la carte graphique. Pourquoi sont-ils amovibles car indispensables ? Toujours difficile à expliquer, peut être une commercialisation prochaine de cordons plus courts en option ?
Elle adopte les mêmes couleurs que sa grande sœur comme la X750 que nous avons testée il y a quelques mois. La carrosserie est donc noire et les inscriptions Or, la X400 reprend également le même bundle, elle possède un petit sac en velours et une sacoche de rangement pour les cordons. Des colliers sont également livrés.

l5galcrlwqnldi2q3apg.jpg 823ykmtfii0jkazxoqph.jpg

C’est une alimentation mono-rail comme toutes la gamme X, il est de 33 A sous 12 Volts dans notre cas. Elle embarque le DC to DC, c’est une technique permettant de ne fabriquer que du 12 volts, le 5 et le 3.3 Volts en découlant. A l’inverse de la solution classique où deux tensions sont fournies à la base, le 12 et le 5 volts, le 3.3 est dérivé du 5 volts. Le DC to DC augmente le rendement du bloc.

Les connecteurs :

ero4fud27exmw727p2x5.jpg qs7j6cyyupveqfsnk3nn.jpg

La longueur des cordons est suffisante pour une intégration facilité en moyen-tout et pourquoi pas en grand tour. Six MOLEX et six SATA sont présents, c’est une bonne dotation pour ce niveau de puissance.
Par contre le seul connecteur Pci-E est un 6 +2 broches, il faut passer à la 460 Watts pour bénéficier d’un six broches supplémentaire. Voila qui pose une interrogation, pourquoi ce choix d’un 6 + 2 qui peut fournir 150 Watts alors que deux connecteurs de 6 broches fournissent la même puissance. Voila qui permettrait une plus grande compatibilité vis-à-vis de certaines cartes graphiques sans risquer la surcharge du bloc.

L’intérieur :

z329jrswt8o20sth9jt1.jpg

Le capot supérieur ôté, nous découvrons une implantation différente avec surtout une absence de cordons. La série X comporte un PCB spécifique au DC to DC qui supporte les connecteurs de sortie. Il est donc monté directement sur le panneau arrière avec quelques cordons livrant le 12 Volts.

3m70y4e4mzzfqpc353ug.jpg lcos5wjwp4l86vuqoa8k.jpg


Le premier étage de filtrage est implanté dans le connecteur d’alimentation, d’où sa taille, le second est sur le PCB juste en dessous. Une grande partie du circuit secondaire se situe sur le PCB vertical.
Les dissipateurs sont proéminents et très proches du capot supérieur pour une meilleure dissipation. L’ensemble est très propre avec un nombre de cordons interne très limité.

hn7kxjkyvpwcnptv2td0.jpg 5olmndrx9bi1h0h3fs6e.jpg

Conclusion :

Un bloc de moins de 500 Watts labélisé 80 Plus Or, ce n’est pas chose courante car de mémoire il doit y en avoir deux ou trois et je ne suis même pas sur qu’ils soient tous commercialisés. Si de surcroît l’alimentation est totalement passive, il n’en reste plus qu’une, la Seasonix X 400 Fanless.

Pour être franc les résultats étaient attendus, en excellente position sous tous nos tests. Une chute de tension mesurée, un très haut rendement et bien sur un silence de fonctionnement inégalable.  C’est toujours avec certain plaisir nous examinons ce type de bloc car ils ne sont pas très courants ou alors ils sont en provenance d’un seul et même fabricant, FSP. La  ZEN 400 a été lancé il y a environ deux ans avec le label 80 Plus, à l’époque il n’y avait rien d’autre. Elle est désormais labélisée 80 Plus Bronze.
 Le prix est sans doute l’élément le plus récurant et admettons le, le plus dissuasif. Mais ne nous méprenons pas, ce type de d’alimentation est très couteuse, des composants de premier choix, des études forcément très poussées et surtout des volumes relativement limités. Le marché des «passives» se situe entre 140.00 et 170.00 euros pour une puissance de 400 Watts et un label 80 Plus Bronze. Notre Seasonic X400 affiche un prix de 143.00 euros avec de l’Or à la clé, elle est donc plutôt bien placée sur ce marché.

Après reste le choix, passive ou pas ? Sur un point de vue financier, l’investissement est impossible à rentabiliser via les économies EDF réalisées. Reste le désir de limiter les émissions de CO² et/ou la recherche du silence absolu dans le cadre d’un HTPC.  

 Le portrait pourrait être idyllique, il faut admettre que nous n’en sommes pas loin mais… Un petit point limite nos ardeurs, un seul et unique connecteur Pci-E en 6+2, deux connecteurs en 6 broches seraient plus judicieux.

Label performance et innovation pour cette alimentation.

arrow Rendement excellent.
arrow Stabilité des tensions.
arrow Silence de fonctionnement.
arrow Finition et bundle.
Un seul connecteur Pci-E.
Prix dans l’absolu.

{mospagebreak}
{menu Résultats des tests}

Résultats des tests

Les plates-formes de tests :

59hardware
59hardware
59hardware
1 x Pci-E 6 broches
2 x Pci-E 6 broches
1 x Pci-E 6 et 1 x 8 broches

Processeur à 3500 MHz

GeForce 9600 GT

Processeur à 3500 MHz

MSI HD 3870X2
850/900 MHz

Processeur à 3500 MHz

MSI HD 3870X2
OC 878/955MHz

12 Volts mini relevés
Les premiers résultats sont constitués par les tensions 12 volts minimales relevées lors des tests en Conf1, 2 et 3.

Les baisses de tension
Nous allons maintenant quantifier la chute de tension en cours de test, c’est une indication importante car elle atteste de la bonne tenue de l’alimentation face à une contrainte importante. Le calcul est simple, la différence entre la tension au repos et en charge. Il convient de relativiser, le delta idéal est bien sûr 0 mais au-delà des valeurs les écarts entre les Conf1, 2 et 3 sont très intéressants et se doivent d’être cohérents 0.06/0.07 par exemple ou 0.21/0.22.

Puissance consommée :
Elle se mesure directement sur la prise de courant, elle est le reflet du rendement du bloc. La 1ère valeur à gauche des barres en jaune correspond à la consommation en veille. En vert la valeur au repos, la valeur au centre des barres au surcroît de consommation pendant le test et à droite la consommation maximale relevée.

Coût annuel et équivalent rejet de CO² :
Un nouveau tableau dans nos comparatifs alimentations, il s'agit des coûts et des équivalents rejet de CO². Il faut vivre avec son temps, l’énergie est chère à tous les niveaux que ce soit sur notre pouvoir d’achat qu’à celui de la pollution de notre planète.
Nous sommes partis sur le scénario suivant : Le PC en veille pendant 20 heures et en utilisation très intensive pendant 4 heures par jour.
Indice EDF : 45 g/ Kw de rejet CO² et 0.1085 € TTC/Kw

Nuisances sonores :
Le tableau reprend les relevés effectués à 5 cm et à 1 m. Quelques explications s’imposent, en vert les valeurs au repos, en orange les nuisances sonores ajoutées pendant la charge à 5 cm et en bleu à 1 m.

 

Spécifications des alimentations testées

59hardware

{mospagebreak}
{menu Conclusion}

Conclusion

zrtqbbznrp117gz7fytb.jpg

C’est le terme de notre comparatif, un certain nombre de blocs sont présents et d’autres sont à venir, difficile donc de généraliser notre conclusion pourtant certains points reviennent avec régularité pour l’instant.

Tout d’abord une certaine disparité dans la connectique, certaines alimentations embarquent plus de connecteurs PATA et SATA que d’autres cela varie de quatre à six pour chacun. Mais la plus flagrante se porte sur la connectique Pci-E, là où certains modèles comportent plusieurs connecteurs d’autres se contentent d’un seul. Un choix difficilement explicable sur un point de vue technique, peut être le souhait d’éviter les risques de surcharge ou plutôt un choix stratégique ou économique.  Quoiqu’il en soit, un Pci-E 6 + 2 broches peut fournir 150 Watts, un connecteur 6 broches fournit 75. Pourquoi donc ne pas livrer deux connecteurs 6 broches en lieu et place d’un 8 broches, cela permettrait une plus grande compatibilité vis-à-vis de certaines cartes graphiques. Et de concrétiser certains de nos tests…

La notion de prix est également prépondérante, cela varie du simple au triple sur la plage 400 à 500 Watts. Certaines nuances s’expliquent assez facilement, rendements différents car labellisations différentes, stabilité, niveaux d’équipement, bundle et garantie. Tous ces points sont à bien appréhender lors de son choix.

Pour finir cette conclusion partielle, sachez que dans 60 à 70% des cas nul besoin d’un bloc surpuissant pour alimenter votre PC. Regardez avec attention nos configurations de test.

Nous attribuons notre label performance à l’Enermax Eco 80+ 400 Watts, ses performances motivent très largement ce choix, avec un équilibre rarement atteint dans nos comparatifs entre performances et nuisances sonores. Un coup de chapeau également pour l’intégration d’un ventilateur Magma qui assurément lui confère cette discrétion. Nous apprécions également la diversité des connecteurs qui lui permet de faire face à n’importe quelles cartes graphiques.

WEE

Le niveau de performances de la NesteQ ASM Xzero 500W la place en tête de ce comparatif, elle affiche le niveau de puissance maximale de ce plateau, il faut le rappeler. Son niveau d’équipement est plus que complet avec des cordons modulaires et adaptables pour les Molex/Sata. Mais surtout, elle est semi-passive, c’est bien là sa particularité, elle hérite de 2 positions de fonctionnement au niveau de son ventilateur.

WEE
Un très bon niveau de discrétion pour cette Be quiet Straightpower 400 E7, de plus elle se classe parmi les meilleures au niveau de la consommation. Rajoutons à cela une finition de très bon ton.
Le prix est correct pour ce niveau de prestation, de plus la garantie d’un an sur site est un atout.
WEE
La Corsair CX400 est une des bonnes surprises de ce comparatif. Tout d’abord son prix, c’est un des blocs les moins couteux de notre plateau, pourtant il affiche des performances très correctes.
La dotation en connectique est assez complète avec de bonnes longueurs de cordons qui plus est.
Le bloc est garanti trois ans, par rapport à son prix c’est plus que correct.
WEE

La Seasonic Xserie 400 Fanless est une des révélations de ce comparatif, elle était attendue, nous n’avons pas été déçus. Les performances sont de premier plan aussi bien au niveau de la stabilité que de la consommation électrique. Que dire de sa discrétion ?
La finition est de premier plan, le bundle très complet, le nirvana ? Oui presque…

WEE WEE

Spécifications des alimentations testées

59hardware

Remerciements : Enermax, Nanopoint, NesteQ, Corsair, LDLC, Be quiet, Seasonic

Comparatif : Alimentations de 501 à 800W

Envoyer Imprimer
{menu Introduction}

Introduction

Le temps ne serait-il plus aux blocs de fortes puissances ? Assurément oui, et c’est une très bonne nouvelle, désormais la porte semble ouverte à des puissances bien plus raisonnables pour accéder aux toutes dernières technologies.
Notre second volet de comparatif se situe sur le segment 501 à 800 Watts, un de créneaux les plus peuplé, si vous me permettez cette expression. Les modèles sont nombreux, certaines caractéristiques se précisent, les connecteurs de sortie sont en nombre, les Molex et Sata bien sur mais aussi et surtout les Pci-E.
C’est le niveau de puissance largement suffisant pour des configurations moyennes à élevées, la preuve en est notre configuration de test avec 4 processeurs graphiques qui  fonctionne sans problème

59hardware
ledfzlg1rzacphhexss5.jpg
elbcy8xq58nc8gzlqcjp.jpg

Les deux premiers blocs à intégrer notre comparatif sont les :
arrow Fractal design Newton R2 800 : 139.90 €
arrow Seasonic X750 : 169.00€

Mise à jour :
arrow Enermax Modu 87+ 700 Watts : 169.00 €

Mise à jour :
arrow Vantec ION2 600 Watts : 53.90 €
arrow Silverstone Strider Plus 750 : 115.00 €
arrow Cooler master Silent Pro Gold 600 Watts : 119.00 €
arrow Be quiet Straight Power 680 : 124.00 €

Spécifications des alimentations testées

7cftag707m8crs7ovnrp.png

{mospagebreak}
{menu Protocole de test}

Protocole de test 

Labels :

SLI et Crossfire : Ce sont des agréments remis par les fabricants de cartes graphiques, indiquant ainsi que les blocs labellisés sont aptes à alimenter une machine équipée d’un duo de cartes graphiques.

SLI

Pour nVidia, il y a 6 niveaux de SLI, selon la nature des cartes à alimenter :

fleche 3 x GeForce 8800 Ultra/GTX 2 x GeForce GTX 285
2 x GeForce 8800 GTX 2 x GeForce GTX 295
2 x GeForce 8800 Ultra SLI 7900 GTX/ 7800 GTX
2 x GeForce 9800 GTX SLI 8800 GTS/ GT/ 7950GX2
2 x GeForce 9800 GX2 3 x GeForce 9800 GTX
2 x GeForce GTX 260 3 x GeForce GTX 260
2 x GeForce GTX 275 3 x GeForce GTX 280
2 x GeForce GTX 280 3 x GeForce GTX 285
2 x GeForce GTX 470 3 x GeForce GTX 480

Plus d’informations : Alimentations certifiées nVidia

CrossFire

Pour ATI, c’est le même principe avec également 16 niveaux de certification :

fleche ATI Radeon HD 4870 X2 fleche ATI Radeon HD 4870
fleche ATI Radeon HD 4850 fleche ATI Radeon HD 4830
fleche ATI Radeon HD 4670 fleche ATI RadeonHD 4650
fleche ATI Radeon HD 3870 X2 Series fleche ATI Radeon HD 3870 Series
fleche ATI Radeon HD 3850 Series fleche ATI Radeon HD 3650 Series
fleche ATI Radeon HD 2600 Series fleche ATI Radeon HD 3870 X2/ 2900 XT
fleche ATI Radeon HD 2600 Pro / XT fleche ATI Radeon X1900 / X1950
flecheATI Radeon X1800 / X850 / X800 fleche ATI Radeon X1650 / X1600 / X1300

Plus d’informations : Alimentations certifiées ATI

A noter que qui peut le plus peut le moins, il est évident qu’une alimentation ayant un agrément pour un Crossfire de X1900 l’a également pour un duo de X1800 ou X1300.

WEE

WEEE et RoHS, ces 2 directives régissent la composition même des produits et leur traitement post-utilisation.

Pour la 1ère, en français DEEE (Déchets d’équipements électroniques), le recyclage et l’élimination des équipements électroniques, obligation de reprise et de traitement des déchets, mais de façon spécifique.
Pas de mélange avec les rebuts ménagers. Reconnaissables à une petite poubelle barrée.

RoHS

La seconde limite l’utilisation de certaines substances dangereuses pour la santé et l’environnement telles que le plomb, le mercure, le cadmium… Il faut noter qu’il s’agit de directives donc, au niveau européen, une obligation d’application mais en tenant compte des différentes législations…

80 Plus

80 Plus, Un label spécifique aux alimentations : 80 Plus. Il est basé sur le rendement et, comme son nom le laisse présager il labellise les alimentations ayant un rendement de plus de 80 % à 20, 50 et 100 % de charge.
D'autres classifications sont apparues, beaucoup plus exigeantes :
fleche Le 80 Plus bronze, 82, 85 et 82% à 20, 50 et 100% de charge
fleche Le 80 Plus Silver, 85, 88 et 85% à 20, 50 et 100% de charge.
fleche Le 80 Plus Or, 87, 90 et 87% à 20, 50 et 100% de charge.

Bien d’autres normes existent, CECP (Basé sur le rendement énergétique), PC Green (fabrication, utilisation et recyclage)…

Glossaire :

CFM, Cubic Feet/Minute : Volume d'air déplacé par le ventilateur. En francais, m³/h, mètres cubes par heure, 1 CFM = 1.699 m³/h.

Protocole :

MaxInPower Premium II
Antec Signature

Plateforme de test:

arrow Processeur : Intel Core i7 920, @ 4000 MHz..
arrow Carte mère : Gigabyte  GA-EX58-UD5
arrow Carte graphique : CrossFire de MSI HD 3870X2.
arrow Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000
arrow Disque dur : Maxtor DiamondMax 22 STM3500320AS 500 Go Sata.

Logiciels utilisés :
arrow Système d’exploitation : Windows XP
arrow OCCT

Avant chaque série de mesures, et dans les 2 configurations, une période de 1 heure sera consacrée à la mise en température de l'alimentation par le biais du test OCCT. A l'issue de cette période, et pour les mesures, ce même test est relancé. Chaque test sera exécuté 3 fois, une moyenne sera établie.

Pour les 501 à 799 watts, la plateforme est assez lourde pour les puissances basse. Le Cpu est cadencé à 4000 MHz, les HD 3870X2 sont cadencées à 850/900 MHz en solo et en CrossFire.

Mesures électriques
Nous porterons notre attention sur le 12 volts, les valeurs 5 et 3.3 volts ne fluctuant quasiment pas quelque soit le modèle testé…Un voltmètre sera branché sur une ligne 12 volts, la valeur mini sera relevée au repos, juste après la période de mise en température et en utilisation intensive. Parallèlement un Wattmètre est positionné sur l'alimentation du bloc, la valeur de consommation maxi sera prise en compte.

Mesures sonores

Le sonomètre est positionné à 15 cm du bloc, suivant un angle de 30°, la valeur la plus importante sera relevée. Une nouvelle mesure sera effectuée à 1 mètre.

Spécifications des alimentations testées

7cftag707m8crs7ovnrp.png

{mospagebreak}
{menu Fractal Design Newton R2 800 Watts}

Fractal Design Newton R2 800 Watts

zy1v8lh04fruw063wqwq.jpg

C’est une entité qui nous vient de Suède, la création est récente, par contre nous n’avons aucune date à vous fournir. La gamme est naissante, elle se répartit sous plusieurs rubriques, les boîtiers tout d’abord avec un seul modèle pour l’instant qui rappelle le Performance One de chez Antec.
Viennent ensuite les ventilateurs et les accessoires tels que des kits anti vibrations, mais aussi une télécommande pour boitiers HTPC, entre autres.
Les alimentations sont au nombre de trois, au menu, Label 80 Plus, mono-rail et 5 ans de garantie, de quoi en intéresser plus d’un.

0h01780ncghwjb59mupc.png

2faps3epmqkq11h1100t.jpg j82uey54w54j12jdwod2.jpg

Présentation :

Présentation
Trois blocs donc composent la série alimentations, 650, 800 et 1000 Watts, ce sont des blocs mono-rails. Voila qui est assez rare pour un lancement de gamme, généralement dans ce cas les constructeurs se cantonnent dans le multi-rail beaucoup plus sécurisant. Un coup de chapeau à Fractal design qui assorti son offre d’une garantie de 5 ans.
Le modèle retenu pour notre test est la version 800 watts, c’est la puissance considérée à juste titre amplement suffisante et raisonnable pour une configuration déjà élaborée.

ok6t105ji2s7kooaph9c.jpg  

La présentation de notre Newton R2 800 est très flatteuse, commençons par le bundle.
Une sacoche est livrée pour les cordons, des colliers font également partie du kit pour parfaire l’aménagement intérieur du boîtier.
Le bloc présente une allure des plus classiques, finition noir mat, structure nid d’abeille pour le panneau arrière et un ventilateur de 135 mn.


m0rjyx07pqmsormbxzyp.jpgTechniquement parlant, comme précité il s’agit d’un bloc mono-rail, ils sont encore rares, le multi-rail étant nettement plus répandu.
Il ne faut pas oublié que les préconisations Intel tendent vers ce même multi-rail avec une vingtaine d’ampères par lignes, enfin ce ne sont que des prescriptions. Nous ne relancerons pas le débat mono ou multi-rails mais le premier se montre généralement plus souple et plus stable, le second est plus sécurisant.

a0ue0bmayhf3964ahpal.jpg ajx6ke38q0kfeu3q086i.jpg

Fractal design propose 60 A maxi sur la ligne 12 volts, ce qui correspond à une valeur assez moyenne par rapport aux autres blocs de cette puissance. En effet, généralement 65 A sont habituellement rencontrés. Ce bloc est labélisé 80 Plus, mais à l’examen des rapports de 80Plus, il semblerait que ce modèle baptisé FD-PSU-NEWT2-800 soit détenteur de ce label mais en version Bronze. Bizarre de ne pas communiquer sur ce label, sur le site et les emballages il n’est question que d’un 80 Plus.

Les connecteurs :

Les connecteurs sont en nombre, les Molex tout comme les Sata, les Pci-E sont tous équipés en 6+2 broches. Par contre les cordons sont un peu courts, 450 et 550 mm,  pour une intégration soignée dans un grand boîtier.

L’intérieur est d’une grande propreté, c’est appréciable, l’architecture est très classique avec un layout du même type. D’un côté le circuit d’entrée avec  les 2 gros condensateurs de filtrage, de l’autre les sorties avec un toron de cordons mais bien ordonné

dp1v0ibrpw8dhu8k2ynd.jpg 8jyeqtb5kzgiy6c364kl.jpg

Le ventilateur est un 135 mm étiqueté Fractal design, difficile de définir sa provenance  réelle, le fabricant du bloc, Atng, ne nous apporte pas beaucoup d’informations non plus. Ce fabricant Taïwanais  produit pour quelques marques totalement inconnues en France.
Quoiqu’il en soit l’ensemble est très propre, les dissipateurs largement dimensionnés, voila qui optimise le refroidissement. A ce niveau, le circuit de régulation du ventilateur trouve sa place, fort logiquement sur un des refroidisseurs le connecteur de sortie est un classique 3 broches. Le ventilateur se régule donc par sa tension et non pas par un circuit de type PWM.

9i9svqqci4nqhbnyke9v.jpg 41pts56f9l9wad21fvl5.jpg

Conclusion :

Résultats des tests :

Fractal Design R2800
Configuration 1
Configuration 2

Repos
Intensif
Repos
Intensif
Tensions ( V)
12 V
12.14
12.12
12.14
12.12
5 V
5.15
5.14
5.14
5.13
3.3 V
3.36
3.36
3.35
3.34
Delta 12 V

0.02

0.02


Watts
Consommation
En veille
2.3
Au repos
175.60
227.00
En cours de test
388.40
622.00
Total (hors veille)
564.00
849.00


dB(A)
Nuisances sonores

Au repos 1 m/ 5 cm

34.40/39.00
En intensif 1 m/ 5 cm
35.20/39.50

Quelle santé, une stabilité à toute épreuve, quelque soit la charge appliquée, le delta en 12 volts est constant et infime 0.02. C’est tout l’intérêt du mono rail, il est ici pleinement exploité. 

Au niveau de la consommation, par contre de 16 à 25 watts au dessus des blocs 80 Plus Or, voila qui justifie trop bien le label bronze d’un coté et l’or de l’autre…

Le niveau sonore est très contenu, nous n’avons noté et mesuré qu’une faible augmentation du régime de rotation du ventilateur, à 1 m sans boitier elle est inaudible. Inutile de préciser le niveau sonore le bloc monté et isolé phoniquement dans un coffret.

Les connecteurs sont en nombre, Molex, Sata et Pci-E ou comble du luxe ils sont tous en 6 + 2 broches. Pour la longueur des cordons, ceux desservant la carte mère mesure 550 mm, peut être un peu court dans un grand boîtier pour un rangement optimal.

La présentation est bonne, la finition de bonne qualité, nous saluons la garantie de 5 ans très sécurisante. En fonction de tout cela, le prix de 139.90 euros nous parait certes élevé mais en partie justifié.

arrow Stabilité.
Discrétion.
Modularité des cordons.
arrow Finition.
arrow Garantie de 5 ans.
Consommation.
Cordons carte mère courts.

{mospagebreak}
{menu Seasonic X750}

Seasonic X750

 

2jouzz1vsierp57sjhx5.jpg

La voici donc l’alimentation ultime que nous promet Seasonic depuis un petit moment la série X. Deux blocs la composent pour l’instant, une version en 650 Watts et une autre en 750. Il s’agit donc du premier bloc de cette marque plus que trentenaire a être doté du label 80 Plus gold. C’est le modèle 750 Watts que nous avons reçu, résultat ?

npyfvzlvzvus8fbio5f7.png
z38v89vpda3lf4rsyjxd.jpg mdlskde2lf4fq8li0wd2.jpg

Présentation :
La série X constitue le nouvel haut de gamme de ce fabricant, et pour cela Seasonic a mis le paquet en argumentant sur 4 caractéristiques principales.
La première n’est autre que le label 80 Plus Gold, (or), il atteste d’un rendement de 87, 90 et 87% à 20, 50 et 100% de charge. Ce sont les premiers blocs de la marque à bénéficier de ce label.
Le deuxième atout est la régulation du ventilateur qui fait appel au S²FC, Hybrid Silence Fan Control. C’est un concept propre à Seasonic, qui comporte 3 modes :
Fanless mode, le ventilateur est à l’arrêt de 0 à 20% de charge.
Silent mode, le ventilateur est en marche et tourne à vitesse modérée et constante, ce mode est annoncé à 19 dB(A) en nuisance sonore. Il correspond à un taux de charge du bloc compris entre 20 et 50 %.
Pour finir Cooling mode, la vitesse du ventilateur augmente pour atteindre sa vitesse maxi à 100 % de charge.

ocjqqqkou72srjzwd0av.jpg

Le 1e mode est intéressant puisqu’il convertit notre bloc à refroidissement actif en mode passif. Par contre cela ne dure pas car à plus de 20 % de charge il redémarre mais il est annoncé comme discret.

b4d0eqeqqfcv2n127xlp.jpg wdl6w87ggc144ldsva8y.jpg
jl5ann7w3ad2sx2rjub4.jpg

Le ventilateur est un Sanyo Denki San Ace, il est compatible PWM et c’est un dual ball bearing. Son guidage est donc assuré par un double roulement à bille, c’est un gage de fiabilité dans le temps. Les pales seraient optimisées pour une efficacité plus importante. Ce type de ventilateurs est déjà monté sur les MD12. Selon Seasonic le couple Hybrid Silence Fan Control + Sanyo Denki San Ace serait une des solutions sinon la solution pour limiter les nuisances sonores tout en conservant un niveau de refroidissement suffisant, sur le papier cela semble intéressant.

kyhu2uie5o4r8gf8fs0f.jpg t2cdnv2uu90cbh7abixh.jpg
ekh4ia1xz33phwz4hxqu.jpg

Le dernier point n’est autre que le DC to DC,  on transforme un courant continu pour les autres tensions requises soit le 5 et le 3.3 Volts en partant du seul 12 volts. Il est incorporé sur le PCB des connecteurs modulaires, il comporte aussi les VRM bien sur. Cela se traduit par une meilleure efficacité et une fiabilité accru, mais aussi par un layout du PCB un peu différent et beaucoup moins de cordons dans le boitier. En effet sur la carte supportant les connecteurs, les échanges avec le PCB principal se résument  en quelques cordons et sous une seule tension principale, 12 volts. Voila qui remplace les cordons  habituels, 12,5 et 3.3 Volts.

ge5ll7mqdswlmn2ywf6i.jpg

8io6k1hcvloye9nhgvre.jpg 4g1cm4f9uccfw9imcp70.jpg

C’est d’une présentation très luxueuse dont se pare notre X750, assez éloignée des présentations habituelles de la marque. Le conditionnement est soigné, une sacoche pour le transport du bloc et une autre pour celui des cordons. Le premier est en tissu façon velours noir, il arbore le logo Seasonic en lettres d’or ; le second est en plastique également de la même couleur noire avec le même logo couleur or.
Le bloc n’échappe pas à la règle en adoptant finalement le même style, les panneaux latéraux arbore des lisérés or tout a fait dans le style « Go for gold »

u9v7ovoxjejywf3ddjhz.jpg r8otrrpln848bpo9i8l1.jpg

La carrosserie conserve une finition granitée noire, le panneau arrière adopte une structure nid d’abeille. Le panneau abritant le ventilateur ne possède pas de grille rapportée, elle est emboutie directement dans le panneau, avec une structure nid d’abeille également.
Le panneau avant recèle les connecteurs modulaires, il faut savoir que ce bloc est totalement modulaire, y compris les cordons de la carte mère. Nous ne voyons pas trop l’intérêt de ne pas les monter en fixe car dans tous les cas de figure, ils sont obligatoires.
La X 750 est une alimentation mono-rail, et quel rail ! 62 A soit 744 Watts. Seasonic rompt donc avec ses habitudes de multi-rail, il faut avouer que le chemin avait été pris avec la M12D 750 qui n’en possède que 2 de 38 A. Les autres tensions sont délivrées avec un niveau de puissance correcte selon les 750 Watts du bloc.

tgh925702matcqgjp12t.jpg yi7evesz56utkiywrt2f.jpg

Les connecteurs :

Les cordons sont nombreux, la dotation au niveau de la carte mère est extrêmement complète avec 2 ATX 8 broches, de quoi alimenter une carte biprocesseurs le cas échéant. Pour les Pci-E, la prestation est également correcte avec 4 connecteurs en 6 + 2. Pas moins de 8 Sata et 8 Molex complète le tableau, à noter la taille décroissante des cordons, idéal pour un bon agencement des cordons dans le boîtier.  

2pyqu4domb09qftm65r1.jpg 542e92sar7heb0wan11c.jpg

L’intérieur nous réserve quelques surprises, déjà les 4 vis fermant traditionnellement le bloc, sont ici consacrées uniquement à la dépose du panneau du ventilateur.
L’intérieur est extrêmement aéré, c’est la première impression que nous avons, exit les torons de cordons habituellement rencontrés. Les seuls câbles se limitent  à la liaison entre le PCB principal et celui supportant les connecteurs de sortie et à une seule tension, le 12 volts. Pour rappel le DC to DC est cantonné dans ce dernier circuit avec les régulateurs, ceci explique en partie l’absence de cordons pour le 3.3 et 5 volts.
Nous reconnaissons les 2 transformateurs au centre du PCB l’un prend en charge le 12 volts et l’autre le  5 VSB. Le circuit de régulation du ventilateur est prés du panneau avant, les 2 gros condensateurs de filtrage de l’entrée sont à proximité des transistors de découpage et des diodes de redressement.
L’ensemble est propre et répétons le très aéré, idéal pour un refroidissement optimal.

9xmijq9reezuhlhyyd8k.jpg f3x9ifh6ahxemi32wtex.jpg

Conclusion :

Seasonic X750
Configuration 1
Configuration 2

Repos
Intensif
Repos
Intensif
Tensions ( V)
12 V
12.20
12.10
12.20
12.10
5 V
5.02
5.00
5.01
4.98
3.3 V
3.31
3.28
3.31
3.29
Delta 12 V

0.10

0.10


Watts
Consommation
En veille
1.5
Au repos
175.60
227.00
En cours de test
388.40
622.00
Total (hors veille)
564.00
849.00


dB(A)
Nuisances sonores

Au repos 1 m/ 5 cm

33.80/33.80
En intensif 1 m/ 5 cm
34/38.50

Ouf que la barre est haute… Seasonic vient de la remonter d’un cran supplémentaire, voila qui ne fait aucun doute.

Au niveau des performances, autant être franc elle surclasse bon nombre de ses concurrentes. Un appétit d’oiseau, confirmé par le label 80 Plus Gold, l’ensemble est complété par une bonne stabilité des tensions.

L’autre point étonnant n’est autre que le refroidissement, d'une discrétion exemplaire, suivit de près par le Dc to Dc et son report  sur le PCB des connecteurs. Voila qui permet de simplifier grandement le circuit en limitant les cordons volants. Il s’en suit un refroidissement plus efficace, ceci explique en partie l’arrêt pur et simple du ventilateur sous une certaine puissance consommé, environ 20% de la puissance maxi dans notre cas. Ce niveau est très déroutant, cela a conduit Seasonic à placer un autocollant expliquant cet état et limitant ainsi l’inquiétude.

Le bundle est assez complet, la connectique de premier ordre, que pourrions nous lui reprocher ? Son prix, oui sans doute il est assez élevé, 169 euros avec une garantie de 5 ans.

arrow Hybrid Silence Fan Control.
arrow Economie, stabilité.
Modularité des cordons.
arrow Finition.

Prix élevé

{mospagebreak}
{menu Enermax Modu87+ 700 Watts}

Enermax Modu87+ 700 Watts

59hardware

On ne présente plus Enermax, fabricant connu et reconnu pour la qualité de ses fabrications. Elles sont multiples, boîtiers, boîtiers externes, claviers, ventilateurs et alimentations, bien sur.       
C’est la spécialité de la marque, les gammes sont nombreuses :
arrow La gamme Liberty Eco correspond à la gamme économique d’Enermax, 3 modèles, 400, 500 et 620 Watts.
arrow Pro et Modu 82+, le milieu de gamme, label 80 Plus Bronze de mise et 2 déclinaisons du même bloc, Pro pour filaire et Modu pour modulaire, 3 modèles pour les modulaires, 425, 525 et 625 Watts, idem pour les filaires mais avec une 385 Watts en plus.
arrow Révolution 85+, le haut de gamme, label 80 Plus Argent et très fortes puissances au rendez-vous, 4 blocs de 850, 950, 1050 et 1250 Watts.
arrow Eco 80+, une nouvelle série avec une orientation silence bien affirmée, la série est donnée pour 9 dB(A), elle est déclinée en 350, 400, 500 et 620 Watts.
arrow Enfin la toute nouvelle série des Modu 87+, les très hauts rendements d’Enermax. Label 80 Plus Or bien sur, et 3 niveaux de puissance disponibles 500, 600 et 700 Watts.
Nous avons à disposition la version 700 Watts, elle a du pain sur la planche car elle va se retrouver confrontée au dernier modèle Seasonic, la X750 qui finalement se positionne sur le même marché.

Enfin nous l’avons en main cette alimentation très haut rendement, vous l’avez sans doute remarqué, chaque fabricant y va de son bloc 80 Plus Gold, nous en attendons encore plusieurs, ce comparatif va être chaud…
Enermax reste fidèle au multi-rail, là ou la tendance est plutôt mono-rail pour les blocs très haut-rendement, voila qui est intéressant et va nous permettre de confronter les deux technologies.
C’est un bloc modulaire, quand on pense qu’il y a quelques années haut rendement et modularité étaient incompatibles selon certains…

59hardware
59hardware 59hardware

Présentation :

Un coup de jeune sur la présentation, c’est indéniable. Fini la couleur bronze et la grille du ventilateur dorée, nous passons à un noir brillant du plus bel effet, il couvre l’intégralité de la carrosserie et de la grille. 
La face arrière présente une structure type nid d’abeille, pour rappel c’est le design des perforations assurant la dissipation du flux. Sur la droite le connecteur d’alimentation, il présente une petite singularité, celle de posséder 2 ergots pour la fixation d’une épingle de verrouillage du cordon d’alimentation. Il ne risque pas de se débrancher par inadvertance cela se nomme le CordGuard.
Une petite vidéo amusante pour expliquer le fonctionnement de cette sécurité.

Surs les flancs, les inscriptions Modu 87+ visible dans le bon sens selon la position du bloc. Le ventilateur est conséquent, visiblement c’est un 140 mm et ses pales sont dorées… me disais aussi, chassez le naturel il revient au galop.

59hardware 59hardware

La plaquette des spécifications, il faut la chercher sur le panneau opposé au ventilateur. Elle nous permet de constater que notre Modu87+ est bien un bloc multi-rails. Ils sont au nombre de 3 de 25 A, nous avons envie de dire comme les Modu 82 finalement, la différence est que dans notre cas le maximum admissible en combiné est de 58 A soit 696 Watts pour 50 A et 600 Watts pour la Modu 82+ 625 Watts, soit une certaine logique finalement.

59hardware 59hardware
Ce bloc comporte certaines singularités, détaillons en certaines. Au niveau du refroidissement, le SpeedGuard 2 est un contrôle de la vitesse de rotation du ventilateur, il peut fonctionner sur la plage 350 à 1000 Tr/min. L’airGuard est également intégré, c’est un concept propre à  Enermax qui se traduit par une réduction des turbulences à l'entrée du ventilateur. Enfin le HeatGuard qui laisse tourner le ventilateur pendant 30 à 60 secondes suivant l’arrêt pour prolonger la durée de vie des composants.
Au niveau des composants, les condensateurs de filtrage sont japonais, les transformateurs dynamiques, mais surtout elle est labélisée 80 Plus Gold. Elle possède donc un rendement minimum de 87, 90 et 87% à 20, 50 et 100% de charge

Les connecteurs

La dotation est dans la moyenne de ce que nous  retrouvons dans ce comparatif. La longueur des cordons est également dans la bonne moyenne.

59hardware 59hardware

Ouvrons le capot, première surprise, la petite taille des dissipateurs et surtout leurs positionnements. Ils sont de couleur bleue et n’adopte pas une implantation
 classique, c'est-à-dire qu’ils ne sont centralisé mais répartis sur tout le PCB.

59hardware 59hardware

Deux cartes filles sont positionnées verticalement, il s’agit du DC to DC pour le 3.3 et 5 Volts.
Le ventilateur embarqué est un 139 mm, labélisé Enermax EA142512W-OAB, il appartient à la série Magma, elle se caractérise par un guidage autorisant discrétion et faible vitesse de rotation il est compatible PWM, il exploitera donc pleinement cette particularité. Pour illustrer cela, sachez qu’il descend à 350 Tr/min, à cette vitesse il est inaudible, nous l’avons observé lors des phases de repos et plus encore.
Une très bonne impression se dégage de ce PCB, visiblement il est nouveau, pas de sentiment de déjà vu.

59hardware 59hardware

Conclusion :

Modu87+ 700
Configuration 1
Configuration 2

Repos
Intensif
Repos
Intensif
Tensions ( V)
12 V
12.10
12.03
12.09
12.03
5 V
4.97
4.97
4.96
4.93
3.3 V
3.35
3.35
3.35
3.33
Delta 12 V

0.06

0.07


Watts
Consommation
En veille
0.9
Au repos
179.00
231.00
En cours de test
392.00
630.00
Total (hors veille)
571.00
861.00


dB(A)
Nuisances sonores

Au repos 1 m/ 5 cm

33.80/34.40
En intensif 1 m/ 5 cm
34/39

En voila un bloc bien sympathique, il figure en haut de notre classement, voila qui est mérité.
La stabilité est très largement au rendez-vous bien que les deltas soient très légèrement supérieurs à certaines alimentations présentes.
La consommation est très mesurée, équivalente à une de ses concurrentes directes de la même catégorie.

La discrétion est totale, elle est à attribuer à l’excellent rendement de ce bloc, le label 80Plus Gold l’atteste mais aussi à la qualité de son ventilateur qui est indéniable. Qui plus est il est compatible PWM donc nettement plus réactif face aux montés en température. 

La connectique s’avère très complète pour sa catégorie avec des cordons de bonne longueur.Le bundle et la finition sont à la hauteur des performances, comme d’habitude chez Enermax par contre le design est différent des productions habituelles de ce fabricant voila qui change un peu.

A noter la garantie Enermax allongée à 5 ans sur ce modèle mais d’autres blocs sont concernés également nous y reviendrons.
Nous lui décernons notre label, performance.

arrow Economie, stabilité.
arrow Refroidissement performant.
Modularité des cordons.
arrow Finition.
Garantie 5 ans.

Prix élevé.

{mospagebreak}
{menu Cooler master Silent Pro Gold 600 Watts}

Cooler master Silent Pro Gold 600 Watts

tvvcuaql2m7xdtofcl69.jpg

Cooler master de retour dans les alimentations haut rendement et d’une bien belle façon. Sixt blocs composent la série Silent Pro Gold, 600, 700, 800, 900, 1000 et 1200 Watts, une gamme très large. Là ou certains commencent par un bloc haut rendement et dérivent ensuite aux puissances voisines, Cooler master d’entrée présente 6 blocs.
Silent Pro est une entité désormais connue, il s’agit de la gamme modulaire elle est labélisée 80 Plus. Elle est forte de 5 modèles, 600, 700, 850 et 1000 Watts c’est un peu la série de base de Cooler master dans le domaine de la discrétion.

Le bloc retenu pour ce test est le Silent Pro Gold en version 600 Watts.

Les spécifications techniques
Le conditionnement
arrow 600 Watts (720 en pointe) arrow Le bloc
arrow Agrément : Label 80 Plus Or arrow Un cordon d'alimentation, visserie.
arrow Rend max annoncé de 90.78 % arrow Les cordons modulaires
arrow Charge maximale +3.3 volts : 24 A arrow Sacoche pour les câbles.
arrow Charge maximale +5 volts : 24 A arrow Notice traduite
arrow Charge maximale +12 volts : 48 A  
arrow Charge maximale -12 volts : 0.3 A  
arrow Charge maximale +5VSB : 3.5 A  
arrow Protections : OVP / UVP / OCP / OPP / OTP / SCP
arrow Type modulaire. Conditions :
arrow Ventilateur de 120 mm Prix moyen constaté : 119.00 euro
arrow Dimensions : 150 x 160 x 86 mm Garantie de 5 ans.

55y2vyohajm64jrmqs44.jpg lzz50w9vizcmyjh64wmx.jpg

Présentation :

Le conditionnement ne fait pas dans la discrétion, il est assorti au label de l’alimentation  qu’il contient, la couleur or. Le bloc en lui-même est également assorti, une carrosserie gris foncé avec des rappels de couleur or. L’esthétique est plutôt réussi, on ne donne pas dans le trop clinquant. Une petite sacoche est livrée pour le rangement des cordons.

skn91qt99mchf18x3nta.jpg s8glrxhxmkun7nhtvgsm.jpg

C’est un bloc de type modulaire, nous pourrions dire semi-modulaire car une partie des cordons est fixe, ceux qui se destinent à la carte mère. Les câbles sont parfaitement repérés, les Pci-E adoptent le format de connecteurs Pci-E sur le bloc. Les cordons sont plats et de couleur noire, idéals pour les amateurs de boîtiers bien rangés dont nous faisons partie et surtout cela apporte une bien meilleure circulation du flux de ventilation. Cinq cordons sont réservés aux périphériques, Sata,  Molex et Fdd, 2 se destinent au Pci-E ils possèdent chacun  un connecteur 6 et 6+ 2 broches. Là encore voila qui optimise le « cable management » en limitant le nombre de cordons.

cqo1zzr4cq5pmdhhnd0b.jpg in4x046m0hllaqbkf9r0.jpg

Notre Silent Pro Gold embarque certaines spécificités :
arrow Heat Transfer Technology, à imputer à la forme du dissipateur interne qui permettrait une meilleure dissipation.
arrow Hybrid Transformer, le transformateur est solidaire du dissipateur.
arrow Hyper Path, les IC sont positionnés près des transformateurs pour un meilleur rendement.
Toutes ces particularités sont propres à la marque, les  deux première sont orientées refroidissement la dernière assurerait  un meilleur rendement. L’ensemble de ces spécificités combinées permettraient  un niveau de performances élevés selon la marque, nous le vérifierons lors des tests. 

Techniquement parlant, le Silent Pro Gold est un bloc monorail,  dans notre cas 48 A pour le 12 volts, généralement cela assure une bonne tenue des tensions. Elle est labélisée 80 Plus Or, le rendement est donc au minimum de 87, 90 et 87% à 20, 50 et 100% de charge pour ce bloc, il est de 90.78 à mi-charge et de 89.22 % en moyenne.

xn8zzxb3zoaj5qw6zeon.jpg o9p04crwdh6xvkguueyy.jpg

Les connecteurs

5dq4gb9bvepn3txf82hw.jpg zx6i8d405ztnz8ejmm0h.jpg

Otons le capot pour visiter les entrailles de notre Silent Pro Gold. Nous reconnaissons les dissipateurs en forme de L, c’est le Heat Transfer Technology. Les condensateurs sont japonais, sous un des dissipateurs on reconnait le transformateur lié.
Le ventilateur est un 120 mm, il n’y a qu’à partir de la 700 Watts ou il laisse sa place à un 135 mm. Il est estampillé ADDA AD1212MS-A71GL, il affiche une vitesse de 2050 Tr/min pour un débit de 80.5 CFM et un niveau de bruit de 38 dB(A).

i9wz37f388xn415ytu8r.jpg ogeh3ob0sv91y5zskx0d.jpg

Conclusion :

Silent Pro Gold 600
Configuration 1
Configuration 2

Repos
Intensif
Repos
Intensif
Tensions ( V)
12 V
12.17
12.13
12.16
12.13
5 V
4.96
4.96
4.95
4.95
3.3 V
3.32
3.32
3.33
3.31
Delta 12 V

0.04

0.03


Watts
Consommation
En veille
0.9
Au repos
177.40
230.00
En cours de test
386.60
617.00
Total (hors veille)
564.00
847.00


dB(A)
Nuisances sonores

Au repos 1 m/ 5 cm

33.80/34.80
En intensif 1 m/ 5 cm
34.50/35.10

 

Ces performances sont plus qu’intéressantes, tout d’abord une des meilleures stabilités de notre plateau mais aussi un rendement des plus intéressant. Ce dernier point est confirmé par le label 80 Plus Or, elle fait aussi bien que ses compères possédant le même label et pourtant plus puissantes.
En Conf 2, la situation se confirme, quelle santé ! Rappelons sa puissance nominale, 600 Watts…

Au niveau confort ses performances sont à l’avenant, une faible vitesse du ventilateur gage de discrétion, aussi bien au repos qu’en cas de très grosses charges. C’est d’ailleurs un point assez surprenant, la faible augmentation du régime du ventilateur, cela doit être imputable en partie à une bonne étude de la dissipation, mais aussi aux faibles besoins en dissipation du bloc.
Il arbore un design assez particulier, mais de bon ton malgré la couleur pseudo or de certains de ses éléments. Après tout quand on voit les teintes dont sont affublés les ventilateurs d’une certaine marque  autrichienne que je ne citerai pas et qui se vendent plutôt bien, on ne s’étonne plus de rien.

La connectique est correcte, nous apprécions énormément la section des cordons modulaire qui permettent un rangement et un agencement des cordons très propre.
Le prix actuel de 119 euros peut paraitre élevé mais nous nous trouvons dans une gamme d’assez au niveau doté de fonctionnalités et de performances élevées.
Nous décernons notre label performance doublé d’un coup de cœur.

 

arrow Economie, stabilité.
arrow Silence de fonctionnement.
Modularité des cordons.
Garantie 5 ans.

 

{mospagebreak}
{menu Silverstone Strider Plus 750 Watts}

Silverstone Strider Plus 750 Watts

x5hruhlm7dbnhc5dlqfi.jpg

Nul besoin de présenter Silverstone, il est un acteur devenu majeur dans le domaine des alimentations. La gamme alimentation est composée désormais de 44 modèles répartis sur 7 séries.
arrow Gemini est spécialisée dans les blocs redondants.
arrow Nightjar, les alimentations passives.
arrow Element, les Ecos.
arrow OP/ Zeus, pour les usages intensifs.
arrow Decathlon, se destine à l’overclocking.
arrow SFX, les petits formats.
arrow Strider, découpé en 3 sous série.
Strider Plus, haut rendement, grande discrétion.
Strider Essential, l’entrée de gamme.
Strider, la gamme de base.

Pour notre test nous avons en main une Strider Plus 750 Watts, cette gamme est la plus complète en matière de performances aussi bien énergétique que sur un plan sonore.
. Pour le reste des produits, nous trouvons des boîtiers de toutes formes,  avec des produits devenus des références tels les Sugo, les Fortress ou les Raven. Mais aussi du refroidissement, des accessoires, en bref une gamme large et très profonde.

Cela faisait un petit moment que nous n’avions pas testé d’alimentations en provenance de ce fabricant, c’est donc avec un certain intérêt que nous allons découvrir ce bloc

dt0q7hm9ixl1qk3372ir.jpg miqiaflz43k2ah77qb2d.jpg

Présentation :

Les spécifications techniques
Le conditionnement
arrow 750 Watts (800 en pointe) arrow Le bloc
arrow Agrément : Label 80 Plus Argent arrow Un cordon d'alimentation, visserie.
arrow Rend maxi annoncé de 89.08 % arrow Les cordons modulaires
arrow Charge maximale +3.3 volts : 20 A arrow Colliers
arrow Charge maximale +5 volts : 25 A arrow Notice traduite
arrow Charge maximale +12 volts : 60 A  
arrow Charge maximale -12 volts : 0.3 A  
arrow Charge maximale +5VSB : 3.5 A  
arrow Protections : OVP / UVP / OCP / OPP / OTP / SCP
arrow Type totalement modulaire. Conditions :
arrow Ventilateur de 135 mm Prix moyen constaté : 115.00 euro.
arrow Dimensions : 150 x 160 x 86 mm Garantie de 3 ans.

Notre Strider Plus 750 est donc issue de la gamme haut rendement, label 80 Plus Bronze pour la version 600 Watts et Argent pour les 750, 850 et 1000 Watts.
Elle adopte un look très « Silverstone », rien de clinquant, pas un mm² de chromé en gros un bloc noir très discret,  certains apprécieront par contre d’autre pas, tout est affaire de goût. Il possède les dimensions standards en affichant une profondeur de 160 mm hors connecteurs.

7hw69frq58zpn66kjbr3.jpg toz5lvd46hp7f3iagm4e.jpg

Les connecteurs

C’est une alimentation modulaire, mais totalement modulaire car les cordons carte mères sont également amovibles. L’intérêt de cette modularité totale est de permettre le montage de cordons courts, commercialisés par Silverstone sous les références PP02 à PP05, ils permettent un montage plus aisé dans les petits boitiers.
Le panneau arrière accueille une structure en nid d’abeille pour l’évacuation du flux, il supporte également le connecteur d’alimentation au format classique mais surtout pas de bouton marche / arrêt. Voila qui est un peu surprenant et qui sort des sentiers battus, il faut donc débrancher le câble d’alimentation pour couper le bloc. 
Les cordons modulaires sont parfaitement identifiables, les connecteurs Pci-E sont colorés en bleu, ils sont au nombre de 4, 2 en 6 broches et 2 en 6 + 2 broches, ils possèdent des condensateurs de filtrage de 2200 µf pour limiter les parasites.

6zl25fgxt9ye35eqj701.jpg

Quatre se destinent aux périphériques Molex et Sata, le plus grand au cordons 20/24 de la carte mère et enfin les 2 restant à l’Eps 4 et 8 broches.
C’est une alimentation de type mono-rail, un seul et unique donc pour le 12 volts en 60 A, 66 en pointe, c’est une des spécificités de Silverstone qui défend ce procédé depuis plusieurs années déjà. L’agrément 80 Plus Argent lui a été attribué, le rendement est donc au minimum de 85, 88 et 85% à 20, 50 et 100% de charge. Elle embarque toutes les sécurités voulues, OVP / UVP / OCP / OPP /OTP / SCP / OLP.

5gikxr9h1o13l7n1cfuh.jpg nym85oeujn1yt6d4gpo6.jpg

Le ventilateur embarqué est un 135 mm, il est annoté Young Lin référence DFB132512H. Il est donné pour 1850 Tr/min maximum et un débit de 91.16 CFM, Silverstone annonce 19 dB(A) en nuisance sonore, il n’est pas compatible PWM.
Un intérieur bien rangé, les dissipateurs sont dans le sens de la longueur, et sont assez imposants par rapport à la normale pour ce niveau de puissance. Les différents cordons sont bien rangés, à noter le peu de câbles allant du PCB principal vers celui des connecteurs, c’est un des bienfaits des blocs mono-rails exit les cordons propres à chaque rails. C’est évidemment le flux généré par le ventilateur qui rencontre moins d’obstacles.
Les condensateurs de filtrage sont d’origine japonaise, des Chemi-Con pour être précis. Ce bloc serait en provenance de chez Enhance electronics comme la majorité des blocs Silverstone d’ailleurs. Le PCB est classique, le circuit d’entrée d’un côté le redressement et le découpage au centre et le filtrage du côté opposé.

2ua5j9wac1lnorsjmu1p.jpg sk2euox252ctfg0uu6e5.jpg

Conclusion :

Strider Plus 750
Configuration 1
Configuration 2

Repos
Intensif
Repos
Intensif
Tensions ( V)
12 V
11.96
11.89
11.96
11.89
5 V
5.02
5.01
5.01
5
3.3 V
3.30
3.30
3.30
3.23
Delta 12 V

0.07

0.07


Watts
Consommation
En veille
1.4
Au repos
182.00
245.00
En cours de test
379.00
640.00
Total (hors veille)
561.00
885.00


dB(A)
Nuisances sonores

Au repos 1 m/ 5 cm

34.10/37.20
En intensif 1 m/ 5 cm
34.60/39.00

Une surprise très agréable que ce bloc Silverstone Strider Plus, une bonne stabilité est au rendez-vous doublé d’un rendement à l’échelle de son label 80 Plus Argent. Cela se traduit par un des coûts d’exploitation les plus faibles en Conf 1 de notre plateau, par contre les 80 Plus Or reprennent le dessus en Conf 2. Visiblement un positionnement en matière de consommation de notre plateforme de test qui doit lui être favorable.

Au niveau des nuisances sonores, cette alimentation est d’une grande discrétion avec une très faible variation du ventilateur de la position en charge par rapport à celle au repos.

Le bloc est propre, très bonne qualité de fabrication, comme d’habitude chez ce fabricant, nous apprécions particulièrement la mise à disposition de kits cordons courts, idéals pour les petits ou mini-boitiers. Nous ne parlerons pas volontairement du nombre de connecteurs Molex et Sata qui, dans notre cas est inférieur à ce que propose la concurrence, il en manquerait 2, 1 en Sata et 1 en Molex, est ce bien important ? 

Nous apprécions moins l’absence du bouton marche arrêt pourtant fort pratique, cela doit correspondre plus à un désir d’économie financière qu’à un réel besoin d’ordre technique. Les cordons sont de bonne s longueurs pour une intégration dans un grand boîtier.

Le prix de 115.00 euros nous apparait comme étant très bien placé en fonction du niveau de performance, la garantie n'est que de 3 ans, 5 ans eût été un plus.
Label recommandé par 59hardware pour cette alimentation.

arrow Bon niveau de performances.
arrow Discrétion.
Modularité des cordons.

L'absence de bouton marche arrêt.


{mospagebreak}
{menu Vantec ION2 600 Watts}

Vantec ION2 600 Watts

54v2tztutgxrim58a3yc.jpg

Une société multi produit créée en 1984 à Frémont, la gamme est large, le stockage est sans doute la partie la plus connue, boîtiers externes, stations d’accueil et tiroirs extractibles sont présents. Le refroidissement est également représenté par le biais de ventilateur de différentes tailles et par du ventirad et du refroidisseur de portables. Les accessoires sont également un de leur point fort, des cartes d’extensions type USB 3.0 et 2.0, Sata et FireWire, mais aussi des câbles et Hubs.

Pour ce qui nous concerne, 10 blocs sont représentés chez Vantec. Trois de 350, 400 et 460 Watts, ce sont des modèles que nous pourrions qualifier de simple. Ion2 550-700 est la série moyen de gamme, 550, 600 et 700 Watts sont les puissances qui sont représentées. Enfin, Ion2 700-1000, le haut de gamme chez Vantec, 3 blocs de 700,800 et 1000 Watts.
C’est une alimentation milieu de gamme pour Vantec que nous allons tester, la VAN-600AS.

Présentation :

Les spécifications techniques
Le conditionnement
arrow 600 Watts. arrow Le bloc
arrow Agrément : Label 80 Plus arrow Un cordon d'alimentation, visserie.
arrow Rend max annoncé de + 80% arrow Les cordons modulaires
arrow Charge maximale +3.3 volts : 24 A arrow Notice non traduite
arrow Charge maximale +5 volts : 24 A  
arrow Charge maximale +12 volts 1 : 22 A  
arrow Charge maximale +12 volts 2 : 22 A  
arrow Charge maximale -12 volts : 0.5 A  
arrow Charge maximale +5VSB : 2.5 A  
arrow Protections : OVP / UVP / OCP / OPP / OTP / SCP
arrow Type modulaire. Conditions :
arrow Ventilateur de 135 mm Prix moyen constaté : 55.00 euros.
arrow Dimensions : 150 x 155 x 86 mm Garantie de 3 ans.

je50xs6bu86kcnhjypfm.jpg 3fg3q4qiqv7oem7hgm6o.jpg

C’est un bloc de type semi-modulaire, les cordons carte mère sont fixes, à savoir le 20/24 et le 4 + 4 broches. Les connecteurs Pci-E, 1 x 6 et 1 x 6+2 sont rassemblés sur un seul et même câble, fixe lui aussi. Le bloc est noire et aux dimensions standards.
Le panneau arrière abrite le connecteur d’alimentation et le bouton marche/ arrêt, l’aération est constituée par des trous en nid d’abeille.
Le panneau supportant les connecteurs et assez désertique. Trois câbles sont fixes, le 20/20 et le 2 x 4 pour la carte mère et enfin un seul est unique cordon destiné au Pci-E avec un 6 broches et un 6 + 2 broches. Pour les modulaires nous retrouvons 4 connecteurs destinés aux périphériques, 6 Molex, 6 Sata et 2 Fdd.

r8wc0agf642wqu2ffuua.jpg 11lllzqdezuhnsmxwpni.jpg

Les connecteurs :

C’est une connectique assez réduite comparativement à certains blocs de notre comparatif, c’est une alimentation qui se destine à un usage simple.
L’intérieur est assez spacieux, il faut signaler que le PCB est assez petit. Ce bloc possède 2 rails sous 12 volts de 22A avec un maximum de 36 A  en combiné soit 432 Watts, c’est une des valeurs les plus faibles de notre comparatif par rapport à la puissance nominale du bloc.
ffk8ues3x6o2z3hscjhq.jpg dxolu3abhz6xzh4rr9ac.jpg

Le ventilateur embarqué est un 135 mm de chez Young Lin, une référence connue car déjà présente sur certains modèles de notre plateau, il affiche 1850 Tr/min maxi, un débit de 91.16 CFM et 19 dB(A) en nuisance sonore.

ma52fqeypk5f5uwcrkld.jpg

Conclusion :

Vantec ION2 600
Configuration 1
Configuration 2

Repos
Intensif
Repos
Intensif
Tensions ( V)
12 V
12.60
12.23
-
-
5 V
5.01
4.88
-
-
3.3 V
3.27
3.24
-
-
Delta 12 V

0.40
-
-


Watts
Consommation
En veille
1.4
Au repos
192.00
-
En cours de test
433.00
-
Total (hors veille)
625
-


dB(A)
Nuisances sonores

Au repos 1 m/ 5 cm

40.60/46
En intensif 1 m/ 5 cm
49.80/57.10

Nous ne nous attendions pas à des performances comparables aux autres blocs présents sur ce comparatif. Certain sont mieux labélisés mais surtout beaucoup plus chers, pour rappel elle est affiché à 55 euros soit 2 fois moins cher que la Cooler master Silent Pro Gold annoncée à la même puissance. A ce niveau de prix, nous nous montrerons indulgents.

Il faut signaler dans un premier temps que ce bloc n’a pas été testé en Conf 2 suite à un manque de connecteurs. En tout état de cause lorsqu’on se penche sur ces résultats, aurait-il passé ce test qui est réellement très dur.

Les performances sont moyennes, sa consommation est assez importante les chutes de tensions très élevées.  

Sur un point de vue sonore, pas vraiment de surprise non plus, le ventilateur tourne à sa vitesse maximum le bloc en charge, le niveau de bruit est ainsi élevé.

La connectique est correcte pour les périphériques, par contre un seul jeu de cordons Pci-E, pourquoi d’ailleurs en posséderait-elle 2? Car visiblement avec le test de base elle peine à suivre.
En bref  une alimentation à réserver à un usage sage.
Son prix de 55 euros est évidemment son point fort, la garantie est de 3 ans malgré tout.

arrow Le prix.
arrow La garantie de 3 ans.

Performances moyennes
Niveau sonore élevé

{mospagebreak}
{menu Be quiet Straight Power 680}

Be quiet Straight Power 680

av3tmplwj7l23k5z5p8w.jpg

Be quiet, un autre acteur dans le domaine des alimentations, c’est une marque issue de Listan un fabricant de matériel informatique un fabricant d’outre-Rhin.
La marque Be quiet est dédiée aux alimentations donc mais aussi au refroidissement par le biais de ventilateurs comme les SilentWings par exemple.
arrow Pure Power E7 est une entrée de gamme, 4 modèles la composent, 300, 350, 430 et 530 Watts.
arrow StraightPower correspond au moyen de gamme, elle comporte 6 versions de 400 à 700 Watts mais comporte aussi 3 modéles en CM (cable management) déclinés en 480, 580 et 680 Watts.
arrow Enfin le haut de gamme, de grosses puissances sont présentes, 750, 900, 1000 et 1200 Watts.
A noter l’intéressante présence d’alimentations au format SFX et TFX, 300 et 350 Watts pour le première et 300 Watts pour la seconde. Elles se destinent au marché du mini-PC.

Le bloc que nous allons testé est le StraightPower 680.

Les spécifications techniques
Le conditionnement
arrow 680 Watts (790 en pointe). arrow Le bloc
arrow Agrément : Label 80 Plus Bronze arrow Les cordons
arrow Rend max annoncé de 86.86% arrow Un cordon d'alimentation, visserie.
arrow Charge maximale +3.3 volts : 28 A arrow Notice traduite
arrow Charge maximale +5 volts : 28 A  
arrow Charge maximale +12 volts 1 : 18 A  
arrow Charge maximale +12 volts 2 : 18 A  
arrow Charge maximale +12 volts 3 : 18 A  
arrow Charge maximale +12 volts 4 : 18 A  
arrow Charge maximale -12 volts : 0.5 A  
arrow Charge maximale +5VSB : 3 A  
arrow Protections : OVP / UVP / OCP / OPP / OTP / SCP
arrow Type modulaire Conditions :
arrow Ventilateur de 120 mm Prix moyen constaté : 124.00 euros.
arrow Dimensions : 150 x 160 x 86 mm Garantie de 3 ans.
bnj6w53g7upoelvbd90s.jpg 0s802m8dppswfa8ljpk4.jpg

Présentation :

Un design très original qui nous permet d’échapper aux blocs noirs habituellement rencontrés.
La carrosserie est gris foncé légèrement métallisée, la face arrière présente l’habituelle structure en nid d’abeille. Y sont logés le connecteur d’alimentation et le bouton marche-arrêt.

c17gp3m1spyqsx9aywce.jpg gz0e5zl90f9r7gztbtya.jpg

Le dessous du bloc est revêtu d’une plaque en plastique, elle est munie de tiges métalliques pour protéger le ventilateur. A ce niveau il est décentré par rapport à la surface, côté gauche vue de l’arrière. L’ensemble est de très bonne facture, la finition excellente.

g1dn3ozuncuyw0xowq4o.jpg rw8divu1jlrb0zjn3chl.jpg

Le panneau recevant les connecteurs possède une aération haute sur toute la largeur. C’est un bloc modulaire mais qui comme bon nombre de ses confrères comporte des cordons fixes. Nous retrouvons donc le cordon 20/24 broches et un 4 broches (P4) pour la carte mère. Si cette dernière nécessite un 8 broches (P8), il est livré sous forme de cordon détachable.
Nous découvrons 4 prises pour les périphériques, 1 pour le P8 et 2 pour les Pci-E. Les cordons sont dédoublés pour aboutir à un 6 et un 6+2 broches.

rzddotl12lefxcxfmq6h.jpg zpeth7omdln8fi9x3fgd.jpg

Les connecteurs :

Notre StraightPower CM 680 possède 2 cordons fixes pour alimenter des ventilateurs 2 connecteurs sont livrés, Molex et standard 3 broches. Un seul ventilateur peut être monté par cordons donc limitation en puissance de sortie.
Ils sont indexés sur le régime de rotation du ventilateur intégré et permettent ainsi une augmentation des ventilateurs du boîtier en cas de fortes charges. Les cordons sont assez longs pour atteindre le ventilateur d’aspiration en bas de façade.

351px5sb2j3eon24qicy.jpg 1seof6t4qcz4msg1nrog.jpg

Une belle carrosserie, c’est bien mais levons le capot.
La ventilation est assurée par un SilentWings USC de la marque, sa vitesse de rotation est de 1500 Tr/min maximum avec un débit 85.35 m3/h et un niveau de nuisance sonore de 17 dB(A).

y3m7y6ghbdvqlad9uxwz.jpg p7ege2lsfr3e7qxqunxa.jpg

C’est un bloc de type multi-rails 4 lignes 12 Volts sont présentes sous 18 A, il embarque les protections habituellement rencontrées. L’intérieur est propre, bien rangé, nous comprenons mieux le décentrement du ventilateur, un dissipateur est monté très prés d’une paroi. Le ventilateur ainsi posé contribue à sa dissipation.

mmpld0xp8twyawoj0cb2.jpg lib53hy3tajusz6ufk14.jpg

Conclusion :

Be quiet Straight Power 680
Configuration 1
Configuration 2

Repos
Intensif
Repos
Intensif
Tensions ( V)
12 V
12.13
12.03
12.12
12.00
5 V
5.02
5.00
4.94
4.90
3.3 V
3.40
3.40
3.25
3.21
Delta 12 V

0.10

0.12


Watts
Consommation
En veille
1
Au repos
183.00
235.00
En cours de test
406.00
674.00
Total (hors veille)
589.00
909.00


dB(A)
Nuisances sonores

Au repos 1 m/ 5 cm

34.30/37.80
En intensif 1 m/ 5 cm
38.30/46.80

Sur un point de vue performances, les chûtes de tension sous 12 volts sont assez élevées mais reste largement tolérable.
La consommation en Conf 1 se situe assez logiquement entre les blocs labélisés argent et ceux titulaires du 80 Plus standard. En Conf 2, la consommation est plus importante mais elle respecte cette hiérarchie.

Sur le niveau sonore et à 1 m elle est légèrement audible mais rappelons que ces tests sont effectués sans boîtier.
La connectique est plus que correct, les cordons de bonnes longueurs pour une intégration dans un grand boîtier. A noter également la possibilité de piloter 2 ventilateurs supplémentaires, ils seront indexés sur celui du bloc.
Le désign est plutôt réussi, avec une petite touche de rajeunissement au niveau de la grille du ventilateur.

Passons au prix, 124 euros, c’est un peu élevé par rapport à certains blocs présents, la période de garantie annoncée est de 3 ans mais, assortie d’un remplacement du bloc sur le site. Voila qui est appréciable.

arrow Performances correctes.
arrow Connectiques développée.
arrow Garantie du bloc sur le site.

Prix un peu élevé.

{mospagebreak}
{menu Résultats des tests}

Résultats des tests

Les plates-formes de tests :

Conf 1
Conf 2
2 x Pci-E 6 broches mini
4 x Pci-E 6 broches mini

Processeur à 4000 MHz

1 x Radeon HD 3870X2
850/900 MHz

Processeur à 4000 MHz

2 x Radeon HD 3870X2
850/900 MHz

12 Volts mini relevés
Les premiers résultats sont constitués par les tensions 12 volts minimales relevées lors des tests. En clair Conf 1 et en foncé Conf 2.

Les blocs sont tous dans les normes de tolérances ATX, la Vantec de très peut.

Les baisses de tension
Nous allons maintenant quantifier la chute de tension en cours de test, c’est une indication importante car elle atteste de la bonne tenue de l’alimentation face à une contrainte importante. Le calcul est simple, la différence entre la tension au repos et en charge. Il convient de relativiser, le delta idéal est bien sûr 0 mais au-delà des valeurs les écarts entre les Conf 1 et 2 sont très intéressants et se doivent d’être cohérents 0.06/0.07 par exemple ou 0.21/0.22.

Puissance consommée :
Elle se mesure directement sur la prise de courant, elle est le reflet du rendement du bloc. La 1ère valeur à gauche des barres en bleu correspond à la consommation en veille. En vert la valeur au repos, la valeur au centre des barres au surcroît de consommation pendant le test et à droite la consommation totale relevée.

Conf 1

Conf 2

Coût annuel et équivalent rejet de CO² :
Il s'agit des coûts et des équivalents rejet de CO². Il faut vivre avec son temps, l’énergie est chère à tout les niveaux que ce soit sur notre pouvoir d’achat qu’à celui de la pollution de notre planète.
Nous sommes partis sur le scénario suivant : Le PC en veille pendant 20 heures et en utilisation très intensive pendant 4 heures par jour. En clair les résultats en Conf 1, en foncé en Conf 2.
Indice EDF : 45 g/ Kw de rejet CO² et 0.1085 € TTC/Kw

Nuisances sonores :
Le tableau reprend les relevés effectués à 15 cm et à 1 m. Quelques explications s’imposent, en bleu les valeurs au repos, en orange en charge.

15 cm

1 m

Spécifications des alimentations testées

7cftag707m8crs7ovnrp.png

{mospagebreak}
{menu Conclusion}

Conclusion

8v4tes8clkjkg3x1lx2i.jpg

Pour cette conclusion, nous scinderons nos analyses en autant de catégories que de label 80 Plus. Le tout dans un souci d’équité qui plus est cela se ressent au niveau du tarif, hors de question donc de comparer un « simple » Label 80 Plus à 55 euros et son homologue or ou argent à plus de 169 euros. Mais les tests subis par les blocs sont les mêmes, il suffit donc de consulter les graphiques pour apprécier les nuances.

59hardware

Pour le label 80 Plus Or, pour rappel le rendement minimum est de 87, 90 et 87% à 20, 50 et 100% de charge.

La Seasonic X750 comporte quelques innovations telles que l’implantation du DC to DC sur le PCB des connecteurs de sortie. Le refroidissement repose sur un concept nouveau comportant l’arrêt total du ventilateur, très impressionnant et forcément très discret. L’ensemble nous a conquis surtout après les différents tests, pour une fois, les progrès sont palpables, identifiables clairement.
Label performance pour ce bloc pour ses innovations et surtout son côté semi-passive.

L’Enermax Modu 87 + 700, des résultats à la hauteur des espérances ! Elle demeure stable, parfaitement comparable voir identique aux autres blocs de son niveau de certification. C’est une des rares multi-rails de la catégorie, cela ne se traduit pas par une stabilité plus importante ni une consommation plus réduite mais bien sur par un niveau de sécurité plus important en cas de problèmes, c’est à verser au crédit de notre Modu 87+. Sur un point de vue technique, elle n’est pas éloignée de certains modèles dit mono-rails, comme la qualité des composants et le DC to Dc notamment.
Label performance pour ce bloc surtout pour son équilibre,  avantage du multi-rail et le niveau de performances.

La Cooler master Silent pro Gold 600 fait partie de cette catégorie, une belle surprise ! elle cumule plusieurs qualités, discrétion, économie, stabilité, câble management, garantie, que du positif à notre avis. Label performance et coup de cœur pour ce bloc.

59hardware

Le label + 80 Plus argent.

Dans cette catégorie nous avons la Silverstone Strider Plus 750, un bloc que nous découvrons avec un plaisir certain. Un bon niveau de performances, un coût à l’exploitation des plus faibles, un excellent rapport qualité prix. Le câble management n'est pas oublié avec differentes options en câble courts que nous trouvons particulierement intéressant.
Label recommandé par 59hardware pour ce bloc.

59hardware

Pour le label 80 Plus Bronze, le rendement minimum est de 82, 85 et 82% à 20, 50 et 100% de charge.

La Be quiet Straight Power 680 est dotée de performances très correctes, d’une connectique complète et d’un petit bonus avec la régulation de 2 ventilateurs supplémentaires.
Au niveau de la garantie, signalons l’échange sur le site du bloc en cas de problèmes pendant 3 ans, bon point.

59hardware

Le label 80 Plus Standard.

La Fractal Design Newton R2 800 Watts est nettement plus classique, cela ne signifie pas pour autant quelle est démodée, loin de là. Techniquement sa stabilité est étonnante, malgré des charges importantes par contre sa consommation est supérieure à ses homologues mieux « décorés », tout à fait logique par rapport à son classement.
Conception classique donc mais PCB plutôt bien ordonné, le tout refroidi par un ventilateur de 135 mm qui s’acquitte largement de sa tache. Prometteur tout ça, car pour un premier essai de la marque dans le domaine des alimentations, il est transformé.

La Vantec ION2 600, un bloc assorti d’un des prix les moins élevés de notre plateau, son second atout n’est autre que la période de garantie fixée à 3 ans. Une alimentation à utiliser sagement, dotée d’une bonne connectique et de surcroit modulaire.

Tous les blocs présents dans ce comparatif s’inscrivent parfaitement dans une des plages de puissance la plus concurrencée dans le domaine. Pour preuve le lancement de bon nombre de modèles dans ce créneau des 501 à 800 Watts par les différents acteurs du marché avec une pointe pour les 650 à 800 watts.
Ils possèdent quasiment tous le label 80 Plus de base, mais aussi et surtout les variantes bronze, argent ou or. Voila qui est significatif d’une tendance du marché, nul besoin d’un bloc de plus de 900 watts pour accéder aux bienfaits du haut rendement. 

Mais tout cela a un prix, il est bien souvent supérieurs à 130 voir 160 euros, l’écologie est coûteuse parait-il, nous en avons la confirmation. Certains blocs présents ou à venir sont affichés aux environs des 55 à 100 euros à des niveaux de puissances comparables, des choix sont à faire pour l'instant…

A venir :

Des blocs très intéressants, deux Silverpower de 620 et 750 Watts, labélisés 80 Plus Bronze et Argent, Amacrox Free Earth 85+ 650 Watts. FSP sera du lot aussi avec la Fortron Everest 600 et Xilence avec la XP700.

Spécifications des alimentations testées

7cftag707m8crs7ovnrp.png

Remerciements : Fractal design, Seasonic, Enermax, Cooler master, Silverstone, Vantec.

Comparatif : Alimentations haut rendement

Envoyer Imprimer
 Articles > Alimentations
{navigation}

Introduction

Antec Signature

Ce sont des alimentations bénéficiant des toutes dernières innovations techniques, elles sont bénéficiaires du label 80 Plus bronze au minimum. Des blocs qui sont donc à la pointe en matière d’économie d’énergie, mais aussi en termes de discrétion. Tout cela ne peut faire oublier qu’elles doivent également se montrer stables face à des contraintes importantes. Nous serons d’autant plus vigilant dans la mesure où leur niveau de prix est vertigineux, de 180 à 290 euros.

Notre plateau s’élargit, après l’Antec Signature 850, la Cooler master Ultimate UCP 900 et l’Enermax Révolution 85+ 900, voici venir Seasonic et sa M12D. Les 3 dernières sont estampillées 80 Plus argent, l’Antec annonce le Bronze. La dernière venue présente plutôt bien, un rendement annoncé à plus de 88 %, une connectique à priori très complète, à voir.

Antec Signature 850, 195 euros, garantie 5 ans.
Cooler master Ultimate UCP 900, 190 euros, garantie 5 ans.
Enermax Révolution 85+ 900, 280 euros, garantie 5 ans.
Seasonic M12D 750, 185 euros, garantie 5 ans

 

Spécifications des alimentations testées

59hardware

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

 Labels et protocoles

Labels :

SLI et Crossfire : Ce sont des agréments remis par les fabricants de cartes graphiques, indiquant ainsi que les blocs labellisés sont aptes à alimenter une machine équipée d’un duo de cartes graphiques.

SLI

Pour nVidia, il y a 6 niveaux de SLI, selon la nature des cartes à alimenter :
SLI Ready PSU (pour toute carte inférieure à la 8800GTS)
fleche 3 x GeForce 8800 Ultra/GTX
fleche GeForce 9800 GX2
GeForce 8800 Ultra
GeForce 8800 GTX
fleche GeForce 8800 GTS /7950 GX2

Plus d’informations : Alimentations certifiées nVidia

CrossFire

Pour ATI, c’est le même principe mais avec 9 niveaux de certification :

HD 4870 X2 fleche HD 4870
HD 4850 fleche HD 3870 X2 / HD 2900 XT
fleche HD 3850 / HD 3870 fleche HD 2600 Pro / HD 2600 XT
fleche X1900 / X1950 fleche X1800 / X850 / X800
fleche X1650 / X1600 / X1300

Plus d’informations : Alimentations certifiées ATI

A noter que qui peut le plus peut le moins, il est évident qu’une alimentation ayant un agrément pour un Crossfire de X1900 l’a également pour un duo de X1800 ou X1300.

WEE

WEEE et RoHS, ces 2 directives régissent la composition même des produits et leur traitement post-utilisation.

Pour la 1ère, en français DEEE (Déchets d’équipements électroniques), le recyclage et l’élimination des équipements électroniques, obligation de reprise et de traitement des déchets, mais de façon spécifique.
Pas de mélange avec les rebuts ménagers. Reconnaissables à une petite poubelle barrée.

RoHS

La seconde limite l’utilisation de certaines substances dangereuses pour la santé et l’environnement telles que le plomb, le mercure, le cadmium… Il faut noter qu’il s’agit de directives donc, au niveau européen, une obligation d’application mais en tenant compte des différentes législations…

80 Plus

80 Plus, Un label spécifique aux alimentations : 80 Plus. Il est basé sur le rendement et, comme son nom le laisse présager il labellise les alimentations ayant un rendement de plus de 80 % à 20, 50 et 100 % de charge.
D'autres classifications sont apparues, beaucoup plus exigeantes :
fleche Le 80 Plus bronze, 82, 85 et 82% à 20, 50 et 100% de charge
fleche Le 80 Plus Silver, 85, 88 et 85% à 20, 50 et 100% de charge.
fleche Le 80 Plus Gold, 87, 90 et 87% à 20, 50 et 100% de charge.

Bien d’autres normes existent, CECP (Basé sur le rendement énergétique), PC Green (fabrication, utilisation et recyclage)…

Glossaire :

CFM, Cubic Feet/Minute : Volume d'air déplacé par le ventilateur. En francais, m³/h, mètres cubes par heure, 1 CFM = 1.699 m³/h.

Protocole :

MaxInPower Premium II
Antec Signature

Plateforme de test:

arrow Processeur : Intel Core 2 Quad Q9550.
Dissipateur : Cooler Master Hyper Z600 avec ses 2 ventilateurs.
Carte mère : MSI X38 Diamond.
Mémoire : 2 x 1GB OCZ 1600 DDR3.
Carte graphique : 2 x MSI HD 3870 X2.
Disque dur Sata : Hitachi Deskstar 164 Go.
Ventilateurs : Coolink 120 mm & Swiff 1201.

Avant chaque série de mesures, et dans les 2 configurations, une période de 1 heure sera consacrée à la mise en température de l'alimentation par le biais du test Cpu Burner sur les 4 cœurs. A l'issue de cette période, et pour les mesures, ce même test est relancé et nous lui adjoignons 3DMark06 en même temps et une copie d’un gros fichier. Chaque test sera exécuté 3 fois, une moyenne sera établie.

fleche La 1ère configuration (Conf1) consiste à un cadencement du processeur de base, à savoir 2830MHz avec la tension d'origine . La carte vidéo est cadencée à 850/900 MHz, dans le CrossFire seule la carte graphique principale est paramétrable.
fleche La 2ème configuration (Conf2), le processeur est cadencé à 3744 Mhz, mais la tension d'alimentation est de 1.43 Volts. La carte vidéo est surcadencée de 850/900 MHz à 878/955MHz.

Mesures électriques
Nous porterons notre attention sur le 12 volts, les valeurs 5 et 3.3 volts ne fluctuant quasiment pas quelque soit le modèle testé…Un voltmètre sera branché sur une ligne 12 volts, la valeur mini sera relevée au repos, juste après la période de mise en température et en utilisation intensive. Parallèlement un Wattmètre est positionné sur l'alimentation du bloc, la valeur de consommation maxi sera prise en compte.

Mesures sonores

Le sonomètre positionné à 15 cm du bloc, impossible de dégager des nuances significatives. Nous le placerons donc à 5 cm sur le côté de celle-ci, suivant un angle de 30°, la valeur la plus importante sera relevée. Une nouvelle mesure sera effectuée à 1 mètre.

59hardware

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

Antec Signature 850

Antec Signature

Le premier se nomme Antec, société bien connue et qui revient très souvent dans nos colonnes. Sa gamme de produit s’étend des boîtiers aux alimentations en passant par le multimédia plus récemment.
arrow Signature : Le haut de gamme, 2 modèles de 650 et 850 watts, très haut rendement.
arrow True Power Quattro : gamme fortes puissances, 850 et 1000 Watts
arrow NeoPower : 380 à 650 watts, 5 modèles, modulaires.
arrow EarthWatts : 3 modèles de 380 à 500 watts, haut rendement
arrow TruePower Trio : 3 rails 12 volts, 3 modèles de 430, 550 et 350 Watts
arrow Basiq : entrée de gamme, 2 modèles de 350 et 500 watts

Les spécifications techniques :

Antec Signature

Présentation :

L’Antec Signature adopte donc 2 niveaux de puissance, 650 et 850 Watts. Voila qui marche un peu sur les plates-bandes de la TruePower Quattro, qui est décliné sous 850 et 1000 Watts. Cette dernière se démarque par un coté compétition, tout à fait dans la ligne Gordini avec ses bandes blanches, elle se destine plutôt aux gamers. Le prix de la version Quattro est de 150 euros environ donc un écart de prix d’environ 45 euros, ce qui n’est pas rien, avec la toute nouvelle signature. Cette dernière n’affiche aucune destination précise mais son coté classieux et son argumentaire high tech la pousse vers des usages peut être plutôt sages.

Antec Signature Antec Signature

Le premier contact est l’étonnement, un conditionnement luxueux mais aussi inhabituel. Une boîte au format chaussure en carton fort de couleur noir, en fait la boîte possède plusieurs étages. Celui de dessus abrite le bloc et la notice, celui du dessous les cordons modulaires, l’ensemble est réutilisable tant sa rigidité est importante.

Antec Signature

Mais une alimentation ce n’est pas qu’une boite, le bloc, comme précité est très bien fini, finition noire satinée sur une carrosserie assez longue. La profondeur est de 180 mm, à anticiper lors de l’achat, tous les boitiers ne peuvent accueillir une telle dimension.
La face arrière comporte le connecteur d’alimentation et le bouton marche/arrêt et surprise le ventilateur de 80 mm. C’est en effet un simple ventilateur de 80 mm qui a en charge l’aération de la Signature 850, toujours inquiétant quant aux nuisances sonores !

Le devant du bloc accueille les connecteurs et les cordons de sortie.

Il s’agit donc d’un bloc semi-modulaire, l’essentiel est fixe, à savoir les cordons carte mère, 2 x Pci-E 6+2, une ligne Molex et une en Sata. L’idée est astucieuse car outre les cordons de carte mère et de cartes graphiques que nous trouvons en fixe de plus en plus souvent, une ligne Sata et une en Molex sont présentes, de quoi réduire les coûts de fabrication et alimenter une configuration classique.
Les modulaires sont réduits à 2 lignes Pci-E 6 broches, parfait pour un Sli ou CrossFire,  et 2 lignes pour les périphérique en Molex et Sata. Tous les cordons sont gainés, y compris entre chaque connecteurs.

Antec Signature Antec Signature

L’Antec Signature comporte donc 4 rails sous 12 volts, qui se décompose ainsi :
arrow 12 V1, 22 A : carte mère et accessoires.
arrow 12 V2, 22 A : carte mère.
arrow 12 V3, 25 A : Pci-E 6 et 8 broches.
arrow 12 V4, 25 A : Pci-E 6 et 8 broches.

Les rails 3 et 4 sont dédiés aux cartes graphiques, 25 A pour chaque ligne, cela fait 600 Watts dédiés uniquement aux cartes graphiques, il y a de la marge. De quoi alimenter du Sli ou du CrossFire en toute tranquillité.

L'intérieur :

Précisons tout d’abord que cette opération annule toute garantie, l’ouverture est fort simple 2 vis à enlever pour ôter le capot. Une feuille de protection en plastique couvre le dessous du premier PCB, en effet, l’Antec Signature comporte  2 PCB. Voila qui change des structures habituellement rencontrées.
La 1e, celle qui  est au dessus prend en charge le circuit primaire de l’alimentation, nous reconnaissons donc les selfs de filtrage, les 2 condensateurs d’entrée, d’origine Rubycon,(  390µF 450 V), et le premier pont redresseur. Le transformateur ayant en charge la fourniture du +5 VSB responsable du circuit de veille du bloc mais aussi le circuit PFC.

Antec Signature Antec Signature

Le 2e PCB prend en charge le découpage de la tension, nous retrouvons donc les transistors de puissance, les diodes de redressement et leur refroidisseur cuivre. Le transformateur de couleur jaune est placé à proximité du ventilateur il a en charge l’abaissement de la tension. Des VRM sont présents dans le circuit, nommé par Antec Dc/Dc ils assurent l’abaissement et la stabilité du 3.3 et du 5 Volts.
Une sonde pour la gestion du ventilateur est montée sur le refroidisseur principal, elle mène a un petit PCB sur le coté, à noter que ce dernier est un PWM. Ce mode de gestion commence a se rencontrer sur des blocs haut de gamme, son principal atout est une réactivité beaucoup plus importante face aux variations des températures.

Antec Signature Antec Signature

Le ventilateur est un Nidec référencé Beta SL DDBA 12PS306AH1, pas beaucoup d’informations sur ce dernier si ce n’est qu’il est donné pour 0.5 A.
Un PCB à 2 étages si l'on peut dire, voila qui permet une meilleure dissipation, mais surtout l’implantation de composants plus imposants. L’autre avantage est d’offrir des PCB plus simplifiés que les « tous en un », meilleure stabilité, moins de bruits parasites, meilleur rendement, mais coûteux.
Au niveau du refroidissement, nous avons droit à un tunnel, le procédé est cher à Antec, Le ventilateur d’extraction génère une dépression dans le bloc, l’entrée de l’air se fait par l’avant du bloc via les ouvertures, le flux est nettement plus concentré sur les dissipateurs à refroidir. Ils sont placés directement sur le chemin, à l’inverse d’un 120 mm qui souffle avec toutes les perturbations de flux que cela sous-entend mais surtout les interrogations sur l'évacuation de ce dernier. Ce bloc est en provenance de Delta Electronics Inc, un nouveau fournisseur pour Antec, après FSP et Seasonic.

Antec Signature Antec Signature

Conclusion :

59hardware

Un bloc qui décoiffe, d’une discrétion rare, c’est un de ses atouts principaux en dehors de son rendement labélisé 80 Plus Bronze. Sa stabilité est excellente, les chutes de tensions très faibles.
Visiblement la séparation des 2 PCB a plutôt du bon, déjà sur les composants embarqués qui peuvent être plus volumineux, les pistes des PCB moins chargées. Le refroidissement s’en trouve optimisé par une meilleure disposition des dissipateurs internes. Voila qui permet à Antec de prouver que la technique du « tunnel » de refroidissement, qui lui est cher, à encore de l’avenir, nous qui le pensions condamné avec la venue des 120 mm dans les alimentations.

Son encombrement est assez important, 190 mm et certains câbles un peu courts. Nous pensons à ceux qui se destinent à la carte mère, dans le cas d’un montage dans un grand boîtier avec un positionnement de bloc en position basse, il y a fort à parier que les 550 mm soit un peu justes.

arrow Label 80 Plus Bronze
arrow Performances de premier plan.
arrow Discrétion.
arrow Certains cordons modulaires
Profondeur importante, 190 mm.
Cordons carte mère un peu courts.
Prix élevé.

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

Cooler master UCP 900

Cooler master UCP

Cooler master est également un acteur important dans notre domaine, c’est une société multi-produit, très habituée de nos colonnes également. Dans leur catalogue, des ventirads, des boîtiers mais aussi des boîtiers externes, et des accessoires. En ce qui concerne les alimentations, la gamme est bien fournie :
arrow Les UCP, le très haut de gamme, labélisé 80 Plus Argent et SLI, disponible en 700, 900 et 1100 Watts
arrow La gamme Silent Pro, la série silencieuse, haut rendement (Label 80+) et respect de l'environnement en cas de recyclage sont présents. 3 modèles de 500 à 700 Watts.
arrow Real Power, 7 modèles de 620 à 1250 Watts labélisés SLI et 80+.
arrow La gamme eXtrem Power, les blocs standards, bénéficiant d’un bon rapport qualité prix. 8 modèles de 380 à 650 Watts.

Les spécifications techniques :

Cooler master UCP

Présentation :

Trois puissances sont disponibles dans les UCP, 700, 900 et 1100 Watts, encore une fois chevauchement de gamme, la série Real Power comporte en effet des blocs de la même puissance.
Comment positionner la gamme UCP, vitrine technologique ? Exercice de style ou réponse à une demande précise ? Sans doute un peu tout à la fois, quoiqu’il en soit, le seuil psychologique des 200 euros est franchi…  Pourquoi UCP ? Et bien pour Ultimate Circuit Protection, un argumentaire du fabricant basé sur la fiabilité et la stabilité de son bloc.

59hardware 59hardware

Le conditionnement est plus que correct, une débauche de mousse pour protéger le bloc, le tout est enfermé dans une 2e boite, le conditionnement final.
Présentation très particulière pour notre UCP 900, exit le bloc noir aux formes angulaires qui se raye au moindre montage. Nous avons affaire à une carrosserie avec des arrondies et nervurées sur les cotés pour plus de rigidité, mais surtout la finition est très granuleuse et de couleur gris foncé, impossible à rayer, normalement.

59hardware 59hardware

La face arrière est composée d’un panneau perforé nid d‘abeille, il comporte le connecteur d’alimentation, l’interrupteur marche/arrêt et un voyant. Le connecteur d’alimentation n’est pas standard par rapport aux habitudes dans le domaine, certains blocs américains sont équipés de ce type de connecteur, notre conseil, n’égarez pas votre cordon car pour retrouver le même cela risque d’être une grande partie de plaisir.

59hardware 59hardware


Un voyant lumineux est présent au dessus du bouton marche/arrêt, à quoi sert-il ? Aucune idée dans la mesure où il n’est pas documenté aussi bien sur la notice papier que sur le Cd ou sur le site internet. Bon, vous me direz facile à anticiper, oui mais quand même ! Quand il est rouge ce n’est pas très bon, une sécurité est enclenchée, il ne s'allume que dans ce cas...

Les cordons de sortie :


Le panneau avant est totalement occulte à l’exception de l’ouverture du toron des cordons de sortie  avec le sacro-saint collier Rilsan noir pour toute garniture, cela fait des années que Cooler master l’utilise même sur un bloc à 215 euros…
Le ventilateur de 120 mm ayant en charge le refroidissement du bloc est monté légèrement en retrait de la surface et plutôt sur l’avant de l’alimentation. Une grille perforée le protège, elle possède la même finition que le bloc à savoir finition granité et structure nid d’abeille. 

59hardware 59hardware


L’ensemble est propre et disons le de bonne facture, un design très moderne qui dénote avec les productions habituelles, l’inscription Ultimate type pochoir sur les cotés apporte une petite note un peu militaire.

C’est un bloc non-modulaire, assez inhabituel vu la puissance développée par le bloc, serait-ce une des conditions pour la recherche du label 80 plus Argent ? Ou de l'agrément Intel? La moindre perte serait chassée à tout prix au détriment de la facilité d’intégration ?
Les cordons carte mère sont de longueurs plus que correct, 650 mm de quoi l’intégrer dans un boitier de grande dimension.  Nous apprécions également les lignes Pci-E avec 2 connecteurs, un 6 broches et un 8 broches, voila qui permet des économies de cordons à ranger dans l’environnement de la ou des carte(s) graphique(s). Ils sont tous gainés, les connecteurs en nombre suffisant.

59hardware

L'intérieur :

Beaucoup plus classique que son homologue de chez Antec, le PCB est en une seule partie et occupe toute la profondeur de l’alimentation. Ses refroidisseurs centraux regroupent l’essentiel des éléments à refroidir, à savoir les transistors de découpage, les diodes de redressement et les diverses régulation. A noter la présence de VRM pour les tensions  5 et 3.3 Volts qui assurent une conversion à partir du 12 Volts avec plus de réactivité qu’avec un système classique.

59hardware 59hardware

Le PCB monté vers l’arrière du bloc n’est autre que le circuit de veille, le +5 VSB, celui à l’avant, pour sa part gère la régulation du ventilateur et les circuits de protection du bloc. Le ventilateur est un Superred, il est référencé CHB12012BS(E), Il possède un régime de rotation proche des 2000 Tr/min et un CFM de 72.7, il est donné pour 16 dB(A) en nuisances sonores. C’est un ventilateur connu chez Cooler master il équipe une bonne partie de la gamme dont les Real Power. Ce bloc est signé AcBell Polytech un des fournisseurs habituels de Cooler master.

59hardware 59hardware

Comparativement à l’Antec signature, l’ensemble est nettement plus encombré, forcément un PCB pour 2 chez Antec. Le cheminement du flux doit être complexe, à tel point que nous nous demandons par où il s’échappe. Quoiqu’il en soit, l’ensemble respire la qualité, aussi bien au niveau des composants retenus que du câblage interne qui est optimal en fonction de la place disponible.

59hardware 59hardware

Conclusion :

59hardware

Un bloc surprenant qui présage, nous le souhaitons la commercialisation de modèles moins puissants, moins onéreux et tous aussi performants.
Sur un point de vue performances, pas grand-chose à redire si ce n’est quelles sont excellentes à tout les points de vue. Les chûtes de tensions sont très mesurées et, dans notre cas, négligeables. Sur un point de vue nuisances sonores, elle est légèrement plus audible que sa consœur de chez Antec mais demeure très discrète.

 

Nous apprécions la longueur des cordons de la carte mère, 650 mm qui doit permettre un montage facilité dans les grands boîtiers. Par contre elle ne dispose d’aucune modularité sur quelques cordons que ce soit, voila qui est pénalisant dans le cas de certains câbles non utilisés. A noter que notre UCP 900 mesure prés de 190 mm de profondeur, il convient de bien vérifier l’espace disponible dans son boîtier mais nul doute que dans certains cas, elle ne passera pas.
Sa présentation est bonne son design dénote de celui habituellement rencontré dans le domaine, voila qui n’est pas désagréable et atteste qu’il est possible de proposer des présentations innovantes. Nous n’en dirons pas autant concernant le sacro-saint collier Serflex ornant la sortie du toron de cordons de la carrosserie, pas très esthétique…

Pour finir, le cordon d’alimentation qui n’est pas standard, nous avons déjà rencontré ce type de connecteurs sur des blocs Cooler master, mieux vaut éviter de l’endommager ou de l’égarer. C’est sans doute la conséquence d’une certaine standardisation des chaînes de fabrication.

 

arrow Label 80+ Argent.
arrow Rendement exceptionnel.
arrow Cordons carte mère longs.
arrow Bonne finition et présentation.
arrow Garantie de 5 ans.
arrow Cordon d'alimentation pas standard.
arrow Profondeur importante, 190 mm.
Prix.
arrow Notice simpliste.

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

Enermax Revolution 85+ 950

59hardware

Enermax, un acteur connu et reconnu dans le domaine des alimentations, pour bien le situer, nous nous attarderons sur les 4 gammes les plus récentes :
arrow Liberty, les premières modulaires de chez Enermax, disponibles en 400, 500 et 600 Watts, nous avions testé et apprécié la version 400 Watts il y a quelques temps.
arrow Liberty Eco, label 80+, 3 niveaux de puissance, 400, 500 et 620 Watts ; c’est une nouvelle gamme.
arrow Les Infinity, label 80+, agrément SLI et elles intègrent le concept DXX, décrit précédemment. Deux puissances disponibles, 650 et 720 Watts, elles sont bien sûr modulaires.
arrow Modu 82+, modulaires, agrément SLI et elles intègrent le concept DXX. 3 niveaux de puissance :425, 525 et 625 watts
arrow Pro 82+, non modulaires, agrément SLI et elles intègrent le concept DXX. Disponible en 385, 425, 525 et 625 Watts .
arrow Galaxy et Galaxy DXX, les grosses alimentations de chez Enermax, 2 en 850 Watts et 2 en 1000 Watts. Les Galaxy DXX, les plus récentes, intègrent entre autres des connecteurs PCI-E 8 points (6+2).
arrow Revolution 85+, le fleuron d’Enermax, décliné sous 4 modèles 850, 950, 1050 et 1250 watts. Les premiers exemplaires viennent d'arriver en France.

Les spécifications techniques :

Cooler master UCP

Présentation :

59hardware

La toute dernière née de chez Enermax, elle est déclinée sous 4 versions, 850, 950, 1050 et 1250 Watts. C’est un des modèle les plus prestigieux de ce fabricant avec un agrément 80 Plus Argent, un label CrossFire X et un AMD Game ready
Le bloc se présente sous un aspect très inhabituel pour les aficionados de la marque. Exit la couleur bronze et la grille couleur or, maintenant c’est gris pour la carrosserie, noir pour la grille avec une touche de rouge. C’est la couleur fétiche d’Enermax, elle trouve sa place en périphérie du ventilateur de 135 mm, sur les cotés du bloc, l’inscription Revolution 85+.

59hardware 59hardware

C’est une alimentation conséquente en termes de dimensions 190 mm de profondeur, comme tous les blocs de ce type, il faut bien vérifier que le boîtier puisse l’intégrer. La face arrière accueille le toron des cordons fixes, ils sont au nombre de 5: 3 pour la carte mère et 2 pour les cartes graphiques. Un cordon de sortie monitoring du ventilateur est joint aux   câbles, il est au format 3 broches standards et se branche sur la carte mère.

Les cordons de sortie :

59hardware 59hardware

Les connecteurs modulaires sont au nombre de 9 dont 5 pour les accessoires, Molex et Sata. Les 4 restants sont dédiés à l’alimentation, ils sont équipés en 6 + 2 broches, avec notre modèle 950 Watts 2 seuls sont livrés.

59hardware 59hardware

La face avant est très classique si ce n’est un indicateur lumineux à proximité du bouton marche arrêt. Le concept se nomme Powerguard, il est propre à Enermax et équipe déjà certains modèles, sa couleur indique l’état du bloc :
arrow Eteint, l’alimentation n’est pas alimentée.
arrow Orange, en veille.
arrow Vert, fonctionnement normal.
arrow Rouge, le bloc est en alarme suite à un problème.

59hardware 59hardware

L’intérieur :

Plutôt bien rempli notre Revolution 85+, l’implantation des composants est relativement classique avec le circuit primaire d’un coté avec les 3 condensateurs, (220μF et 400V),  et la self. Les gros dissipateurs centraux sont séparés par les 3 transformateurs de tensions dont les 2 plus gros fonctionnent en duo, le plus petit s’occupe du +5VSB. A noter que les transformateurs principaux ne fournissent que du 12 volts, les 3.3 et 5 volts sont générés par un second PCB supportant le DC to DC.

59hardware 59hardware

Le 135 mm ayant en charge la dissipation est un Silence RL4Z-B1352512LB-3M, il est donné pour 1800 tr/min, un CFM de 95.8 et un niveau de bruit de 40.4 dB(A) à plein régime. L’ensemble est d’une grande propreté, les câbles bien agencés pour une circulation de flux optimale.

59hardware 59hardware

Conclusion :

59hardware

Un bloc hors norme que cette Revolution 85+, sa stabilité est excellente, son niveau de consommation est du même niveau et les nuisances sonores sont contenues.
Sur un point de vue équipement, il est très complet et conforme au statut haut de gamme de cette alimentation. Cette série d’alimentation est semi-modulaire, c’est une solution pratique pour l’utilisateur et qui atteste que modularité peut s’accorder avec un haut rendement et n’engendre pas de pertes considérables.
Son encombrement est identique à ses consœurs, 190 mm, c’est une valeur qui peut compter lors de son montage dans un boitier un peut exigu.
Sa présentation est spectaculaire, elle nous change du standard de la marque, la finition de la carrosserie n’est pas sans rappeler l’UCP de Cooler master. En tout état de cause, un changement plutôt sympathique.
Terminons par le prix, il est tout bonnement fantasmagorique ! Notre modèle est à 290 euros pour culminer à 335 euros pour la 1250 Watts en passant par 306 euros pour la 1050 Watts…

arrow Label 80+ Argent.
arrow Rendement excellent.
arrow Bonne finition et présentation.
arrow Garantie de 5 ans.
arrow Profondeur importante, 190 mm.
Prix trop élevé.

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

Seasonic M12D 750

Seasonic M12D 750

Seasonic est une société déjà ancienne dans le domaine de l’alimentation, sa création remonte à 1975. C’est une entité connue qui jouit d’une certaine réputation, une partie de sa production est commercialisée sous sa propre marque, l’autre par le biais de marque telle que OCZ, Antec ou SilverPower par exemple parmi d’autres.
La gamme Seasonic importée comporte 12 modèles :
arrow La gamme S12 II, 4 modèles de 330, 380, 430 et 500 watts,
arrow Les S12 Energy, 2 modèles 550 et 650 watts.
arrow Ensuite les modulaires avec les M12,  600 et 700 watts et les M12 II, 430 et 500 watts.

Enfin les très récentes M12D, elles sont disponibles sous 2 versions 750 et 850 watts. La version 850 watts étant en rupture de stock, nous nous sommes rabattus sur une 750 watts.

Seasonic M12D 750 Seasonic M12D 750

Les spécifications techniques :

Cooler master UCP

Le voici donc le bloc tant attendu en provenance de Seasonic, le M12D, pour rappel M signifie modulaire chez Seasonic, très pratique pour les différencier. Quand je note modulaire, le terme est un peu usurpé car comme certains fabricants le pratiquent déjà, les principaux cordons sont fixes. Dans notre cas, les 3 cordons carte mère sont fixes, le 20/24, le 8 et le 4 broches. Deux cordons Pci-E 6+2 broches et une ligne Sata de 3 connecteurs sont  également solidaires du bloc.

Seasonic M12D 750 Seasonic M12D 750

Notre M12D 750 adopte la carrosserie noire granitée de ses aînés, ce type de revêtement résiste plutôt bien aux rayures. Le panneau arrière adopte une structure nid d’abeille, ce serait paraît-il le meilleur compromis entre aération et rigidité du panneau. Les autres panneaux sont totalement occultés à l’exception bien sûr de celui qui abrite le ventilateur. C’est un 120 mm, il est monté affleurant au panneau. Le plus intéressant se trouve sur le panneau avant, le toron des cordons fixes est présent en périphérie la plaque des connecteurs modulaires est positionnée cote panneau du ventilateur.

Seasonic M12D 750 Seasonic M12D 750

Les cordons de sortie :

Au niveau des connecteurs, on affiche complet pour sa catégorie, 11 Sata, 8 Molex et 4 Pci-E en 6+ 2 broches de surcroît. La longueur des cordons est correcte, les Molex démarrent à 400 mm et se terminent à 900 mm idem pour les Sata qui débutent à 350 mm pour 900 mm,  le connecteur le plus éloigné.   

Seasonic M12D 750 Seasonic M12D 750

Les cordons carte mère sont un peu courts pour un montage dans un grand boîtier, 550 mm cela peut s’avérer insuffisant si une intégration propre est souhaitée avec un passage des cordons adéquat.

L’intérieur est propre, les cordons bien rangés. Les condensateurs de filtrage sont japonais, en provenance de Chemi-Con. A noter que ceux présents du côté alimentation secteur se retrouvent au milieu du bloc, à proximité du transformateur. Ce dernier ne fournit que du 12 volts, en effet ce nouveau bloc Seasonic intègre le système DC to DC. Cela consiste en la fourniture des 2 autres tensions, 3.3 et 5 Volts à partir du 12 volts directement. Il s’en suit un meilleur rendement et une meilleure stabilité. C’est un concept qui se répand sur les blocs d’un certain niveau.

Seasonic M12D 750 Seasonic M12D 750

Les dissipateurs sont en aluminium et occupent toute la longueur du bloc, ils sont très proéminents, le but est d’offrir au flux en provenance du ventilateur une large surface d’échange. Une plaque en plastique protège le PCB des connecteurs modulaires.
Le ventilateur est un Sanyo Denki de 120 mm référencé 9S1212H403, c’est un ventilateur doté d’une caractéristique intéressante, car comme beaucoup de ses congénères il démarre à très basse tension, il n'a pas dépassé les 4.11 volts au plus fort du test.

Seasonic M12D 750 Seasonic M12D 750

Conclusion :

59hardware

Ce bloc, nous l’attendions avec impatience, cela faisait un petit moment que Seasonic n’avait pas lancé de nouvelles alimentations. Cette nouvelle série est conforme à l’image de marque Seasonic !
Sa stabilité  est excellente, avec un delta de 0.02 volts, rappelons qu’il s’agit du modèle le moins puissant de notre plateau. Sur un point de vue bruit, le bloc se positionne très bien en étant un des plus discrèts de notre plateau à 1 m. Il faut admettre que le ventilateur est passé de 3.87 à 4.11 Volts, il est évident qu’à une telle vitesse il ne peut être bruyant.
La consommation électrique est très mesurée, à tel point qu’elle est une des plus économes en Conf1. Son niveau d’équipement est plus que correct comparativement à sa puissance, les connecteurs sont aussi nombreux voir plus que sur un modèle de 900 watts.

arrow Label 80+ Argent.
arrow Rendement excellent.
arrow Discrétion
arrow La connectique
arrow Garantie de 5 ans.
arrowCordons carte mère un peu courts.

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

Test de stabilité

Pour rappel notre configuration de test est :
arrow Processeur : Intel Core 2 Quad Q9550.
Dissipateur : Cooler Master Hyper Z600 avec ses 2 ventilateurs.
Carte mère : MSI X38 Diamond.
Mémoire : 2 x 1GB OCZ 1600 DDR3.
Carte graphique : 2 x MSI HD 3870 X2.
Disque dur Sata : Hitachi Deskstar 164 Go.
Ventilateurs : Coolink 120 mm & Swiff 1201.

fleche La 1ère configuration (Conf1) consiste à un cadencement du processeur de base, à savoir 2830MHz avec la tension d'origine . La carte vidéo est cadencée à 850/900 MHz, dans le CrossFire seule la carte graphique principale est paramétrable.
fleche La 2ème configuration (Conf2), le processeur est cadencé à 3744 Mhz, mais la tension d'alimentation est de 1.43 Volts. La carte vidéo est surcadencée de 850/900 MHz à 878/955MHz.

12 Volts mini relevés
Les premiers résultats sont constitués par les tensions 12 volts minimales relevées lors des tests en Conf1 et en Conf2. Le classement est effectué suivant la tension la plus élevée en Conf1, mais ce n'est pas un critére de choix.


Pas grand chose à ajouter, les tensions relevées sont très largement conformes aux recommandations Intel.

Les baisses de tension
Nous allons maintenant quantifier la chute de tension en cours de test, c’est une indication importante car elle atteste de la bonne tenue de l’alimentation face à une contrainte importante. Le calcul est simple, la différence entre la tension au repos et en charge. Il convient de relativiser, le delta idéal est bien sûr 0 mais au-delà des valeurs les écarts entre les Conf1 et 2 sont très intéressants et se doivent d’être cohérents 0.06/0.07 par exemple ou 0.21/0.22.


L’Enermax et la Seasonic accusent le delta le plus important de notre plateau, mais de 0.02 Volts, quasi négligeable.

Spécifications des alimentations testées

59hardware
 
MaxInPower Premium II

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

Nuisances sonores, consommation electrique, coûts

Pour rappel notre configuration de test est :
arrow Processeur : Intel Core 2 Quad Q9550.
Dissipateur : Cooler Master Hyper Z600 avec ses 2 ventilateurs.
Carte mère : MSI X38 Diamond.
Mémoire : 2 x 1GB OCZ 1600 DDR3.
Carte graphique : 2 x MSI HD 3870 X2.
Disque dur Sata : Hitachi Deskstar 164 Go.
Ventilateurs : Coolink 120 mm & Swiff 1201.

fleche La 1ère configuration (Conf1) consiste à un cadencement du processeur de base, à savoir 2830MHz avec la tension d'origine . La carte vidéo est cadencée à 850/900 MHz, dans le CrossFire seule la carte graphique principale est paramétrable.
fleche La 2ème configuration (Conf2), le processeur est cadencé à 3744 Mhz, mais la tension d'alimentation est de 1.43 Volts. La carte vidéo est surcadencée de 850/900 MHz à 878/955MHz.

Nuisances sonores :

Le tableau reprend les relevés effectués à 5 cm et à 1 m. Quelques explications s’imposent, en vert les valeurs au repos, en bleu les nuisances sonores ajoutées pendant la charge à 5 cm et en orange à 1 m.
Le classement s’effectue par rapport à la valeur au repos mais ce n’est pas un critère absolu

C’est la grande discrétion, sauf peut être pour la Revolution qui est très légèrement audible mais l’ensemble reste correct.

Puissance consommée :

Elle se mesure directement sur la prise de courant, elle est le reflet du rendement du bloc. La 1ère valeur à gauche des barres en jaune correspond à la consommation en veille. En vert la valeur au repos, la valeur au centre des barres au surcroît de consommation pendant le test et à droite la consommation maximale relevée.

L’ensemble se tient, la Seasonic se révéle être la plus économe en Conf1, et la Coolermaster en Conf2.

Coût annuel et équivalent refet de CO² :

Un nouveau tableau dans nos comparatifs alimentations, il s'agit des coûts et des équivalents rejet de CO². Il faut vivre avec son temps, l’énergie est chère à tout les niveaux que ce soit sur notre pouvoir d’achat qu’à celui de la pollution de notre planète.
Nous sommes partis sur le scénario suivant : Le PC en veille pendant 20 heures et en utilisation très intensive et en configuration haute pendant 4 heures par jour.
Indice EDF : 45 g/ Kwh de rejet CO² et 0.1085 € TTC/Kwh

Même situation que pour la consommation, forcément le coût et le rejet CO²  sont liés à la consommation. Sur un an 30 à 60 Cts les séparent…

Spécifications des alimentations testées

59hardware

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

Conclusion

59hardware

Nous voici aux termes de notre série de tests sur des blocs de haut rendement.
Pour ce qui est du concept en lui-même ce sont des alimentations très économes, des économies d’énergie donc et moins de pollution.
Par contre tous ces blocs ont un rendement maximum à 50% de charge, comme les autres d’ailleurs, et vu leur niveau de puissance, il faut une grosse configuration assez gourmande pour en profiter. Leur destination va plutôt vers les gamers extrêmes ou les stations de travail très élaborées.

Revenons quelques instants sur ces rendements, c’est une notion très importante, nos autres tests nous servent de point de repère. Le dernier en date du 26 janvier 2009, portait sur des blocs de 500 à 799 Watts, nous avions effectué les mêmes mesures avec la même plateforme. Le gain en termes de consommation est d’environ 90 Watts dans le meilleur des cas, cela se traduit par une économie de 17 euros par an sur notre facture EDF. Seulement voila, l’une, l’Akasa Green Power80+ 600 "ne coute que" 95 euros et la Cooler master UCP 900… 190 euros, soit le double. Comme nous le précisions, ce n’est décidément toujours pas amortissable financièrement parlant, sur un pont de vue rejet de CO² et bien voila 5 Kg de moins… Sont-elles pour autant plus des "vitrines " que des produits à part entière ? L’avenir nous l’apprendra et notamment les volumes de vente…

59hardware
Pour ce qui est de nos premiers blocs, ils se comportent extrêmement bien, les résultats sont très proches les uns des autres, difficile de les départager catégoriquement.
arrow Antec innove en intégrant 2 PCB, un pour le circuit primaire et un pour le secondaire, si nous ajoutons la qualité des composants et leurs implantations judicieuses, un ventilateur de 80 mm suffit à refroidir le bloc en toute discrétion.
arrow Cooler master choisit une structure plus classique, un PCB regroupant les 2 circuits, le ventilateur est un  classique 120 mm. Les composants sont de premier choix, le rendement est excellent, il correspond au meilleur que nous ayons rencontré. Cela se traduit par une consommation particulièrement basse.
arrow Enermax offre une qualité de construction et une finition de 1e plan. C’est un bon compromis, un niveau de consommation bas, juste derrière l’UCP 900, mais de tellement peu… légèrement plus sonore que les autres mais dans un boîtier elle devrait être inaudible comme ses consœurs.
arrow Seasonic La synthèse ? Oui, sans doute une des plus équilibrée de notre plateau. La stabilité est bonne, la consommation électrique mesurée, la discrétion quasi totale. A cela nous rajoutons une finition et une connectique au standard Seasonic, nul besoin d’épiloguer, un quasi sans-faute...

Nos labels :

59hardware 59hardware 59hardware
Antec Signature 850
Cooler master Ultimate UCP 900
Seasonic M12D 750

Remerciements :

Antec.
Cooler master.
Enermax.
Seasonic.

 Articles relatifs :
Comparatif : Alimentations de 500 à 799 Watts
Nous reprenons nos comparatifs d’alimentations avec les 500 à 799 Watts, cette catégorie est particulièrement bien fournie et très concurrencée. Cette plage de puissance est dans la plupart des cas largement suffisante
Comparatif : Alimentations Antec Signature 850 vs Cooler master UCP 900
Elles évoluent dans le haut de gamme et prétendent être à la pointe de la technologie en matière d’alimentation. Les rendements se veulent élevés, l’une d’elles, l’Antec affiche 86.68% à 50 % de charge...
Comparatif : Alimentations de 800 à 999 Watts
Une des catégories hautes de nos comparatifs d’alimentations, après les moins de 499 Watts, les 500 à 799 Watts, voici les 800 à 999 Watts.
Test : MaxInPower Premium II 850 et 1000 Watts
Dans les alimentations PC, la mode est aux fortes puissances, là où une configuration nécessite au maximum 400 à 500 Watts les fabricants nous conseillent une puissance du double...
Test : Alimentation Cooler master Silent Pro 600 W
Pour faire une alimentation discrète et performante, finalement la recette est simple sur le papier. Il nous faut un bloc à haut rendement, cela atteste d’un besoin en dissipation thermique faible...
Comparatif : Alimentations de 500 à 800 Watts
Après avoir lancé le comparatif sur les alimentations de moins de 500 Watts, nous en abordons un nouveau avec les plus de 500 à moins de 800 Watts. Il s’agit de la gamme de moyenne puissance..
Comparatif: 3 Alimentations de moins de 500 Watts
Dans le domaine des alimentations, tout le monde ne parle que des blocs ayant des puissances supérieures à 500 Watts. Il n’y a qu’à parcourir nos colonnes pour s’apercevoir de cela. Les fabricants mul...

Comparatif : Alimentations de 500 à 799 Watts

Envoyer Imprimer
 Articles > Alimentations
{navigation}

Introduction

Nous reprenons nos comparatifs d’alimentations avec les 500 à 799 Watts, cette catégorie est particulièrement bien fournie et très concurrencée. Cette plage de puissance est dans la plupart des cas largement suffisante à l’alimentation d’une configuration déjà avancée.

Le plus intéressant n’est autre que l’arrivée d’appellations ou de labels autrefois réservés aux modèles plus haut en gamme. Témoin le 80 Plus qui a fait une entrée en force, les mots « Green » ou « Eco » ont également été relevés, très prometteur tout cela mais qu’en est-il ? Un surf sur une vague écologique purement marketing ou une réalité ?
59H

Notre premier plateau sera constitué des modèles suivants :
fleche Akasa Green Power 600, 95.00 euros, garantie 2 ans
fleche Arctic Cooling Fusion 550R, 60.00 euros, garantie 3 ans
fleche Enermax Liberty Eco 620 Watts, 120.00 euros, garantie 3 ans
fleche FSP Green PS 600, 90.00 euros, garantie 3 ans
fleche FSP Epsilon 700 Watts, 125.00 euros, garantie 3 ans

59H

Notre 1ère mise à jour est constituée par les modèles suivants :

fleche MaxInPower Premium II 600 W, 92.00 euros, garantie 3 ans
fleche Silver Power SP-SS650, 98.00 euros, garantie 2 ans
fleche Tagan TG780-U33II, 125.00 euros, garantie de 3 ans

Spécifications des alimentations testées

59hardware

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

 Labels et protocoles

Labels :

SLI et Crossfire : Ce sont des agréments remis par les fabricants de cartes graphiques, indiquant ainsi que les blocs labellisés sont aptes à alimenter une machine équipée d’un duo de cartes graphiques.

SLI

Pour nVidia, il y a 6 niveaux de SLI, selon la nature des cartes à alimenter :
SLI Ready PSU (pour toute carte inférieure à la 8800GTS)
fleche 3 x GeForce 8800 Ultra/GTX
fleche GeForce 9800 GX2
GeForce 8800 Ultra
GeForce 8800 GTX
fleche GeForce 8800 GTS /7950 GX2

Plus d’informations : Alimentations certifiées nVidia

CrossFire

Pour ATI, c’est le même principe mais avec 9 niveaux de certification :

HD 4870 X2 fleche HD 4870
HD 4850 fleche HD 3870 X2 / HD 2900 XT
fleche HD 3850 / HD 3870 fleche HD 2600 Pro / HD 2600 XT
fleche X1900 / X1950 fleche X1800 / X850 / X800
fleche X1650 / X1600 / X1300

Plus d’informations : Alimentations certifiées ATI

A noter que qui peut le plus peut le moins, il est évident qu’une alimentation ayant un agrément pour un Crossfire de X1900 l’a également pour un duo de X1800 ou X1300.

WEE

WEEE et RoHS, ces 2 directives régissent la composition même des produits et leur traitement post-utilisation.

Pour la 1ère, en français DEEE (Déchets d’équipements électroniques), le recyclage et l’élimination des équipements électroniques, obligation de reprise et de traitement des déchets, mais de façon spécifique.
Pas de mélange avec les rebuts ménagers. Reconnaissables à une petite poubelle barrée.

RoHS

La seconde limite l’utilisation de certaines substances dangereuses pour la santé et l’environnement tels que le plomb, le mercure, le cadmium… Il faut noter qu’il s’agit de directives donc, au niveau européen, une obligation d’application mais en tenant compte des différentes législations…

80 Plus

80 Plus, Un label spécifique aux alimentations : 80 Plus. Il est basé sur le rendement et, comme son nom le laisse présager il labellise les alimentations ayant un rendement de plus de 80 % à 20, 50 et 100 % de charge.
D'autres classifications sont apparues, beaucoup plus exigeantes :
fleche Le 80 Plus bronze, 82, 85 et 82% à 20, 50 et 100% de charge
fleche Le 80 Plus Silver, 85, 88 et 85% à 20, 50 et 100% de charge.
fleche Le 80 Plus Gold, 87,90 et 87% à 20, 50 et 100% de charge.

Bien d’autres normes existent, CECP (Basé sur le rendement énergétique), PC Green (fabrication, utilisation et recyclage)…

Glossaire :

CFM, Cubic Feet/Minute : Volume d'air déplacé par le ventilateur. En francais, m³/h, mètre cube par heure, 1 CFM = 1.699 m³/h.

Protocole :

Les cartes graphiques sont le cœur de notre plate-forme de test, nous avons jeté notre dévolu sur un Crossfire X de Radeon 3870X2, ce sont des cartes équipées d’un connecteur Pci-E 6 broches et 8 broches. Elles seront surcadencées , (850/900 MHz@878/955 MHz).

Notre protocole a été guidé par une simple constatation, la disparité des connecteurs Pci-E. En effet certains blocs sont plus pauvres que d’autres en la matière, ils ne permettent pas le branchement des 2 cartes Radeon HD 3870 X2 mais d’une seule. Nous avons décidé de ne pas travailler avec des adaptateurs pour assurer le branchement de la 2ème carte, l’absence de connecteurs pouvant être assimilée à une qualité ou un défaut.

Notre machine de test est donc architecturée autour d’un Quad Core Q9550 surcadencé et survolté, (3744MHz@1.43V).
fleche Conf1 : Core 2 Quad Q9550@ 3.774 Ghz, 1 x Radeon HD 3870 X2 @ 878/955MHz.
fleche Conf2 : Core 2 Quad Q9550@ 3.774 Ghz, 2 x Radeon HD 3870 X2 @ 878/955MHz.

La configuration du test

59H

Plateforme de test:

arrow Processeur : Intel Core 2 Quad Q9550.
Dissipateur : Cooler Master Hyper Z600 avec ses 2 ventilateurs.
Carte mère : MSI X38 Diamond.
Mémoire : 2 x 1GB OCZ 1600 DDR3.
Carte graphique : 2 x MSI HD 3870 X2.
Disque dur Sata : Hitachi Deskstar 164 Go.
Ventilateurs : Coolink 120 mm & Swiff 1201.

Avant chaque série de mesures, et dans les 2 configurations, une période de 1 heure sera consacrée à la mise en température de l'alimentation par le biais du test Cpu Burner sur les 4 cœurs. A l'issue de cette période, et pour les mesures, ce même test est relancé et nous lui adjoignons 3DMark06 en même temps et une copie d’un gros fichier. Chaque test sera exécuté 3 fois, une moyenne sera établie.

Mesures électriques
Nous porterons notre attention sur le 12 volts, les valeurs 5 et 3.3 volts ne fluctuant quasiment pas quelque soit le modèle testé…Un voltmètre sera branché sur une ligne 12 volts, la valeur mini sera relevée au repos, juste après la période de mise en température et en utilisation intensive. Parallèlement un wattmètre est positionné sur l'alimentation du bloc, la valeur de consommation maxi sera prise en compte.

Mesures sonores

Le sonomètre positionné à 15 cm du bloc, impossible de dégager des nuances significatives. Nous le placerons donc à 5 cm sur le côté de celle-ci, suivant un angle de 30°, la valeur la plus importante sera relevée. Une nouvelle mesure sera effectuée à 1 mètre.

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

Akasa Green Power80+ 600

Akasa Green Power80+ 600

Akasa est une entreprise plutôt spécialisée dans les solutions de refroidissement mais, comme beaucoup de ses confrères, la gamme s’est étendue. Des boîtiers, des accessoires et des alimentations, entre autres, sont venus compléter leur panel de produits.
Pour ce qui nous intéresse, la gamme alimentation comprend 4 lignes de produits :
arrow Ultra Quiet, 9 blocs de 350 à 500 Watts, il s’agit de la gamme courante. Nous avions testé une version Paxpower 460 Watts il y a quelques temps, elle nous avait fait bonne impression.
arrow Performance, l’artillerie lourde, 8 produits de 500 à 1200 Watts L’orientation est vers une utilisation en serveur ou pour les gamers. La version Power Plus 650 avait fait l’objet d’un test.
arrow Efficiency, la gamme verte, haut rendement et recyclage, 5 modèles, de 400 à 600 Watts.
arrow Modular, une toute nouvelle série, 2 blocs 750 et 1000 watts des alimentations semi-modulaires.

Le modèle que nous avons à disposition est la AK- P060FG8, la Power80+ 600 watts de la gamme Efficiency..

Akasa Green Power80+ 600 Akasa Green Power80+ 600

Présentation :

 Les spécifications techniques :

 arrow 600 Watts Pfc actif.
 arrow Agrément : Label 80+.
arrow  Rendement maxi annoncé de 85.30 %
 arrow Charge maximale +3.3 volts : 30 ampères.
 arrow Charge maximale +5 volts : 30 ampères.
 arrow Charge maximale +12 volts 1 : 32 Ampères.
 arrow Charge maximale +12 volts 2 : 32 Ampères.
 arrow Charge maximale -12 volts : 0.5 Ampère.
 arrow Charge maximale +5Vsb : 3 Ampères.
 arrow Type non modulaire.
 arrow Ventilateur : 125 mm.
 arrow Dimensions : 150 x 86 x 140 mm

Le conditionnement :

 arrow Le bloc
 arrow Un cordon d’alimentation
 arrow Une notice, visserie

Conditions :

 arrow Prix moyen constaté : 95  €.
 arrow Garantie de 2 ans.


Connecteurs :

La gamme Efficiency qui chapeaute notre  Power80+ 600 est la gamme haut rendement de ce fabricant. A ce titre notre bloc possède un agrément 80Plus avec un rendement maximum de 85.30 % et en moyenne, 83.30%. C’est quasiment un des rendements les plus importants de ce plateau, elle devrait donc briller en matière de consommation et/ou de discrétion.

Akasa Green Power80+ 600 Akasa Green Power80+ 600

Un bloc en apparence dans la lignée Akasa, dechroming total, surtout pour la grille. Cette dernière est montée affleurante au panneau, rien ne dépasse. Le reste de la carrosserie est logé à la même enseigne, finition noir satiné, le panneau arrière adopte des perforations de type nid d’abeille. Il supporte le connecteur d’alimentation secteur et le bouton marche-arrêt. Le côté opposé abrite les cordons de sortie du bloc mais aussi une aération sur toute la largeur.
Ils sont tous gainés, y compris entre les connecteurs, Les Pci-E bénéficient d’un repérage avec une étiquette.

Akasa Green Power80+ 600 Akasa Green Power80+ 600

Nous avons affaire à un bloc multirail, ils sont au nombre de 2 et délivrent 32 A séparément, mais 48 en combiné. Des valeurs qui sont tout à fait dans la norme et conformes à ce qui se fait généralement dans cette gamme de puissance avec des blocs munis de 2 rails.
Le bloc est en provenance de Enhance Electronics, comme toute la série Efficiency. La disposition des éléments internes est classique,  avec les 2 refroidisseurs  centraux de couleur noire sur l’un d’eux est positionnée la sonde de thermorégulation du ventilateur. Entre les deux  d’un côté le transformateur ayant en charge l’abaissement en 12, 5 et 3.3 V, de l’autre celui produisant le 5VSB alimentant les circuits de veille. Le montage est propre, sans plus.

Akasa Green Power80+ 600 Akasa Green Power80+ 600

Le refroidissement est confié à un ventilateur de 120 mm référencé ADDA AD1212MB-A71GL, sa vitesse de rotation maximale est de 2050 t/min, son indice CFM est de 80.5. C’est sans doute un des ventilateurs les plus utilisés dans les alimentations

Résultats des tests :

Akasa Green Power80+ 600

Conclusion :

Akasa Green Power80+ 600

Un bloc bien sympathique que ce Green Power80+ 600, ses longueurs de cordon sont tout à fait correctes, l’implantation dans un grand boîtier s’en trouvera facilitée surtout si le bloc dort au rez-de-chaussée… Les connecteurs sont en nombre suffisant, nous apprécions également les 2 connecteurs Pci-E 6 et 6+2 broches  sur le même cordon et sur 2 rails différents, gros gain de rangement dans le boîtier et bonne stabilité. Cette dernière est d’ailleurs très bonne, 0.05 volts en chute de tension sous 12 volts, elle est en tête de notre classement à ce niveau.

59hardwareLa consommation électrique est très mesurée, elle se classe  largement dans la moyenne. Le point ou elle brille le plus n’est autre que le silence de fonctionnement, elle est quasiment inaudible même au plus fort de nos tests. Label silence pour ce bloc. 

 

arrow Silence de fonctionnement.
arrow Performance globale
arrow Connectique.
Cordons non modulaires.

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

Arctic Cooling Fusion 550R

Arctic Cooling Fusion 550R

Des alimentations chez Arctic Cooling ! Après le refroidissement domaine dans lequel cette société s’en sort plutôt bien, elle se lance dans les alimentations. Pour l’instant 2 modèles de 550 watts, Fusion 550R et 550RF, les 2 modèles se distinguent par l’agrément 80 Plus. La 550RF le possède, la version R non, en lieu et place elle reçoit un label interne nommé Eco 80. Ce dernier est basé sur les paramètres de la norme 80 Plus.

Arctic Cooling Fusion 550R Arctic Cooling Fusion 550R

Présentation :

 Les spécifications techniques :

 arrow 500 Watts, 5500 en pointe, Pfc actif.
 arrow Rendement annoncé de 82 à 86 %
 arrow Charge maximale +3.3 volts : 24 ampères.
 arrow Charge maximale +5 volts : 24 ampères.
 arrow Charge maximale +12 volts 1 : 17 Ampères.
 arrow Charge maximale +12 volts 2 : 17 Ampères.
 arrow Charge maximale -12 volts : 0.5 Ampère.
 arrow Charge maximale +5Vsb : 2.5 Ampères.
 arrow Type non modulaire.
 arrow Ventilateur : 80 mm.
 arrow Dimensions : 150 x 86 x 170 mm

Le conditionnement :

arrow Le bloc
arrow Un cordon d’alimentation
arrow Les connecteurs modulaires
arrow Une notice, visserie.
.

Conditions :

arrow Prix moyen : 60 euros.
arrow Garantie de 3 ans

Connecteurs :

Un bloc qui paraît petit au premier abord mais en y regardant à 2 fois, pas vraiment. Tout d’abord le panneau arrière est muni d’une excroissance sur laquelle prennent place le connecteur d’alimentation secteur et le bouton marche-arrêt. Le panneau s’en trouve déformé et notamment les carrés d’aération, un peu bizarre à l’œil…

Arctic Cooling Fusion 550R Arctic Cooling Fusion 550R


Le panneau avant accueille le ventilateur, il n’est donc pas à l’arrière ni sur le dessous du bloc. Il porte la référence  Arctic F8 Pro, il fonctionne sur une plage de 700 à 2000 tr/min et produit de 10 à 20 dB(A) en nuisances sonores. Sa structure est typique des ventilateurs de ce fabricant, moteur devant les pales, montage sur épingles silicones et pales du ventilateur très recourbées.
Sa position indique qu’il souffle dans le bloc, le flux est évacué par le panneau arrière voilà qui est inhabituel, généralement des montages de ce type sont assortis d’un ventilateur en extraction.

Arctic Cooling Fusion 550R Arctic Cooling Fusion 550R


Pour cette gamme, Arctic cooling aurait sollicité Seasonic pour la fabrication de ses alimentations. Il est vrai que le PCB de la Fusion 550R ressemble à celui des S12 Energy, notamment. Le niveau de puissance est indiqué sur le PCB, 400, 430 et 500W.

Arctic Cooling Fusion 550R Arctic Cooling Fusion 550R

Par rapport au PCB Seasonic, une autre différence a été relevée : la forme d’un des dissipateurs a été modifiée pour optimiser le refroidissement par un flux  circulant dans l’axe du bloc et non pas perpendiculaire comme avec un ventilateur de 120 mm. De plus un carénage en plastique canalise le flux sur ce refroidisseur.

Arctic Cooling Fusion 550R Arctic Cooling Fusion 550R


Les cordons sont tous gainés, mais ceux de la carte mère sont un peu courts dans le cadre d’une installation dans un grand boîtier avec emplacement du bloc en bas. Les connecteurs Molex ne sont pas munis de decoinceurs pourtant fort pratiques, de plus ils ne sont qu’au nombre de 4, voilà qui fait peu dans certains cas. 
Un mot sur la sortie ventilateur, elle est indexée sur la vitesse de celui du bloc, elle est munie de 2 connecteurs 3 broches, mais pas de monitoring.

Résultats des tests :

Arctic Cooling Fusion 550R

Conclusion :

Arctic Cooling Fusion 550R

Nous l’avons surnommée « la petite », c’est en effet le bloc le moins coûteux de notre plateau, et de très loin 60 euros, soit 2 fois moins cher que certains, mais c’est aussi le moins puissant avec 500 Watts, 550 en pointe. Son niveau d’équipement est rare pour ce niveau de prix et de puissance, sa connectique permet de répondre à quasiment toutes les demandes.
Son appellation porte à confusion, car 550R laisserait à penser que ce bloc délivre 550 Watts, il n’en est rien, sa puissance nominale est de 500 Watts, les 550 Watts sont atteints en pointe, pendant un bref instant donc.
Sa stabilité est moyenne par rapport aux autres, il faut admettre que nous l’avons soumis à de rudes épreuves, pour rappel nos 2 cartes graphiques possèdent 2 GPU chacune…
Au repos, les nuisances sonores sont inaudibles, il en va autrement en charge. Le ventilateur est thermo-régulé, il adapte donc son régime à la température interne du bloc. Dans le cas du test avec les 2 cartes graphiques nul doute que le bloc était au bout de ses possibilités, le ventilateur était à 11 volts pour 3.77 volts au repos. Nous avons conclu le test avec une main sur l’extincteur, au cas où... Avec une seule carte, 3.73/ 6.16 volts, les nuisances sonores sont beaucoup plus mesurées.

59hardware

L’autre conséquence de sa « petite puissance » est sa consommation à fortes charges, une des plus élevées de notre plateau.
Pour conclure, un bloc qui a une sacrée santé et qui a « résisté » à nos tests, nous avions de grosses craintes avec les 2 HD3870 X2. Pour rappel ce bloc délivre 500 Watts, il est d’origine Seasonic et il ne vaut que 60 euros avec 3 ans de garantie.

arrow Robustesse...
arrow Connectique assez complète.
arrow Rapport Performance/ Prix
4 connecteurs Molex seulement.

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

Enermax Liberty Eco 620

Enermax Liberty Eco 620

Enermax, un acteur connu et reconnu dans le domaine des alimentations, pour bien le situer, nous nous attarderons sur les 4 gammes les plus récentes :
arrow Liberty, les premières modulaires de chez Enermax, disponibles en 400, 500 et 600 Watts, nous avions testé et apprécié la version 400 Watts il y a quelques temps.
arrow Liberty Eco, label 80+, 3 niveaux de puissance, 400, 500 et 620 Watts ; c’est une nouvelle gamme.
arrow Les Infinity, label 80+, agrément SLI et elles intègrent le concept DXX, décrit précédemment. Deux puissances disponibles, 650 et 720 Watts, elles sont bien sûr modulaires.
arrow Modu 82+, modulaires, agrément SLI et elles intègrent le concept DXX. 3 niveaux de puissance :425, 525 et 625 watts
arrow Pro 82+, non modulaires, agrément SLI et elles intègrent le concept DXX. Disponible en 385, 425, 525 et 625 Watts .
arrow Galaxy et Galaxy DXX, les grosses alimentations de chez Enermax, 2 en 850 Watts et 2 en 1000 Watts. Les Galaxy DXX, les plus récentes, intègrent entre autres des connecteurs PCI-E 8 points (6+2).
arrow Revolution 85+, le fleuron d’Enermax, décliné sous 4 modèles 850, 950, 1050 et 1250 watts. Les premiers exemplaires viennent d'arriver en France.

Revoici donc Enermax avec une version Eco de sa Liberty, ce fabricant avait lancé la gamme Liberty il y a quelques années déjà. A l’époque, elle représentait une petite révolution en soit, adoption du modulaire, ventilateur de 120 mm. Elle nous revient  affublée du sobriquet Eco mais surtout titulaire d’un agrément 80 Plus.

Présentation :

 Les spécifications techniques :

 arrow 620 Watts Pfc actif.
 arrow Agrément : Label 80+ Energy Star 4.0
et Blue Angel.
 arrow Rendement maxi annoncé de 84.84 %
 arrow Charge maximale +3.3 volts : 24 ampères.
 arrow Charge maximale +5 volts : 24 ampères.
 arrow Charge maximale +12 volts 1 : 30 Ampères.
 arrow Charge maximale +12 volts 2 : 30 Ampères.
 arrow Charge maximale -12 volts : 0.6 Ampère.
 arrow Charge maximale +5Vsb : 3 Ampères.
 arrow Type semi-modulaire.
 arrow Ventilateur : 120 mm.
 arrow Dimensions : 150 x 86 x 140 mm

Le conditionnement :

arrow Le bloc.
arrow Un cordon d’alimentation.
arrow les câbles modulaires.
arrow Une trousse de rangement
arrow Une notice, visserie et colliers

Conditions :

arrow Prix moyen : 120 euros.
arrow Garantie de 3 ans

Connecteurs :

Elle est conforme aux canons en vigueur chez Enermax, carrosserie  gris foncé légèrement granité et grille de ventilateur dorée.

Enermax Liberty Eco 620 Enermax Liberty Eco 620


La partie arrière adopte des perforations de type nid d’abeille, elle supporte également le bouton marche-arrêt et le connecteur d’alimentation secteur. La partie arrière est totalement occultée, les câbles  fixes sont regroupés d’un côté au centre trônent les connecteurs des cordons. Ils sont parfaitement repérés, le rouge pour le Pci-E et les noirs pour les rails Sata et Molex.

Enermax Liberty Eco 620 Enermax Liberty Eco 620

Les cordons sont de bonne longueur avec 600 mm pour le 24 points, de quoi installer notre bloc dans n’importe quel boîtier. Les câbles fixes sont le 24, le 2 x 4 broches et les 2 Pci-E en 6 + 2 broches, autrement dit les cordons les plus utilisés car indispensables. L’intégralité des cordons est gainée.

Enermax Liberty Eco 620 Enermax Liberty Eco 620

La ventilation fait donc appel à un 120 mm référencé Enermax EB122512H, il fonctionne en PWM, il équipe une bonne partie de la gamme alimentation d’Enermax. Qu’est-ce-que le PWM ? Pulse Width Modulation, c'est un concept de commande de ventilateur par un espacement de la durée d'alimentation. Reconnaissable à son connecteur 4 broches au lieu de 3, il se veut plus souple et plus rapide que le réglage par variation de tension.

Enermax Liberty Eco 620 Enermax Liberty Eco 620
Le capot enlevé nous révèle un intérieur très propre, bien rangé. Les 2 dissipateurs en aluminium prennent en charge les transistors de découpage et les diodes de redressement. Au milieu les 2 transformateurs, le plus imposant prend en charge les tensions délivrées par le bloc, le plus petit le 5 VSB qui alimente le circuit de veille.
Enermax Liberty Eco 620 Enermax Liberty Eco 620

Résultats des tests :

Enermax Liberty Eco 620

Conclusion :

Enermax Liberty Eco 620

Que penser de cette variante de la Liberty ? A priori que du bien. Les connecteurs sont nombreux et sont susceptibles de couvrir quasiment toutes les demandes. De plus, les cordons de la carte mère se sont allongés et mesurent 600 mm, de quoi loger le bloc dans n’importe quel boîtier. La finition est comme d’habitude de très bon niveau tout comme le bundle.

59hardware

La stabilité est bonne avec 0.08 et 0.09 en chute de tension sous 12 volts, au niveau de la consommation, elle est très mesurée, et ce, sous les 2 configurations de test. 
Sur le plan sonore, elle se montre discrète sans être la plus silencieuse de notre plateau, elle n’est devancée que par l’Akasa. Le principal reproche que nous pourrions faire n’est autre que le prix, 120 euros.
Label performance pour ce bloc.

arrow Semi modulaire.
arrow Performances
arrow Connectique très complète
Le prix
 

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

FSP Green PS 600

FSP Green-PS

Un autre grand nom de l’alimentation, lui aussi possède une bonne réputation dans ce domaine. La gamme est large, très large, beaucoup de produits, cela va des alimentations PC en passant par des adaptateurs secteur et blocs divers. Deux grandes séries chez Fortron, l’Oem, réservée aux gros assembleurs et le retail, ouverte au grand public.
Un aperçu de la gamme :
arrow Saga, 2 modèles de 450 et 500 Watts.
arrow Blue Storm, 350 et 400 Watt ; Blue Storm II un modèle en 400 Watts.
arrow Everest, disponible en 800, 900 et 1010 Watts, blocs modulaires et Everest 80+, disponibles en 500, 600 et 700 Watts.
arrow Epsilon, 600, 700, 800, 900 et 1010 Watts, le haut de gamme.

Nous avons 2 produits à disposition : le premier est une Epsilon 700 80+, l’autre un produit s’orientant davantage vers les assembleurs, la Green PS 600.

FSP Green-PS FSP Green-PS

Présentation :

 Les spécifications techniques :

 arrow 600 Watts Pfc actif.
 arrow Agrément : Label 80+, SLI
 arrow Rendement maxi annoncé de 85 %
 arrow Charge maximale +3.3 volts : 36 ampères.
 arrow Charge maximale +5 volts : 30 ampères.
 arrow Charge maximale +12 volts 1 : 18 Ampères.
 arrow Charge maximale +12 volts 2 : 18 Ampères.
 arrow Charge maximale +12 volts 3 : 18 Ampères.
 arrow Charge maximale +12 volts 4 : 18 Ampères.
 arrow Charge maximale -12 volts : 0.8 Ampère.
 arrow Charge maximale +5Vsb : 3 Ampères.
 arrow Type non-modulaire.
 arrow Ventilateur : 120 mm.
 arrow Dimensions : 150 x 86 x 140 mm

Le conditionnement :

arrow Le bloc
arrow Un cordon d’alimentation
arrow Une notice, visserie

Conditions :

arrow Prix moyen : 90 euros.
arrow Garantie de 3 ans

Connecteurs :

Une présentation très OEM pour cette Green PS 600, carrosserie grise, cordons pas gainés bref la simplicité.

FSP Green-PS FSP Green-PS


Une simple grille chromée protège le ventilateur de 120 mm, la face arrière avec sa structure nid d’abeille comporte le connecteur d’alimentation et le bouton marche-arrêt. Ce dernier est bleu, ah quand même une pointe de fantaisie.
Comme précité donc, les câbles ne sont pas gainés mais liés par des colliers, les différents connecteurs sont en nombre suffisant pour ce qui est du Sata et des Molex. Nous n’en dirions pas autant pour le Pci-E, seulement 2 connecteurs là ou certains blocs de puissances voisines présents dans ce comparatif sont équipés de 4 connecteurs. Rien de bien gênant dans le cas d’une utilisation sage mais qui sait pour une mise à jour de tels connecteurs peut être utile.

FSP Green-PS FSP Green-PS

A l’intérieur, il n’y a pas de doute, c’est bien du Fortron. La nature des refroidisseurs, les implantations, tous concordent avec les modèles que nous avons déjà testés. Le PCB indique Epsilon 80 Plus avec 5 niveaux de puissance, 450, 500, 600, 700 et 800 Watts, dans notre cas le 600 Watts est coché.

FSP Green-PS FSP Green-PS

Les 2 dissipateurs les plus petits ont en charge le circuit primaire avec le pont de diodes et les transistors de découpage. Le plus grand s’occupe du redressement des tensions en sortie de transformateur. Ces derniers sons situés en plein centre du bloc.
Techniquement parlant, elle possède exactement les mêmes caractéristiques que sa sœur l’Epsilon 80Plus 600 Watts en termes de rails et de puissances par tension, un point supplémentaire qui nous conforte dans notre opinion.
Visiblement, beaucoup de points communs donc avec le modèle Epsilon 80 Plus, voilà qui tombe bien, nous en avons un dans ce comparatif.

Résultats des tests :

FSP Green-PS

Conclusion :

FSP Green-PS

Sur un point de vue purement esthétique, c’est la grande simplicité avec un look purement et typiquement OEM et/ou volontairement dépouillé.
1ère conséquence, les cordons qui ne sont pas gainés, nous ne sommes plus habitués à ce type de finition pour des blocs de ce niveau de prix. La longueur des cordons est tout juste suffisante pour un montage dans un boîtier de grande taille. Par contre, nous ne l’avons testé qu’avec une seule carte graphique pour cause d’absence de cordons disponibles, dommage.

La stabilité est bonne, 0.10 en chute de tension sous 12 volts. La consommation électrique est très mesurée avec une 2ème position derrière l’Enermax. Là encore les différences sont quasiment infimes.
Le niveau de bruit est faible mais légèrement audible, monté dans un bon boîtier il devrait être atténué considérablement.
En bref un bon bloc simplissime mais peut être un peu trop par rapport à son prix, quand même 90 euros
arrow Bonnes performances.
Consommation réduite.
arrow Connectique Pci-E faible.
arrow Pas de gainage des cordons.
Prix un peu élevé/finition..

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

FSP Epsilon 80Plus 700

FSP Green-PS

Un autre grand nom de l’alimentation, lui aussi possède une bonne réputation dans ce domaine. La gamme est large, très large, beaucoup de produits, cela va des alimentations PC en passant par des adaptateurs secteur et blocs divers. Deux grandes séries chez Fortron, l’Oem, réservée aux gros assembleurs et le retail, ouverte au grand public.
Un aperçu de la gamme :
arrow Saga, 2 modèles de 450 et 500 Watts.
arrow Blue Storm, 350 et 400 Watt ; Blue Storm II un modèle en 400 Watts.
arrow Everest, disponible en 800, 900 et 1010 Watts, blocs modulaires et Everest 80+, disponible en 500, 600 et 700 Watts.
arrow Epsilon, 600, 700, 800, 900 et 1010 Watts, le haut de gamme.

Nous avons 2 produits à disposition le premier est une Epsilon 700 80+, l’autre un produit s’orientant davantage vers les assembleurs, la Green PS 600.

FSP Green-PS FSP Green-PS

Présentation :

 Les spécifications techniques :

arrow 700 Watts Pfc actif.
arrow Agrément : Label 80+, SLI
arrow Rendement maxi annoncé de 85 %
arrow Charge maximale +3.3 volts : 36 ampères.
arrow Charge maximale +5 volts : 30 ampères.
arrow Charge maximale +12 volts 1 : 18 Ampères.
arrow Charge maximale +12 volts 2 : 18 Ampères.
arrow Charge maximale +12 volts 3 : 18 Ampères.
arrow Charge maximale +12 volts 4 : 18 Ampères.
arrow Charge maximale -12 volts : 0.8 Ampère.
arrow Charge maximale +5Vsb : 3 Ampères.
arrow Type non-modulaire.
arrow Ventilateur : 120 mm.
arrow Dimensions : 150 x 86 x 140 mm

Le conditionnement :

arrow Le bloc
arrow Un cordon d’alimentation
arrow Une notice, visserie.

Conditions :

arrow Prix moyen : 125 euros.
arrow Garantie de 3 ans

 

FSP Green-PS FSP Green-PS

Connecteurs :

L' Epsilon 80Plus 700 reprend la carrosserie bleutée de ses ainés, mais aussi la grille dorée pour la protection du ventilateur. Pour être plus précis l’Epsilon est la version « filaire », sa sœur Everest est la version modulaire. Les caractéristiques principales sont identiques.

FSP Green-PS FSP Green-PS

Les cordons sont gainés, en rouge pour le Pci-E 6+2 et en bleu pour le 6 broches, les autres cordons adoptent un gainage noir. Comme sur la Green PS 600, il n’y a que 2 cordons Pci-E, un 6 + 2 et un 6 broches, voilà qui pour une 700 watts peut paraître faible, surtout que des modèles moins puissants en sont équipés. Chez FSP ce n’est qu’à partir de 800 Watts que 4 connecteurs Pci-E sont livrés.

FSP Green-PS FSP Green-PS

L’attribution des rails se décomposent ainsi :
arrow 12V1 CPU
arrow 12V2 Pci-E 1
arrow 12V3 Carte mére, Molex et Sata
arrow 12V4 Pci-E 2
Chaque connecteur Pci-E possède donc sa propre ligne, soit 18 A par connecteurs, ce qui est plutôt confortable.

FSP Green-PS FSP Green-PS

L’intérieur n’appelle pas de critiques particulières, l’ensemble est bien rangé. L’implantation des différents éléments rappelle bien évidemment certaines FSP déjà testées. Le ventilateur est un Yate Loon D12BH-12, il est très courant chez Fortron et intègre bon nombre de blocs de la gamme. Il est donné pour 2300 tr/min, un indice CFM de89 et un niveau de bruit de 41. Pour rassurer tout le monde il ne tourne pas à vitesse maximale.

Résultats des tests :

FSP Green-PS

Conclusion :

FSP Green-PS

La grande sœur de la Green PS 600 précédente. La finition est plus conforme aux habitudes de ce fabricant, les cordons sont gainés, mais toujours pas modulaires. Comme d’habitude 2 cordons Pci-E et pas 4 sont présents, il faut atteindre les 800 watts pour y avoir droit chez FSP.
Les performances sont calquées sur celles de la Green PS 600, elles sont bonnes avec une stabilité plus que correcte, la consommation est très mesurée et le niveau sonore est contenu.
Un bon bloc doté de caractéristiques intéressantes malgré tout nous regrettons sa connectique limitée en cartes graphiques. Le fait qu’elle ne soit pas modulaire ou semi-modulaire, à ce niveau de prix est également discutable, pour près de 125 euros c’est une quasi nécessité.

arrow Bonnes performances.
Consommation réduite.
Non modulaire.
Prix élevé.

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

MaxInPower Premium II 600 W

MaxInPower Premium II 600 W

MaxInPower est une société spécialisée dans les boîtiers, une multitude de modèles compose cette gamme, des mini ITX à la tour serveur. Maxinpower c’est aussi des boîtiers externes, multimédia pour certains stockages et des accessoires.

MaxInPower Premium II 600 W MaxInPower Premium II 600 W

Au niveau des alimentations, une gamme domine, Premium II. Cette dernière est déclinée sous 3 niveaux de puissance 600, 850 et 1000 Watts. La précédente série des Premium est toujours présente avec 2 modèles 900 et 1100 Watts, mais aussi des blocs un peu plus anciens comme les PSMIP972VP , PSMIP982VP ou PSMAX600W par exemple avec des puissances de 520 à 600 Watts.

 Les spécifications techniques : 

 arrow 600 Watts Pfc actif.
  arrow Agrément : Label 80+ Bronze.
  arrow Rendement maxi annoncé de 85 %
  arrow Charge maximale +3.3 volts : 24 ampères.
  arrow Charge maximale +5 volts : 30 ampères.
  arrow Charge maximale +12 volts 1 : 22 Ampères.
  arrow Charge maximale +12 volts 2 : 22 Ampères.
  arrow Charge maximale -12 volts : 0.5 Ampère.
  arrow Charge maximale +5Vsb : 2.5 Ampères.
  arrow Type non-modulaire.
  arrow Ventilateur : 140 mm.
  arrow Dimensions : 165 x 86 x 150 mm

Le conditionnement :

arrow Le bloc
arrow Un cordon d’alimentation
arrow Une notice, visserie.
arrow Collier
arrow Adaptateur Molex vers 2 broches

Conditions :

arrow Prix moyen : 92 euros.
arrow Garantie de 3 ans

Elle reprend les grandes lignes des blocs actuels, carrosserie noire et la grille du ventilateur chromée. Le panneau arrière n’échappe pas à la règle avec des perforations de type nid d’abeille.
Le ventilateur est un 140 mm, il occupe la quasi-totalité du panneau, à croire que le bloc a été construit autour.

Les cordons sont gainés, les Molex sont nombreux, 8 en tout, ils sont munis d’un système anti-coincement. Les longueurs des câbles sont de bon ton, suffisamment longs pour permettre une intégration dans un grand boîtier. Comme pas mal de ses confrères elle ne comporte que 2 connecteurs Pci-E, un en 6 broches et un en 6 + 2.

MaxInPower Premium II 600 W MaxInPower Premium II 600 W
MaxInPower Premium II 600 W MaxInPower Premium II 600 W
MaxInPower Premium II 600 W

Comme nous le précisions, le ventilateur est très grand et la carrosserie a été montée autour… Le PCB est très petit il ne mesure que 110 mm de profondeur pour 165 de disponible. A côté de certains autres modèles de ce comparatif,  les dissipateurs sont de petit format, ils encadrent les 2 transformateurs pour les 12, le 5 et le 3.3 Volts et pour le +5 Vsb. Le PCB porte l’inscription Deer 600W, attestant ainsi de son origine de fabrication Deer Computer (filiale Foxconn). Les versions 850 et 1000 Watts que nous avions observés venaient de chez Huntkey.

MaxInPower Premium II 600 W MaxInPower Premium II 600 W

Le ventilateur est un classique mais très bon Globe fan RL4Z S1402512HH, un 140 mm donc donné pour 1800 tr/min maxi, un CFM de 135.74 et un niveau de bruit de 36.7 dB(A). L’ensemble de ces caractéristiques correspond à une utilisation sous 12 volts, pendant nos tests, nous n’avons pas dépassé le 6 volts. C’est ce qui fait que les ventilateurs des alimentations thermo- régulées sont généralement un peu particuliers, ils démarrent sous très basses tensions.
Un cache en plastique est présent sur un des côtés du ventilateur, il sert à canaliser le flux vers les dissipateurs et éviter ainsi de refroidir inutilement des cordons.

MaxInPower Premium II 600 W MaxInPower Premium II 600 W

Résultats des tests :

FSP Green-PS

Conclusion :

Son niveau d’équipement est de bon niveau comme son bundle, sa finition est très correcte. Les cordons sont gainés mais limités au niveau des Pci-E comme beaucoup de ses consœurs. La version 850 Watts comporte 4 x 6 broches, mais pas de 6+2 broches…
Les performances sont plutôt bonnes, elle se montre économe et discrète, tout juste pourrait-on lui reprocher une stabilité très moyenne.
Son niveau de prix est de 92 euros assorti d’une garantie de 3 ans, voila qui est conforme a ce qui se fait actuellement.

arrow Performances très correctes
Consommation réduite.
Bundle complet.
Connectique Pci-E..
Stabilité moyenne.

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

Silver Power SP-SS650

Silver Power SP-SS650

Il s’agit de la 2ème alimentation de cette marque que nous testons, ce n’est un secret pour personne, Silver Power est une marque de distribution, en provenance de Nanopoint. Cette société distribue également Seasonic et Tagan, d’où une certaine facilité pour trouver un constructeur apte à livrer des blocs à la marque.  

La gamme Silver Power se décompose en 2 séries :
Les toutes nouvelles Green power, elle comporte 3 modèles 400, 500 et 650 Watts
Les modèles  400, 600 et 850 Watts les premiers modèles commercialisés par la marque.
Le modèle à disposition est une Green Power de 650 Watts.

Silver Power SP-SS650 Silver Power SP-SS650

 

 Les spécifications techniques :

 arrow 650 Watts Pfc actif.
 arrow Agrément : Label 80+.
 arrow Rendement maxi annoncé de 85 %
 arrow Charge maximale +3.3 volts : 24 ampères.
 arrow Charge maximale +5 volts : 30 ampères.
 arrow Charge maximale +12 volts 1 : 18 Ampères.
 arrow Charge maximale +12 volts 2 : 18 Ampères.
 arrow Charge maximale +12 volts 3 : 18 Ampères.
 arrow Charge maximale +12 volts 4 : 18 Ampères.
 arrow Charge maximale -12 volts : 0.8 Ampère.
 arrow Charge maximale +5Vsb : 3 Ampères.
 arrow Type non-modulaire.
 arrow Ventilateur : 120 mm.
 arrow Dimensions : 150 x 86 x 140 mm

Le conditionnement :

arrow Le bloc
arrow Un cordon d’alimentation
arrow Une notice, visserie.

Conditions :

arrow Prix moyen : 98 euros.
arrow Garantie de 3 ans

 

Silver Power SP-SS650

Le bloc présente un aspect très classique, carrosserie noire granité, grille de protection du ventilateur chromée montée  à l’intérieur du bloc, structure nid d’abeille pour le panneau arrière. Elle n'est pas très profonde, seulement 140 mm pour 160 em moyenne chez ses consoeurs, parfait pour les petits boîtiers. Les cordons  sont gainés à l’exception des cordons entre les Sata, simple oubli sans doute. Les cordons carte mère mesure 600 mm, de quoi installer ce bloc dans un grand boîtier sans trop de soucis de longueur de câble. Les cordons Pci-E ne sont que 2, 1 en 6 broches et le second en 6+2 broches, c’est la raison pour laquelle elle ne participera qu’à la 1ère partie des tests.

Silver Power SP-SS650 Silver Power SP-SS650
Silver Power SP-SS650 Silver Power SP-SS650

Notre Silver Power SP-SS650 est donc un bloc multi-rail, ils sont au nombre de 4 pour le 12 volts de 18 A chacun. C’est tout à fait dans la norme par rapport à ses collègues, par contre sa puissance en combiné est une des plus élevées de ce plateau avec 52 Ampères.

Silver Power SP-SS650 Silver Power SP-SS650

A l’intérieur, pas vraiment de surprise, nous retrouvons un PCB Seasonic, déjà aperçu dans la série S12 Energy, notamment. Le ventilateur est également identique, c’est un 120 mm en provenance d’ADDA. Il est donné pour 2200 tr/min et un CFM de 88 et 39.1 dB(A) en nuisances sonores.

Silver Power SP-SS650 Silver Power SP-SS650

Résultats des tests :

 

Conclusion :

59hardware

Sa stabilité est de premier ordre, c’est une des meilleures de ce comparatif avec un delta de 0.04 Volts. Son niveau sonore est excellent tout comme sa consommation qui est très correcte, 433 Watts en totale.  Nous nous y attendions en fonction de sa provenance, Seasonic, voila qui correspond à une bonne origine.
Elle possède un niveau d’équipement que nous pouvons qualifier de standard avec des cordons gainés mais toujours la pénurie de Pci-E 8 broches.
Son prix est correct , en tout état de cause bien inférieur à son homologue chez Seasonic, n’est ce pas le but recherché ?

arrow Performances de très bon niveau.
Discrétion.
Profondeur de 140 mm
Connectique Pci-E..

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

Tagan TG780-U33II

Tagan TG780-U33II

Difficile de ne pas tomber sur une Tagan lors d’un comparatif d’alimentations. C’est également une société affiliée au groupe allemand MaxPoint, présent sous l’entité Nanopoint en France, Silver Power  et Seasonic sont à leur catalogue.
Sa gamme comporte 2 grandes séries :
arrow La série des BZ, les modulaires 7 modèles de 500 à 1300 Watts. Les BZII ont fait leur apparition sur le dernier CeBIT, elles se répartissent en 3 modèles de 580 à 1200 watts.
arrow Les SuperRock, 7 blocs de 400 à 1000 Watts, des labels 80 Plus Bronze et pas mal d’innovations.
C’est dans cette série que nous avons prélevé une 780 Watts pour notre comparatif.

Tagan TG780-U33II Tagan TG780-U33II

 

 Les spécifications techniques : 

 arrow 780 Watts Pfc actif.
  arrow Agrément : Label 80+ Bronze.
  arrow Rendement maxi annoncé de 86.71 %
  arrow Charge maximale +3.3 volts : 28 ampères.
  arrow Charge maximale +5 volts : 30 ampères.
  arrow Charge maximale +12 volts 1 : 18 Ampères.
  arrow Charge maximale +12 volts 2 : 18 Ampères.
  arrow Charge maximale +12 volts 3 : 18 Ampères.
  arrow Charge maximale +12 volts 4 : 18 Ampères.
  arrow Charge maximale -12 volts : 0.5 Ampère.
  arrow Charge maximale +5Vsb : 4 Ampères.
  arrow Type non-modulaire.
  arrow Ventilateur : 120 mm.
  arrow Dimensions : 160 x 86 x 140 mm

Le conditionnement :

arrow Le bloc
arrow Un cordon d’alimentation
arrow Une notice, visserie. et colliers.

Conditions :

arrow Prix moyen : 125 euros.
arrow Garantie de 3 ans

 

Elle est un peu plus profonde que la moyenne de nos blocs, 160 mm. Sa présentation est totalement noire légèrement granité. Le ventilateur est un 120 mm est protégé par une grille finition acier.
La partie arrière recèle quelques surprises, tout d’abord la position du connecteur d’alimentation, verticale, cela permettrait de limiter les interférences avec le boîtier.

Tagan TG780-U33II Tagan TG780-U33II

Un voyant est présent au-dessus de l’interrupteur marche / arrêt, l’ensemble n’est pas documenté mais en cherchant un peu on découvre qu’il s’agit d’un système de monitoring dédié au bloc.
arrow Orange, en veille
arrow Vert, fonctionnement normal
arrow Rouge, le bloc est en sécurité.
Toujours intéressant comme procédé bien que ce voyant soit assez mal placé puisqu’à l’arrière.

Tagan TG780-U33II Tagan TG780-U33II

Les cordons sont tous gainés, les Molex n’embarquent pas de système anti-coincement. Leurs longueurs sont correctes, mais 600 mm eut été plus intéressant pour le 20/24 broches de la carte mère.  

Tagan TG780-U33II Tagan TG780-U33II
Tagan TG780-U33II

Passons à l’intérieur, et la surprise… Ce n’est plus du Topower. Voilà qui confirme les bruits en circulation depuis quelques temps, Tagan suite à des problèmes de qualité aurait pris la décision de changer de fournisseur et pour cette gamme l’heureux élu est Impervio Electronics. C’est une entité connue, elle fournit certains blocs OCZ ou Silverstone par exemple.

Tagan TG780-U33II Tagan TG780-U33II
Le bloc est très propre, l’implantation des composants est classique, avec les 2 radiateurs encadrant les 2 transformateurs. Le plus gros se charge du 12 volts, le plus petit du +5VSB, dans ce bloc les 3.3 et 5 volts sont tirés directement du 12 volts pour une meilleure stabilité, (DC to DC).
Tagan TG780-U33II Tagan TG780-U33II

Résultats des tests :

FSP Green-PS

Conclusion :

59hardware

Quelle santé ! Dans les meilleurs au niveau de la stabilité de son 12 volts, delta de 0.04 volts, mais c’est surtout en matière de consommation ou les écarts se creuse…et de loin. Vingt watts, c’est l’écart qui  la sépare du second bloc en consommation totale, .422 contre 442 Watts.
Vous me direz logique sachant que ce bloc a un agrément 80 Plus Bronze. Mais pourquoi diable n’intègre t-il pas notre comparatif alimentations de haut rendement, il en a la carrure. Et bien tout simplement pour une absence de connecteurs Pci-E, il ne lui manque qu’un 6 et un 6+2 broches en supplément pour y figurer.
Son bundle est son niveau d’équipement sont correctes mais pour un tel prix, 125 euros en moyenne, le semi-modulaire serait de bon ton.

arrow Performances de très bon niveau.
Consommation faible.
Discrétion.
Connectique Pci-E..
Non modulaire.
Prix élevé.

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

Test de stabilité

Pour rappel notre configuration de test est :
arrow Processeur : Intel Core 2 Quad Q9550
Dissipateur : Cooler Master Hyper Z600 avec ses 2 ventilateurs.
Carte mère : MSI X38 Diamond.
Mémoire : 2 x 1GB OCZ 1600 DDR3.
Carte graphique : 2 x MSI HD 3870 X2.
Disque dur Sata : Hitachi Deskstar 164 Go.
Ventilateurs : Coolink 120 mm & Swiff 1201

Les configurations :

fleche Conf1 : Core 2 Quad Q9550@ 3.774 Ghz, 1 x Radeon HD 3870 X2 @ 878/955MHz.
fleche Conf2 : Core 2 Quad Q9550@ 3.774 Ghz, 2 x Radeon HD 3870 X2 @ 878/955MHz.

12 Volts mini relevés
Les premiers résultats sont constitués par les tensions 12 volts minimales relevées lors des tests en Conf1 et en Conf2. Le classement est effectué suivant la tension la plus élevée en Conf1, mais ce n'est pas un critère de choix.

Tout le monde est conforme à la norme ATX qui autorise une amplitude de 5 % en plus ou en moins de la tension nominale.Beaucoup de disparités dans les modèles,

Les baisses de tension
Nous allons maintenant quantifier la chute de tension en cours de test, c’est une indication importante car elle atteste de la bonne tenue de l’alimentation face à une contrainte importante. Le calcul est simple, la différence entre la tension au repos et en charge. Il convient de relativiser, le delta idéal est bien sûr 0 mais au-delà des valeurs les écarts entre les Conf1 et 2 sont très intéressants et se doivent d’être cohérents 0.06/0.07 par exemple ou 0.21/0.22.


Excellent comportement des 4 premiers les écarts sont faibles

Spécifications des alimentations testées

59hardware
 
MaxInPower Premium II

 

{mospagebreak}

 
 Articles > Alimentations
{navigation}

Nuisances sonores, consommation electrique, coûts

Pour rappel notre configuration de test est :
arrow Processeur : Intel Core 2 Quad Q9550
Dissipateur : Cooler Master Hyper Z600 avec ses 2 ventilateurs.
Carte mère : MSI X38 Diamond.
Mémoire : 2 x 1GB OCZ 1600 DDR3.
Carte graphique : 2 x MSI HD 3870 X2.
Disque dur Sata : Hitachi Deskstar 164 Go.
Ventilateurs : Coolink 120 mm & Swiff 1201

Les configurations :

fleche Conf1 : Core 2 Quad Q9550@ 3.774 Ghz, 1 x Radeon HD 3870 X2 @ 878/955MHz.
fleche Conf2 : Core 2 Quad Q9550@ 3.774 Ghz, 2 x Radeon HD 3870 X2 @ 878/955MHz.

Nuisances sonores :

Le tableau reprend les relevés effectués à 5 cm et à 1 m. Quelques explications s’imposent, en vert les valeurs au repos, en bleu les nuisances sonores ajoutées pendant la charge à 5 cm et en orange à 1 m.
Le classement s’effectue par rapport à la valeur au repos.

Dans l’ensemble, les différents blocs se montrent trèsdiscrets, à 1 mètre les FSP, l’Arctic Cooling et la MaxInPower sont les plus audibles, mais rien de grave elles se situent très largement sous notre seuil du « génant ».
Les premières places sont occupées par l’Akasa et l’Enermax.

Puissance consommée :

Elle se mesure directement sur la prise de courant, elle est le reflet du rendement du bloc. La 1ère valeur à gauche des barres en jaune correspond à la consommation en veille. En vert la valeur au repos, la valeur au centre des barres au surcroît de consommation pendant le test et à droite le total de la consommation..

En configuration1, les résultats sont serrés, 13 watts séparent les 2 extrêmes. En configuration 2, il y a moins de participantes mais de 14 à 22 watts les séparent. A ce petit jeu, la Tagan, emporte la palme en conf 1 et l’Enermax en conf 2.

 

Coût annuel et équivalent rejet de CO² :

Un nouveau tableau dans nos comparatifs alimentations, il s'agit des coûts et des équivalents rejet de CO². Il faut vivre avec son temps, l’énergie est chère à tous les niveaux que ce soit sur notre pouvoir d’achat qu’à celui de la pollution de notre planète.
Nous sommes partis sur le scénario suivant : Le PC en veille pendant 20 heures et en utilisation très intensive et sous les 2 configurations pendant 4 heures par jour.
Indice EDF : 45 g/ KWh de rejet CO²(12/2008) et 0.1085 € TTC/KWh

 

Comme d’habitude, les coûts sont très proches, 2 euros par an pour la conf 1 et 3.50 pour le CrossFire X. Bref difficile d’amortir un prix d’achat plus élevé, même au bénéfice d’une consommation moindre.

Spécifications des alimentations testées

59hardware

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

Conclusion

59H

Nous avons entamé ce comparatif avec certains mots qui sonnent plutôt bien, comme Green ou Eco, des mots terriblement galvaudés de nos jours, c’est incontestable.
Au niveau de nos alimentations un gain a été relevé, mais bon sang qu’il est coûteux ce gain ! A ce niveau nous n’incluons pas les alimentations très haut de gamme, telles que l’Antec Signature ou la Cooler master UCP.
Pour faire simple, la moindre annotation Eco se traduit par un prix de vente élevé mais un gain en consommation bien réel. Mais pour amortir ce surcroît de tarif ce n’est pas sur les économies électriques réalisées qu’il faut compter, ça c’est une certitude.

Des résultats serrés pour cette 2ème série, les différences sont beaucoup moins prononcées qu’il y a quelques années, cerise sur le gâteau, le niveau sonore est encore en baisse…
Passons à notre traditionnel classement emprunt d’une foule de critères et révisable à la moindre mise à jour.   

59hardware

Notre label Performance est attribué à la Tagan TG780-U33II, elle se montre stable et économique.et cela loin devant les autres prétendants.
Ne lui emboîte le pas que la Silver Power SP-SS650 mais à distance respectueuse en consommation.

59hardware

Le Label Silence est décerné à la Silver Power SP-SS650, une discrétion exemplaire mais aussi une stabilité de premier plan et une consommation assez réduite.
Elle détrone l'Akasa Green Power80+ 600 de très très peu.

59hardware

Un petit coup de cœur pour conclure ce classement, vis-à-vis de la petite Arctic Cooling Fusion 550R.  Bien qu’affichant une des puissances les plus faibles de ce plateau, elle  se montre plutôt robuste et bien dotée en connectique. Le tout pour 60 euros environs, intéressant…

 

 

Remerciements :

fleche Akasa.
fleche Arctic Cooling,
fleche Enermax.
fleche FSP.
fleche MaxInPower
fleche Silver Power
fleche Tagan
 

Signaler une erreur : 59Hardware

 Articles relatifs :
Comparatif : Alimentations haut rendement
Ce sont des alimentations bénéficiant des toutes dernières innovations techniques, elles sont bénéficiaires du label 80 Plus bronze au minimum. Des blocs qui sont donc à la pointe en matière d’économie d’énergie,
Comparatif : Alimentations Antec Signature 850 vs Cooler master UCP 900
Elles évoluent dans le haut de gamme et prétendent être à la pointe de la technologie en matière d’alimentation. Les rendements se veulent élevés, l’une d’elles, l’Antec affiche 86.68% à 50 % de charge...
Comparatif : Alimentations de 800 à 999 Watts
Une des catégories hautes de nos comparatifs d’alimentations, après les moins de 499 Watts, les 500 à 799 Watts, voici les 800 à 999 Watts.
Test : MaxInPower Premium II 850 et 1000 Watts
Dans les alimentations PC, la mode est aux fortes puissances, là où une configuration nécessite au maximum 400 à 500 Watts les fabricants nous conseillent une puissance du double...
Test : Alimentation Cooler master Silent Pro 600 W
Pour faire une alimentation discrète et performante, finalement la recette est simple sur le papier. Il nous faut un bloc à haut rendement, cela atteste d’un besoin en dissipation thermique faible...
Comparatif : Alimentations de 500 à 800 Watts
Après avoir lancé le comparatif sur les alimentations de moins de 500 Watts, nous en abordons un nouveau avec les plus de 500 à moins de 800 Watts. Il s’agit de la gamme de moyenne puissance..
Comparatif: 3 Alimentations de moins de 500 Watts
Dans le domaine des alimentations, tout le monde ne parle que des blocs ayant des puissances supérieures à 500 Watts. Il n’y a qu’à parcourir nos colonnes pour s’apercevoir de cela. Les fabricants mul...

Comparatif : Alimentations Antec Signature 850 vs Cooler master UCP 900

Envoyer Imprimer
 Articles > Alimentations
{navigation}

Introduction

Elles évoluent dans le haut de gamme et prétendent être à la pointe de la technologie en matière d’alimentation. Les rendements se veulent élevés, l’une d’elles, l’Antec affiche 86.68% à 50 % de charge, cela lui a valu le Label 80+ Bronze. La Cooler master fait mieux avec un incroyable 88.14 % à 50 % de charge, un Label 80+ Argent très convoité lui a été décerné.
Comme nous le constatons, nous sommes dans la cour des grands en termes de rendement, le niveau de prix est malheureusement à l’échelle, nos 2 antagonistes se situent dans une zone allant de 195 à 215 euros environ avec des durées de garantie de 5 ans.

59hardware

Le premier se nomme Antec, société bien connue et qui revient très souvent dans nos colonnes. Sa gamme de produit s’étend des boîtiers aux alimentations en passant par le multimédia plus récemment.
arrow Signature : Le haut de gamme, 2 modèles de 650 et 850 watts, très haut rendement.
arrow True Power Quattro : gamme fortes puissances, 850 et 1000 Watts
arrow NeoPower : 380 à 650 watts, 5 modèles, modulaires.
arrow EarthWatts : 3 modèles de 380 à 500 watts, haut rendement
arrow TruePower Trio : 3 rails 12 volts, 3 modèles de 430, 550 et 350 Watts
arrow Basiq : entrée de gamme, 2 modèles de 350 et 500 watts

Cooler master est également un acteur important dans notre domaine, c’est une société multi-produit, très habituée de nos colonnes également. Dans leur catalogue, des ventirads, des boîtiers mais aussi des boîtiers externes, et des accessoires. En ce qui concerne les alimentations, la gamme est bien fournie :
arrow Les UCP, le très haut de gamme, labélisé 80 Plus Argent et SLI, disponible en 700, 900 et 1100 Watts
arrow La gamme Silent Pro, la série silencieuse, haut rendement (Label 80+) et respect de l'environnement en cas de recyclage sont présents. 3 modèles de 500 à 700 Watts.
arrow Real Power, 7 modèles de 620 à 1250 Watts labélisés SLI et 80+.
arrow La gamme eXtrem Power, les blocs standards, bénéficiant d’un bon rapport qualité prix. 8 modèles de 380 à 650 Watts.

Spécifications des alimentations testées

59hardware

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

 Labels et protocoles

Labels :

SLI et Crossfire : Ce sont des agréments remis par les fabricants de cartes graphiques, indiquant ainsi que les blocs labellisés sont aptes à alimenter une machine équipée d’un duo de cartes graphiques.

SLI

Pour nVidia, il y a 6 niveaux de SLI, selon la nature des cartes à alimenter :
SLI Ready PSU (pour toute carte inférieure à la 8800GTS)
fleche 3 x GeForce 8800 Ultra/GTX
fleche GeForce 9800 GX2
GeForce 8800 Ultra
GeForce 8800 GTX
fleche GeForce 8800 GTS /7950 GX2

Plus d’informations : Alimentations certifiées nVidia

CrossFire

Pour ATI, c’est le même principe mais avec 9 niveaux de certification :

HD 4870 X2 fleche HD 4870
HD 4850 fleche HD 3870 X2 / HD 2900 XT
fleche HD 3850 / HD 3870 fleche HD 2600 Pro / HD 2600 XT
fleche X1900 / X1950 fleche X1800 / X850 / X800
fleche X1650 / X1600 / X1300

Plus d’informations : Alimentations certifiées ATI

A noter que qui peut le plus peut le moins, il est évident qu’une alimentation ayant un agrément pour un Crossfire de X1900 l’a également pour un duo de X1800 ou X1300.

WEE

WEEE et RoHS, ces 2 directives régissent la composition même des produits et leur traitement post-utilisation.

Pour la 1ère, en français DEEE (Déchets d’équipements électroniques), le recyclage et l’élimination des équipements électroniques, obligation de reprise et de traitement des déchets, mais de façon spécifique.
Pas de mélange avec les rebuts ménagers. Reconnaissables à une petite poubelle barrée.

RoHS

La seconde limite l’utilisation de certaines substances dangereuses pour la santé et l’environnement telles que le plomb, le mercure, le cadmium… Il faut noter qu’il s’agit de directives donc, au niveau européen, une obligation d’application mais en tenant compte des différentes législations…

80 Plus

80 Plus, Un label spécifique aux alimentations : 80 Plus. Il est basé sur le rendement et, comme son nom le laisse présager il labellise les alimentations ayant un rendement de plus de 80 % à 20, 50 et 100 % de charge.
D'autres classifications sont apparues, beaucoup plus exigeantes :
fleche Le 80 Plus bronze, 82, 85 et 82% à 20, 50 et 100% de charge
fleche Le 80 Plus Silver, 85, 88 et 85% à 20, 50 et 100% de charge.
fleche Le 80 Plus Gold, 87,90 et 87% à 20, 50 et 100% de charge.

Bien d’autres normes existent, CECP (Basé sur le rendement énergétique), PC Green (fabrication, utilisation et recyclage)…

Glossaire :

CFM, Cubic Feet/Minute : Volume d'air déplacé par le ventilateur. En francais, m³/h, mètres cubes par heure, 1 CFM = 1.699 m³/h.

Protocole :

MaxInPower Premium II

Plateforme de test:

arrow Processeur : Intel Core 2 Quad Q9550.
Dissipateur : Cooler Master Hyper Z600 avec ses 2 ventilateurs.
Carte mère : MSI X38 Diamond.
Mémoire : 2 x 1GB OCZ 1600 DDR3.
Carte graphique : 2 x MSI HD 3870 X2.
Disque dur Sata : Hitachi Deskstar 164 Go.
Ventilateurs : Coolink 120 mm & Swiff 1201.

Avant chaque série de mesures, et dans les 2 configurations, une période de 1 heure sera consacrée à la mise en température de l'alimentation par le biais du test Cpu Burner sur les 4 cœurs. A l'issue de cette période, et pour les mesures, ce même test est relancé et nous lui adjoignons 3DMark06 en même temps et une copie d’un gros fichier. Chaque test sera exécuté 3 fois, une moyenne sera établie.

fleche La 1ère configuration (Conf1) consiste à un cadencement du processeur de base, à savoir 2830MHz avec la tension d'origine . La carte vidéo est cadencée à 850/900 MHz, dans le CrossFire seule la carte graphique principale est paramétrable.
fleche La 2ème configuration (Conf2), le processeur est cadencé à 3744 Mhz, mais la tension d'alimentation est de 1.43 Volts. La carte vidéo est surcadencée de 850/900 MHz à 878/955MHz.

Mesures électriques
Nous porterons notre attention sur le 12 volts, les valeurs 5 et 3.3 volts ne fluctuant quasiment pas quelque soit le modèle testé…Un voltmètre sera branché sur une ligne 12 volts, la valeur mini sera relevée au repos, juste après la période de mise en température et en utilisation intensive. Parallèlement un Wattmètre est positionné sur l'alimentation du bloc, la valeur de consommation maxi sera prise en compte.

Mesures sonores

Le sonomètre positionné à 15 cm du bloc, impossible de dégager des nuances significatives. Nous le placerons donc à 5 cm sur le côté de celle-ci, suivant un angle de 30°, la valeur la plus importante sera relevée. Une nouvelle mesure sera effectuée à 1 mètre.

59hardware

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

Antec Signature 850

Antec Signature

Les spécifications techniques :

Antec Signature

Présentation :

L’Antec Signature adopte donc 2 niveaux de puissance, 650 et 850 Watts. Voila qui marche un peu sur les plates-bandes de la TruePower Quattro, qui est décliné sous 850 et 1000 Watts. Cette dernière se démarque par un coté compétition, tout à fait dans la ligne Gordini avec ses bandes blanches, elle se destine plutôt aux gamers. Le prix de la version Quattro est de 150 euros environ donc un écart de prix d’environ 45 euros, ce qui n’est pas rien, avec la toute nouvelle signature. Cette dernière n’affiche aucune destination précise mais son coté classieux et son argumentaire high tech la pousse vers des usages peut être plutôt sages.

Antec Signature Antec Signature
 

Le premier contact est l’étonnement, un conditionnement luxueux mais aussi inhabituel. Une boîte au format chaussure en carton fort de couleur noir, en fait la boîte possède plusieurs étages. Celui de dessus abrite le bloc et la notice, celui du dessous les cordons modulaires, l’ensemble est réutilisable tant sa rigidité est importante.

Antec Signature

Mais une alimentation ce n’est pas qu’une boite, le bloc, comme précité est très bien fini, finition noire satinée sur une carrosserie assez longue. La profondeur est de 180 mm, à anticiper lors de l’achat, tous les boitiers ne peuvent accueillir une telle dimension.
La face arrière comporte le connecteur d’alimentation et le bouton marche/arrêt et surprise le ventilateur de 80 mm. C’est en effet un simple ventilateur de 80 mm qui a en charge l’aération de la Signature 850, toujours inquiétant quant aux nuisances sonores !

Le devant du bloc accueille les connecteurs et les cordons de sortie.

Il s’agit donc d’un bloc semi-modulaire, l’essentiel est fixe, à savoir les cordons carte mère, 2 x Pci-E 6+2, une ligne Molex et une en Sata. L’idée est astucieuse car outre les cordons de carte mère et de cartes graphiques que nous trouvons en fixe de plus en plus souvent, une ligne Sata et une en Molex sont présentes, de quoi réduire les coûts de fabrication et alimenter une configuration classique.
Les modulaires sont réduits à 2 lignes Pci-E 6 broches, parfait pour un Sli ou CrossFire,  et 2 lignes pour les périphérique en Molex et Sata. Tous les cordons sont gainés, y compris entre chaque connecteurs.

Antec Signature Antec Signature

L’Antec Signature comporte donc 4 rails sous 12 volts, qui se décompose ainsi :
arrow 12 V1, 22 A : carte mère et accessoires.
arrow 12 V2, 22 A : carte mère.
arrow 12 V3, 25 A : Pci-E 6 et 8 broches.
arrow 12 V4, 25 A : Pci-E 6 et 8 broches.

Les rails 3 et 4 sont dédiés aux cartes graphiques, 25 A pour chaque ligne, cela fait 600 Watts dédiés uniquement aux cartes graphiques, il y a de la marge. De quoi alimenter du Sli ou du CrossFire en toute tranquillité.

L'intérieur :

Précisons tout d’abord que cette opération annule toute garantie, l’ouverture est fort simple 2 vis à enlever pour ôter le capot. Une feuille de protection en plastique couvre le dessous du premier PCB, en effet, l’Antec Signature comporte  2 PCB. Voila qui change des structures habituellement rencontrées.
La 1e, celle qui  est au dessus prend en charge le circuit primaire de l’alimentation, nous reconnaissons donc les selfs de filtrage, les 2 condensateurs d’entrée, d’origine Rubycon,(  390µF 450 V), et le premier pont redresseur. Le transformateur ayant en charge la fourniture du +5 VSB responsable du circuit de veille du bloc mais aussi le circuit PFC.

Antec Signature Antec Signature

Le 2e PCB prend en charge le découpage de la tension, nous retrouvons donc les transistors de puissance, les diodes de redressement et leur refroidisseur cuivre. Le transformateur de couleur jaune est placé à proximité du ventilateur il a en charge l’abaissement de la tension. Des VRM sont présents dans le circuit, nommé par Antec Dc/Dc ils assurent l’abaissement et la stabilité du 3.3 et du 5 Volts.
Une sonde pour la gestion du ventilateur est montée sur le refroidisseur principal, elle mène a un petit PCB sur le coté, à noter que ce dernier est un PWM. Ce mode de gestion commence a se rencontrer sur des blocs haut de gamme, son principal atout est une réactivité beaucoup plus importante face aux variations des températures.

Antec Signature Antec Signature

Le ventilateur est un Nidec référencé Beta SL DDBA 12PS306AH1, pas beaucoup d’informations sur ce dernier si ce n’est qu’il est donné pour 0.5 A.
Un PCB à 2 étages si l'on peut dire, voila qui permet une meilleure dissipation, mais surtout l’implantation de composants plus imposants. L’autre avantage est d’offrir des PCB plus simplifiés que les « tous en un », meilleure stabilité, moins de bruits parasites, meilleur rendement, mais coûteux.
Au niveau du refroidissement, nous avons droit à un tunnel, le procédé est cher à Antec, Le ventilateur d’extraction génère une dépression dans le bloc, l’entrée de l’air se fait par l’avant du bloc via les ouvertures, le flux est nettement plus concentré sur les dissipateurs à refroidir. Ils sont placés directement sur le chemin, à l’inverse d’un 120 mm qui souffle avec toutes les perturbations de flux que cela sous-entend mais surtout les interrogations sur l'évacuation de ce dernier. Ce bloc est en provenance de Delta Electronics Inc, un nouveau fournisseur pour Antec, après FSP et Seasonic.

Antec Signature Antec Signature

Conclusion :

59hardware

Un bloc qui décoiffe, d’une discrétion rare, c’est un de ses atouts principaux en dehors de son rendement labélisé 80 Plus Bronze. Sa stabilité est excellente, les chutes de tensions très faibles.
Visiblement la séparation des 2 PCB a plutôt du bon, déjà sur les composants embarqués qui peuvent être plus volumineux, les pistes des PCB moins chargées. Le refroidissement s’en trouve optimisé par une meilleure disposition des dissipateurs internes. Voila qui permet à Antec de prouver que la technique du « tunnel » de refroidissement, qui lui est cher, à encore de l’avenir, nous qui le pensions condamné avec la venue des 120 mm dans les alimentations.

Son encombrement est assez important, 180 mm et certains câbles un peu courts. Nous pensons à ceux qui se destinent à la carte mère, dans le cas d’un montage dans un grand boîtier avec un positionnement de bloc en position basse, il y a fort à parier que les 550 mm soit un peu justes.

 

arrow Label 80 Plus Bronze
arrow Performances de premier plan.
arrow Discrétion.
arrow Certains cordons modulaires
Profondeur importante, 190 mm.
Cordons carte mère un peu courts..
Prix élevée.

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

Cooler master UCP 900

Cooler master UCP

Les spécifications techniques :

Cooler master UCP

Présentation :

Trois puissances sont disponibles dans les UCP, 700, 900 et 1100 Watts, encore une fois chevauchement de gamme, la série Real Power comporte en effet des blocs de la même puissance.
Comment positionner la gamme UCP, vitrine technologique ? Exercice de style ou réponse à une demande précise ? Sans doute un peu tout à la fois, quoiqu’il en soit, le seuil psychologique des 200 euros est franchi…  Pourquoi UCP ? Et bien pour Ultimate Circuit Protection, un argumentaire du fabricant basé sur la fiabilité et la stabilité de son bloc.

59hardware 59hardware

Le conditionnement est plus que correct, une débauche de mousse pour protéger le bloc, le tout est enfermé dans une 2e boite, le conditionnement final.
Présentation très particulière pour notre UCP 900, exit le bloc noir aux formes angulaires qui se raye au moindre montage. Nous avons affaire à une carrosserie avec des arrondies et nervurées sur les cotés pour plus de rigidité, mais surtout la finition est très granuleuse et de couleur gris foncé, impossible à rayer, normalement.

59hardware 59hardware

La face arrière est composée d’un panneau perforé nid d‘abeille, il comporte le connecteur d’alimentation, l’interrupteur marche/arrêt et un voyant. Le connecteur d’alimentation n’est pas standard par rapport aux habitudes dans le domaine, certains blocs américains sont équipés de ce type de connecteur, notre conseil, n’égarez pas votre cordon car pour retrouver le même cela risque d’être une grande partie de plaisir.

59hardware 59hardware


Un voyant lumineux est présent au dessus du bouton marche/arrêt, à quoi sert-il ? Aucune idée dans la mesure où il n’est pas documenté aussi bien sur la notice papier que sur le Cd ou sur le site internet. Bon, vous me direz facile à anticiper, oui mais quand même ! Quand il est rouge ce n’est pas très bon, une sécurité est enclenchée, il ne s'allume que dans ce cas...

Les cordons de sortie :


Le panneau avant est totalement occulte à l’exception de l’ouverture du toron des cordons de sortie  avec le sacro-saint collier Rilsan noir pour toute garniture, cela fait des années que Cooler master l’utilise même sur un bloc à 215 euros…
Le ventilateur de 120 mm ayant en charge le refroidissement du bloc est monté légèrement en retrait de la surface et plutôt sur l’avant de l’alimentation. Une grille perforée le protège, elle possède la même finition que le bloc à savoir finition granité et structure nid d’abeille. 

59hardware 59hardware


L’ensemble est propre et disons le de bonne facture, un design très moderne qui dénote avec les productions habituelles, l’inscription Ultimate type pochoir sur les cotés apporte une petite note un peu militaire.

C’est un bloc non-modulaire, assez inhabituel vu la puissance développée par le bloc, serait-ce une des conditions pour la recherche du label 80 plus Argent ? Ou de l'agrément Intel? La moindre perte serait chassée à tout prix au détriment de la facilité d’intégration ?
Les cordons carte mère sont de longueurs plus que correct, 650 mm de quoi l’intégrer dans un boitier de grande dimension.  Nous apprécions également les lignes Pci-E avec 2 connecteurs, un 6 broches et un 8 broches, voila qui permet des économies de cordons à ranger dans l’environnement de la ou des carte(s) graphique(s). Ils sont tous gainés, les connecteurs en nombre suffisant.

59hardware

L'intérieur :

Beaucoup plus classique que son homologue de chez Antec, le PCB est en une seule partie et occupe toute la profondeur de l’alimentation. Ses refroidisseurs centraux regroupent l’essentiel des éléments à refroidir, à savoir les transistors de découpage, les diodes de redressement et les diverses régulation. A noter la présence de VRM pour les tensions  5 et 3.3 Volts qui assurent une conversion à partir du 12 Volts avec plus de réactivité qu’avec un système classique.

59hardware 59hardware

Le PCB monté vers l’arrière du bloc n’est autre que le circuit de veille, le +5 VSB, celui à l’avant, pour sa part gère la régulation du ventilateur et les circuits de protection du bloc. Le ventilateur est un Superred, il est référencé CHB12012BS(E), Il possède un régime de rotation proche des 2000 Tr/min et un CFM de 72.7, il est donné pour 16 dB(A) en nuisances sonores. C’est un ventilateur connu chez Cooler master il équipe une bonne partie de la gamme dont les Real Power. Ce bloc est signé AcBell Polytech un des fournisseurs habituels de Cooler master.

59hardware 59hardware

Comparativement à l’Antec signature, l’ensemble est nettement plus encombré, forcément un PCB pour 2 chez Antec. Le cheminement du flux doit être complexe, à tel point que nous nous demandons par où il s’échappe. Quoiqu’il en soit, l’ensemble respire la qualité, aussi bien au niveau des composants retenus que du câblage interne qui est optimal en fonction de la place disponible.

59hardware 59hardware

Conclusion :

59hardware

Un bloc surprenant qui présage, nous le souhaitons la commercialisation de modèles moins puissants, moins onéreux et tous aussi performants.
Sur un point de vue performances, pas grand-chose à redire si ce n’est quelles sont excellentes à tout les points de vue. Les chûtes de tensions sont très mesurées et, dans notre cas, négligeables. Sur un point de vue nuisances sonores, elle est légèrement plus audible que sa consœur de chez Antec mais demeure très discrète.

Nous apprécions la longueur des cordons de la carte mère, 650 mm qui doit permettre un montage facilité dans les grands boîtiers. Par contre elle ne dispose d’aucune modularité sur quelques cordons que ce soit, voila qui est pénalisant dans le cas de certains câbles non utilisés. A noter que notre UCP 900 mesure prés de 190 mm de profondeur, il convient de bien vérifier l’espace disponible dans son boîtier mais nul doute que dans certains cas, elle ne passera pas.
Sa présentation est bonne son design dénote de celui habituellement rencontré dans le domaine, voila qui n’est pas désagréable et atteste qu’il est possible de proposer des présentations innovantes. Nous n’en dirons pas autant concernant le sacro-saint collier Serflex ornant la sortie du toron de cordons de la carrosserie, pas très esthétique…

Pour finir, le cordon d’alimentation qui n’est pas standard, nous avons déjà rencontré ce type de connecteurs sur des blocs Cooler master, mieux vaut éviter de l’endommager ou de l’égarer. C’est sans doute la conséquence d’une certaine standardisation des chaînes de fabrication.

 

arrow Label 80+ Argent.
arrow Rendement exceptionnel.
arrow Cordons carte mère longs.
arrow Bonne finition et présentation.
arrow Garantie de 5 ans.
arrow Cordon d'alimentation pas standard.
arrow Profondeur importante, 190 mm.
Prix élevée.
arrow Notice simpliste.

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

Test de stabilité

Pour rappel notre configuration de test est :
arrow Processeur : Intel Core 2 Quad Q9550.
Dissipateur : Cooler Master Hyper Z600 avec ses 2 ventilateurs.
Carte mère : MSI X38 Diamond.
Mémoire : 2 x 1GB OCZ 1600 DDR3.
Carte graphique : 2 x MSI HD 3870 X2.
Disque dur Sata : Hitachi Deskstar 164 Go.
Ventilateurs : Coolink 120 mm & Swiff 1201.

fleche La 1ère configuration (Conf1) consiste à un cadencement du processeur de base, à savoir 2830MHz avec la tension d'origine . La carte vidéo est cadencée à 850/900 MHz, dans le CrossFire seule la carte graphique principale est paramétrable.
fleche La 2ème configuration (Conf2), le processeur est cadencé à 3744 Mhz, mais la tension d'alimentation est de 1.43 Volts. La carte vidéo est surcadencée de 850/900 MHz à 878/955MHz.

12 Volts mini relevés
Les premiers résultats sont constitués par les tensions 12 volts minimales relevées lors des tests en Conf1 et en Conf2. Le classement est effectué suivant la tension la plus élevée en Conf1, mais ce n'est pas un critére de choix.


Pas grand chose à ajouter, c'est une égalité presque parfaite.

Les baisses de tension
Nous allons maintenant quantifier la chute de tension en cours de test, c’est une indication importante car elle atteste de la bonne tenue de l’alimentation face à une contrainte importante. Le calcul est simple, la différence entre la tension au repos et en charge. Il convient de relativiser, le delta idéal est bien sûr 0 mais au-delà des valeurs les écarts entre les Conf1 et 2 sont très intéressants et se doivent d’être cohérents 0.06/0.07 par exemple ou 0.21/0.22.


Très léger avantage pour l’Antec, quasi négligeable…

Spécifications des alimentations testées

59hardware
 
MaxInPower Premium II

{mospagebreak}

 
 Articles > Alimentations
{navigation}

Nuisances sonores, consommation electrique, coûts

Pour rappel notre configuration de test est :
arrow Processeur : Intel Core 2 Quad Q9550.
Dissipateur : Cooler Master Hyper Z600 avec ses 2 ventilateurs.
Carte mère : MSI X38 Diamond.
Mémoire : 2 x 1GB OCZ 1600 DDR3.
Carte graphique : 2 x MSI HD 3870 X2.
Disque dur Sata : Hitachi Deskstar 164 Go.
Ventilateurs : Coolink 120 mm & Swiff 1201.

fleche La 1ère configuration (Conf1) consiste à un cadencement du processeur de base, à savoir 2830MHz avec la tension d'origine . La carte vidéo est cadencée à 850/900 MHz, dans le CrossFire seule la carte graphique principale est paramétrable.
fleche La 2ème configuration (Conf2), le processeur est cadencé à 3744 Mhz, mais la tension d'alimentation est de 1.43 Volts. La carte vidéo est surcadencée de 850/900 MHz à 878/955MHz.

Nuisances sonores :

Le tableau reprend les relevés effectués à 5 cm et à 1 m. Quelques explications s’imposent, en vert les valeurs au repos, en bleu les nuisances sonores ajoutées pendant la charge à 5 cm et en orange à 1 m.
Le classement s’effectue par rapport à la valeur au repos mais ce n’est pas un critère absolu

L’UCP se montre très légèrement plus bruyante, à 1 m c’est quasi inaudible.

Puissance consommée :

Elle se mesure directement sur la prise de courant, elle est le reflet du rendement du bloc. La 1ère valeur à gauche des barres en jaune correspond à la consommation en veille. En vert la valeur au repos, la valeur au centre des barres au surcroît de consommation pendant le test et à droite la consommation maximale relevée.

La Cooler master profite de son rendement supérieur à l’Antec, cela se vérifie en charge mais aussi au repos et en veille.

Coût annuel et équivalent refet de CO² :

Un nouveau tableau dans nos comparatifs alimentations, il s'agit des coûts et des équivalents rejet de CO². Il faut vivre avec son temps, l’énergie est chère à tout les niveaux que ce soit sur notre pouvoir d’achat qu’à celui de la pollution de notre planète.
Nous sommes partis sur le scénario suivant : Le PC en veille pendant 20 heures et en utilisation très intensive et en configuration haute pendant 4 heures par jour.
Indice EDF : 45 g/ Kw de rejet CO² et 0.1085 € TTC/Kw

La balance penche en faveur de Cooler master, elle profite pleinement de son rendement supérieur à l’Antec Signature.

Spécifications des alimentations testées

59hardware

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
<
{navigation}

Conclusion

59hardware

Quelques généralités, la première, reconnaitre le progrès dans le domaine des rendements  et l’apprécier. Tout cela va dans le bon sens ça ne fait aucun doute, le respect de la planète, le coût de l’énergie, sujet sensible de nos jours, logique…
Par contre, pour apprécier pleinement et donc profiter de ces rendements mirifiques, 87 à 88% à 50% de charges, encore faut-il avoir la configuration qui s’y prête. En effet cela sous-entend qu’elle doit nécessiter 450 watts environ, voilà qui n’est pas dans la tendance actuelle en matière de configuration. Ce type de blocs, hormis le coté vitrine, s’adresse à des configurations puissantes, gamers extrêmes ou station de travail très élaborées.
Pour le commun des mortels, à un prix moyen de 200 euros, c’est tout bonnement hors de prix et difficilement amortissable financièrement à partir des économies électriques réalisées. Mieux vaut se rabattre sur une gamme de puissances inférieures possédant de sérieuse garanties comme le Label 80 Plus,  à un prix moitié moins cher. Le progrès coûte cher certes, mais à ce point là…
Le souhait que nous formulons et que ces 2 modèles préfigurent la venue de blocs moins puissants, plus en adéquation avec les configurations  courantes tout en ayant le même niveau de performances à un prix intéressants, voeu pieux?

Pour nos concurrentes du jour, les résultats sont extrêmement serrés, le mot est faible, leurs stabilités sont excellentes, il n’y a que sur la consommation et les nuisances sonores où de légères différences sont relevées. Sur un point de vue technique, les 2 antagonistes inspirent le sérieux et la qualité.
Sur un point de vue équipements, certaines différences peuvent revêtir une certaine importance, l’Antec possède certains cordons modulaires, pour la Cooler master ils sont tous fixes. En tout état de cause les finitions sont de très bonne qualité, les bundles corrects.

59hardware

Antec innove en intégrant 2 PCB, un pour le circuit primaire et un pour le secondaire, si nous ajoutons la qualité des composants et leurs implantations judicieuses, un ventilateur de 80 mm suffit à refroidir le bloc en toute discrétion.

59hardware

Cooler master choisit une structure plus classique, un PCB regroupant les 2 circuits, le ventilateur est un  classique 120 mm. Les composants sont de premier choix, le rendement est excellent, il correspond au meilleur que nous ayons rencontré. Cela se traduit par une consommation particulièrement basse.

Retrouvez ces 2 alimentations dans notre comparatif sur les Alimentations haut rendement.

 

Remerciements :

Antec
Cooler master

Signaler une erreur : 59Hardware

 Articles relatifs :
Comparatif : Alimentations haut rendement
e sont des alimentations bénéficiant des toutes dernières innovations techniques, elles sont bénéficiaires du label 80 Plus bronze au minimum. Des blocs qui sont donc à la pointe en matière d’économie d’énergie...
Comparatif : Alimentations de 800 à 999 Watts
Une des catégories hautes de nos comparatifs d’alimentations, après les moins de 499 Watts, les 500 à 799 Watts, voici les 800 à 999 Watts. Jugez d’une puissance peut-être excessive
Test : MaxInPower Premium II 850 et 1000 Watts
Dans les alimentations PC, la mode est aux fortes puissances, là où une configuration nécessite au maximum 400 à 500 Watts les fabricants nous conseillent une puissance du double...
Test : Alimentation Cooler master Silent Pro 600 W
Pour faire une alimentation discrète et performante, finalement la recette est simple sur le papier. Il nous faut un bloc à haut rendement, cela atteste d’un besoin en dissipation thermique faible...
Comparatif : Alimentations de 500 à 800 Watts
Après avoir lancé le comparatif sur les alimentations de moins de 500 Watts, nous en abordons un nouveau avec les plus de 500 à moins de 800 Watts. Il s’agit de la gamme de moyenne puissance..
Comparatif: 3 Alimentations de moins de 500 Watts
Dans le domaine des alimentations, tout le monde ne parle que des blocs ayant des puissances supérieures à 500 Watts. Il n’y a qu’à parcourir nos colonnes pour s’apercevoir de cela. Les fabricants mul...
Comparatif: 12 alimentations SLi ou CrossFire
Il y a quelques temps, la puissance était le maître mot, elle régnait sur le domaine informatique sans partage, c’était un critère de choix, une échelle de valeur... Les alimentations n’échappent pas à cette règle...
Comparatif : 19 alimentations
Notre comparatif est large, très large: 19 modèles avec des puissances s'échelonnant de 380 à 600 watts et un niveau de prix de 26 à 180 €. Elles ont toutes comme fonction première d'alimenter votre machine dans les meilleures conditions,

Comparatif : Alimentations de 800 à 999 Watts

Envoyer Imprimer
 Articles > Alimentations
{navigation}

Introduction

Une des catégories hautes de nos comparatifs d’alimentations, après les moins de 499 Watts, les 500 à 799 Watts, voici les 800 à 999 Watts.
Jugez d’une puissance peut-être excessive par bon nombre d’entre nous, elles n’en sont pas moins présentes sur le marché, et bien présentes. Elles permettent d’alimenter n’importe quelle configuration sans aucun souci, mais a-t-on réellement besoin d’un tel niveau de puissance ? Selon nos interviews sur les alimentations, les fabricants affirment que oui, certains mettent en avant le côté sécuritaire de la chose, d’autres plaident le sacro-saint rendement. Les 2 arguments se valent et sont parfaitement recevables, une configuration ayant besoin en théorie de 500 Watts s’accommodera très bien d’un bloc de 800 Watts, à fortiori de 1000 Watts, celui-ci ne sera en aucun cas surchargé. Le rendement s’en ressentira également, puisque dans la plupart des cas ce dernier est atteint de façon maximale à environ 50% de charge.
Le plateau que nous vous proposons ce jour est assez large, il débute à 800 Watts et  139 € pour grimper à 860 Watts et 255 €. Est-ce utile d’investir cette somme dans une alimentation ? Cet investissement est-il rentable ? Comme vous le voyez, beaucoup d’interrogations, nous allons tenter d’y répondre dans ce test…

Les modèles testés :

arrow OCZ Elite Xstream 800 - 139 €
arrow Gigabyte Odin GT 800 - 160 €
arrow Hiper TypeRII 880 - 170 €
arrow Be Quiet Dark Power Pro 850 - 185 €
arrow Enermax Galaxy DXX 850 - 216 €
arrow PC Power and Cooling Turbo Cool 860 - 255 €

Spécifications des alimentations testées

59hardware

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations
{navigation}

 Labels et protocoles

Labels :

SLI et Crossfire : Ce sont des agréments remis par les fabricants de cartes graphiques, indiquant ainsi que les blocs labellisés sont aptes à alimenter une machine équipée d’un duo de cartes graphiques.

SLI

Pour nVidia, il y a 6 niveaux de SLI, selon la nature des cartes à alimenter :
SLI Ready PSU (pour toute carte inférieure à la 8800GTS)
fleche 3 x GeForce 8800 Ultra/GTX
fleche GeForce 9800 GX2
GeForce 8800 Ultra
GeForce 8800 GTX
fleche GeForce 8800 GTS /7950 GX2

Plus d’informations : Alimentations certifiées nVidia

CrossFire

Pour ATI, c’est le même principe mais avec 9 niveaux de certification :

HD 4870 X2 fleche HD 4870
HD 4850 fleche HD 3870 X2 / HD 2900 XT
fleche HD 3850 / HD 3870 fleche HD 2600 Pro / HD 2600 XT
fleche X1900 / X1950 fleche X1800 / X850 / X800
fleche X1650 / X1600 / X1300

Plus d’informations : Alimentations certifiées ATI

A noter que qui peut le plus peut le moins, il est évident qu’une alimentation ayant un agrément pour un Crossfire de X1900 l’a également pour un duo de X1800 ou X1300.